PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Mar 23 Jan - 22:30
Les plaines Exaltées étaient universellement connues pour leur climat extrêmement sec, leurs vestiges elfiques, leurs failles et leurs morts-vivants. C'était donc, selon les standards de l'Inquisition, une destination tout à fait attrayante.
Depuis que Cordélia était arrivée ici avec une petite escouade de soldats et quelques membres de son cercle, elle n'avait cessé de courir dans tous les sens, mais n'était pas tombée sur un réel danger. L'impact de l'Inquisition dans cette zone-ci se limitait à rendre la vie des habitants impactés par la guerre civile un peu moins rude, et d'initier le contact avec les clans Dalatiens. C'est aussi parce que ces missions étaient mineures qu'elle n'était pas venue avec beaucoup de monde ; seul Cole était resté aux alentours pendant les derniers jours, tandis que les autres vaquaient à leurs occupations.

L'Inquisition avait eu vent d'une rumeur concernant plusieurs artefacts elfiques perdus dans des ruines non loin de leur campement. On leur attribuait plusieurs pouvoirs, des plus abracadabrants, comme pouvoir ouvrir des failles comme le faisait l'Ancre, aux plus anodins. Toujours était-il que leur Solas national serait sans doute enchanté de pouvoir les étudier. Elle ferait d'une pierre deux coups : l'exploration des ruines, et la récolte de l'artefact.

Mais elle n'avait encore jamais exploré de ruines. Elle ne désirait pas y aller entourée de soldats comme à son habitude : elle ne souhaitait pas abîmer l'édifice, ni déclencher des pièges en se marchant les uns sur les autres. 
Ainsi, elle avait décidé de demander au membre le plus discret de leur groupe.

La compagnie de l'Esprit la mettait encore un petit peu mal à l'aise. Comme tous les gens mal éduqués des campagnes, elle associait le surnaturel à quelque chose dont il fallait forcément se méfier, même si les récents événements lui avaient fait changer d'avis sur la chose. Et puis Cole était tout à fait plaisant, quand il ne se mettait pas à raconter des choses étranges et un peu trop personnelles. 
Elle hésitait : devait-elle faire la conversation ? Il avait l'air tout à fait content de rester silencieux. D'ailleurs, ils n'avaient pas échangé beaucoup de phrases depuis qu'ils étaient partis. En grande partie à cause de la nervosité de Cordélia.
Quelle abrutie ! Elle aurait pu profiter du trajet pour faire un peu la connaissance de Cole, mais elle était trop nerveuse pour trouver quelque chose à dire. Cela ne lui arrivait pas d'habitude, elle qui n'avait aucun mal à se rapprocher d'autrui... C'était frustrant.

Le sol était brun clair, couleur de l’herbe morte. Des traînées de nuages longs et fins filaient au-dessus de leurs têtes, effilochées par des vents hostiles. Une pellicule de poussière flottait tout autour d'eux, teintant leurs vêtements et leurs arbres d'une légère teinte brunâtre. Au bout d'une marche interminable, l'entrée des ruines se dessina enfin dans l'horizon.

- Nous y sommes, on dirait, dit Cordélia avec un sourire. Euhm... Pas... pas trop épuisé, Cole ?

Elle vérifia le contenu de son sac une dernière fois avant d'entrer. Il y avait le nécessaire, quelques onguents et bandages de première nécessité, et même quelques provisions s'ils se perdaient. Pourvu que ça n'arrive pas, d'ailleurs.
PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Sam 27 Jan - 19:37




Into the Depths
ft. Cordélia.
“They keep coming back, searching, seeking, sad, but home is gone.”

Quand l’Inquisitrice avait demandé à Cole de l’accompagner pour une mission, il s’était senti plus léger. L’Esprit avait l’occasion d’aider beaucoup de gens à Fort Céleste, mais mettre ses talents en avant pour rechercher des artéfacts elfiques. Apporter sa pierre dans le combat contre Corypheus était primordial. Ils étaient donc partis pour les Plaines Exaltés, se rendant invisible pour la plupart des soldats de l’Inquisition qui n’avaient pas besoin de savoir que Cole les suivait. Il mettait encore tout le monde mal à l’aise dans la forteresse quand il se laissait apparaître, et le jeune homme trouvait cette sensation désagréable.

Ils s’étaient dirigés vers les ruines afin de retrouver ces dit-artéfacts, et Cole avait été sélectionné pour partir avec l’Inquisitrice. Il en était enchanté, mais il pouvait ressentir que sa présence mettait aussi mal à l’aise la jeune femme dirigeant l’inquisition. L’une des raisons semblait qu’il ne parlait pas vraiment, sauf pour dire des choses personnelles sur le groupe. La raison de cela était simple, ils avaient besoin d’aide, et leur douleur pouvait être déliée comme un nœud. C’était son devoir, le principe même de son existence, quand bien-même il avait un corps à présent.

Bientôt, l’entrée des ruines, et l’Inquisitrice lui adressa un sourire, cherchant quoi dire pour faire la conversation. Cole la regarda quelques instants, avant de diriger son regard vers les ruines. Il ne les aimait pas, elles étaient remplies d’anciennes musiques, mais elles avaient été déformées, devenues dissonantes. Il ne les aimait pas. Le voile était affaibli dans ces ruines, et ils rencontreraient peut-être des démons s’ils s’y aventuraient. Cependant, il faisait confiance à la jeune femme. « Trop de personnes souffrantes, blessantes, laissant un passage pour que les démons s’infiltrent. »

Ce n’était pas la réponse à la question. Il baissa le regard et secoua la tête, essayant de retirer ces sons de son esprit. « Je vais bien, vous n’avez pas le besoin de vous inquiéter. » Il ne voulait pas qu'elle soit effrayée par lui. Depuis le début, Cole était apparu comme quelqu'un d'étrange aux yeux des gens. Il pouvait s'y faire, disparaître de leur vue, mais il trouvait l'Inquisitrice différence. Peut-être était-ce à cause de l'Ancre, mais il n'aimait pas la rendre mal à l'aise. Aussi, Cole continua plus doucement et moins certain de ses mots.

«  Je ne vous blesserai pas. Plus maintenant. Je peux rester là, mais disparaître, si c’est plus simple ?  » Plus maintenant depuis qu’il avait compris que la souffrance des autres ne devait pas le faire exister. Cole ferait tout pour mettre l’Inquisitrice à l’aise, puisque c’était ce qu’il devait faire pour les autres, il ne voulait pas faire de mal, il voulait aider. L’Esprit s’approcha des ruines, puisqu’il savait qu’ils allaient y entrer, que les musiques deviendraient plus fortes. Même si l’Inquisitrice ne voulait pas de lui, Cole avait ses dagues, et cela suffisait pour combattre Corypheus et ses alliés.
PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Jeu 8 Fév - 11:27
Cole semblait être au moins aussi enthousiaste qu'elle vis-à-vis de l'entrée des ruines, c'est à dire pas beaucoup. Oui, un endroit idéal, chargé de souffrances et de morts douloureuses, était un lieu privilégié pour l'apparition de Démons et autres Esprits. A bien y penser, l'entrée dégageait quelque chose de... froid. Toutes les plaines étaient comme ça, mais la réputation hantée de certaines de ses ruines n'était pas injustifiée, à son avis. De toutes façons, elle n'était ni idiote ni trop téméraire, si l'endroit était trop malsain, ils feraient demi-tour. Ce n'était pas la peine de mourir pour quelques artefacts. Et puis, c'était une mort un peu ridicule, de périr dans les couloirs d'une vieille ruine Elfique.
Cole répondit qu'il allait bien, ce qui la rassura quelque peu - le jeune homme était plutôt... difficile à lire.

«  Je ne vous blesserai pas. Plus maintenant. Je peux rester là, mais disparaître, si c’est plus simple ?  Cordélia haussa les sourcils.
- Mais... Voyons, non, Cole ! Je le sais bien, assura-t-elle en regardant le jeune homme. Quelle abrutie, il devait avoir senti qu'elle était mal à l'aise, forcément... Elle se demanda un instant le genre de choses qu'il devait avoir vécu pour proposer de simplement disparaître comme ça. Tu ne me déranges pas, je te fais confiance. Et je sais que tu ne vas pas me blesser. » Elle eut un sourire rassurant et posa une main sur l'épaule de son compagnon de chasse pour appuyer son propos.

Ils se mirent en route vers l'entrée de l'édifice, qui s'enfonçait presque immédiatement dans les profondeurs. Ils furent aussitôt accueillis par une odeur de renfermé et de poussière. Cordélia progressa avec prudence dans le couloir encore illuminé par la lumière de l'extérieur, avant que celle-ci se fasse de plus en plus lointaine. Cependant, on voyait encore assez bien pour distinguer les recoins et les peintures clairement Elfiques qui ornaient le lieu, témoignage muet d'une civilisation oubliée là depuis des siècles. Divers insectes et petits lézards couraient dans les interstices du sol, dérangés par la venue des deux individus. Et il y avait autant de toiles d'araignée que d'habitants de Ferelden là-dedans, elle avait l'impression. Elle essayait de ne pas trop penser à où étaient les araignées maintenant et si elles étaient proportionnelles à la taille de leurs toiles. Une véritable guerrière n'avait pas peur des araignées. Une véritable guerrière ne pensait même pas aux araignées, songea Cordélia.
Mais quand même, elles devaient être vachement grosses.

Elle remarqua la présence d'une de ces torches magiques accrochées sur le mur. C'est dommage qu'ils n'aient pas emmené un mage avec eux, il aurait pu l'allumer... Mais elle avait prévu le nécessaire, niveau lumière. Elle avait un briquet avec elle, courtoisie de Varric (mais elle soupçonnait que le nain utilisait ça pour fumer, pas pour trouver son chemin dans des tunnels sombres). Elle tâtonna un peu au sol et chercha un bout de bois assez solide pour faire son affaire.
Ils arrivèrent assez rapidement à une intersection. Le choix était simple : droite ou gauche ? La droite menait vers un autre couloir qui semblait descendre plus bas sous terre, tandis qu'à gauche, ils pouvaient distinguer les contours d'une porte ancienne auprès de laquelle étaient posés divers vases en terre et vieilles céramiques elfiques.

- A droite, ça a l'air de descendre... Que dis-tu de regarder ce qu'il y a derrière cette porte avant d'aller plus loin ? proposa-t-elle à Cole.

PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Sam 24 Fév - 23:33




Into the Depths
ft. Cordélia.
“They keep coming back, searching, seeking, sad, but home is gone.”

Cela avait rendu les choses plus facile pour Rhys de disparaître. Il semblait que parfois quand l'esprit changeait, il perdait les personnes qui lui étaient proches. Depuis son arrivée à l'Inquisition, Cole s'était efforcé de rester le même, suivant les ordres et les conseils de ceux dont il était proche, comme Cordélia. Elle essayait de le rassurer, sa voix se trouvant douce et s'accordant à sa mélodie générale, posant une main chaleureuse sur son épaule. Une pression qui lui donna une sensation de chaleur, comme s'il se mettait à brûler à l'endroit où elle y avait posé sa main. Non, peut-être pas vraiment brûler, c'était plus doux et plus lisse que la colère, une sensation qui subsistait même après qu'elle y ai retiré sa main.

Cole ne pensa pas à répondre à la jeune femme qui s'élançait dans l'obscurité. Il la suivit plutôt, proche d'elle à ses côtés mais légèrement en retrait puisque les ennemis se devaient de l'attaquer pour que le jeune homme puisse les tuer rapidement. A l'intérieur, le ton devenait plus sombre, et il sentit ses poils se raidir partout sur son corps. La lumière devenait de plus en plus faible et ses yeux humains distinguaient de moins en moins les contours de la grotte. Il tourna la tête derrière pour se rassurer et être sûr qu'ils étaient toujours dans la réalité et non pas dans l'immatériel.

De petits animaux se ruaient loin des deux personnes, mais les toiles d'araignée sur les murs et le plafond de la grotte rendaient Cordélia mal à l'aise, effrayée même. « La petite bête n’a jamais mangé la grosse. » dit-il afin d’essayer de la rassurer doucement, alors que les ténèbres de la grotte les dévoraient de plus en plus. Elle prit un briquet pour leur apporter du feu sur un bâton, et c’est à ce moment-là que Cole remarqua la torche magique pendue dans le couloir, inutilisable. Leurs pas les guidèrent vers une première intersection, avec deux passages. A vrai dire Cole n’avait pas envie de faire toute la grotte. Il ne savait pas vraiment ce qu’ils allaient y trouver mais les chansons ne lui disaient rien de bon.

Il y avait une porte comme Cordélia le suggérait, sur la gorge. Ils étaient à présent dans une sorte de donjon aménagé, vieux, poussiéreux. Cole prit la route à gauche pour la porte, puis s’approcha d’elle pour regarder s’il y avait des pièges. Ne repérant rien d’anormal, sa main sur posa sur la poignée de la porte pour l’ouvrir. Il ne voyait pas grand-chose à nouveau puisque la salle n’était pas éclairée, alors il se poussa sur le côté afin de laisser l’Inquisitrice rentrer à l’intérieur.

La salle éclairée était assez grande. A priori il n’y avait rien de particulier à part une grande statue d’un ancien dieu elfique, et un vieil arbre prenant racine dans le sol, s’élevant au-delà du plafond comme s’il s’y était frayé un chemin. Cole entra juste après Cordélia pour observer la pièce plus précisément afin de reconnaître les pièges. De nombreuses toiles d’araignées se dressaient sur la statue et les recoins sombres de la pièce. L’Esprit sortit ses dagues, juste au moment où des araignées tombèrent subitement du plafond. Elles étaient plus grosses que celle de toute à l’heure, prenant par surprise les deux compagnons.

La mélodie pouvait le prévenir lui, mais pas Cordélia, qui avait sans doute été surprise par ce soudain affrontement. « Mourrez ! » fit-il en élevant la voix, rappelant à l’Inquisitrice qu’elle n’était pas seule, plantant sa dague dans l’abdomen d’une des araignées, disparaissant avant qu’elle ne contre-attaque pour asséner un nouveau coup et l’achever contre le sol.
PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Lun 19 Mar - 16:59

Cordélia n'avait jamais caché son dégoût pour les petites bêtes et autres animaux de la nuit. Dans ses pires cauchemars, c'étaient des colonies entières d'insectes qui lui grimpaient dessus alors qu'elle se trouvait impuissante. Pour quelqu'un qui avait grandi à la campagne, c'était une caractéristique bien curieuse.
C'est donc d'un pas prudent qu'elle franchit la porte de la... salle, qu'elle pensait bien plus petite que ce qu'elle vit alors. L'endroit était vaste, les murs où grimpaient le lierre révélés par la faible lueur de la torche. Elle contempla l'arbre et la statue pendant un instant, impressionnée par leur grandeur. Les vestiges qu'il piétinaient actuellement étaient là depuis des centaines d'années, depuis bien plus de temps qu'elle ne pouvait imaginer ou concevoir.

Il n'y avait rien à signaler, à priori. Cordélia serait bien restée dans sa contemplation silencieuse quelques secondes de plus, mais la réalité se rappela à elle sous la forme d'araignées bien dodues chutant soudainement du plafond.
L'araignée devant elle la fixait dans une position offensive, ses mandibules cliquetant dans un bruit qui n'était pas sans lui rappeler ses pires cauchemars. La dernière fois qu'elle avait subi une attaque d'araignées impromptue, ils étaient dans une grotte de la Côte Orageuse et elle avait lâché sa torche par surprise, enflammant au passage le pantalon de Solas. Elle ne répéta par son erreur cette fois-ci et passé un bref instant de stupéfaction, elle agita la torche devant l'immonde bestiole pour l'effrayer tandis qu'elle dégainait son épée de l'autre main.

- Tu ne me fais pas peur ! menaça-t-elle, contredite par le trémolo évident de sa voix.

L'insecte maudit encaissa un coup avant de contre-attaquer, se jetant de toutes ses forces contre la Templière qui recula de quelques pas. Gardant sa torche devant elle, elle donna un estoc puissant (et motivé par la peur des insectes) pour trancher son attaquante à huit pattes qui s'effondra sur le sol sans plus bouger. Elle se retourna et trancha une araignée qui s'approchait dangereusement de l'esprit, puis fit face à une dernière, faisant un bond de côté pour éviter ses projections de venin. Ce à quoi elle ne s'attendait pas, c'était que l'araignée lui saute dessus. Prise par surprise, elle tomba au sol, la torche roulant quelques mètres plus loin. En tête-à-tête avec une charmante araignée. Elle laissa échapper une exclamation assez peu digne d'une Inquisitrice, qui pouvait se résumer à :

- AaaaAAAAARGH !
PROCHAIN NIV. :
Contenu sponsorisé
Posté
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum