Dragon Age : Les Légendes de Thédas

PROCHAIN NIV. :
avatarQuand la magie se mêle à la poudre [ft. Keridwen] D3ku
avatarQuand la magie se mêle à la poudre [ft. Keridwen] D3ku
Invité
Invité
Posté Jeu 1 Fév - 19:24
Quand la magie se mêle à la poudre

Feat. Keridwen Winterwind ~


Aaah Fort Céleste ! Quel endroit incroyable. La forteresse surplombait les montagnes et donnait l'impression de voler parmi les nuages. Lors de son ascension, Crista avait eu maintes occasions d'admirer ce beau paysage. Beau mais glacial. La pauvre naine était complètement gelée de la tête aux pieds bien qu'elle soit habillée chaudement. Elle n'avait pas l'habitude des températures aussi basses, à Denerim le temps y était beaucoup plus doux. Par contre cela n'avait pas l'air de déranger Ulysse, son mabari, qui gambadait un peu partout comme un fou et Sauvageonne, son ânesse, qui tirait sa petite charrette comme si de rien n'était. Mais comment faisaient-ils ces deux là ?! La marche pour arriver jusqu'au fort fut si longue que la petite rouquine lâcha un éclat de joie -bien qu'un peu essoufflé- lorsqu'elle aperçut les premiers remparts. En s'approchant, elle resta bouche baie face à l'impressionnant édifice. Il en fut de même pour les nobles et les marchands qui avait fait le chemin avec elle. Pour sûr, l'Inquisition ça claquait un max !

L'artificier n'avait pas entamer ce voyage par hasard. Et non ! L'Inquisition était un potentiel client qu'elle voulait conquérir. Un gros client. Du coup elle avait emmené avec elle tout un éventail d'inventions sorties tout droit de ses ateliers, histoire de les convaincre d'investir sur elle. Mais il y avait une autre raison de sa présence ici. Une mage. Crista ne l'avait pas vu depuis un moment déjà et elle avait appris récemment qu'elle avait rejoint l'Inquisition. Non vraiment, la naine se faisait une joie de revoir Keridwen. Elle espérait au moins qu'elle avait reçu la lettre qu'elle lui avait envoyé pour la prévenir de son arrivée.

Crista se présenta à la grande porte. Des gardes s'affairaient à l'entrée pour fouiller les chariots et vérifier autant que possible les identités des arrivants. Normal quand on savait que des partisans de Corypheus traînaient un peu partout dans Thédas. Au bout d'une bonne dizaine de minute, ce fut enfin son tour.

« Halte. »
« Bonjour ! »

La marchande leur adressa un beau sourire comme elle savait si bien les faire mais elle n'eut aucune réponse de la part des gardes.

« Votre nom ? »
« Crista Hasse, du clan Celtis de Dénérim. »

L'un des hommes se dirigea en même temps vers la petite charrette et retira la bâche qui la recouvrait pour vérifier son contenu. Lorsqu'il découvrit ce qu'il y avait en-dessous, ses yeux devinrent ronds comme des soucoupes. Des caisses, remplies de poudre, d'explosifs et de produits étranges -très certainement- hautement inflammables, il y avait de quoi paniquer un peu.

« Qu'est-ce que c'est que tout ça ?! »
« Des explosifs. Je suis artificier. »

Elle leur répondit en toute simplicité, comme s'il n'y avait aucun problème à se promener avec une charrette bourrée de bombes et de grenades.

« Vous vous foutez de moi ?! »
« Bah non. Je suis venue pour marchander avec l'Inquisition. »
« Vous avez donc une convocation de Dame Montilyet ? »
« Une convocation ? Heu... Non. »

C'était quoi cette histoire de convocation ? Et puis c'était qui cette Dame Machintruc ? La naine se sentit drôlement idiote. Les gardes quant à eux étaient sur le qui-vive, méfiants et prêts à dégainer leurs épées au moindre geste suspect.

« Allez, emmenez-moi ça dans une geôle, je préfère prendre aucun risque. Le commandant Rutherford décidera de son sort plus tard. »

Deux gardes l'encerclèrent. Crista leur lança un regard médusé. Comment la situation avait-elle pu tourner aussi mal ? Elle n'en revenait pas.

« Quoi ?! Mais attendez ! Je connais quelqu'un qui vit ici ! Keridwen ! Keridwen Winterwind, c'est une mage ! »

Il n'y avait plus qu'à espérer qu'ils la croient. C'est qu'elle n'avait vraiment pas envie de se retrouver dans les oubliettes de la forteresse.


Epicode
PROCHAIN NIV. :
avatarQuand la magie se mêle à la poudre [ft. Keridwen] D3ku
avatarQuand la magie se mêle à la poudre [ft. Keridwen] D3ku
Invité
Invité
Posté Mar 13 Fév - 2:38
Quelques temps s’étaient écoulés depuis mon retour de mission ; mission qui n’avait rien de bien dangereux d’ailleurs, vu il ne s’agissait que d’exploration pur et dur. Comme à chaque retour de mission, j’allais passer du temps entre les murs de Fort Céleste, à attendre patiemment ma prochaine affectation. Aussi, je me baladais dans la forteresse, accomplissant quelques tâches histoire de m’occuper. Lorsque ce n’était pas le cas, je restais dans les alentours de la bibliothèque, me demandant comment diable Solas pouvait-il supporter l’idée de se trouver en-dessous d’une nuée de corbeaux. Et j’étais perchée parmi eux, sous la forme d’un corbeau blanc. Je pouvais passer des heures à bavasser avec ces fiers messagers de Lélianna -enfin, bavasser est un bien grand mot- et c’est qu’ils sont bavards les lascars ! Disons que les corbeaux sont d’un naturel sociable, possédant même une structure sociale étonnante, mais ceux de Lélianna étaient particuliers : c’étaient les pires commères possible ! En général, l’un d’entre eux lançait une rumeur, avant d’être reprit par un autre, et ainsi de suite, avant que le cycle ne se répète inlassablement. Et cela continuait, encore et encore, dans un flot incessant de croassement. Ainsi le Commandant se serait-il livré à quelques activités peu chantristes en compagnie de l’Inquisitrice sur son bureau ? Sera aurait-elle encore manigancé quelques farces de son cru ? De quoi passer le temps jusqu’à son arrivée.

Car oui, j’attendais quelqu’un. Une amie dont la venue fut annoncée par le biais d’une missive. Toujours affairée à ses inventions toutes plus explosives les unes que les autres -dont la seule pensée me donna quelques sueurs froides.

Après avoir entendu assez de commérages pour satisfaire toutes les poissonnières de Dénérim, je finis par prendre mon envol au-dessus de la forteresse. Qu’il est bon de sentir l’air frais de la montagne ! D’observer les soldats bailler aux corneilles sur les remparts, le va-et-vient incessant de la taverne, l’activité dans la cour et l’arrivée de nouveaux visages à l’entrée. En passant rapidement au-dessus de ces derniers, des nobles et marchands venus jusqu’aux portes de Fort Céleste, un groupe attira mon attention : une petite naine aux prises avec les gardes de l’Inquisition. Une petite naine à la chevelure flamboyante accompagnée d’un âne et d’un mabari. Mes yeux s’écarquillèrent ; cela pouvait être que Crista et ses fidèles compagnons Sauvageonne et Ulysse. Ainsi donc elle avait des ennuis avec nos braves ? Au vu de sa cargaison, rien de bien étonnant et moi-même j’hésiterais à la laisser entrer dans un lieu clôt avec des explosifs -surtout avec des explosifs.

Mais je ne pouvais pas la laisser ainsi, aussi, à peine avait-elle prononcé mon nom, que j’atterrissais à côté des gardes.

-On m’a appelé ?  Dis-je en reprenant forme humaine dans un déluge de plumes blanches. J’ai toujours adoré les entrées spectaculaires. Celle-ci fit son petit effet auprès des gardes, des gars que je croisais souvent aux alentours de la taverne.

-Vous la connaissez ?

- Oui messieurs ! Je savais que cette réponse seule n’allait pas satisfaire les soldats. D’autant plus que la parole d’un mage ne vaut pas tripette pour certains et ce, malgré l’engagement de l’Inquisition auprès de ces derniers. Qu’est-ce qu’il y a ? Elle vous cause des soucis ?

- Elle dit qu’elle vient commercer mais n’a pas de convocation de la part de Dame Montilyet. C’est suspect !

-Sa cargaison est louche. Dit l’autre en zieutant la charrette.

-Oh, c’est juste ça le problème. On peut peut-être s'arranger non ? Je sais pas, on pourrait la laisser entrer et demander une audience avec Dame Montilyet ?

Vu leurs têtes, autant dire qu’ils n’avaient pas l’air franchement convaincu par la proposition, ni particulièrement sensible à l'idée de prévenir la principale concernée de l'histoire.

-Bon, et si je me porte garant d'elle, ça vous va ? Si il se passe un truc, vous pourrez dire à Cullen que c'est de ma faute. Et en gage de bonne foi, je vous paie une ptite chopine à la taverne, ça vous va? Des paroles à peine prononcées et déjà regrettées. Au vu de sa cargaison, mais si ça pouvais lui éviter les cachots, autant prendre des risques. Pourvu juste qu'elle ne fasse pas de démonstrations inopinées.
PROCHAIN NIV. :
avatarQuand la magie se mêle à la poudre [ft. Keridwen] D3ku
avatarQuand la magie se mêle à la poudre [ft. Keridwen] D3ku
Invité
Invité
Posté Mer 14 Fév - 12:37
Quand la magie se mêle à la poudre

Feat. Keridwen Winterwind ~


Crista s'était mise dans une bien mauvaise posture et les gardes n'étaient pas prêts à bouger pour aller quérir son amie mage. La situation semblait assez désespérée.

« On m’a appelé ? »

La naine sursauta de surprise en voyant celle pour qui elle était venue, se transformer à deux pas des soldats. Quelle magnifique entrée ! Elle ne changeait pas.

« Keridwen ! »

Un sentiment de soulagement s'empara d'elle. Le Créateur soit loué ! La mage chasind tente de négocier avec les gardes mais ils restaient toujours frileux à l'idée de laisser une naine avec une cargaison d'explosif déambuler dans le fort.

« Elle dit qu’elle vient commercer mais n’a pas de convocation de la part de Dame Montilyet. C’est suspect ! »
« J'ai décidé ça sur le chemin, je ne pouvais pas savoir qu'il me faudrait une convocation ! Et puis ma cargaison n'est pas louche, je suis artificier, elle va de paire avec mon travail ! »

La petite rouquine afficha une moue vexée.

« Oh, c’est juste ça le problème. On peut peut-être s'arranger non ? Je sais pas, on pourrait la laisser entrer et demander une audience avec Dame Montilyet ?  »
« Voilà ! »

Elle désigna Keridwen de la main tout en hochant la tête pour lui donner raison. Cette dernière se porta même garante pour prouver sa bonne foi. La naine lui en était extrêmement reconnaissante. Les gardes finirent par céder et la laissèrent passer, pas moins méfiant qu'avant. Crista soupira de soulagement et entra dans Fort Céleste.

« Oh Keri, je crois que je n'ai jamais été aussi heureuse de te voir ! Merci beaucoup ! Je te revaudrai ça, sois-en sûre. Mais en attendant, j'espère que tu vas bien ? »

Elle lui adressa un magnifique sourire avant qu'Ulysse ne lui saute dessus en aboyant, posant ses pattes dégoûtantes sur ses vêtements.

« Ulysse aussi est content de te voir apparemment, Ahahah ! »

Ulysse avait une très bonne mémoire des personnes et surtout il savait distinguer celles qui avait un bon fond de celles qui n'en avait pas. Ce n'était pas un mabari pour rien, ils étaient réputés pour être très intelligent. Du coup, Keridwen, c'était sa copine. La naine rigolait doucement puis son sourire s'effaça pour laisser place à la gêne.

« J'espère sincèrement que tu n'auras pas de problème par ma faute... Je ne m'attendais pas à ce que entrer ici soit si difficile. Mais d'un côté vous êtes en guerre alors ça me paraît logique maintenant. »

L'artificier marqua une pause avant de reprendre.

« Je n'ai jamais été très douée pour réfléchir avent d'agir, tu me connais, ahah ! »

Elle lança un regard malicieux à sa compère, se remémorant quelques souvenirs.

« Bon alors, c'est qui cette Dame Montilyet ? »

Autant s'informer un peu si elle devait la rencontrer à l'avenir.


Epicode
PROCHAIN NIV. :
Quand la magie se mêle à la poudre [ft. Keridwen] D3ku
Quand la magie se mêle à la poudre [ft. Keridwen] D3ku
Contenu sponsorisé
Posté
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum