PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Mer 14 Juin - 12:00

   

Morrigan
Alors les mages sont toujours prisonniers à l'intérieur ? Une fin appropriée pour tous ceux qui ont abandonné leur propre liberté.

   
NOM & PRÉNOM(S) ⊱ Morrigan. Jamais elle n'eut de nom de famille et pour quoi faire ? Après tout elle vivait seule avec sa mère, inutile de s'embarrasser de mots superflus. SURNOM ⊱ Vous avez le champ libre pour l'affubler de noms d'oiseaux. Elle y est habituée et elle ne se gênera pas, pour sa part, pour vous en donner. AGE ⊱ Morrigan n'a jamais fêté son anniversaire, ni compté les années. Mais on peut aisément compter environ trente ans.   NATIONALITÉ & LIEU DE NAISSANCE ⊱ Les terres sauvages de Korcari à Férelden. Oui les bois tout rabougris saupoudrés de marais et de créatures locales peu loquaces et aimables. PROFESSION ⊱ Conseillère aux affaires mystiques de l'impératrice Celene Valmont Ière depuis 9:37. Sous ce titre pompeux Morrigan fournit, tout simplement, des informations à l'impératrice concernant la magie, mais des informations dépouillées de toute influence de la Chantrie. Ce qui implique, par exemple, la magie du sang très critiquée, voire considérée comme blasphématoire. LIEU DE RÉSIDENCE ⊱  Le Palais d'Hiver de l'impératrice Celene Valmont Ière à Orlaïs. SITUATION AMOUREUSE ⊱ C'est compliqué. Disons qu'elle a eu un enfant avec Mister Grey Warden Reyner Cousland avec supplément hors mariage et absence de sentiment réciproque. De quoi faire s'étouffer un prêtre de la Chantrie (on ne fait pas de bâtards, non didiou) Que ce soit avant, ou après ce rituel avec Reyner, Morrigan ne semble pas avoir eu d'autre relation, et s'en porte très bien. ORIENTATION SEXUELLE ⊱ Hétérosexuelle d'après ses dires. Frigide d'après d'autres. FACTION & RANG ⊱ Mage apostat. (Après avoir lu cela un Templier a explosé de rage) ARMES ET/OU MAGIE ⊱ Métamorphe. Morrigan use de cette magie depuis toute petite, sous la houlette de sa mère Flemeth. Si bien qu'elle pouvait passer des heures sous la forme d'un loup pour approcher les autres animaux de la forêt puisqu'il lui était interdit de croiser des humains, et que les rares se perdant au sein des terres sauvages finissaient dans la cabane de Flemeth... et n'en ressortaient pas. LANGUE PARLÉE ⊱ La langue commune, l'orlaïsien.

   
Tout sur ton personnage !
on veut tout savoir de lui.

Opportuniste ⊱ Obstinée ⊱ Ambitieuse ⊱ Sarcastique ⊱ Méfiante ⊱ Indépendante ⊱ Orgueilleuse ⊱ Dénuée de compassion


   
Morrigan est un être libre, dénué de toute attache. Elle n'est pas de ces demoiselles à qui on réussira à vendre un mariage aussi foisonnant de richesses soit-il, ou une belle histoire propre à faire verser une larme à grands coups de fuite éperdue dans les bois en compagnie d'un amant. Ces histoires-là la sorcière les rejette à grands rires cyniques. La romance l’ennuie, l'idée de vivre des années avec le même homme au sein d'une maison entourée d'enfants l'exaspère. Plutôt vivre dans les terres indisciplinées d'une quelconque région que se ranger dans le moule de la parfaite petite ménagère. Elle n'hésite d'ailleurs pas à se moquer de ceux et celles préférant vivre asservis. Les cercles de mages ? Une bêtise crasse ! Des gens qui ont préféré abandonner leur propre liberté plutôt que de risquer d'exister en tant qu'apostats. Morrigan ne les plaint pas. Elle ne plaint personne. Chacun choisit son destin, sa situation et chacun est libre de s'extirper de lui-même de sa prison. Vous ne voulez pas non plus qu'elle leur tienne le crachoir ou les mouche comme s'ils étaient de vieux grabataires ?

Vous l'aurez compris avec Morrigan on ne fait pas dans l'humanitaire. La loi du plus fort prévaut sur tout autre considération. La langue acérée la sorcière ne se privera pas de critiquer vos choix, quels qu'ils soient, ni de commenter ce qu'elle peut voir. Au risque de blesser, bien entendu, mais cela elle s'en moque. La vie est une mabari indisciplinée à ses yeux, tenez-le vous pour dit. Si ça ne vous plaît pas, vous aurez beau vous récrier, Morrigan ne s'excusera pas. Pourquoi s'excuserait-elle de sa franchise et des maux que cette dernière provoque ? La sorcière ne cherchera nullement à adoucir son ton, gardant la même verve pour tout à chacun. Pas étonnant que ses anciens compagnons de route l'aient souvent comparé à une plante néfaste qui suce le sang de ses proies.


   

   
Elle adore les bijoux et s'en pare avec goût. Toute cette affection pour l'or, les pierreries, remonte à cette anecdote où, enfant, elle a volé un miroir doré à un marchand de passage. C'était son seul trésor, brisé par Flemeth dès que cette dernière l'eut découvert.   Morrigan a une aisance presque surprenante au sein de la cour d'Orlaïs. On ne croirait pas voir une vagabonde mal dégrossie de Ferelden. Il faut dire qu'hormis sa tenue aussi extravagante que impudique, même lorsqu'elle était sorcière sauvage, elle avait déjà un phrasé éloquent et subtil. L'art du cynisme sûrement. Trop orgueilleuse pour l'avouer, Morrigan espère, néanmoins, un jour recroiser la route de ses anciens compagnons d'armes. Histoire de voir ce qu'ils sont devenus avec le temps. Même ce grand dadais de Alistaire – ça lui manque beaucoup de mener des joutes verbales avec lui. Quant à Reyner c'est plus... compliqué. Elle craint que l'homme ne veuille s'emparer de Kievan, le lui enlever. En parlant de Kievan Morrigan adore son fils. Elle s'y est attachée sans le vouloir et agit avant tout pour son bien à lui, fuyant Flemeth et son influence, refusant que sa mère ne prenne possession de cet enfant, réceptacle d'un Archidémon. Morrigan s'est déjà résolue, si besoin est, de se sacrifier pour son fils en se livrant à Flemeth si elle n'a pas d'autre solution.   Morrigan n'a aucune idée de qui peut bien être son père et elle s'en moque éperdument. Probablement une des victimes de sa mère.


   
Ton toi derrière l'écran !
on veut tout savoir de toi.


    NOM & PSEUDO ⊱  So-chan
    ÂGE ⊱  27 ans
    TES PASSIONS ⊱  Wouuuh beaucoup de choses ! J'écris sur un vieuuuux projet à mon petit rythme, je brasse de la lecture en veux-tu en voilà (de tout, du manga, de la littérature classique - coucou Zola ! - et des œuvres comme le Sorceleur, le panel est laaaarge), des jeux vidéos (Dragon Age - sans deeeec' - The Witcher, et plein d'autres tant qu'y a du scénario ça me va !)
    SÉRIES, FILMS, JEUX VIDÉO ⊱  Voir au-dessus ! Je me suis mise à Dr Who récemment, j'ai fini l'ère avec le docteur n°11 (si cool   ) et dans les dernières séries coups de cœur, les Orphelins Baudelaires.
    PRÉSENCE ⊱ Minimum une fois par semaine, sûrement plus mais ça dépendra de mon IRL. Je vous tiens au jus no probblemo.
    TON AVIS SUR LE FORUM ⊱  C'est beau, c'est fouillé, bien expliqué. C'est pas pour rien que j'étais venue demander un parto. Et je suis contente de voir que depuis il a rameuté du monde. Vous avez su me faire inscrire sur un fofo avec une limite de lignes (habituellement ça me coince direct xD)
    COMMENT AS-TU CONNU DA:I ⊱  Via votre parto Galaxy At War à qui j'ai fait un parto et bim vous voilà !
    TON DERNIER MOT, NIARK ⊱  J'ai hâte de jouer avec vous ! (et faire des joutes verbales avec Alistair, faire une réunion de famille avec Reyner Cousland en pleine attaque de Corypheus, et traquer le cochard)




   

PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Mer 14 Juin - 12:07

   

this is my story
Je peux être très aimable... quand j'en ai envie.


   
Rudes sont les terres sauvages de Korcari, et fuies par toutes les races qui préfèrent planter leurs campements et ériger leurs maisons en des terres plus hospitalières. Pourtant on peut y naître, y vivre... quant à s'y épanouir, c'est là une autre question. Morrigan y a germé, fillette malingre à la chevelure broussailleuse, petit être tenant plus de l'animal que de l'humain, rompue avec le temps et l'usage à la vie dans les bois, rentrant dans la maison bringuebalante aux heures de dîner. Liberté totale lui était accordée à cette fille des bois tant qu'elle respectait une règle : ne pas approcher des humains. Flemeth avait noyé Morrigan sous une pluie diluvienne de récits fantasmés transformant l'humain en un être méprisable. Elles humaines ? Elles étaient des sorcières, elles se situaient au-dessus de ces êtres.

Pourtant la méfiance n'empêcha pas Morrigan d'aviser une charrette roulant sur les ornières, convoi d'un marchand pensant filer plus vite en passant par ces terres désolées. Vive comme une couleuvre l'enfant grimpa au sein de la carriole. Telle une pie elle avait été attiré par un objet que le soleil faisait miroiter d'une belle lueur. Malgré les cris du marchand qui l'avait aperçu, Morrigan se saisit de sa proie et fila, ventre à terre, tenant l'objet contre elle. Le cœur battant, tel un lapin poursuivi par un renard, elle se retrancha au sein d'un renfoncement et attendit. Aucun cri ne vint, pas même un bruit de pas. L'homme avait du considérer inutile de poursuivre une gamine au sein d'un terrain aussi accidenté et, surtout, entouré d'une belle légende parlant de sorcières, séduisantes, mais aussi dangereuses que les démons de l'Immatériel.
Inspirant une longue goulée d'air, Morrigan écarta l'objet de sa poitrine, l'admira en faisant miroiter l'éclat solaire sur sa surface polie. C'était un miroir à main tout en dorures. Du doigt l'enfant caressa les inscriptions sur son dos, les oiseaux sculptés chantant silencieusement au sein de la scène printanière que l'orfèvre avait dessiné. C'était un trésor aux yeux de l'enfant. Lorsque le soir tomba elle l'emporta , tout contre elle, glissé sous la toile rêche de sa robe, frottant, glacé, contre sa peau.

Mais on ne pouvait rien cacher à Flemeth – pas même un moineau blessé, niché dans un bout de tissu noué sous ses jupons. Le miroir fut arraché aux mains de Morrigan malgré ses supplications et brisé sous ses yeux, réduit à néant. Ne demeurait que des bris de verre épars, des éclats dorés qui fondirent sous la magie de feu de Flemeth. Il y eut des imprécations, un échange vif, des coups qui laissèrent des marques sur le corps de Morrigan. Mais rien ne fut plus marquant que la vision de ce miroir réduit à rien, une vision si forte qu'elle s'en souviendrait encore des années après et s’émouvrait, devenue adulte, en retrouvant son jumeau par le plus grand des hasards.


***



Depuis ce jour Morrigan comprit que Flemeth n'était pas une simple vieille femme ayant décidé de vivre recluse du monde. Et la sorcière des terres sauvages veilla à lui faire comprendre. La jeune fille dut se plier à une instruction de la magie aussi ardue que riche en la matière car là ou les cercles de Mages veillaient à inviter certains rites très décriés, Flemeth n'épargnait rien à sa fille. Elle verrait la magie dans son ensemble, sans aucune censure. Lorsque les cours cessaient, Morrigan avait champ libre pour jouer dans les bois et marais avec une nouvelle consigne : si elle croisait des êtres humains, elle devait les ramener à sa mère.

La jeune fille dut apprendre à jouer les faux-semblants, se faire passer pour une pauvre enfant perdue au sein des bois ou l'enfant d'une vieille ermite, l'innocence même. La tâche remplie Morrigan s'éloignait de la demeure, abandonnant sa peau humaine pour celle d'un loup. Puisque la compagnie de ses semblables lui étaient proscrites, la sorcière avait trouvé en la magie métamorphe un expédient. Elle ferait des êtres des terres sauvages sa nouvelle famille.

Au début Morrigan manqua de s'oublier, tant elle était plongée dans cette découverte du monde sous une autre forme. Elle devenait sensible à tout – aux odeurs, à la lumière, à la faim qu'il lui arrivait de contenter sous forme lupine, dévorant la chair crue. Le soir elle regagnait la maison et écoutait sa mère lui narrer ce qu'elle deviendrait plus tard : rien d'autre que Flemeth, une sorcière attirant les hommes dans son lit pour mieux les tuer. Ces récits, où Flemeth ne lésinait pas sur les plus infimes détails, l'empêchaient de dormir la nuit, et l'endurcir. Sa mère devenait, chaque jour, de plus en plus une étrangère, une génitrice avec qui elle ne partageait qu'un lien de sang, une sorcière qui, si l'on en croyait les légendes, la sacrifierait un jour pour se vêtir de sa peau de jeune fille afin de ne pas mourir.


***



Mener des humains dans l'antre de Flemeth, se perdre dans la peau d'un animal pour s'y griser, la vie de Morrigan aurait pu continuer ce cycle sans fin. S'il n'y avait pas eu l'Enclin. Une déferlante d'Engeances et deux Gardes des Ombres se perdant dans les terres sauvages que Morrigan suivait, sous les traits d'un loup, ombre furtive se faisant humaine dès que sa présence fut aperçue. Elle guida ces deux hommes jusqu'à la cabane de Flemeth, aida à soigner ces invités imprévus... et fut embarquée dans leur quête sous ordre formelle de sa mère.

« Il est temps que tu vois le monde. » claironna Flemeth à sa fille, à la face de ces deux hommes, jouant la mère désireuse de voir le petit moineau prendre son envol. Morrigan n'était nullement dupe de ce manège. Sa mère n'agissait jamais sans avoir une idée derrière la tête. Un ordre de sa mère glissée à l'oreille, la sorcière apostate aida donc ce qui restait de la Garde des ombres à rassembler des troupes pour combattre l'Enclin, agrémentant tous ces voyages de ses remarques acerbes.

Jusqu'au jour de la Grande Bataille. La tension était à son comble, chacun fourbissait ses armes ou se plongeait dans une activité quelconque afin de tromper l'attente, de trouver le sommeil. Morrigan se rendit droit à la chambre qu'occupait Reyner Cousland lui proposant ce pour quoi Flemeth l'avait envoyé : procéder à un rituel où, l'enfant qu'elle concevra cette nuit-là, absorbera l'esprit de l'Archidémon. Face aux réticences du Grey Warden l'apostate insinua qu'elle tenterait l'affaire avec Alistair. Meilleur moyen pour faire céder les ultimes barrières de Reyner, et méthode qui fonctionna amplement.

La Grande Bataille contre l'Archidémon gagnée la sorcière disparut, ne réapparaissant brièvement que deux ans après. Croisant Reyner Cousland par la même occasion, Morrigan ne lui laissa qu'un message très sybillin avant de traverser un eluvian.

« De grands changements vont avoir lieu en Ferelden, Reyner. Et tout ceci sera l’œuvre de ma mère. Méfiez-vous en. »


***



Pendant des années l'on n'entendit plus parler de Morrigan. Cinq ans passèrent avant que la sorcière ne se retrouva sur le plan politique, ayant quitté ses atours de mage apostat pour ceux de conseillère impériale en la cour d'Orlaïs. Les rumeurs vont bon train au sujet de ses relations avec l'impératrice Celenne de Valmont Ière. Les langues les plus acérées suggèrent des rapprochements physiques entre les deux femmes – après tout l'impératrice n'a aucun mari, ni même amant connu. D'autres soufflent que la sorcière apprendrait à l'impératrice les arcanes de la magie la plus noire qui soit, la magie de sang. Vous aurez beau questionner Morrigan, elle demeurera fort muette sur le sujet. Elle y trouve son compte et cela lui convient. Une belle situation, des bijoux par dizaine, et servir indépendante, quoi de mieux pour elle ?

Une charge qui ne l'empêche pas de veiller sur son fils Kievan, de l'instruire en toutes choses, ne lui refusant aucun sujet, tout en se promettant d'être meilleure que le fut Flemeth. Ce qui ne semble guère difficile aux yeux de Morrigan.

Tandis que Kievan fêtait ses onze ans, la nouvelle parvint jusqu'à Orlaïs. Corypheus s'apprêtait à attaquer l'ultime bastion de la Garde des ombres. Morrigan avait glané la moindre information s'engluant dans les cancans de la cours. Évidemment toute la Garde des ombres s'était retranchée dans ce bastion et la lutte était simple : vivre ou mourir. La décision de Morrigan fut aussi sans appel. Kievan eut une question avant qu'ils ne quittent le Palais d'Hiver.

« Nous allons voir Père ? »
« Oui. Nous allons aider le héros de Ferelden à survivre à cette attaque. Il serait dommage que je l'aie sauvé d'un Enclin et son Archidémon pour le voir se faire tuer par un autre olibrius. »
« Pourrais-je participer au combat ? »
« Oh cela, tu le demanderas à ton père. »



PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Mer 14 Juin - 12:13
O.M.G je kiffe tellement ma vie. Même à la troisième lecture dans un Renault Traffic qui me secoue quand je tape ce message.
C'est hyper bien retranscrit ET résumé sans être un résumé du genre "alors voilà".
Je suis trop heureuse et je frappe tel les tambours du bronx sur le sol de la voiture parce que c'est ... BON MON DIEU.

Bienvenue encore une fois et j'ai hâte de te rencontrer sur la cb !!!!!
PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Mer 14 Juin - 13:30
Oui !! Morriri !!! (oui j’assume le surnom débile XD) Je l'aime ce perso et ses remarques cyniques ^^ Hâte de voir ce qu'ele va donner en rp (que du bonheur !!! )
PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Mer 14 Juin - 13:44
MORRIGAAAAAAAAAAAAN

Bienvenue très chère

Morrigan a écrit:
SURNOM ⊱ Vous avez le champ libre pour l'affubler de noms d'oiseaux. Elle y est habituée et elle ne se gênera pas, pour sa part, pour vous en donner.
Je peux déjà te proposer Morrigarce, Morrigâcheuse, Morrigargouille (bon ok je les invente au fur et à mesure...)

Morrigan a écrit:
De quoi faire s'étouffer un prêtre de la Chantrie (on ne fait pas de bâtards, non didiou)
Je tiens à préciser que je suis en désaccord avec cette parenthèse.

Morrigan a écrit:
La vie est une mabari indisciplinée à ses yeux, tenez-le vous pour dit.
Voit pas le problème, aime les mabari.

Morrigan a écrit:
Même ce grand dadais de Alistaire – ça lui manque beaucoup de mener des joutes verbales avec lui. Quant à Reyner c'est plus... compliqué. Elle craint que l'homme ne veuille s'emparer de Kievan, le lui enlever.
Mince, Reyner... nos plans de kidnapping tombent à l'eau. Vite, nouvelle stratégie!


C'est un plaisir de t'accueillir sur le forum, voilà une inscription qu'on attendait depuis longtemps.
J'espère que tu te plairas parmi nous et qu'on aura bien des occasions de s'entraîner aux joutes verbales wtf
PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Mer 14 Juin - 20:00
Coucou tout le monde et merci de votre accueil à tous/toutes ça fait plaisir ! Serindë j'espère que le plancher de la voiture n'a pas trop souffert. Ewie ce sera avec plaisir que de balancer des répliques à la Morrigan dans les rps (et par Andrasté ce surnom xD) Et Alistair, ah mon premier ship dans ma toute première partie. Et le personnage avec lequel j'adore voir Morrigan mener des dialogues pendant que la compagnie bat la campagne. Je suis contente que la fiche plaise, j'avoue que je me suis mis la pression en me demandant "Zut je retranscris bien le perso ?" Hâte de vous rejoindre !
PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
The Hero of Ferelden ⊱ Grey Warden
— PSEUDOs : Pendräagon.
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Présent.
— MISSIVES : 447
— DC&TC : Glorfindel Mien'Harel (+) Seth.
— PRESTIGE : 521
— PAIRING & OTP : Reylistair shipper forever.
— CRÉDITS : moi (+) noobito

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Il est Alamarri.
— ÂGE : Reyner possède vingt-sept ans.
— PROFESSION : Commandant des Gardes de Ferelden.
— FACTION : Garde des Ombres.
— ARMES : Il est armé d'une très belle épée Orlésïenne et d'un bouclier comportant l'écusson des Cousland.
— AMOUREUSEMENT : En couple avec Alistair Theirin, ancien ami et frère d'arme pour qui il avait toujours éprouvé des sentiments sincères et profonds.
— O.SEXUELLE : Bisexuel.
Posté Jeu 15 Juin - 16:30
LA SORCIÈRE DE MON CŒUR HA cckjsbncq;c,bq c;ksqc

Bon sang, ta fiche, et tu avais peur de mal la jouer ? Tu la joue tellement bien bon sang ! Je pense que je n'aurais pas pu espérer meilleure Morrigan ! (et j'adore tous les passages de l'histoire qui concernaient Reyner, la partie " Ça tu demanderas à ton père" pour que Kieran se batte aussi m'a bien fait rire )

Je vais aller switcher avec le compte de Zevran pour la validation, juste que je voulais te souhaiter la bienvenue quand même avant de boucler ta fiche dans les validées


Je suis juste totalement heureux de te voir parmi nous en tout cas !
csjhcbqsj;ckbscj;bq ;cjksqc


The Calling of the Warden.
THE CITY OF THE DEAD ⊹ I'M SCARED OF WHAT'S INSIDE MY HEAD, WHAT'S INSIDE MY SOUL ; I FEEL LIKE I'M RUNNING BUT GETTING NOWHERE. FEAR IS SUFFOCATING ME, I CAN'T BREATHE, I FEEL LIKE I'M DROWNING, I'M SINKING DEEPER. WHITE LIGHT FADES TO RED AS I ENTER THE CITY OF THE DEAD. I FEEL IT BURNING THROUGH MY VEINS, IT'S DRIVING ME INSANE, THE FEVER IS RISING, I'M GOING UNDER.

PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
The hell on thedas ⊱ Pnj
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— MISSIVES : 181
— PRESTIGE : 284

Posté Jeu 15 Juin - 16:36



⊱ Bravo, tu es validée Morrigan !
bravo, bravo et encore bravo !

⊱ AVIS SUR LA FICHE — Franchement, comme dis dans mon précédent message, je ne pouvais pas espérer meilleure Morrigan. Tu écris bien, c'est beau, c'est fluide, c'est agréable à lire : tu la joues à merveille et en plus, j'adore comment tu as retranscrit les passages en relation avec Reyner. Je suis heureux là ! J'ai donc le plaisir de t'annoncer que tu es validée, Morrigan ! Si tu as une question quelconque, ou quelque chose à faire savoir, n'hésites pas à contacter le staff par tout les moyens qui existent : chat box, MP, section questions... Sur ce, je te dis avec amour : Bon jeu et encore la bienvenue parmi nous ! #ZEVRAN.

⊱ Cool, j'suis validé !
... Mais je fais quoi maintenant moi ?

Maintenant petite recrue, je t'invite à te créer une relationship ici ; c'est obligatoire et conseillé pour te dépatouiller des relations de ton personnage ! Il y a aussi la possibilité de se créer un journal intime ici, pratique si tu veux t'occuper en attendant une réponse de ton coéquipier de RP. Par là, tu pourras lister tes RPs en tout genre, encore une fois pour voir clair dans tous tes faits et gestes ! Quant à cette section, il t'est possible de passer des petites annonces comiques ou autre sur le forum, qui défileront en dessous de la bannière. Ah tien, tant qu'on y pense, ça te dit, un rang ? Va y donc, c'est mieux que de ne rien avoir sous son pseudo ; ça rajoute un petit coté esthétique très fancy.

Plus sérieusement à présent ; va de suite signer le règlement, s'il te plait, c'est obligatoire ! Quand l'envie de RP te prendra, tu pourras alors te diriger par là pour faire une petite demande pour ceux qui pourraient être intéressés ! N'oublie pas d'aller au bottin à avatar pour dire quel est le nom de ton personnage et de quel jeu il vient s'il est inventé, merci ! Cela évitera les doublons, et c'est obligatoire. Pense à créer ta boite aux lettres que tu puisses envoyer et recevoir des missives, c'est super utile et ça permet de commencer ou de finir des Rp d'une manière encore plus amusante. Renseigne toi par ailleurs sur le système des Points de Prestige, ils vont te servir plus tard si tu veux un rang ou un double compte.

Ho tant que j'y pense ! Si tu as une quelconque question sur l'univers de Dragon Age et que tu as besoin d'informations pour tes RP ou juste pour en apprendre plus, il y a le Guide de Thédas à ta disposition. Chose vitale, renseigne toi à propos de l'intrigue en cours et de la chronologie en RP. Vois-tu, comme nous simulons plusieurs époques, ces dernières ont un point de départ bien précis, et tu ne peux pas passer d'un an à un autre sauf en RP flashback ! N'oublie pas non plus de voter sur les top-sites ! Voilà tout pour la partie administrative ultra barbante ! Tu es digne d'un véritable membre de l'Inquisition !

Maintenant, ce sera bien plus drôle qu'avant, car je te convie à faire la teuf dans la taverne la plus proche ! Tu peux jouer un max pour faire vivre le forum ; ça ne prend que quelques secondes par jours/postes, et en plus, ça te fait grimper le nombres de messages pour d'éventuels doubles comptes ! Tout comme tu ne dois surtout pas hésiter à flooder, que ce soit pour dire ce que t'as bouffé à midi ou autre encore, on s'en fiche : on aime le racontage de life et le bla bla trop wtf sur ce forum !

Sur ce, Morrigan... Je te souhaite une bonne aventure parmi nous. Te joindras-tu avec les plus héroiques afin de sauver Thédas, ou au contraire, plongeras-tu le monde dans le chaos ?

Bienvenue sur Dragon Age Inquisition : Infinity !


PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Jeu 15 Juin - 21:18
Coucou et waaaah bah je suis heureuse d'avoir su bien m'immerger dans la peau du personnage ! C'est que, mine de rien, je me mettrais la pression style "est-ce que je suis pas OC là ?" Dès que ça ira mieux dans ton irl (j'espère sincèrement que ça va s'arranger et que c'est rien de grave) on pourra se jouer les retrouvailles en famille - avec le pauvre gosse au milieu de ce merdier. xD
PROCHAIN NIV. :
Contenu sponsorisé
Posté
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum