Dragon Age : Les Légendes de Thédas

PROCHAIN NIV. :
avatarRencontre lors d'une nuit de pluie. (Pv Talia) D3ku
avatarRencontre lors d'une nuit de pluie. (Pv Talia) D3ku
Invité
Invité
Posté Mar 6 Fév - 11:58
Les templiers, la fine fleur des combattants de Thédas, guerriers sans peurs et sans reproches combattant les maléficiens et bras armé de la Chantrie. Défenseur des justes, des pieux et de l'humanité (ou tout du moins de ceux adorant Andrasté), en ces temps troublés les templiers étaient pour beaucoup une lumière d'espoir. Combattant héroïquement les mages rebelles, les démon set autres hérésies sur pattes.

Pourtant le représentant de cette lumière d'espoir qui nous intéresse ici ne faisait pas du tout glorieux ou héroïque. Chevauchant sous la pluie diluvienne sur une route embourbée avec la capuche de son manteau comme seul protection, Armand pouvait difficilement se donner un aire noble et héroïque.

-Pluie de merde, de pays de merde, de mission de merde. Cela fait trois jours que ça continue. Tu m'étonnes qu'on ait abandonné ce pays perdu.
Grogna-t-il.

Bon ce n 'étais pas tout à fait exacte, il n'avait commencé à pleuvoir que le soir de son arrivée. Et la vérité ce n'était pas que qu'Orlais avait abandonnée le pays, mais bien que les fereldiens sous le commandement du roi Maric avaient chassés les forces d'occupation Orlésiennes, mais Armand n'était pas d’humeur à faire preuve d’objectivité historique. Il avait froid, était trempé et son armure risquait de rouiller si ça continuait.

Son ordre l'avait envoyer à Golfalois pour neutraliser les mages rebelles qui menaient de véritables opérations de guérilla contre les templiers, menaçant et rançonnant les honnêtes gens de la région. Du moins c'était comme ça qu'on lui avait présenté la situation. Hors il s'était rendu compte dès son arrivé que les templiers en place se montraient complètement paranoïaques et un peut trop... zélés dans leurs chasse au mage, s'en prenant souvent aux populations civils sous prétexte qu'ils collaboraient avec les mages, ou bien procédaient à des réquisitions totalement abusives. En fait Armand avait constaté à son grand désarroi que les templiers faisaient autant de dégâts sur la région et ses habitants que les mages.

Et ces derniers avec la pluie Armand n'en avait pas vu beaucoup. Pour ne pas dire aucun, les templiers procédaient à des patrouilles malgré les intempéries au cas ou, mais visiblement les mages étaient assez malins pour rester au sec eux. Et Armand avait envoyé à chaque fois alors que les autres organisaient des roulements. Il se demandait si il n'était pas victime d'une forme de bizutage. Ou si c'était tout simplement parce que son supérieur, un homme teigneux haïssant viscéralement les mages, et d'origine roturière, ne supportait pas sa façon de contester ses ordres.

Quoi qu'il en soit il en avait marre de ces patrouilles inutiles sous cette pluie infernale; Il aurait souhaité qu'un mage se pointe, ou un démon, ou un ours. Ou n'importe quoi qui puisse lui permettre de se passer les nerfs.

Sur la route le templier finit par apercevoir Golfalois, le fief du Iarl Eamon.  Armand hésita un instant mais la perspective d'un bon feux et d'une bière était trop fort.

-Par les flammes d'Andrasté qu'ils aillent au diable avec leurs patrouilles.

Talonnant sa monture il se dirigea au trot vers le village. Une fois entré à l’intérieur il se dirigea vers la taverne la plus proche. Il donna sa monture à un palefrenier avant d'entrer dans l'établissement. Aussitôt une chaleur bienvenue se propagea sur son corps. Il ignora alors les regards méfiants qui accompagnaient son entrée pour se diriger vers la tavernière à qui il commanda une bière. La dame s'empressa de s’exécuter et le templier s'installa à la table la plus prête du feux qui s'était libérée dès qu'il s'en était approché. Il était triste que ces gens craignent ceux qui venaient pour les aider, mais bon; Parfois être craint donnait quelques avantages. Il enleva son manteau trempé et prit la chaise la plus proche du feux et poussa un soupir d'aise en s'y installant. Il n'enleva pas son armure, déjà parce qu'il n'était pas sur que l'endroit était sur, ensuite ça lui aurait prit du temps. Et finalement parce que  depuis le temps il 'en remarquait quasiment plus le poids.

Étendant ses jambes, il entreprit de siroter sa bière. Pas la meilleur qu'il ait jamais but, mais au vu des circonstances et du lieux surprenamment bonne.
PROCHAIN NIV. :
avatarRencontre lors d'une nuit de pluie. (Pv Talia) D3ku
avatarRencontre lors d'une nuit de pluie. (Pv Talia) D3ku
Invité
Invité
Posté Lun 12 Fév - 20:34




Rencontre lors d’une nuit de Pluie
Ou pourquoi certains porcs devraient rester dehors


Le temps était vraiment merdique, mais comme à chaque fois que je venais dans le bled de Godefalois. Parfois, je me demandais pourquoi les morts-vivants d’il y a 10 ans n’avaient pas tout rasé. Au moins, ça aurait permis de reconstruire tout en neuf, et on aurait gagné niveau décoration. Parce que là, des mabaris de partout, au bout d’un moment ça devient glauque. Je revenais d’une petite mission de recrutement dans la zone, ayant sorti deux elfes du bas-cloître de Dénérim et un jeune mage apostat trouvé dans l’une des caches abandonnées. A nous quatre, nous faisions une belle paire et avions presque perdu nos chausses dans l’un des marais avoisinant Golefalois. Trempée dans mon uniforme de Garde, et les choses n’allant pas en s’arrangeant avec la pluie, je fus obligée de me changer avant d’entrer dans la ville en bas du château. Avec mes habits de voleuse Antivane bariolés de couleurs et bien dénudé, je contrastais terriblement sur mon rôle et ma cape sobre de Garde. Mais bon, ce fut une bonne occasion pour rire avec les recrues un peu penaudes, et leur raconter les différentes aventures que cette tenue m’avait apporté lors de mes périples, en Corbeau ou en Garde d’ailleurs.

C’est ainsi qu’en bavassant et en riant sous la flotte nous arrivions à bon port. Le temps était moche, la ville était moche et boueuse. Bref, bienvenu à Golefalois ! J’avisais dans la ville une taverne que je connaissais, j’y avais déjà mis les pieds 2 ou 3 fois sans y provoquer de misères. Un exploit on pourrait presque dire. Le mage n’était pas très à l’aise pour retourner dans cette ville. Même si l’Inquisition leur avait sauvé la mise en les prenant sous leurs ailes, les habitants gardaient encore un mauvais souvenir de leur occupation un peu forcée. Mais bon, il est maintenant avec moi, alors il peut rien lui arriver de mal ! Du moins, il y aura des représailles. Nous poussions la porte de la taverne tout en continuant de bavasser (enfin moi surtout), non sans attirer un peu l’attention par ma voix un peu forte et assez fortement colorée par mon accent Antivan.

… Et c’est là que je leur ai dit, «bha, c’est pas mieux que votre tronche de pète-cochard en tutu Tévintide, avec ça vous auriez fait fortune dans les Tréfonds » ! Ha ha ha, je vous dis par sa tête à cet Alvar de mes deux…

Je riais, les deux autres elfes m’accompagnant mais le mage se trouvant plus tendu. A voir sa tête, on avait l’impression qu’il espérait disparaitre comme une ombre. Pas de chance pour lui, en général c’est impossible d’être dans la discrétion avec moi. Il y avait un peu de monde, mais encore assez de places libres. Les gens nous jetaient un regard étrange, tantôt surpris par ma tenue bigarrée, tantôt méfiant en voyant qu’un mage nous accompagnait. Je secouais un peu ma cape pleine d’eau, découvrant ma chevelure d’un blanc éclatant. Mes yeux presque démoniaques firent leur petit effet. Malgré mon perpétuel sourire chaleureux, dès que je posais mon regard sur quelqu’un il se détournait et évitait soigneusement mon regard. Mais j’éludais le problème avec facilité, les ignorants royalement. Voyant un feu à peu près accessible, je fis signe à mes compagnons du moment d’aller chercher à boire, me rapprochant de l’âtre. Il y avait déjà une personne installée juste à côté, profitant de la chaleur des flammes. Repoussant un peu sur mes épaules ma cape, j’essayais de me réchauffer comme je pouvais, restant debout pour le moment. Mes yeux s’attardèrent un moment sur le personnage en armure, et je ne pus réprimer un sourire en coin. Un uniforme de templier. UN templier… quelle aubaine pour ce soir, ce sera vraiment amusant ! Les templiers étaient toujours source de distraction pour moi. Je ne peux pas m’en empêcher, il faut que j’aille les embêter et les titiller avec leur honneur et droiture d’occasion. Surtout que mon apparence, avec mes yeux, avait toujours de quoi les faire frémir et hurler "MAGE ! MAGE ! MAGE!" comme des damnés. Bref, je me tournais un peu vers lui et engageais la conversation, sur un ton détendu et amical.

Tiens tiens, un Templier libre et indépendant. Ou en cavale peut être ? Ca ne court pas les rues dans le coin, fu fu fu …

Je riais légèrement, repensant à ce que la profession avait maintenant de peu agréable pour l’opinion publique. Avant grands défenseurs de la Chantrie, de la veuve et de l’orphelin, ils n’étaient plus maintenant considérés que comme de fauteurs de trouble, des rebelles chaotiques et des suppôts du lyrium rouge. Pas une bonne époque pour être un Templier. Mais bon, peu m’importait de ce qu’il se passait politiquement, tant que je pouvais m’amuser à les tourmenter à ma sauce. Je voyais qu’une chaise à côté s’était enfin libérée, et profitais de l’aubaine pour la tirer jusque devant le feu. Je m’installais, croisant les jambes et m’affalant contre le dossier sans faire vraiment cas du fait que ma nudité partielle était entièrement exposée.

Vous devriez faire attention, même la plèbe ne vous a pas en odeur de sainteté en ce moment… Enfin moi je m’en fiche, les templiers vous êtes toujours amusants. Ha, une bière peut être ? …

Mes sbires venaient de revenir, me tendant une bière tout en regardant le templier avec méfiance. Le pire c’était le mage, qui restait en retrait un maximum et essayait presque de se cacher derrière les deux elfes plus petits que lui. Quel comique celui-là ! J’avais cependant proposé à boire au templier, qui ne semblait pas avoir tout à fait terminé sa chope mais bon, on ne sait jamais.


PROCHAIN NIV. :
avatarRencontre lors d'une nuit de pluie. (Pv Talia) D3ku
avatarRencontre lors d'une nuit de pluie. (Pv Talia) D3ku
Invité
Invité
Posté Mar 13 Fév - 22:10
Armand était bien. Pas meilleur façon de le décrire, il avait étendu ses pieds sous la table et sirotait tranquillement sa bière aux côtés d'un bon feux. Alors qu'il sirotait sa bière il vit la porte de la taverne s'ouvrir... Et oublia de prendre une gorgée en voyant ce qui entrait. Une très belle femme aux cheveux étrangement blancs, un regard vraiment..... Bizarre ? Inquiétant ? Démoniaque ? Et elle était habillée avec.... Est-ce qu''on pouvait seulement dire qu'elle était habillée ?

Bref tout ça pour dire que quand cette femme entra dans la taverne l'atmosphère sembla se réchauffer de plusieurs degrés.

Pendant un moment Armand se dit que la jeune femme devait être une prostituée ou une courtisane. Jusqu'à ce qu'il remarque ses dagues, clairement pas des objets utilitaires ou des armes d'auto-défenses. ces armes étaient faites pour la guerre et le combat intensif. Et il remarqua qu'elle était aussi accompagnée de deux elfes et... d'un mage ! Par déformation professionnels il tenta d'évaluer sa dangerosité, si il était un apostat et se demanda si il devait l'appréhender... Jusqu'à ce qu'il se rappelle qu'il avait finit son service. Ou en tout cas qu'il considérait avoir finit son service. Aussi décida-t-il de ne pas intervenir. Après tout le mage n'avait pas l'air dangereux.

La jeune femme passa un regard sur la salle et la plupart des convives préfèrent détourner le regard malgré l'ai engageant de la jeune femme. Sans doute intimidés par son regard. Pas Armand, ces derniers jours il avait vu plus intimidant en combattant les mages, et il trouvait que ça lui donnait un certain côté exotique. Et puis un de Courtet ne se laissait pas intimidé par si peut !
Pour une raison quelconque elle rit puis vint se rapprocher. Pour apostropher le jeune templier avec un petit rire. Ce à quoi Armand répondit avec un grand sourire.

-Que voulez vous, je suis comme qui dirait une espèce unique au monde.


La seconde réflexion de la jeune femme n'eut d'autres effets que de faire hausser les épaules à Armand.

-Possible, mais que voulez vous, c'est bien pour ça que généralement on ne demande pas son avis à la plèbe. Ils ne savent pas ce qui est bon pour eux. Et je crois que nous sommes toujours mieux vu que les mages. Et comme vous dites, nous sommes plus amusants.


Bon d'accord, peut être pas à Golfalois il est vrai. Armand finit son fond de bière avant de reposer la chope.

-Pour la bière avec plaisir. Si vous voulez je vous la paye, à vous et vos amis.

Cela ne coutait rien d'être polie, et un noble devait savoir faire preuve de largesse. Et voyant que le mage était franchement mal à l'aise, il eut alors une idée un peut vache. Il observa le mage avec un regard insistant pendant quelques secondes, histoire de renforcer son malaise avant de lancer un "BOUH !". Le pauvre homme bondit en arrière en poussant un petit cris affolé, ce qui fit éclater de rire le jeune templier.

-Hahaha ! Détendez vous, j'ai finit mon service. Du moment que vous n'invoquez pas des démons ou ne lancez pas des sortilèges je ne vous embarquerai pas.
Il se tourna ensuite vers la jeune femme qui semblait être la meneuse tout en faisant signe à la serveuse de venir servir les bières.

-Je m'appelle Armand de Courtet, comme vous l'avez si subtilement remarquer je suis templier. A qui ais-je l'honneur ?

PROCHAIN NIV. :
avatarRencontre lors d'une nuit de pluie. (Pv Talia) D3ku
avatarRencontre lors d'une nuit de pluie. (Pv Talia) D3ku
Invité
Invité
Posté Jeu 15 Fév - 18:45




Rencontre lors d’une nuit de pluie
Ou pourquoi certains porcs devraient rester dehors


Ce templier reçu ma petite boutade avec bonne humeur et bon esprit, ne s’offusquant en rien de mes petites piques. S’il avait le sens de l’humour, c’était déjà ça de gagné pour un Templier ! Ceci dit, l’invitation à boire un coup ne fut pas refusée. Au contraire même, il insista pour payer la tournée. Bha, si ça m’évite de débourser de ma poche, je n’allais certainement pas refuser ! Je souriais, acceptant avec malice.

Comme vous le souhaitez, même si c’était moi qui offrais à la base. Il serait mal avisé de contrarier un templier, non ?

La suite fut assez amusante. Remarquant le malaise du mage, le templier s’était mis à le fixer, et on pouvait voir les deux s’observer en chien de faïence. Voir comment l’un ou l’autre allait réagir m’amusait, mais je ne m’attendais clairement pas à la réaction du templier, qui avec malice fit une mimique et un geste gamin qui suffirent à faire reculer de surprise le mage. J’ouvris de grands yeux et ne pus empêcher un pouffement de rire, ce mage étant loin d’être le plus courageux et couillu que j’ai rencontré. Je revenais vers lui, donnant une tape par l’épaule et le trainant presque par le col pour qu’il revienne parmi nous.

Pfff ! Oleg, on se détend, il ne va pas te manger. C’est un templier, mais quand même. Et puis, tu es avec moi maintenant, alors il ne t’arrivera rien. Il sera dur pour lui de t’embarquer, comme il dit….

Même s’il disait être en fin de service, qu’il le soit ou non n’aurait pas changé grand-chose. Qu’il touche à mes conscrits et il est mort. Les traités imposaient une amnistie à ceux qui choisissaient la voie des Gardes, qui était loin d’être joyeuse. Un sacrifice en somme, suffisant pour payer les moindres dettes. Enfin ça, c’était considéré comme tel il y a loooooooongtemps ! Le nombre de fois où un autre Garde m’avait reproché d’être une ancienne Corbeau, je pourrais presque me faire une carte de fidélité. Et c’est l’hôpital qui se fout de la charité en plus, car ce n’est pas comme si on recrutait des personnes pour les Gardes pour en faire des midinettes. On était là pour tuer, et il fallait être bon et efficace. Pas besoin d’en savoir plus. Mais bon, pour ce qui était de ce Templier, je ne pouvais lui jeter la pierre. Déjà le conflit récent entre mages apostats et templiers n’arrangeait pas les choses, mais en plus je n’étais pas en uniforme de Garde pour justifier d’un coup d‘œil qu’on nous laisse moi et mes ouailles en paix. Cependant, il resta courtois et se présenta. Un noble donc ? Intéressant ~…. Fixant sur lui mon regard étrange et perçant, je me présentais également ainsi que mon équipée fantastique.

Tullia E. Raijer, Garde des Ombres de Férelden et recruteuse ambulante. Voici mes chers conscrits : Aldan, Lena… et comme vous avez pu l’entendre notre mage Oleg.

Je jetais un regard malicieux sur le mage, qui ne cessait plus de foudroyer du regard cet Armand. Mais il n’avait rien à craindre de lui, car comme je le rappelais en souriant et presque sous le ton de la plaisanterie, s’en prendre à des conscrits de Gardes n’était pas conseillé pour la santé.

Comprenez que tout templier que vous êtes, je ne vous laisserais pas poser vos pattes dessus. Mage ou non, ils sont à présent sous la protection des Gardes. Enfin, sous ma protection pour le moment.

Je regardais de nouveaux mes trois drôles d’oiseaux, le mage grincheux puis mes deux elfes un peu curieux mais discrets. Comme ça on ne croirait pas, mais ils avaient du potentiel. Le mage était plutôt doué pour la guérison, l’elfe était un bon tireur de ce que j’avais vu et l’elfette avait les mains plus lestes et discrètes que du velours. Un mage apostat en cavale, un elfe qui a eu des ennuis avec la milice locale, et une voleuse qui devait se faire oublier pendant un bon moment. Tout ce que j’aime, en fait ! Et ils n’avaient pas d’inquiétudes à se faire même à fort Bastel. Ma réputation de fauteuse de trouble rendait automatiquement toutes mes recrues dans un état de grâce, où l’on évitait de trop les titiller. Sinon c’était moi qu’ils avaient sur le dos, et les frais de réparation étaient en général assez conséquents. Pour la blague, même s’ils n’étaient pas encore capables de la comprendre, je les interpelais sur la chaaaaaaance de m’avoir comme recruteuse.

Soyez heureux d’être les conscrits du 6e Enclin ! Même à Fort Bastel, on ne vous cherchera pas souvent des noises, hé hé hé !

Les bières arrivaient enfin, pour étancher notre soif si ce n’est pour nous occuper les mains. Je pris la mienne, lançant un regard amusé à Oleg et à Aldan qui étaient plus que dubitatif. Lena elle était dans son élément, prenant la pinte avec franchise, et souriant comme si c’était le petiot d’Andrastée lui-même. Pour faire honneur à celui qui nous offrait ce verre, je levais ma chope et fis une déclaration de mon crû.

A ce temps pourris, aux templiers sans emplois et aux mages tous devenus apostats !

Sur ces mots poétiques, je buvais une bonne rasade de leur bière. Assez bof, mais pas pire que la bière de champignons des Tréfonds des nains. C’est déjà un bon point. Bien installée dans mon siège, d’un geste de la main j’enjoignais mes conscrits à s’asseoir également. Je dardais mon regard perçant sur Armand, commençant mon éternel interrogatoire avec un sourire en coin.

Par ailleurs, je suis assez étonnée. Avec la débandade du Conclave et des Templiers Rouges, voir des groupes de Templiers encore en action malgré le rejet de la Chantrie me rend perplexe. De qui recevez-vous vos ordres maintenant ? Il n’y a plus vraiment d’Ordre, de ce que j’ai compris, non ? Et dans le coin, tous les mages ont rejoint l’Inquisition, il n’y a plus grand-chose à se mettre sous la dent…

Je ne mâchais pas mes mots, mais c’était la réalité. Et j’étais bien curieuse de savoir qui tirait les ficelles du jeu. On savait la Chantrie hors de la partie pour un moment, ne restait plus en gros instigateurs que Corypheus et l’Inquisition. Un autre concurrent en lice, peut-être ?




PROCHAIN NIV. :
avatarRencontre lors d'une nuit de pluie. (Pv Talia) D3ku
avatarRencontre lors d'une nuit de pluie. (Pv Talia) D3ku
Invité
Invité
Posté Ven 23 Fév - 20:32
Armand observa amusé la jeune femme rassurer le mage. Jusqu'au moment ou elle se présenta comme étant une garde des ombres., ce qui le fit sursauter. Il écarquilla les yeux pour dévisager la jeune femme. Non, en fait elle n'avait pas l'air de se moquer de lui. A son grand désarroi. Avouons le, elle ne représentait pas du tout l'image qu'il se faisait de la fonction de garde des ombres.

-Quoi ? Ils engagent des strip teaseuse dans la garde maintenant ?


Bon d'accord ce n'était pas très polie, mais Armand se faisait de la garde des ombres une image un peut plus... noble. Ou tout du moins professionnel. Visiblement la crise n'épargnait personne.

Quand elle le prévint de ne pas s'en prendre à ses recrues il se contenta hocher la tête en reprenant un air plus professionnel. Si ce qu'elle disait était vrai alors effectivement il n'avait aucun droit d'arrêter ses recrues. Dans son éducation il avait étudié l'histoire des gardes des ombres il savait que ces derniers avaient des libertés assez larges dans le choix de leurs recrues. Armand lui même avait hésité à s'y engager après avoir passé ses épreuves de chevaliers mais finalement son grand père l'avait convaincu de privilégier les templiers. Mais il lui arrivait des fois de se demander ce que serait sa vie aujourd'hui si il avait prit la voix des gardes.

Finalement la bière arriva, brisant la gêne. Les jeunes gens prirent leurs boissons et la savourèrent. La garde des ombres lança un toast amusant auquel le jeune homme répondit avec entrain.

-Et aux gardes perdus !


Armand il but alors plusieurs gorgées du breuvage, la bière n'était pas excellente mais on se faisait facilement au gout. Puis la garde des ombres lui posa des questions sur les templiers rouges, l'ordre qui serait fracassé en plusieurs factions et sur les mages. Il la regarda alors avec surprise, heurtant son étrange regard captivant. Non elle y croyait vraiment ?

Armand éclata alors de rire.

-Les templiers rouges ! Vous croyez vraiment à cette fadaise ? Vous les gardes cous gobez vraiment n'importe qu'elle racontar de taverne !
Dit-il en calmant son rire avant de reprendre plus sérieusement mais souriant amicalement.

-Ecoutez, je sais que depuis que l'ordre des templiers à rompu ses liens avec la chantrie il circules quelques rumeurs bizarres, comme sur ce sois disant templiers rouges. Soyons sérieux c'est un mythe, un peut comme sur l'endurance "légendaire" des gardes des ombres au lit. Il ne mérite pas qu'on y prête attention. Pour ce qui est de l'ordre je ne sais pas où vous avez entendu dire que l'ordre n'existait plus mais c'est faux. Nous avons effectivement rompu nos liens avec la chantrie pour pouvoir intervenir là où le jugeons nécessaire mais l'ordre est toujours bien vivace et unit. De nombreses familles nobles dans tout Thédas continue de nous financer et nous avons nos propres ressources. Nous restons l'organisation la plus respectée et c'est vers nous qu'on se tourne pour lutter contre les mages devenus incontrôlables. J'obéis à mon chevalier capitaine qui lui même se réfère aux plus hautes autorités de l'ordre.


Il but une nouvelle gorgée avant de poursuivre, à vrai dire le fait que l'ordre avait rompu avec la chantrie avait fait grand bruit et Armand avait été le premier surpris et inquiet, mais il était sur que ce n'était qu'un état passager pour marquer son désaccord avec la chantrie et que les templiers n'allaient pas tarder à retourner sous le giron de celle-ci après avoir négocier avec elle. Armand n'était pas sur de savoir si c'était une bonne chose ou non, mai sil suivait les ordres.

-Quand aux mages aucune idée, mais en tout cas les mages du coin ne semblent pas avoir envie de quitter Golfalois et d'arrêter leurs déprédations, donc nous sommes ici pour y mettre un terme. De plus l'Inquisition est une organisation sans aucune légitimité, nous n'avons pas épargner les mages qui les ont rejoins si nous jugeons qu'ils peuvent être coupable de magie du sang ou autres maléfices.


Il remarqua le malaise du mage à ses mots.

-Détendez vous Oleg, je ne vous ait pas tué quand vous êtes entrez, je ne vais pas vous tuer maintenant que nous sommes autour d'une table avec une bière. Vous êtes le problème de la garde des ombres maintenant.
Dit-il avec un air sympathique.

PROCHAIN NIV. :
Rencontre lors d'une nuit de pluie. (Pv Talia) D3ku
Rencontre lors d'une nuit de pluie. (Pv Talia) D3ku
Contenu sponsorisé
Posté
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum