PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Mer 21 Fév - 10:18


Var Uthenera

"Acte I"

Image fond RP



Les larges rues de Revassan avaient cédé leur place au vert d'une végétation timide, gagnant en densité et en couleur au fur et à mesure que le fleuve se faisait plus proche. L'air moins lourd et le changement de paysage lui firent presque oublier qu'il était encore dans les plaines arides des Anderfels, quelque part au bout du monde, si loin des voiles de ses chères Aravels. Après un dernier regard prudent à la ronde Siha cessa de courir, à bout de souffle. Avec un peu de chance Sehariel mettrait une bonne heure ou deux avant de remarquer son absence, et encore un peu plus à suivre sa trace sous cette forme. Trottinant pour retrouver son souffle tout en gardant le rythme, il ébroua longuement sa fourrure noire en sortant des fougères, laissa ses pattes s'enfoncer profondément dans la terre molle, inspira l'odeur de la nature qui lui manquait tant.

Son regard ambré se leva sur l'étrange statue de loup qu'il avait trouvée lors de sa première visite. Une œuvre intemporelle parfaitement conservée, en tous points identiques à celles que l'on pouvait trouver dans les terres d'Arbor ou dans les Plaines Exaltées. Au début il avait été incroyablement intrigué par la présence d'une représentation de Fen'Harel si loin du sud, et puis finalement cela s'était imposé à lui comme un signe du destin, et la coïncidence se fit évidence.
Le climat sec du nord ne permettrait jamais à la forêt de s'étendre mais ce petit bois était le refuge inespéré dont il avait besoin, une espèce de sanctuaire secret qu'il fréquentait autant que possible depuis qu'il s'était remis de ses blessures. Revassan avait beau être une ville accueillante entièrement habitée par des elfes de toutes cultures, invariablement il finissait là, loin de tout, à ce même endroit... sous le regard vide et imperturbable du Loup.

Peut-être était-ce pour cette raison qu'il avait endossé cette même forme pour échapper aux tendances surprotectrices de son frère, peut-être avait-il inconsciemment cherché à défier cette figure mythique dans une rébellion immature, ou alors n'avait-il pu s'empêcher d'être victime de cette attraction interdite. Sans doute un peu de tout ça à la fois, en vérité. Prostré sur son séant il tourna autour de la statue, curieux de voir que des fleurs fraîches avaient été déposées à ses pieds. Penchant la tête sur le côté il flaira le sol à la recherche de traces de leur propriétaire, sans trouver d'odeur distincte aux alentours toutefois.
Rassuré d’être seul il se coucha paisiblement sous l'ombre de Fen'Harel, roulé en une immense boule noire, la tête posée sur ses pattes avant. La course l'avait épuisé. Il suffirait qu'il se repose les yeux et ça irait mieux... Ses paupières lourdes se refermèrent, le précipitant dans l'Au-Delà. Dans son sommeil son museau se mit à claquer, sa forme animale peinant à articuler l'elfique ancien qu'il prononçait d'ordinaire si distinctement. Son corps entier tremblotait comme un chiot effrayé, en faisant presque oublier ses intimidantes dimensions. Car une fois livré à ses fantômes intérieurs, même le plus terrifiant des prédateurs était sans défense...

PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— MISSIVES : 83
— PRESTIGE : 163
— CRÉDITS : Nipuni <3
hey i&#39;m new
— ICONE (100x100) : Icone — NATIONALITÉ : Comme on peut le voir avec son physique, Lindorie est une elfe et c'est aussi une dalatienne.
— ÂGE : La jeune femme est âgée de 29 ans purement et simplement. Elle se rapproche de la trentaine.
— PROFESSION : Espionne, Informatrice elle est touche à tout. A Revassan, c'est la cuisinière.
— FACTION : Elle fait partie de Mien'Harel. Bien que sa faction soit espionne de Fen'Harel.
— ARMES : Etant mage, Lindy se sert de sa magie de l'eau. Elle utilise aussi un arc de temps en temps, ne voulant pas se reposer dessus.
— AMOUREUSEMENT : Amoureusement parlant, Lindorie est fortement intéressé par Solas. Elle lui voue un amour sans faille et loyal.
— O.SEXUELLE : Notre demoiselle est tout ce qu'il y a de plus hétéro et elle n'est pas interessé par le fait d'aller voir ailleurs.
Posté Mer 21 Fév - 11:13

Après avoir passé ma nuit à nettoyer toute la cuisine comme c’était son jour, Lindórie repassa chez elle. Non pas pour se reposer comme toute personne normale, mais pour prendre une cape et ses bâtons. Elle les installa sur son dos, avant de mettre la cape et de partir de Mien’Harel pour se diriger à un endroit où elle allait toujours : la statue de Fen’Harel. Auparavant, elle s’était arrêté prêt de quelques fleurs pour les cueillir. Elle en lit une dans ses cheveux, avant de continuer sa route vers l’endroit de ses désirs.

Arrivée, elle jeta un bref coup d’œil aux alentours, avant de déposer les fleurs devant la statue en signe de respect et de reconnaissance. Elle nettoya un peu celle-ci, avant d’aller se poster en haut d’un arbre, à l’abri des regard dans les feuillages. Sa cape de la même couleur que celle-ci la faisait presque disparaître, laissant penser qu’il n’y avait personne.

Elle s’installa confortablement contre le tronc, ses yeux se fermant avec une extrême lenteur, tandis qu’un léger sourire était sur ses lèvres. Ce dernier disparut lorsqu’elle s’endormit, entrant par la même occasion dans l’immatériel. Lorsqu’elle rouvrit les yeux, le décor était le même, mais l’aspect et la sensation était quelques peu différents. Elle s’avança lentement, ses pieds nus frôlant le sol, tandis qu’elle inspirait un grand coup.

Elle parla avec plusieurs esprits de connaissance, affinant ses connaissances sur les elfes, Mien’Harel, la famille royale. La blonde avait soif de connaissance et elle remerciai les esprits en leur donnant l’es connaissances qu’elle avait de l’extérieur, le voile ayant coupé leur lien. C’est ainsi qu’elle passa plusieurs heures à s’informer et donner des informations, avant de les laisser.

Lindy retourna ensuite près de la statue et elle se changea, mettant une robe ample couleur crème avec un voile sur les bras. Elle détacha ses cheveux et se mit à danser. Danser lui permettait de se défouler, de s’amuser et de penser à autre chose. Elle n’avait pas besoin de musique, celle-ci se trouvant dans sa tête.

L’elfe se laissa aller par sa propre musique,  dansant de manière majestueuse. Elle se moquait éperdument si on pouvait la voir. D’ailleurs, qui pourrait la voir ? Elle était dans l’immatériel et elle connaissait peu de rêveur. En fait, à part Solas, elle ne connaissait personne. De ce fait, elle continuait de danser, laissant sa joie du moment s’exprimer dans un sourire.

Après de long moment à danser, elle s’arrêta enfin, le souffle saccadée, elle alla près de la rivière et but un peu d’eau, avant de regarder le ciel. Elle se releva et marcha sur l’eau, utilisant son pouvoir pour aller de l’autre côté, avant de faire demi tour. Elle retourna près de la statue, avant d envoie une forme. Depuis combien de temps était-elle la ? L’avait-Elle regarder tout ce temps ? Où dormait-Elle encore ?

Se mordant légèrement la lèvre, Lindórie s’approcha de la forme, s’arrêtant à une distance raisonnable pour regarder la…. Le loup. Elle haussa un sourcil. C’était la première fois qu’elle voyait un loup. Enfin non, pas exactement, mais l’autre était Fen’Harel et il était blanc. De ce fait, ça ne pouvait pas être lui. Alors, qui était- ?





PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Jeu 22 Fév - 17:29


Var Uthenera

"Acte II"

Image fond RP


Longtemps son corps transi de froid était resté là, blotti au pied de la statue, trop lourd pour répondre au moindre mouvement. Le regard planté dans le vide, Siha avait longuement regardé les esprits défiler, contemplatif et avide, sans pour autant avoir le courage de les aborder avec la curiosité innocente qui le caractérisait d'ordinaire. L'Immatériel lui paraissait si différent depuis qu'il dormait à des endroits différents,... cela revenait un peu à découvrir des pièces inconnues à l'intérieur de sa maison. Jamais il ne cessait de s'émerveiller de cette découverte constante et pourtant quelque chose d'inexplicable le chagrinait encore. C'était infime et presque imperceptible mais pour quelqu'un qui comme lui sillonnait ces lieux depuis l'enfance, c'était extrêmement perturbant. C'était d'ailleurs sûrement cette sensibilité, cet intense attachement à l'Au-Delà qui le rendait si léthargique, assommé par le chaos provoqué par les failles et la finesse inattendue du Voile. Il lui devenait de plus en plus difficile de ne pas être attiré sans le vouloir...
De fait il était attiré par les esprits et ces derniers le lui rendaient bien. Des Feux Follets telles des lucioles se mirent à luire ça et là autour de lui, aimantés par cet animal qu'ils accueillaient en frère. Peu semblait leur importer la forme qu'il avait choisi de prendre, au final pour eux les apparences étaient une coquille sans substance. Ce qui comptait c'était le discernement, l'imagination et la disposition de leurs visiteurs. Paresseusement Siha leva les yeux et se redressa sans grande conviction, suivant les tourbillonnements que faisaient ces nombreuses lumières. Ils voulaient jouer, l'amener quelque part... mais pourtant ici aussi son corps semblait las. Sans doute sa fatigue morale lui pesait-elle plus qu'il n'aurait voulu l'admettre, après tout il savait bien que dans cet endroit les restrictions physiques n'existaient plus.

Se redressant enfin en penchant la tête sur le côté, il venait de rassembler son courage de suivre ces créatures mutines lorsqu'une présence se fit clairement sentir. C'était subtile et aérien telle une brise ou un parfum floral, ce qui ne manqua pas d'attirer son attention. Il n'avait jamais rencontré d'autre rêveur auparavant, ni ici ni dans le monde réel. Un peu effrayé il se ratatina sur ses pattes arrière, le museau plissé autour de ses crocs, la fourrure hirsute sur son dos. Il ne lui voulait pas de mal, seulement l'instinct du loup était plus fort : il sentait le besoin de se défendre. Observant la jeune femme qui venait d'approcher il se replia vers les Feux Follets, prêt à les défendre au moindre signe d'hostilité. Pourtant ces derniers continuaient de lui tourner autour de la façon la plus naturelle qui soit, manifestement étrangers à son inquiétude.
Repérant l'elfe blonde qui lui faisait face, il chercha pendant de longues secondes une façon de l'aborder. Que pouvait-il lui dire ou lui demander ? Jusque là elle n'avait après tout pas ébauché le moindre geste agressif. Sceptique et hésitant, il décida néanmoins de reprendre sa vraie forme afin de ne pas être mal interprété... Lui non plus ne désirait pas le conflit. Se penchant en avant il se métamorphosa presque au ralenti, ses membres s'allongeant lentement, sa peau mouvant telle de l'eau pour reprendre sa forme et sa pâleur originelles. La fourrure noire ne tarda pas à disparaître, bien que le charbon de sa couleur demeure dans ses longs cheveux lisses. Comme une bête qui s'étire après un long somme, Siha se redressa agilement dans ce mouvement maintes fois répété. De sa voix basse il parla dans un elfique impeccable, quoique teinté d'un accent désormais tombé en désuétude.

«  C'est la première fois que je rencontre un de mes semblables. » Il planta son regard dans celui de l'inconnue, réprimant l'excitation enfantine de trouver quelqu'un qui puisse partager ce qu'il vivait. « C'est vous qui avez laissé des fleurs, j'imagine ? »

PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— MISSIVES : 83
— PRESTIGE : 163
— CRÉDITS : Nipuni <3
hey i&#39;m new
— ICONE (100x100) : Icone — NATIONALITÉ : Comme on peut le voir avec son physique, Lindorie est une elfe et c'est aussi une dalatienne.
— ÂGE : La jeune femme est âgée de 29 ans purement et simplement. Elle se rapproche de la trentaine.
— PROFESSION : Espionne, Informatrice elle est touche à tout. A Revassan, c'est la cuisinière.
— FACTION : Elle fait partie de Mien'Harel. Bien que sa faction soit espionne de Fen'Harel.
— ARMES : Etant mage, Lindy se sert de sa magie de l'eau. Elle utilise aussi un arc de temps en temps, ne voulant pas se reposer dessus.
— AMOUREUSEMENT : Amoureusement parlant, Lindorie est fortement intéressé par Solas. Elle lui voue un amour sans faille et loyal.
— O.SEXUELLE : Notre demoiselle est tout ce qu'il y a de plus hétéro et elle n'est pas interessé par le fait d'aller voir ailleurs.
Posté Jeu 22 Fév - 20:52

La forme animale prit forme humaine. Lindorie se rapprocha encore avant de s’arrêter. Ses longs cheveux blonds tombaient en cascades sur ses épaules et son dos, tandis qu’elle avait les mains dans le dos. Elle pencha légèrement le haut de son buste en avant pour mieux regarder la personne, avant de se reculer en souriant. Parlant dans un parfais dalatien sans accent. Elle connaissait mieux sa langue natale que la langue de tous le monde.

Effectivement c’est moi. Pour remercier le loup implacable pour ce qu’il a fait…

Elle regarda la personne en face d’elle en faisant une moue gênée. Elle se rapprocha, avant de ne plus pouvoir tenir en place. Elle s’avança vers l’elfe et lui toucha le torse, avant de se reculer en regardant ses mains et en faisant la moue.

J’étais pourtant sûr...  

Se rendant compte de ce qu’elle venait de faire, elle rougit et s’excusa pour son geste.

Je pensais que vous étiez une femme, excusez-moi.

Elle rigola légèrement d’un rire doux et cristallin, avant de regarder les feux follets, son sourire s’élargit et elle fit une fleur en glace qu’elle donna à ce dernier qui le dévora. Simple présent pour les remercier de leur aide, je regardais ensuite de nouveau l’homme, avant de faire une révérence pour me présenter :

 Je suis Lindórie Liinawen, cuisinière et pâtissière à Revassan. Je suis un membre de Mien’Harel.

L’espionne se redressait en regardant l’elfe. C’était la première fois qu’elle voyait un elfe dans l’immatériel par les rêves. Elle avait vu Solas aussi, mais ce n’était pas pareil. Elle le connaissait, elle le voyait tous les jours, toute les nuits. Là, elle voyait une autre personne et c’était un elfe !

L’elfe se mit à penser de ce qu’il se passerait si elle avait vu un humain. Son sourire disparut pour une moue de dégoût. Les shemlens. Qu’est ce qu’elle les détestait. Certes les elfes n’étaient pas parfait, mais ils traitaient tous les leurs comme égaux, alors qu’eux ?! Ils allaient se faire la gueule et rendait tranquil les mages.

Elle  ne comprenais vraiment pas comment on pouvait faire ça au siens. Non, vraiment pas ! Les nains étaient très fraternel entre eux ; les Qunari n’en parlons pas. Mais les hommes non ! Ils étaient fourbes et perfides ! Dieux qu’elle les haïssais !

La blonde reporta son attention sur l’elfe en souriant, jouant avec une mèche de cheveux. Elle s’assit à même le sol, tapotant la place d’en face.

Discutons, si vous le voulez bien ! Parlez moi de vous !





PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Jeu 22 Fév - 23:00


Var Uthenera

"Acte III"

Image fond RP


« Le remercier de quoi, exactement ? »

Siha avait penché la tête sur le côté dans une mimique fort semblable à celles de sa forme lupine, son esprit n'ayant pas encore totalement assimilé le changement. Le fait est que malgré son éducation privilégiée il demeurait foncièrement sceptique de ce geste. Que quelqu'un porte assez de respect à ces statues pour y déposer des fleurs était une chose, mais vénérer Fen'Harel en connaissance de cause... ? C'était suffisamment extrême et inhabituel pour attirer la méfiance. Dans tous les cas son visage ne trahit pas d'émotion particulière si ce n'est peut-être la surprise face à l'audace de la jeune femme. Trop abasourdi pour réagir il haussa un sourcil, réprimant son envie de le retenir par le poignet. Décidément les inconnus avaient une sacrée propension à le peloter dans tous les sens, dernièrement...

« Ce n'est pas bien grave, j'ai l'habitude. » Dit-il simplement d'une voix blanche, peu enclin à se lancer dans de longues explications sur son identité de genre. Ses pieds nus s'ancrèrent dans l'herbe tandis qu'il s'inclina en retour, curieux d'en apprendre plus sur son interlocutrice. Cependant la prudence lui imposait de faire attention à ce qu'il allait révéler.

« Sihan'diel Bellanaris, actuellement guérisseur et parfois enseignant à Revassan. »

Son visage était placide et ses yeux transparaissaient l'expérience mais aussi la lassitude. Lui qui débordait habituellement d'énergie et de bonne humeur ressemblait à une bougie presque éteinte, toutefois cela ne l'empêcha pas d'accéder à l'offre de la blondine, ni de s'asseoir silencieusement en tailleur en sa compagnie. Par contre il n'avait pas l'habitude de parler de lui, du moins pas une fois passée la barrière des présentations solennelles ; aussi il fronça les sourcils en se demandant ce qu'il pouvait bien raconter. Sa vie n'était pas franchement passionnante hormis peut-être son voyage depuis les Tombes d'Émeraude.

« Il y a-t-il quelque chose que vous vouliez savoir en particulier ? »
PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— MISSIVES : 83
— PRESTIGE : 163
— CRÉDITS : Nipuni <3
hey i&#39;m new
— ICONE (100x100) : Icone — NATIONALITÉ : Comme on peut le voir avec son physique, Lindorie est une elfe et c'est aussi une dalatienne.
— ÂGE : La jeune femme est âgée de 29 ans purement et simplement. Elle se rapproche de la trentaine.
— PROFESSION : Espionne, Informatrice elle est touche à tout. A Revassan, c'est la cuisinière.
— FACTION : Elle fait partie de Mien'Harel. Bien que sa faction soit espionne de Fen'Harel.
— ARMES : Etant mage, Lindy se sert de sa magie de l'eau. Elle utilise aussi un arc de temps en temps, ne voulant pas se reposer dessus.
— AMOUREUSEMENT : Amoureusement parlant, Lindorie est fortement intéressé par Solas. Elle lui voue un amour sans faille et loyal.
— O.SEXUELLE : Notre demoiselle est tout ce qu'il y a de plus hétéro et elle n'est pas interessé par le fait d'aller voir ailleurs.
Posté Ven 23 Fév - 8:50

Lindórie ne comprenait pas. L’homme  était un rêveur et il demandait pourquoi ? Il n’était jamais allé à la bibliothèque ? Ou s’informer au près des esprits ? Elle se mit à réfléchir. D’un côté, rien ne l’empêchait de faire autre chose, ou de ne pas s’y intéresser, mais là. Faisant une moue, elle regarda la statue plus loin, avant de reporter son attention sur l’homme.

C’est à lui qu’on doit la libération des elfes. Si vous avez le temps un jour, faites un tour dans la bibliothèque. Si vous offrez un présent aux bibliothécaires, ils vous laisse généralement tranquille.parlez aussi aux esprits de connaissance. L’immatérielle est une mine d’information sur l’histoire des elfes. Comparé à ces idioties que peuvent raconter les archivistes dans les clan dalatien.

Elle regarda les alentours, léger sourire aux lèvres, avant de prendre une fleur à côté d’elle. Elle se mit à faire une couronne avec, gardant néanmoins son attention vers la personne en face d’elle. Elle s’arrêta quand il expliqua être à Revassan. Maintenant qu’il le disait, c’est vrai qu’elle l’avait vu une ou deux fois.

Oui, je vous ai aperçu une fois… Ne le prenez pas mal, mais je vous ai toujours trouvé mystérieux. Comme si vous cachiez quelque chose. Mais bon, ce ne sont pas les affaires. Sauf si vous mettez en danger Mien’Harel.

Les elfes étaient vraiment sacrés pour Lindy qui ne le cachait nullement d’ailleurs. Cependant, elle avait énormément de mal avec cette conception de la trahison, ne l’ayant jamais vécut. Elle avait beau réfléchir, elle ne voyait pas pourquoi quelqu’un trahirai les siens. Cela lui semblait improbable et pourtant, beaucoup de livre en parlait.

Mmmmh…. Comme vous voulez. Pas forcément de votre passé, mais depuis combien de temps êtes vous à Revassan, que venez vous y faire ce genre de chose. Mais je comprendrais si vous ne vouliez pas parler de vous. Dans ce cas, parlons de ce que vous pensez des elfes. Ceux du bas cloître, des esclaves à Tevinter et des nomades dalatien.

Sujet épineux pour elle. En effet, bien qu’étant une elfe, Lindórie ne se sentait nullement dalatienne. Pour la simple raison que les dalatiens étaient : premièrement des nomades et deuxièmement, des idiots finit qui ne gardait de l’esprit du passé que des reliques où ils étaient traités comme des moins que rien.

Ainsi, Lindórie se disait être une elfe, mais c’est tout. Avec son exploration dans l’immatériel, elle avait compris ce que Solas avait tenter de lui dire et qu’elle n’avait pas écouter au début. Encore une chose sur laquelle il avait raison.

Pour ma part, je suis elfe. Néanmoins, je ne me sens pas dalatienne.  

Elle regarda sa couronne de fleur qu’elle continua de faire, avant de se lever et d’aller la mettre sur la tête de la statue du loup. Elle gloussa légèrement, avant de retourner s’asseoir en face de siha.



PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Lun 26 Fév - 20:26


Var Uthenera

"Acte II"

Image fond RP


Son sourire se fit rictus alors que mot après mot, pierre après pierre, Lindórie continuait de gratuitement lapider son monde à tort et à travers... probablement sans avoir conscience de ce qu'elle disait ou éprouver le moindre égard envers la personne à laquelle elle parlait. C'était tristement amusant de voir qu'une fois encore son instinct ne l'avait pas trompé. Au milieu de l'amertume que lui suscitaient ces conseils emplis de mépris il était difficile de dire ce qui était le plus révoltant entre cette condescendance dégoulinante ou le contenu même de ce qu'elle affirmait si catégoriquement. Or si elle voulait en toute bonne foi lui ouvrir de nouvelles perspectives, piétiner son éducation et ce qu'il était en tant que personne n'était sûrement pas la bonne marche à suivre. Encore plus silencieux qu'auparavant Siha observait son interlocutrice sans l'interrompre, finalement peu tenté de poursuivre une discussion avec quelqu'un qui d'entrée de jeu ne manifestait aucune envie d'échanger. Après de longues secondes et une profonde inspiration pour garder patience il ouvrit enfin la bouche, non sans une légère teinte de sarcasme.

« Je regrette, j'ai appris à rêver tout seul et manifestement certaines hm... subtilités m'échappent encore. » Il posa les mains sur ses cuisses et ferma doucement les yeux, s'imprégnant des lieux. « D'autre part j'ai rapidement réalisé que l'Immatériel est influencé par celui qui l'imagine. Par conséquent il n'existe ici aucune vérité entière et absolue, aucune connaissance parfaite. Des esprits sillonnant le même endroit peuvent tenir deux discours opposés, cela ne les rend pas moins vrais tous les deux. »

Le mage exposait son point de vue avec un calme déconcertant surtout si l'on prenait en considération le lynchage en règle auquel il venait d'avoir droit en guise de présentations. 'Bonjour à vous aussi Lindórie, ravi de faire votre charmante connaissance. Je me dois de vous complimenter ! Je n'aurais jamais cru que la blondeur de vos cheveux conviendrait si parfaitement à la prétention de votre discours.' Pensa-t-il très fort, quoique sa bouche reste close en une ligne pressée.
Plus la conversation évoluait et plus son visage était statique, tranquille mais inerte, presque indifférent. Il avait la conscience tranquille concernant Mien'Harel, qu'il essayait d'aider dans la mesure de ses maigres moyens. Hélas des circonstances extérieures avaient fait que ses plans tombent à l'eau, ce qui expliquait qu'il se soit installé pour un temps indéterminé. Néanmoins la curiosité frontale de la jeune femme lui paraissait un peu trop vive pour être désintéressée.

« Tout le monde cache quelque chose d'une façon ou d'une autre, j'imagine. » Il répondit évasivement en haussant les épaules, pas inquiet pour deux sous. « Cependant je n'ai aucun désir de nuire à la cause qui m'a accueilli, vous pouvez en être sûre. »

Toujours rictus au bord des lèvres il joua avec la bague en forme de loup à son annulaire droit, les yeux rivés sur Lindórie. Elle posait un tas de questions, trop vite et trop souvent. Il devenait non seulement difficile de suivre le rythme, mais aussi de ne pas se sentir envahi par l'indiscrétion. Sur ses gardes, il ignorait ce que la jeune femme voulait savoir exactement. Aborder le thème de l'identité elfe était non seulement délicat mais très complexe. Certainement pas le genre de sujet que l'on aborde avec un inconnu entre le fromage et le dessert. De plus l'angle d'approche était maladroit en plus d'être terriblement vague. Quel genre de réponse attendait-elle, si ce n'est l'évidence ? Confus il fronça les sourcils. Ses opinions étaient marquées et il n'avait aucun mal à les assumer, toutefois il n'était pas convaincu qu'il soit constructif ou sensé de les partager.

« Que suis-je censé vous dire si ce n'est que les trois souffrent de façons différentes, et que tous devraient avoir le droit d'être libres même si très peu le sont vraiment ? Je ne comprends pas. »

PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— MISSIVES : 83
— PRESTIGE : 163
— CRÉDITS : Nipuni <3
hey i&#39;m new
— ICONE (100x100) : Icone — NATIONALITÉ : Comme on peut le voir avec son physique, Lindorie est une elfe et c'est aussi une dalatienne.
— ÂGE : La jeune femme est âgée de 29 ans purement et simplement. Elle se rapproche de la trentaine.
— PROFESSION : Espionne, Informatrice elle est touche à tout. A Revassan, c'est la cuisinière.
— FACTION : Elle fait partie de Mien'Harel. Bien que sa faction soit espionne de Fen'Harel.
— ARMES : Etant mage, Lindy se sert de sa magie de l'eau. Elle utilise aussi un arc de temps en temps, ne voulant pas se reposer dessus.
— AMOUREUSEMENT : Amoureusement parlant, Lindorie est fortement intéressé par Solas. Elle lui voue un amour sans faille et loyal.
— O.SEXUELLE : Notre demoiselle est tout ce qu'il y a de plus hétéro et elle n'est pas interessé par le fait d'aller voir ailleurs.
Posté Jeu 1 Mar - 11:47

Touché. Lindórie sourit. Elle ne savait pas vraiment pourquoi, mais elle aimait tester les personnes en face d’elle. Dès qu’elle avait une idée en tête de toute façon. Elle ne l’avait pas ailleurs. Néanmoins, elle se retrouvait souvent dans ce genre de situation où a cause de sa langue qu’elle faisait trop pendu, elle vexait ou braquait la personne d’en face. Manquer de tact ? Elle ? Totalement. On lui a même maintes fois reprochés. Elle se revoyait déjà se faire sermonner par sa mère lorsqu’elle avait dit d’une femme qu’elle allait mourir seule. Certes c’était arrivé et elle avait eu raison, mais sur le coup elle s’était bien fait engueulé.

Regardant l’homme en face d’elle, elle fit une mine gênée avant de lever les mains au ciel en signe d’abandon. Il n’y avait plus besoin de faire toute cette mascarade. Elle descendit des mains, les posants sur ses jambes avant de sourire à son interlocuteur.

Pardonnez-moi… j’ai tendance à tester les personnes qui m’entoure. Sachez que je n’ai rien contre vous et que toute personne a effectivement sa part de mystère. Cela rajoute du charme. Je sais que vous n’êtes pas un ennemi. Excusez-moi encore.  

Ma blonde s’était radoucie et sa voix était désormais lente et douce. Elle s’étira, une mèche de cheveux tombant au milieu de son visage. Elle la laissa faire, avant de soupirer doucement et de regarder ce Siha. Il y avait quelque chose en lui qui l’intriguait, mais quoi ? Elle ne saurait le dire.

Au fait, si vous me permettez une remarque : le loup vous sied à merveille  

Lindórie se leva avec adresse, avant de regarder les alentours. Elle cherchait plutôt quelqu’un qui ne semblait pas se montrer. Tant pis, elle le verrait une prochaine fois. En tout cas, elle avait au moins rencontré une personne pour le moins intéressante et qu’elle reverrait, vu qu’ils étaient tous les deux à Mien’Harel.

Pour me faire pardonner, venez un jour en cuisine, je vous ferais goûter mes pâtisseries. Apparement je m’en sors pas trop mal.

La pâtisserie était la passion de Lindy qui adorait se perdre dans La confection de douceur qu’elles soient aux fruits ou au chocolat. Bien qu’elle préférait travailler avec les fruits. C’était plus… fin que le chocolat si elle pouvait le dire ainsi. Elle se mit à repenser à la fois où elle avait fait justement des gâteaux avec une elfe, Valÿra si elle se souvenait bien. Cela avait été une catastrophe, mais au moins, elle avait bien ri.

Je ne vais pas tarder à partir, je suis de service ce soir et j’ai encore des choses à préparer.

Bien sûr, elle n’allait pas partir de suite, de suite. Elle avait encore un peu de temps. Un peu.



PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Dim 4 Mar - 21:48


Var Uthenera

"Acte III"

Image fond RP




Les différents changements d'attitude le laissaient perplexe, tant tout cela lui paraissait précipité et impulsif. En tant que nouvel arrivant à Revassan il s'était depuis longtemps préparé à toutes sortes d'accueils, ce qui n'avait pas manqué d'arriver. Les elfes citadins l'observaient encore avec froide circonspection et les premiers résidents le traitaient avec une ouverte méfiance ; pourtant tous les rescapés dalatiens et ceux attachés aux traditions anciennes l'approchaient souvent pour faire connaissance ou demander conseil. C'était un peu délicat de gérer les états d'âme de tout un chacun lorsqu'on était archiviste, une figure de proue attirant forcément l'attention sans le vouloir. Pourtant à bien des égards Lindórie et ses expressions contradictoires étaient plus difficiles à cerner que le large éventail populaire.

« Le loup me sied ? » Il pencha la tête sur le côté, ignorant la juste portée de ce drôle de compliment. Parlait-elle de sa forme animale ou bien d'autre chose ? D'autre part il était étrange qu'elle ne montre aucune réaction particulière face à son don de métamorphose. Mettait-elle ce changement de forme sur les contraintes presque inexistantes de l'Immatériel ? Curieux il l'observait tranquillement, remarquant l'aise avec laquelle la jeune femme évitait de répondre à certains sujets. C'était ironique pour quelqu'un qui posait autant de questions...

« Vous m'avez demandé quelle est ma vision sur notre peuple, néanmoins vous n'avez pas partagé la votre. »

Il n'était que justice de vouloir un minimum de retour après pareil assaut verbal, ne fusse parce que pour couvrir un peu la distance invisible que Lindórie semblait s'acharner à poser entre eux. Se levant à son tour en laissant les feux follets danser au-dessus de sa paume ouverte, Siha semblait avoir regagné le calme léthargique qui l'avait plongé dans le sommeil. Les soucis bourdonnaient encore faiblement dans un coin de son esprit, mais ici leur poids semblait bien plus supportable. Créant plusieurs boutons de fleur au creux de sa main il s'amusa de l'innocence avide des lucioles multicolores.
Il ne saurait retenir la blondine en sa compagnie si cette dernière ne lui était pas agréable, néanmoins le sentiment d'avoir commis une maladresse ne le quittait pas. Nul regret ne pesait dans sa poitrine et ses réponses avaient été aussi sincères qu'il pouvait se le permettre... et pourtant quelque chose ne collait pas. S'il était très couramment perçu comme une personne mystérieuse et réservée, Lindórie n'était sûrement pas en reste. Dans son regard limpide brillait une certaine déception dont l'origine incertaine continuait de l'intriguer. Peut-être avait-il dit quelque chose d'offensant sans s'en rendre compte, ou peut-être était-ce sans le moindre rapport. En tout cas l'invitation inattendue le fit sourire, avec autant de douceur que d'espièglerie.

« Je serais bien ingrat de refuser une telle invitation. Dans quelle 'cuisine' puis-je vous retrouver ? » S'inclinant galamment il la regardait dans les yeux, dans un ton désormais plus léger et détendu.


PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— MISSIVES : 83
— PRESTIGE : 163
— CRÉDITS : Nipuni <3
hey i&#39;m new
— ICONE (100x100) : Icone — NATIONALITÉ : Comme on peut le voir avec son physique, Lindorie est une elfe et c'est aussi une dalatienne.
— ÂGE : La jeune femme est âgée de 29 ans purement et simplement. Elle se rapproche de la trentaine.
— PROFESSION : Espionne, Informatrice elle est touche à tout. A Revassan, c'est la cuisinière.
— FACTION : Elle fait partie de Mien'Harel. Bien que sa faction soit espionne de Fen'Harel.
— ARMES : Etant mage, Lindy se sert de sa magie de l'eau. Elle utilise aussi un arc de temps en temps, ne voulant pas se reposer dessus.
— AMOUREUSEMENT : Amoureusement parlant, Lindorie est fortement intéressé par Solas. Elle lui voue un amour sans faille et loyal.
— O.SEXUELLE : Notre demoiselle est tout ce qu'il y a de plus hétéro et elle n'est pas interessé par le fait d'aller voir ailleurs.
Posté Dim 18 Mar - 11:23

Tandis qu’elle était perdue dans ses pensées, elle revint à son mouton pour regarder Siha avec un sourire. Elle acquiesça quant à sa question sur le fait que le loup lui allait. La vérité, c’est qu’elle ne savait comment expliquer. Pourtant oui, elle trouvait que le loup était un animal qui correspondait bien à la personne en face de lui. Peut-être, car comme les loups il était mystérieux et qu’il semblait être doux à l’extérieur, mais tumultueux à l’intérieur. Elle ne savait vraiment pas comment expliquer.

Puis sa deuxième question la fit légèrement tilté. Ah oui, c’est vrai. Elle avait oublié de répondre. Lindorie était plus doué pour poser les questions que pour les poser, mais pas pour y répondre. Ou du moins, pas avec tout le monde. Elle se mit à réfléchir, avant de faire une moue.

La vérité est que je ne comprends pas pourquoi il y a tant de ‘races’ si je puis dire cela ainsi, d’elfe. Dans les livres anciens que vous pourrez trouver à la bibliothèque, vous pourrez lire une époque où les elfes étaient unis et au-dessus de tous. Sans les remettre plus haut que les autres races afin de ne pas répéter les mêmes erreurs, j’aimerai qu’ils soient tous unis. Qu’il n’y ai plus d’elfe de la citadelle ou de dalatien ; ni même d’esclaves. Je voudrais qu’ils soient tous un seul et unique être. Cela peut vous paraître utopique, voir enfantin… Mais je suis peiné de voir que les elfes ne s’entraident pas… Pas comme ils le devraient.

Elle leva son regard vers le ciel, un soupir franchissant la barrière de ses lèvres. C’était en cela qu’elle ne se sentait ni elfes citadins, ni dalatienne. Elle ne voulait pas mettre de barrière entre eux. C’était une elfe. Il n’y avait rien à rajouter. C’était peut-être pour la même raison que Solas ne se pensait pas dalatien ou encore elfes des cités, mais là encore, elle n’en savait rien.

Son regard se baissa sur Siha, le regardant dans les yeux, avant de sourire quant à sa demande. Effectivement, dans quelle cuisine pouvait-elle le recevoir ? Réfléchissant, elle décida de laisser le choix au brun en face d’elle.

Tout dépend de vous. Si le bruit ne vous dérange pas trop, venez dans la cuisine Sud de Revasan. Si vous voulez être plus au calme, dans ce cas-là, venez chez moi. Je me trouve dans une petite maison au Sud-Est. Elle est de couleur gris avec un toit couleur brique à côté d’un grand arbre à fleur.

Elle aimait particulièrement cette habitation. Elle lui rappelait sa maison avec ses parents. Elle avait aussi un grand arbre fleurit à côté de l’habitation. Arbre qu’elle adorait monter quand elle le pouvait. Il lui donnait une vue magnifique sur les plaines et roches qu’il y avait aux alentours. Puis elle adorait avoir le vent dans ses cheveux. Cela l’apaisait et elle avait l’impression de pouvoir voler dans des endroits qu’elle ne pouvait atteindre.

Quel que soit l’endroit où vous veniez, vous serez toujours la bienvenue en tout cas !

Elle s’étira, avant de fermer les yeux, s’imprégnant de la terre et de l’air qu’il y avait aux alentours. Elle rouvrit les yeux pour regarder un point dans le vide. Pour ensuite se reporter son regard bleu sur celui de l’elfe. Il semblait plus calme qu’avant, c’était une bonne chose. Elle sourit, se rapprochant légèrement de son partenaire de conversation.

Bon, vu que je vous ai posé pleins de questions, je vous laisse m’en poser si vous le désirez.



PROCHAIN NIV. :
Contenu sponsorisé
Posté
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum