PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
The Lion of Ferelden ⊱ Inquisition
— PSEUDOs : Delavan
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Le soir
— MISSIVES : 538
— DC&TC : Louhara Feralmas
— PRESTIGE : 1046
— PAIRING & OTP : Cullelia

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Fereldien
— ÂGE : 31 ans
— PROFESSION : Templier
— FACTION : Inquisition
— ARMES : épée, bouclier et maniement de l'arc
— AMOUREUSEMENT : Aucun partenaire
— O.SEXUELLE : Hétéro, préférence pour les humaines et les elfes
Posté Mer 14 Fév - 21:15






◇ Des gardes parmi le lyrium ◇





L’expédition enfin prête, le Commandant mena son cheval près de la sortie du campement pour attendre le reste du groupe. Ils partiraient avec Doreen et 3 agents afin de ne pas être en sous-nombre en cas d’attaque de templier rouge. L’elfe ayant monté son croisé Dalatien : Un magnifique cheval tacheté de brun et blanc, qu’il maîtrisait sans selle ni bride. Il ne put s’empêcher de l’observer avec fascination.





《 - Je peux vous apprendre, vous aurez tellement de classe, Commandant. 》





《 -  Par expérience, je peux vous affirmer que je ne suis malheureusement pas prêt à galoper dans des conditions pareilles. 》

Doreen amena son cheval à la tête du groupe, un peu plus en avant que celui de Cullen qui se mit à donner des coups à son voisin. Son propriétaire tira immédiatement sur la bride pour l’empêcher de le blesser.





《 -  Balthus, ça suffit… 》





《 - On voit que c’est le cheval du Commandant, il ne supporte pas être doublé 》





《 -  Je l’ai obtenu pour rien du tout à Kirkwall, personne n’en faisait façon. Mais si on écarte son côté… caractériel, c’est un très bon cheval. 》

Balthus, de son petit nom, était un pur sang féreldien de plusieurs années, farouche et particulièrement têtu quand il le voulait. En règle général, c’est Cullen qui s’occupe de sa monture quand il a le temps, car cette dernière ne cesse de mordre les écuyers. Mais le Commandant a plus de facilité à comprendre les animaux que les femmes, et avec le temps il a réussi à se faire accepter de cette monture hors du commun. Malgré son tempérament, c’est une bête magnifique, utilisé autrefois dans les fermes comme cheval de trait. Probablement aurait-il été malmené pour réagir ainsi mais, même son propriétaire l’ignore. Puissant, particulièrement large et habile, il se distingue d’autres congénères de la même race.

Lorsque Kaldenis et les deux autres agents les rejoignirent, ils se mirent en route en direction des collines, en traversant le lac gelé au bord du village. Il fallait partir dans les montagnes, la hutte était quelque part en hauteur.

Pour l’heure, le sentier se montrait calme, juste quelques meutes de loup qu’ils prenaient grand soin d’éviter pour ne pas attirer l’attention. Alors qu’ils montaient les sentiers rythmés par la respiration des chevaux, le sujet du garde retomba sur la table.





《 -  Vous disiez qu’il était blessé ? 》





《 - oh une blessure qu’il traînera jusqu’à la fin de sa vie, je le crains. Ce qui explique pourquoi il est parti dans les vétérans et ne descendra plus dans les tréfonds. Après je ne comprends pas pourquoi il reste dans les environs ces derniers temps. 》

Un guerrier qui n’en ressortait pas avec des blessures était rare, et généralement ils possédaient des traces de chaque bataille sur le corps, peu importe l’envergure de la blessure. Cullen le savait, tout son être était criblé de cicatrices diverses, que ce soit physiquement ou mentalement.





《 -  Je me doute…  》

Ils continuèrent leur chemin, le silence traversant l’entièreté du lieu. Seuls trahissaient le calme quelques oiseaux et hurlements impétueux des loups environnants. Les sabots des chevaux écrasant quelques brindilles, Cullen déplaça une branche de sapin pour éclaircir son chemin alors qu’ils s’approchaient de la rivière. La foret était bien silencieuse, jusqu’à ce que, dans un mouvement des plus brusques, le Commandant releva son bouclier pour parer une flèche qui filait dans leur direction. Prit de peur, le cheval de Kaldenis sursauta et désarçonna la pauvre agent qui tomba quand il se dressa sur ses pattes arrières.





《 - Des templiers rouges ! 》

En baissant son bouclier Cullen aperçu au loin trois templiers rouges, dans un stade plus ou moins avancé de leur transformation. Chaque fois qu’il en voyait, il ne pouvait s’empêcher de prendre pitié de leurs âmes, là où la folie les avait conduits. Deux d’entre eux, descendirent de la colline dans leur direction, alors que le dernier resta à distance pour tirer des flèches.





《 -   Aux armes !  》

Il sauta de sa monture et entra en combat avec l’un des templiers et diantre la force qu’il possédait. D’un simple geste le Commandant était repoussé en arrière, mais il ne se découragea pas pour si peu. Enfin, peu.. un des deux agents se prit rapidement une flèche entre les deux yeux, ce qui le fit s’effondrer en moins de temps qu’il en fallut.

De son côté, Doreen, s’était intéressé à Kaldenis qu’il avait planqué derrière un buisson après sa chute. Avant que le Commandant et les autres ne soient désavantagés par le nombre il fallait qu’il ne tarde pas trop.





《 - Tout va bien ? 》

Il reporta son attention sur le combat, le commandant se débrouillait pas trop mal, mais avec l’archer sur les hauteurs la moindre flèche pouvait s’avérer dangereuse pour lui. Il fallait à tout prix le couvrir pour éviter les incidents.





《 - Va aider le Commandant, je m’occupe de celui-là ! 》

Bien évidemment, Cullen se retrouva rapidement en 1 contre 2 car son camarade se fit rapidement repousser. L’un des deux templiers qui avait reconnu les troupes de l’inquisition se mit à hurler à ses compagnons.





《 - Détruisez-les ! Il ne faut pas qu’il y ait de survivants ! 》

Heureusement que le Commandant avait son casque sur la tête, cela lui évita de prendre une flèche dans le crâne. Mais même ainsi, il regretta presque de s’être jeté dans la mêlée. Pendant ce temps, passé en mode furtif, Doreen longea les arbres pour atteindre sa cible dans son dos et effectuer une attaque qui mit l’archer à terre. Il l’acheva d’un bon coup de dague dans la poitrine, mais le combat était loin d’être terminé.

#a52b2b


PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Fugitive ⊱ Inquisition
— PSEUDOs : Kaldenis Tehvenan
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Minimum une fois par semaine
— MISSIVES : 54
— DC&TC : I don't know what that means
— PRESTIGE : 63
— PAIRING & OTP : F/LavellanXJosephine; F/SuranaXLeliana; F/HawkeXIsabella
— CRÉDITS : Avatar par Pheberoni sur DevianArt

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Antivienne - Origines dalatiennes
— ÂGE : 22 ans
— PROFESSION : Mercenaire - Agent de l'inquisition
— FACTION : Inquisition
— ARMES : Arc à double courbure - Poignard/dague courbe
— AMOUREUSEMENT : Célibataire
— O.SEXUELLE : Pansexuelle
Posté Jeu 15 Fév - 12:29
De loin Kaldenis put admirer avec stupeur et un soupçon de jalousie la monture de Doreen, qu'elle élégance! Il montait à cru ce sublime destrier et il faisait paraître cela comme si aisé. Elle son cheval lui lançait des œillades assassines et semblait prendre un malin plaisir à s’arrêter à des moments impromptus.
Elle fit signe aux deux autres agents qui les accompagnaient de la suivre et ils rejoignirent les deux supérieurs.
Ainsi la petite compagnie s'élança à braver la neige des montagnes, les chutes de glace des sapins et les lapins qui couraient dans les jambes des chevaux les faisant (celui de Kaldenis seulement, vraiment) sursauter et glisser.

"Il m'ont refilé le galeux de la portée j'en suis sure" Songea la jeune femme avec humeur.

Ils aperçurent des loups dans les parages mais ne s'y frottèrent pas, personne n'avait besoin de nouveaux gants et c'était censé être une mission discrète. Tout semblait se passer pour le mieux quand Kaldenis entendit de la neige crisser sur leur gauche, elle n'eut pas le temps de dire un mot que le commandant, dans un geste spectaculaire, stoppa une flèche avec son bouclier. L'action soudaine fit prendre peur au canasson de la jeune femme qui se cabra d'un coup et l'a désarçonna violemment. Son crane tapa fortement contre le sol et si ce n'était pour son casque elle aurait probablement rendu son dernier soupir sur le coup, toujours étant qu'elle fut sonnée et qu'elle entendit vaguement Cullen lancer son cri de bataille, elle sentit aussi qu'on l'a traînait dans la neige, et quand elle réussit à émerger elle était cachée derrière un buisson avec Doreen.

"Tout va bien ?" Lui demanda t-il
"Je vais survivre" Marmonna t-elle en se redressant et en jetant un oeil à la situation.

Trois templiers rouges, un archer, deux soldats, Cullen était aux prises avec l'un des guerriers et l'archer semblait libre de tout mouvements, du coté de l'Inquisition il ne restait qu'un seul des deux agents et il était dans un combat acharné avec le deuxième soldat templier. Il fallait absolument s'occuper de l'archer en priorité, et justement Doreen lui lança:

"Va aider le Commandant, je m’occupe de celui-là ! "

Avant de disparaître promptement et de s'éloigner sans un bruit. "Il faut que j'apprenne à faire ça" Fit Kaldenis en sortant de sa cachette et en dégainant une flèche. Au même moment le deuxième agent se faisait abattre et Cullen se retrouva seul contre deux bêtes enragées.

" Détruisez-les ! Il ne faut pas qu’il y ait de survivants !" Hurla le templier.

Son arc en main elle visa proprement le soldat qui donnait du fil à retordre au commandant. Elle avait beau être une piètre cavalière, elle était une excellente archère, si ce n'était l'une des meilleures, et viser d'aussi prêt une cible mouvante était aussi naturel pour elle que de déguster des petits gâteaux.
Elle attendit quelques instants que le commandant fusse repoussé par l'un des assauts violents du premier templier rouge, et lorsque celui-ci s’apprêta à s'élancer sur Cullen, elle décocha sa flèche à la jointure de son armure et de son casque, pile dans la glotte, et comme elle s'était accroupie avant de tirer, la flèche avait pénétré par le bas dans le crane du vilain. Il s'écroula et se mit à saigner abondamment dans la blancheur de la neige, agité de convulsions il faisait sauter un peu de poudreuse autour de lui. Triste spectacle, le liquide vermeil se confondait avec les morceaux de lyrium rouge qui le transperçaient de part en part.

Mais ce n'était pas le moment de se reposer, si l'archer venait de s'écrouler sur la colline, le deuxième templier rouge s'élançait sur le commandant, Kaldenis n'eut pas le temps de lui viser dans le crane et lui tira à une autre jointure de son armure, cette fois-ci entre l'épaulière et le plastron, si ces calculs étaient bons à cette distance la force de propulsion de la flèche devrait suffire pour traverser la protection de mailles sous-jacente à la plaque. Ainsi le templier serait éventuellement détourné de sa course et le commandant pourrait l'achever.
En tout cas c'est ce que Kaldenis espérait car elle n'avait pas le temps de tirer une troisième flèche, le templier était trop proche de Cullen.


Je parle en #006600 et parfois en #006666
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum