PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Ven 9 Mar - 14:38

Remonte ta garde !

Quand un vétéran grogne à voix haute




Soudain elle s'élança avec vitesse sur Wulf, faisant mine de tendre la main vers sa manche gauche, mais au dernier moment elle se laissa choir sur le sol, se rattrapant avec ses deux mains l'a soutenant, car elle n'était fluette que de loin, l'archère était forte de ses deux ans vécus à la dure et de son entrainement de jeunesse. Ainsi elle utilisa son élan pour crocheter le garde, une jambe au creux de ses genoux, l'autre au niveau de sa taille.
Très bien, j’accepte votre défi

La demoiselle avait l’air plutôt compétitive… Cette idée fit sourire le rouquin qui tendit ses muscles, un pied devant l’autre, prêt à recevoir l’attaque. Une feinte lui fit mettre son bras gauche en arrière, protégeant le mouchoir. Et une attaque plutôt surprenante faucha le Garde. Plutôt que de résister, il se laissa tomber, et de sa seule main gauche, fit une roulade pour se relever proprement. A présent à quelques mètres de la jeune femme, sa main droite toujours contre son dos, d’un air provocateur, il secoua sa manche gauche, le mouchoir de tissu blanc de mauvaise qualité bougeant avec son bras.
Attaque surprenante : utile contre un mage, mais un voleur ne s’y laisse pas prendre. Quant à un guerrier… Il faut parvenir à le faucher quand il est en armure lourde.

La leçon s’improvisait dans l’arène, pour le plus grand plaisir du Garde des ombres qui se trouvait diverti d’avoir en face de lui une adversaire certes jeune, et peut être inexpérimentée, mais pleine d’idées et téméraire. Quelques soldats se rassemblèrent autour d’eux, formant un cercle d’une demi-douzaine de spectateurs. L’un d’entre eux lança un pari, et un rictus naquit sur les lèvres du féreldien.
S’avançant tout d’un coup, il feignit une attaque brutale contra l’elfe avant de la faucher d’un croche patte. Basique, mais efficace. Et de quoi voir si elle apprenait la leçon qu’il était en train de lui expliquer. Peut être était il un instructeur qui agissait beaucoup et parlait peu, mais si l’orlésienne avait été attentive, elle saurait reproduire la parade qu’il avait fait pour se relever.
PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Sam 10 Mar - 12:54
Elle ne s'attendait évidemment pas à ce que ce soit si simple, si le garde était surpris par son attaque il n'en fit rien paraître et réussi à s'en extirper d'une habile roulade uniquement supportée par sa main libre, intéressant.
Une petite foule s'était réunie autour des deux combattants, ils devaient attiser la curiosité, c'est qu'on s'ennuyait vite à Fort-Celeste.
Il s'était éloigné et, comme Kaldenis se relevait d'une pirouette rapide, se remettant en garde, il lui lança:

"Attaque surprenante : utile contre un mage, mais un voleur ne s’y laisse pas prendre. Quant à un guerrier… Il faut parvenir à le faucher quand il est en armure lourde"

"Le guerrier je lui tire en général une flèche à la jointure de ses plaques, mais je note!" Répondit-elle gaiement en récupérant un ruban dans sa poche, elle noua ses cheveux en chignon décontracté, dévoilant ses oreilles pointues. Elle se mit à réfléchit avec ferveur à un plan.

Mais elle n'eut pas le temps d'agir car le garde l'attaqua avec force, cependant quelque chose lui mit la puce à l'oreille dans la manière dont son jeu de jambe évolua et elle sut qu'il fallait se préparer à une vicelarderie de la part de Wulf, et son instinct fut bon, car l'attaque n'était brutale qu'en apparence, elle la frôla à peine et se mua en un rapide croche patte qui l'a renversa.
Heureusement Kaldenis était comme une éponge, elle répliqua quasiment à l'identique la roulade précédente du rouquin et enchaîna de suite en ramassant une poignée de sable du terrain d'entrainement et en la jetant au garde. Elle avait rapidement appris qu'il ne fallait pas s'encombrer de futile code d'honneur lorsqu'on était une voleuse.
Elle l’entraîna ensuite dans une danse guerrière, un tourbillon de coups de poings et de pieds, s'il avait été aveuglé cela lui profiterait, elle cherchait à lui bloquer le bras dans une clef, luttant contre le garde avec force mais économie, si elle le bloquait elle pourrait s'emparer du trophée.
PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Dim 18 Mar - 11:58

Remonte ta garde !

Quand un vétéran grogne à voix haute




Le guerrier je lui tire en général une flèche à la jointure de ses plaques, mais je note !

Wulf approuva d’un hochement de tête : l’archère avait de bonnes réflexions pour une voleuse, et visiblement savait tirer avantage de ses compétences. C’était plus que beaucoup de combattants. Mais elle devait être consciente qu’un voleur avait toute ses capacités au maximum dans de grands espaces. Le rouquin avait appris à combattre dans les Tréfonds, et il était parfois difficile pour quelqu’un maniant l’arc d’avoir l’espace nécessaire pour tirer de manière aisée. Le contact n’était pas forcément privilégié pour un voleur, mais il fallait y trouver des atouts.
Il vit d’ailleurs la jeune femme réfléchir alors qu’elle se faisait un chignon. Mais sa réflexion fut suspendue par l’attaque du Garde des ombres qui tenait à voir si l’orlésienne était une bonne apprentie. La réponse fut oui : la roulade ne démontrait pas les années d’expérience du féreldien mais était plus qu’honorable pour un premier essai. Une poignée de sable surprit le rouquin qui se retint de justesse d’attaquer avec sa main droite, ses réflexes de combat reprenant quelque peu le dessus. Mais sous la tornade d’attaque et de coups, il éloigna loin sa main gauche, profitant de ses longs bras et de sa grande taille, afin de mettre hors de portée le mouchoir blanc. Etonnement souple, le tempête ramena sa jambe tout contre lui et éloigna l’elfe du plat de son pied. Grimaçant en espérant qu’il n’avait pas été trop violent envers son apprentie, il se remit rapidement sur ses deux jambes et s’essuya rapidement les yeux avec sa manche gauche.
Très bien, tu as failli m’avoir. A noter qu’un ennemi aveuglé peut tout de même riposter, même si cela devient plus brouillon.

La jeune femme avait néanmoins marqué quelques points, et le rouquin roula une épaule alors qu’il sentait les coups assez faibles de l’elfe, mais plutôt bien placés. Préférant laisser l’archère réattaquer, il se mit en position de défense, curieux de ce qu’elle allait inventer.

PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Lun 19 Mar - 11:27
"Il est clairement pas né de la dernière pluie" Songea la voleuse en analysant la défense de Wulf.

Il était rapide, et il devait avoir bien retenu préalablement la géographie du terrain d'entrainement car malgré le sable qui lui faisait fermer à moitié les yeux, il ne trébuchait pas et lui tenait tète honorablement.
Kaldenis ne voulait pas le blesser cela dit, ses coups étaient plus là pour le distraire, mais le bougre était bien plus grand qu'elle et il mit hors de portée le mouchoir à la manière d'un adulte s'amusant avec une gamine. C'était carrément humiliant et les oreilles de la jeune elfe se mirent à rougir d'embarassement. Elle allait tenter une attaque plus puissante à l'aisselle du garde quand ce dernier lui envoya un magistral coup de pied latéral qu'elle para à la dernière minute avec ses deux avants-bras devant sa poitrine. Le coup l'a fit reculer de plusieurs pas, il était plus fort que les attaques précédentes et elle cru déceler une once d'hésitation dans la grimace du rouquin avant qu'il lui lance:

"Très bien, tu as failli m’avoir. A noter qu’un ennemi aveuglé peut tout de même riposter, même si cela devient plus brouillon"

Elle hocha la tète et sourit intérieurement, donc son attaque au sable avait été utile finalement, le garde cachait bien son jeu. Ce qu'elle en retenait maintenant c'était que la violence était permise.

"Cette attaque doit être la dernière" Se dit Kal en se mettant en garde.

C'est qu'elle avait une réputation à conserver.
Alors elle n'attendit plus, elle s'élança et dirigea l'attention du garde vers ses jambes en feintant un croche pied, en vérité elle comptait lui envoyer un coup du tranchant de la main gauche dans la glotte afin de profiter de son coté laissé sans défense, évidemment elle n'y mettrait pas une force de bœuf, le but était de l'incapaciter juste quelques minutes, pas de lui écraser la trachée. Enfin, elle lui attraperait le bras gauche et l'enverrait au sol en utilisant son dos pour le projeter par dessus son épaule, elle n'aurait plus qu'à récupérer le mouchoir, si cela s'avérait fructueux.
PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Lun 19 Mar - 20:19

Remonte ta garde !

Quand un vétéran grogne à voix haute




Le petit jeu allait se terminer là : c’était assez clair pour le tempête qui s’essuyait péniblement les yeux d’une main, sa main forte derrière son dos. Clairement, il savait que cela n’allait pas terminer par une victoire. Mais il avait été agréablement surpris par les qualités d’improvisation de la jeune femme.
Le coup de pied qu’il avait donné alors qu’il se sentait au pied du mur, il savait aussi que c’était un laissé passé à des coups plus violents. La dernière attaqua était en fait l’opportunité du siècle pour l’elfe, et il savait qu’elle était assez futée pour ne pas passer à côté. Le rouquin s’avérait tout de même curieux de ce que l’archère allait bien pouvoir inventer.
Lorsqu’il commenta l’attaque au sable de l’orlésienne, le hochement était rempli de satisfaction, même si elle le camouflait plutôt bien. Il se mit en garde, et prit une longue inspiration : dorénavant il ne pouvait plus compter autant sur sa vision. Inspirant fortement, il prit conscience du terrain autour de lui avant de maintenir fermement le bras droit contre son dos, le gauche légèrement avancé dans une posture défensive.
Il se doutait que l’honneur de la jeune femme était aussi à conserver : malgré les années d’expérience en plus, il était pour cet exercice « amputé » d’une main. Certes, il serait bien le dernier homme au monde à perdre par galanterie, mais l’irritation de l’archère devait être plus affutée que précédemment.
L’attaque semblait être un croche pied, et le Garde baissa le regard tout en grimaçant : il se rendait parfaitement compte que son instinct lui avait fait perdre la mise sur ce coup-là. La jeune femme ne pouvait décemment pas réutiliser une attaque aux jambes sans feinter. Et le tranchant de la main contre sa gorge fut bougrement efficace. Il contracta ses muscles quelques instants, et lorsqu’elle tentant de le projeté par-dessus son épaule, sa surprise fut bien vite surmontée : il effectua un léger saut en l’air pour retomber sur ses deux jambes. Mais une fois debout, dos à Kaldenis, il leva son bras gauche au niveau de son visage et eut un léger soupir amusé en se rendant compte que dans tout ces mouvements compliqués, il avait réussi à retomber sur ses pieds, mais à ne pas conserver son fichu mouchoir.
Il se retourna vers la jeune orlésienne, et commenta avec un sourire de bon perdant :
Troisième leçon : les attaques les plus complexes sont les plus efficaces contre les voleurs… Bien joué.


PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Mer 21 Mar - 13:03
Le coup à la glotte fut un succès, le voleur le sentit passer et Kaldenis en son fort intérieur ne put s’empêcher de s'en réjouir avec malice. Elle se sentait rapide, forte, cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas combattu au corps à corps dans un duel aussi enrichissant, le garde était un adversaire redoutable, et ses capacités martiales étaient aussi efficaces qu’esthétiquement plaisantes. Oui, c'était un plaisir de se mesurer à lui.
En revanche la projection au sol ne fonctionna pas vraiment comme prévu, Wulf réussit encore une fois pirouette spectaculaire pour retomber sur ses jambes, la scène sembla se dérouler au ralentit pour la jeune elfe.

La résistance brute à la traction qu'elle exerçait sur le voleur, la manière dont il décolla trop facilement du sol, ses bras accompagnant malgré elle la courbe que décrivait le cours du voleur,  sa main glissant le long de son épaule puis de son bras, effleurant la manche gauche et du bout des doigts saisissant le mouchoir tandis que Varatarg s'éloignait d'elle en atterrissant avec légèreté sur ses deux pieds.
Puis la scène revint à son rythme normal, l'adrénaline qui pulsait dans les veines de Tehvenan s'en assura, elle regarda le mouchoir dans sa main et un large sourire éclaira son visage. Pendant ce temps là le voleur se rendait compte de la perte du trophée et lui lança avec fair-play:

"Troisième leçon : les attaques les plus complexes sont les plus efficaces contre les voleurs… Bien joué"

Avec une grâce tout à fait noble, l'antivienne effectua une révérence parfaite, à la fois par badinerie et à la fois par respect sincère.
Elle se dirigea ensuite vers lui et lui déclara avec entrain:


"Alors vous acceptez de m’entraîner?"

Le temps pressait, elle avait reçut son premier ordre de mission quelques jours auparavant, elle partait pour l'Emprise du Lion dans un mois.
PROCHAIN NIV. :
Contenu sponsorisé
Posté
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum