Dragon Age : Les Légendes de Thédas

PROCHAIN NIV. :
avatarAll that meets the Eye D3ku
avatarAll that meets the Eye D3ku
Invité
Invité
Posté Mar 19 Déc - 14:28
Où que porte le regard des montagnes se dressent à perte de vue, enfilées les unes après les autres comme une pléiade de perles enrobées de coton ; si hautes que Siha se demande si elles touchent les nuages. Sa monture avance à pas réticents le long des chemins escarpés, éreintée de cet effort de plusieurs heures. Cela semble ne jamais avoir de fin et chevaux comme cavaliers ressentent les effets de la fatigue. Finalement malgré les conseils de ses compagnons de route, l'archiviste met pied à terre et tire sa jument par la bride afin de la laisser un peu souffler. Malgré son poids plume ses pieds s'enfoncent dans la neige jusqu'aux chevilles, sans que sa cadence ne ralentisse. L'âpreté du climat ne peut éroder sa détermination, à moins que ce ne soit la promesse d'un feu et un repas chaud qui fassent office de motivation.
Le chemin est trop étroit pour laisser passer plusieurs personnes côte à côte, aussi leur progression se fait en file indienne. C'est après une autre heure d'escalade et beaucoup d’orteils engourdis que la délégation Dalatienne arrive enfin au terme de son ascension. Au détour d'un virage, les contours de Fort Céleste s'érigent soudainement parmi les pics argentés tel un majestueux soldat taillé à même le roc. C'était d'une beauté à couper le souffle, différent de tout ce que Siha avait jamais vu de sa vie. Même ses rêves les plus clairs, même les lieux antiques de l'Immatériel ne pourraient effacer la splendeur d'une telle vue. Pourtant les hauteurs l'entourent de toutes parts, oppressives et envoûtantes à la fois, un constant rappel de sa propre insignifiance dans cet océan de blanc.    

« Nous y sommes presque. Il faut traverser le pont là-bas, c'est le seul accès. »

Aien Alarion mène le groupe en direction de Fort Céleste d'un air confiant. Enhardi de son statut d'agent récemment acquis, il discute avec Sihariel en tête du groupe. La passion visionnaire qui brille dans ses yeux clairs est des plus intrigantes pour ceux qui l'ont jadis connu timide et réservé.  Il a beaucoup changé depuis qu'il a été approché pour ses talents d'éclaireur, à tel point que son clan suspecte l’œuvre de la magie du sang. Il n'est pas mage, et pourtant cette hypothèse est plus crédible que l'apparente réalité. Les shemlens ne sont d'ordinaire pas connus pour leur tolérance des elfes, qu'ils habitent les taudis des villes ou sillonnent la Dalatie dans leurs Aravels.
Si contrairement à ses pairs Siha ne condamne pas sans certitudes indépendamment des origines ou de la forme des oreilles ; le tout n'en reste pas moins réellement étrange. La coopération entre races est si rare qu'elle attire indubitablement l'attention, d'autant plus que les Dalatiens n'accordent pas aisément leur confiance aux étrangers. Et justement la confiance devrait se gagner. Siha ne compte pas laisser un des siens rejoindre cette fameuse Inquisition sans au moins s'assurer qu'il n'est pas embarqué dans une espèce de secte chantriste. Quand bien même Aien fasse partie du clan Alarion, c'était Siha qui avait pour tâche d'analyser la situation en voyant l'Inquisition de ses propres yeux.

Sa visite est un événement fort atypique, les elfes nomades se tenant toujours aussi loin que possible des autres civilisations, autant par mépris que par peur des hostilités. Néanmoins son amitié avec les Alarion ainsi que d'autres circonstances uniques avaient fait que Fort Céleste se trouve sur le trajet de son long périple vers le nord. Quitte à faire dans l'exceptionnel, autant aller jusqu'au bout. Et quoi de plus improbable que l'Archiviste qui quitte les terres de ses ancêtres, même temporairement ?
Siha soupire de sous son long capuchon, ne cessant de retenir son souffle alors qu'ils traversent le long pont perché sur les hauteurs abyssales. C'est merveilleux d'être aussi loin de son foyer, mais terrifiant de marcher si haut au-dessus des racines de la terre. Ce n'est que lorsqu'ils se tiennent sous les portes aux lourdes herses que sa respiration se normalise. La pierre ce n'est pas son élément, mais c'est toujours plus familier que cette passerelle sur le vide.

Resserrant nerveusement les doigts autour de son bâton, Siha relève la tête vers les remparts, ou des soldats armés les toisent d'un air critique. Certains ricanent sans se cacher alors qu'Aien annonce l'escorte d'un groupe de marchands venus des Plaines Exaltées. Dans son champ de vision Sehariel se redresse sur son cheval, tendu comme un ressort. Ils n'avaient pas l'habitude de gérer ce genre de confrontations avec les shemlens, par conséquent la tension risquait de monter assez vite. Confiant ses rênes à la personne la plus proche, Siha s'avance afin de calmer son frère par sa présence. Silencieux, ils échangent un regard complice, chargé d'appréhension et de doute. Deux copies identiques d'une seule et même personne androgyne, illusion parfaite seulement brisée par leurs armes et une subtile différence de posture. L'épée et le bâton. Le chasseur et l'archiviste, deux faces d'une même pièce.

« Qu'on ouvre les portes ! » Le cri tardif vient de l'autre côté des portes, qui dans un vacarme assourdissant se lèvent l'une après l'autre pour les laisser passer. L'étendard Dalatien flotte fièrement sous le blizzard, claquant sans plier. Ils y sont enfin.
PROCHAIN NIV. :
avatarAll that meets the Eye D3ku
avatarAll that meets the Eye D3ku
Invité
Invité
Posté Ven 22 Déc - 0:12






◇ All that meets the eye ◇





La neige tombait en rafale sur le fort ce jour-là et le vent avait soulevé une partie des toitures de fortunes installées pour accueillir les blessés. Le Commandant supervisait les installations alors que les ouvriers s’affairaient. Décidément, il y avait chaque fois tant à faire dans ce fort, et lui ne savait même plus où donner de la tête. Il avait beau déléguer tout le monde avait besoin de son avis en particulier que ce soit niveau matériel, équipement ou du mobilier.

Mais alors qu’il vérifiait des charges administratives, un cris retenti au travers de la cour.





《 - Qu'on ouvre les portes ! 》

Le Commandant se retourna alors en direction de la grande herse, curieux de voir qui s’était aventuré au fort par ce temps aussi désavantageux. Cela attira aussi le regard de quelques Lieutenant également. Et l’un d’eux remarqua l’étendard dalatien qui flottait au vent.





《 - C’est un convoi Dalatien ! 》

Cullen se figea quelques instants : Les Dalatiens étaient connus pour ne pas se mêler aux humains c’était pourquoi voir tout un clan approcher sonnaît étrangement bizarre aux oreilles du Commandant.





《 - Amenez-moi Doreen, s’il vous-plait. 》





《 - Oui, Commandant. 》

Il demandait à ce que son meilleur guerrier arrive, non pas par sa dextérité, mais pour ses origines Dalatiennes, ce qui faciliterait la communication entre les deux partis. Cullen n’ayant pas l’habitude de négocier avec ce genre de peuple qui pouvait se montrer hostile avec ceux de son espèce.

Rapidement, l’elfe arriva auprès de son supérieur alors que tout le groupe de dalatien pénètrèrent l’entrée du Fort, sous la haute surveillance des soldats de l’inquisition à la fois sur terre que sur les remparts.





《 -  Oow.. J’allais vous demander pourquoi un si soudain tête à tête, mais finalement pas besoin de vous étaler sur le sujet. 》

Les deux agents de l’inquisition s’avancèrent alors devant le groupe, faisant face à celui qui devait être l’archiviste. Il était accompagné d’un autre elfe, et sous leur accoutrement, ils semblait identiques : Probablement deux frères.





《 -  Salutation, j’espère que la route n’a pas été trop dure pour vous. Les sentiers de Fort Céleste sont quelque peu difficiles à franchir en pleine tempête de neige. Que faites-vous dans nos montagnes ? Il est peu courant de voir tout un peuple s’aventurer par ici. 》

#a52b2b
PROCHAIN NIV. :
avatarAll that meets the Eye D3ku
avatarAll that meets the Eye D3ku
Invité
Invité
Posté Ven 22 Déc - 22:13
La 'délégation' Dalatienne. Tout bien réfléchi c'est un bien grand mot si l'on compare leur groupe de six personnes aux habituels défilés de nobles orlésiens croulant sous les froufrous et les cortèges de précieuses duchesses shemlen. Néanmoins il est exact que leur nombre reste conséquent dans le contexte de leur population native restreinte. Cette drôle d'escorte composée de membres des Bellanaris et des Alarion est composée de trois chasseurs, deux commerçants et un archiviste. Évidemment pour un étranger il est impossible de deviner leurs appartenances... néanmoins un autre elfe comprendrait sans mal en voyant les deux étendards différents accrochés à la même hampe.

Sous les flocons, les Dalatiens mettent pied à terre avec l'air un peu tendu, sauf pour Aien et Siha qui semblent relaxés, ou simplement soulagés d'être arrivés à bon port. Ce dernier fait d'ailleurs tomber le capuchon couvert de neige qui lui retombait sur les yeux, révélant ainsi son visage tatoué. Ses cheveux noirs se dressent dans sa nuque, à la fois à cause du froid et de cette impression d'être scrupuleusement observé par le fort entier. Au loin sur la droite quelques passants et marchands se regroupent pour épier les nouveaux arrivants avec une curiosité grandissante.
Ses yeux dorés semblent étonnamment sereins, en un contraste frappant avec la posture défensive de ses pairs. D'un geste presque maternel, Siha pose une main encourageante sur l'épaule d'Aien, avant de prendre les devants à ses côtés. Le jeune éclaireur est leur lien avec l'Inquisition ainsi que la raison principale de sa présence ici. Aussi il est plus sage qu'il fasse les présentations en premier.

« Le voyage a été éprouvant, mais nous sommes sains et saufs, merci. » Siha murmure calmement en guise de réponse, puis acquiesce afin de pousser son benjamin à prendre les devants et s'expliquer.

« Andaran Atish'an, Sire. J'... J'ai été approché par un de vos agents aux Plaines Exaltées. Après quelques... collaborations, dame Léliana a manifesté le désir de me recruter. P... Pour prouver ma valeur elle m'a demandé de convaincre et escorter deux de nos meilleurs marchands jusqu'à fort Céleste, afin qu'ils puissent commercer avec l'Inquisition. » Ses mots sont hésitants, comme s'il avait été rattrapé par sa timidité. Cela dit le gamin tient bon sous la pression et salue Cullen, qu'il reconnaît à son armure.

« C'est maintenant chose faite, nous avons enfin mené à bien ce long voyage. Néanmoins en tant qu'Archiviste je souhaitais m'assurer qu'Aien soit entre de bonnes mains, avant d'approuver son départ. » Son expression se fait plus grave et ses yeux se posent fixement sur le grand blond et son second, comme pour voir à travers leurs âmes. Et qui sait, peut-être est-ce le cas ? En tout cas la présence d'une autre Dalatienne ne manque pas de l'intriguer, surtout qu'elle semble occuper un poste à responsabilité. Intriguant.

« Quant à moi... » Un soupir quitte ses lèvres en un nuage blanc. « En ces temps troubles où le ciel se déchire, les rumeurs vont bon train. Les Dalatiens ont toujours pour priorité de vivre pacifiquement sur la terre de leurs ancêtres, néanmoins... Ce n'est pas là-bas que je trouverai les réponses que je cherche. » Son visage se tourne vers le ciel gris, chargé de neige... et de nombreux mystères. « Je sais que vous êtes sans doute occupés, mais nous sommes venus de très loin. Alors si possible, j'aimerais m'entretenir en privé avec un de vos... » Il cherche dans sa mémoire le nom des rangs hiérarchiques shemlen. « Commandants ? » Il penche la tête, confus.

Sehariel déboule à grandes enjambées comme pour le retenir, sidéré d'enfin entendre ce que son autre avait gardé sous silence tout ce temps. Son regard ambré est chargé d'incompréhension et d'inquiétude. Il murmure, essayant de le dissuader.

« Ce n'est pas une bonne idée, Da'len ! tu as promis que l'on partirait aussi vite que possible, aussitôt que notre rôle ici serait terminé ! » Le reproche était apparent dans sa voix. Siha se retourne dans un sourire éhonté, comme s'il avait simplement joué un autre mauvais tour à sa victime favorite. Ce qui n'était pas si loin de la vérité.

« J'ai peut-être... oublié de raconter tout ce que j'avais en tête, c'est tout. Enfin tout ira bien, ne t'inquiète pas. »

Codes:
 
PROCHAIN NIV. :
avatarAll that meets the Eye D3ku
avatarAll that meets the Eye D3ku
Invité
Invité
Posté Sam 23 Déc - 23:26






◇ All that meets the eye ◇





Doreen observa la situation, regardant du coin de l’œil les marchands et soldats qui continuaient de surveiller. Mais la présence de cet elfe avec eux dissuaderait l’envie de s’en prendre au Commandant si l’un d’eux se montrerai hostile. Après tout, Doreen était non seulement un Dalatien, mais également un des meilleurs assassins de l’organisation. L’elfe, qui semblait être l’archiviste du clan, s’avança en premier avant d’encourager sons second à prendre la parole.





《 - Le voyage a été éprouvant, mais nous sommes sains et saufs, merci. 》





《 - Andaran Atish'an, Sire. J'... J'ai été approché par un de vos agents aux Plaines Exaltées. Après quelques... collaborations, dame Léliana a manifesté le désir de me recruter. P... Pour prouver ma valeur elle m'a demandé de convaincre et escorter deux de nos meilleurs marchands jusqu'à fort Céleste, afin qu'ils puissent commercer avec l'Inquisition. 》

Son hésitation laissait perplexe Cullen qui était forcément sur la défensive. Mais cela pouvait très bien être de la timidité, il ne se rendait pas forcément compte à quel point il pouvait se montrer intimidant.





《 -  Je vois. Vous venez donc à un recrutement. 》





《 - C'est maintenant chose faite, nous avons enfin mené à bien ce long voyage. Néanmoins en tant qu'Archiviste je souhaitais m'assurer qu'Aien soit entre de bonnes mains, avant d'approuver son départ. 》





《 -  Je comprends tout à fait votre inquiétude, mais je doute que cela se passe mal. Leliana sait ce qu’elle fait. Et si votre compagnon a attiré son attention, c’est qu’il doit posséder des capacités exceptionnelles. 》

Cullen ne connaissait pas du tout ces personnes mais visiblement le second devait être le frère de l’archiviste vu à quel point il souhaitait sa sécurité. Mais il ne s’intéressa pas vraiment au reste du convoi. Doreen observa sans dire un mot l’archiviste qui lui jeta un regard quelques instants. Il n’avait pas encore dit quoi que ce soit depuis son arrivée et se contentait de faire le spectateur.





《 -  Vous avez signifié que Dame Leliana souhaitait la présence de deux marchands, pourquoi vous êtes-vous déplacé avec eux ? 》





《 -  Quant à moi... En ces temps troubles où le ciel se déchire, les rumeurs vont bon train. Les Dalatiens ont toujours pour priorité de vivre pacifiquement sur la terre de leurs ancêtres, néanmoins... Ce n'est pas là-bas que je trouverai les réponses que je cherche. 》

Cet archiviste semblait inquiet de la situation, avec la brèche et ce qui se passait en ce moment sur Thédas. Et c’était compréhensible. Son visage se tourna en direction du ciel quelques instants.





《 - Je sais que vous êtes sans doute occupés, mais nous sommes venus de très loin. Alors si possible, j'aimerais m'entretenir en privé avec un de vos... Commandants ? 》





《 - Ce n'est pas une bonne idée, Da'len ! tu as promis que l'on partirait aussi vite que possible, aussitôt que notre rôle ici serait terminé ! 》





《 - J'ai peut-être... oublié de raconter tout ce que j'avais en tête, c'est tout. Enfin tout ira bien, ne t'inquiète pas.  》

Cullen resta silencieux, mais avait juste envie de retourner à ses affaires. Il n’y avait pas que dans les cours que le vent avait emporté du matériel. Doreen ressentant l’envie qu’avait son supérieur de repartir à ses besognes, décida de reprendre la discussion.





《 -  Si vous voulez vous adresser aux supérieurs de l’inquisition il y en a un devant vous. Mais il faudra vous presser c’est un homme très occupé et en particulier avec l’arrivée de l’hiver dans ce fort. Le Commandant Rutherford est l’un des conseillers de l’inquisitrice, et j’ose espérer qu’il pourra vous renseigner, mon ami. 》

C’est que l’assassin commençait à vraiment cerner Cullen, mais ce n’était pas bien difficile de sentir son désintérêt lorsqu’il commence à compter le temps qu’il perd. L’elfe lui rendit un petit sourire, avant que le Fereldien ne reprenne.





《 -  Tout d’abord, j’aimerais connaître votre nom, si ce n’est pas indiscret. Si nous pouvons répondre à vos questions nous le ferons, mais pour se faire nous avons le droit de savoir à qui nous nous adressons.  》

Doreen jeta un regard à celui qui avait discuté la demande de son chef. Lui il semblait louche. Mais il ne dit mot, préférant attendre que ce chef dise ce qu’il avait à dire. Et si ça se trouvait, vu les deux drapeaux, ils n’étaient pas du même clan…

#a52b2b
PROCHAIN NIV. :
avatarAll that meets the Eye D3ku
avatarAll that meets the Eye D3ku
Invité
Invité
Posté Dim 24 Déc - 1:59
L'homme blond à la tête des Shemlens se montre cordial et prétend comprendre leur prudence. Néanmoins Siha ne peut s'empêcher de douter qu'il mesure vraiment les enjeux du départ d'Aien. Les Dalatiens sont une famille, indépendamment de leur clan d'origine. Laisser un des leurs partir servir on ne sait quelle cause inconnue, aller risquer sa vie par caprice ou soif d'aventure est tout bonnement inenvisageable. Pas sans connaître les risques, mesurer l'étendue de la maturité de son choix, et en savoir plus sur l'avenir qui l'attend.
Or il est tout bonnement impossible de se fier aux rumeurs qui circulent sur l'Inquisition, car les gens racontent tout et son contraire. Entre les chantristes qui brandissent leur Messagère d'Andrasté comme la sauveuse du monde et ceux qui crient à l'hérésie suite à la mort de leur Divine Justinia, il y a de quoi être déconcerté. Surtout lorsque les hahrens et Archivistes plus radicaux tremblent dans leurs bottes à l'idée que cela puisse tourner en une nouvelle marche exaltée. Pour eux ce voyage est un moyen de protéger un des leurs autant qu'une tentative de tâter le terrain et établir une communication avec les shemlens avant qu'il soit trop tard... Si tant est que ce soit possible.

Siha acquiesce à la remarque de Cullen. À ses yeux les compétences de cette dame Léliana sont incertaines jusqu'à preuve du contraire, et il comptait bien s'entretenir avec elle, comme ils en avaient convenu ensemble. D'autre part Aien a évidemment été approché pour ses talents d'archer et de pisteur... Seulement il peut également y avoir d'autres raisons plus subtiles et moins avouables à cela. Ses connaissances des territoires Dalatiens, son appartenance à l'un des clans les plus tolérants envers les shem, son statut d'adolescent influençable et manquant de confiance en lui. Il pourrait être une pièce maîtresse sur l'échiquier à qui saurait le manipuler, et ça il n'en était pas question.

Siha écoute Doreen et Cullen avec attention, se rendant enfin compte que dans la précipitation et la maladresse de son discours, les présentations officielles sont passées à la trappe. Son corps se courbe doucement vers l'avant et il murmure dans un sourire tranquille.

« Bien sûr. Mille excuses, j'ai l'habitude d'être déjà connu de ceux que je croise. Je suis Sihan'diel Bellanaris. Je suis accompagné par des membres du clan Alarion, dont je suis également le représentant hors des terres Dalatiennes, ainsi que de mon frère Sehariel. » Ce dernier les salue à regret, rigide. Siha continue comme si de rien n'était, manifestement résolu à jouer son rôle sans se laisser perturber.
« Je tâcherai de faire court afin de ne pas vous faire perdre plus de temps que nécessaire. Toutefois certains sujets sont un peu trop... délicats pour être abordés au milieu de la cour du fort, à moins que ne teniez à attirer une foule encore plus conséquente. »

Cet homme dégageait une aura d'autorité et même sa contenance respirait le protocole militaire. Aussi Siha espère pouvoir au moins discuter entre l'intimité de quatre murs, et éviter les nombreuses oreilles indiscrètes qui se tendent depuis les environs des portes. C'est déjà suffisamment désagréable de se sentir dévisagé comme un phénomène de foire, et de devoir attendre dans le froid après un long voyage.
Faisant quelques pas prudents lui permettant de continuer de discuter en baissant la voix, il garde quand même une distance de sécurité afin de ne pas froisser ses interlocuteurs. Il se doute bien qu'il avait été trop vague pour les convaincre de lui accorder une entrevue. Quelques mèches corbeau lui retombent sur les yeux à cause du vent. Sehariel le suit de près sans un mot, en garde du corps zélé.

« Concernant le cas d'Aien je m'adresserai à dame Léliana, ne vous en faites pas. Par contre j'aimerais discuter d'autres choses, comme de la présence de vos agents en terres Dalatiennes. » Il marque une pause, l'air calme mais grave. Ce n'était qu'un préambule de ce qu'il avait à dire, mais il fallait bien qu'il les motive à l'écouter.
« Jusque là des rapports de leur passage nous sont parvenus depuis divers éclaireurs et n'ont pas causé de conflit direct, cependant tous n'ont pas la tolérance des Bellanaris ou des Alarion. À continuer de la sorte les tensions grandiront indubitablement jusqu'au point de rupture, surtout que vous n'êtes pas les seuls 'visiteurs' sur notre territoire. » Il n'en dirait pas plus maintenant, il le laissa clair du regard.
« Si vos hommes continuent de sillonner notre territoire sans le consentement des différents Archivistes, je crains qu'un incident diplomatique ne se produise. Comme vous vous doutez peut-être, mon but ici n'est nullement de vous menacer... je n'aurais pas fait tout ce chemin pour quelque chose d'aussi futile. Par les temps qui courent je suis sûr que nous avons tous de plus grandes préoccupations que de nous quereller, aussi je souhaiterais que nous prenions des mesures rapides pour éviter le pire. En lumière de tout cela, serait-ce trop audacieux que de vous demander quelques minutes de votre temps, commandant Rutherford ? » Siha continue de sourire avec légèreté, faussement oublieux de l'importance d'un tel entretien.
PROCHAIN NIV. :
avatarAll that meets the Eye D3ku
avatarAll that meets the Eye D3ku
Invité
Invité
Posté Lun 25 Déc - 13:01






◇ All that meets the eye ◇









《 - Bien sûr. Mille excuses, j'ai l'habitude d'être déjà connu de ceux que je croise. Je suis Sihan'diel Bellanaris. Je suis accompagné par des membres du clan Alarion, dont je suis également le représentant hors des terres Dalatiennes, ainsi que de mon frère Sehariel. 》


Suite à ces présentations, les deux membres de l’inquisition effectuèrent un hochement de tête pour les saluer officiellement. Mais Doreen ne pouvait s’empêcher de regarder le jeune frère qui ne semblait pas à son aise.





《 - Et bien enchanté et Bienvenue à Fort Céleste  》





《 - Je tâcherai de faire court afin de ne pas vous faire perdre plus de temps que nécessaire. Toutefois certains sujets sont un peu trop... délicats pour être abordés au milieu de la cour du fort, à moins que ne teniez à attirer une foule encore plus conséquente. 》





《 - Tout à fait, allons nous réchauffer à l’intérieur, si vous voulez bien me suivre  》


Le groupe se mit en route, alors que les écuyers terminaient leur travail avec les montures des dalatiens. Le Commandant qui avait ouvert la marche accompagné de Sihan’diel qui continua tranquillement la discussion avec lui.





《 - Concernant le cas d'Aien je m'adresserai à dame Léliana, ne vous en faites pas. Par contre j'aimerais discuter d'autres choses, comme de la présence de vos agents en terres Dalatiennes. 》





《 - Un problème avec les délégations de l’inquisition en Dalatie ? 》





《 - Jusque là des rapports de leur passage nous sont parvenus depuis divers éclaireurs et n'ont pas causé de conflit direct, cependant tous n'ont pas la tolérance des Bellanaris ou des Alarion. À continuer de la sorte les tensions grandiront indubitablement jusqu'au point de rupture, surtout que vous n'êtes pas les seuls 'visiteurs' sur notre territoire. 》


Cullen le regardait attentivement, avant d’en rire nerveusement, sachant parfaitement de quoi il voulait bien parler.





《 - Si vos hommes continuent de sillonner notre territoire sans le consentement des différents Archivistes, je crains qu'un incident diplomatique ne se produise. Comme vous vous doutez peut-être, mon but ici n'est nullement de vous menacer... je n'aurais pas fait tout ce chemin pour quelque chose d'aussi futile. Par les temps qui courent je suis sûr que nous avons tous de plus grandes préoccupations que de nous quereller, aussi je souhaiterais que nous prenions des mesures rapides pour éviter le pire. En lumière de tout cela, serait-ce trop audacieux que de vous demander quelques minutes de votre temps, commandant Rutherford ? 》


Cullen s’arrêta alors qu’il allait pousser une porte, et le regarda suite à ses paroles. C’était en effet envisageable de devoir discuter sur un sujet comme celui-ci. Après tout, c’était vrai qu’il n’avait pas parlementé avec les résidents de ces terres et qu’ils pouvaient être perçus comme étant une menace.





《 - Oui, en effet, nous pouvons discuter de cela, si une clause peut permettre aux tensions naissantes de baisser, pourquoi pas.  》


Il ouvrit la porte et l’invita à entrer, et une fois à l’intérieur, il prit la direction des salons privés, aménagés exprès pour recevoir des invités. En règle général, seule Joséphine passait une bonne partie de son temps en ces lieux, et le Commandant redécouvrait un peu l’endroit. Il prit la troisième porte à droite qui était vide, et le laissa entrer. Une naine qui gérait la zone s’approcha de Cullen pour lui demander s’il désirait quelque chose.





《 - Volontiers de l’eau et du vin, cela suffira. Oh et, amenez une carte Orlésienne, si c’est possible. 》


La jeune femme s’exécuta et le Commandant finit par entrer dans la pièce à son tour.






《 - Installez-vous je vous en prie. 》


Dans ce salon, il y avait des canapés arrangés autour d’une table, une cheminée dans le coin de la pièce, et une grande table sur le côté gauche de la pièce. De quoi tenir des réunions et discussions plus privées. Cullen prit place sur le canapé en face de l’archiviste et ouvrit la discussion. La naine arriva alors avec les boissons et les posa sur la table, avant de donner la carte à Cullen. Puis, elle quitta la pièce, les laissant alors dans la confidence. Doreen, lui, prit place à côté du Commandant et déplia la carte que ce dernier lui tendit.





《 - Bien, vous parliez d’un accord ? Où se situe votre clan, sur la carte à peu près ? Que je sache s’il y a un campement dans les environs. 》


Une fois cela fait, le Commandant lui dit alors





《 - Je ne peux vous cacher que notre présence sur vos terres à un rapport avec ces étranges visiteurs qui viennent vous importuner. Ils sont en nombre conséquent sur l’emprise du lion, terre où Doreen, l’agent qui est avec moi, sillonne pour les combattre. Mais seulement, savez-vous pourquoi, ils s’intéressent à vos territoires ? 》


#a52b2b
PROCHAIN NIV. :
avatarAll that meets the Eye D3ku
avatarAll that meets the Eye D3ku
Invité
Invité
Posté Mar 26 Déc - 1:54
Il demeure très surprenant d'être accueillis de façon polie, en dépit des quelques suspicions levées par leur arrivée. Jusque là cela se passe mieux qu'initialement prévu. Certes il ne faut pas être devin pour comprendre que Doreen les observe avec prudence, sans doute de peur que des arrières-pensées puissent motiver leur voyage. Néanmoins comme ils n'ont du reste rien particulier de à se reprocher, ces œillades méfiantes glissent sur Siha comme de l'eau. Et puis même si c'est un peu triste de voir un confrère Dalatien agir de la sorte, ce serait plutôt hypocrite de lui en tenir rigueur. Chacun veillait à défendre ses propres intérêts, voilà tout.
De plus l'amour et l'envie de fraterniser n'étouffent pas Sehariel non plus, donc il lui faut apprendre à composer avec le scepticisme et accepter que la plupart des membres des deux partis se montrent récalcitrants au changement. C'était prévisible après tout... et la raison principale pour laquelle Siha n'a pas tout dit à son frère concernant le motif de leur visite. La route avait été longue, alors il fallait bien éviter le sermon le plus longtemps possible.
Réprimant la nervosité, il confie sa monture à Aien.

« Prends en soin et attache-la là où elle pourra voir la lumière. Elle supporte mal d'être enfermée. » Flattant l'encolure de sa jument, il tapote affectueusement son museau avant de s'en séparer à regret.

Son regard vogue vers Sehariel, qu'il devine le suivra comme son ombre. Sa présence n'est pas vraiment négociable, malheureusement... mais d'un autre côté c'est assez rassurant. Les Dalatiens ne peuvent pas se permettre la perte d'un autre archiviste à peine une paire d'années après la dernière succession. Son regard s'assombrit de chagrin l'espace d'un instant.
Quitter la cour est une option terriblement opportune, à la fois pour éviter les oreilles indiscrètes et pour repousser l'inévitable séance de reproches de son jumeau. Siha presse le pas pour suivre les grandes enjambées du commandant. Son regard erre curieusement partout autour de lui, des épais murs de pierre aux sommets des plus grandes tours. Il avait déjà vu et visité l'intérieur de plusieurs forteresses, cependant Fort Céleste n'avait rien à voir avec les ruines elfiques des Tombes ou des Plaines. C'était plus massif, plus haut, plus vivant. C'était un domaine bouillonnant d'activité.

Un long frisson lui parcourt l'échine lorsqu'ils rentrent à l'abri. Il n'y avait plus de vent ou de neige, seulement une chaleur diffuse qui, quoique faible, semble emplir ses membres engourdis d'une nouvelle vie. Secouant la tête, Siha chasse la neige de ses cheveux trempés et laisse Cullen passer devant. Les vêtements elfiques ne sont vraiment faits pour pareilles températures. Jetant un regard jaloux à cette drôle de fourrure qui orne les épaules du militaire, l'archiviste expire lentement.
Le rire tendu dont le gratifie le blond l'intrigue presque autant que ses longs silences. Visiblement il est du genre à aller droit à l'essentiel et à répondre brièvement, protocolaire et direct. Engagé, à en juger son expression. En fait s'il est à moitié aussi capable qu'il en a l'air, tout devrait bien se passer. Siha s'encourage tant que possible, nageant en mers inconnues. Les archivistes sont généralement de bons orateurs mais son public aujourd'hui n'a rien à voir avec ce qu'ont connu ses prédécesseurs.

Timide et soudainement un peu maladroit, le mage entre dans la salle à la suite de Cullen. Un feu crépite agréablement et irise les sièges d'ombres ardentes. C'est loin du confort austère d'une Aravel mais ça parait drôlement chaleureux, finalement assez proche des illustrations de sa collection de livres shemlen. Sans se plaindre Siha s’époussette et retire sa cape afin de ne pas souiller les canapés. Ensuite il prend place là où on lui indique en la repliant sur les genoux, tendu comme un ressort. Quelque part apprendre à se tenir sans faire quelque chose qu'il ne fallait pas lui parait bien plus angoissant que de devoir parlementer diplomatie.
La naine revint avec des boissons et une carte, le ramenant sur terre par la même occasion. Ensuite elle se propose de le délester de sa cape, qu'il lui tend en s'inclinant pour la remercier de son attention. Ce n'est pas dans ses habitudes de se faire servir aussi tout ça lui paraît très bizarre, mais il ne fait pas d'histoires. Acceptant un verre de vin qu'il ne touche pas dans l'immédiat, Siha observe Cullen du coin de l’œil. Son profil est au moins aussi sérieux que celui de son frère, statue muette plantée près de la porte.

Siha se penche en avant pour regarder sur la carte, souriant amèrement à la remarque. Il est bien trop tôt pour qu'il accepte de révéler l'emplacement actuel du clan. Il est probable que l'Aravel reste ancré au même endroit afin de faciliter le retour des jumeaux, néanmoins le hahren qui a pris son relais a pour consigne de toujours privilégier leur sécurité. Si jamais leurs 'visiteurs' venaient à s'approcher de trop près ou si les sources de chasse et cueillette se faisaient trop rares, les Bellanaris prendraient à nouveau la route. Ce n'est donc qu'une question de temps.
Lorsqu'il dessine un cercle de l'index sur le parchemin, Sehariel se tend comme un arc. Finalement comme en réalisant qu'il ne devrait pas remettre le jugement de l'archiviste en question, il se renfrogne mais se calme.

« Nous ne restons jamais bien longtemps en un seul emplacement, notre mode de vie ne le permet pas. Par conséquent vous l'indiquer ne répondrait pas à votre question. Néanmoins je sais que vous tenez un campement de l'autre côté du ruisseau, près du Col du Guetteur. » Il tapote, l'air sérieux.
« Des agents ont également été aperçus ici et ici, près des mines de véridium. » Il n'y a bizarrement pas de reproche dans sa voix , même s'il est clair que tout ça ne lui plaît pas le moins de monde. Mais après tout comment être optimiste, étant donné les interactions passées avec les humains sur leurs terres ? Cela finissait toujours mal, d'une façon ou d'une autre.

Quoiqu'il en soit la suite lui fit hausser un sourcil interrogateur. Alors comme ça l'Inquisition avait un lien avec les drôles de mages qui étaient venus sur leur territoire ? Siha déglutit en imaginant la tête que Sehariel devait tirer. Néanmoins s'ils étaient alliés à ces sauvages, ils ne l'auraient pas avoué aussi facilement. Mâchoire serrée, Siha pose des questions à son tour.

« Quel genre de rapport avez-vous avec ces gens,... ces Venatori ? Vous les combattez, vous dites... pourquoi ? Ont-ils également fait preuve de violence contre les vôtres ? » Le nom tombe comme un couperet.

Évidemment si le commandant était au courant de leur existence c'est qu'ils les connaissaient bien. Siha étudie l'expression de Doreen, fouillant dans ses souvenirs à la recherche de traces de ce visage. Il était certain de ne jamais l'avoir rencontré auparavant, pourtant il lui rappelle quelqu'un.
Ses yeux brillent comme de l'or en fusion à cause des flammes. Son expression se fait glaciale, presque agressive même s'il est clair que ses interlocuteurs n'en sont pas la cause. Pour se donner du courage il boit une grande gorgée de vin, qui retombe douloureusement dans son estomac vide. Apportant quelques explications en prenant en compte le manque de connaissance sur les Dalatiens, Siha se fait patient. Le verre danse entre ses doigts agiles.

« Tel que notre nom l'indique, les Bellanaris ont pour rôle principal de protéger les tombes de nos ancêtres, les arbres des clans et l'ultime demeure des chevaliers d’Émeraude, Din'an Hanin. Aussi si vos agents s'aventurent plus au nord que ce point... » Il indique une ligne fictive le long du cours d'eau. « Je ne pourrai répondre de leurs vies, ni blâmer ceux qui les abattront à vue. C'est un territoire sacré pour mon peuple. Une... nécropole, je crois que c'est le mot que vous utilisez. Il n'y a absolument rien à y voir. À part nous, seuls les pilleurs et les vandales s'y intéressent, et jamais pour les bonnes raisons. C'est pourquoi leur accès ne sera certainement pas négociable. »  Lentement, il pose le verre.

« En ce qui concerne ces... visiteurs, ça dépend de qui on parle. Les Venatori sont des mages qui opèrent sans retenue ou mesure, ils sont une insulte aux utilisateurs de l'art. De plus ils continuent de prêcher et imposer la grandeur de leur Empire par la force... » Le dégoût se lit dans sa voix pour la première fois. « Et ils tentent sans cesse de s'infiltrer et s'installer dans les ruines elfiques. Ils les souillent de leur présence et semblent désespérément chercher quelque chose, même si j'ignore quoi. Mais ils ne sont pas les seuls invités indésirables aux Tombes d'Émeraude... » Siha souffle pour leur donner le temps de digérer. Il y a tellement à dire, qu'il ne sait par où commencer.
PROCHAIN NIV. :
avatarAll that meets the Eye D3ku
avatarAll that meets the Eye D3ku
Invité
Invité
Posté Ven 29 Déc - 17:00






◇ All that meets the eye ◇





Doreen se pencha à son tour sur la carte, en étant bien attentif à ce qu’allait indiquer le jeune archiviste. D’ailleurs en l’observant attentivement, il décela une certaine réticence à leur égard, puis il coopéra sans broncher.





《 - Nous ne restons jamais bien longtemps en un seul emplacement, notre mode de vie ne le permet pas. Par conséquent vous l'indiquer ne répondrait pas à votre question. Néanmoins je sais que vous tenez un campement de l'autre côté du ruisseau, près du Col du Guetteur. 》


Le col du guetteur, une zone que le dalatien connaissait bien à force de vivre dans les tombes émeraudes. Donc, le petit groupe de Sihan’diel venait de là. Au moins, il pourrait aisément répondre aux questions de manière plus précises que ce bon vieux Commandant.





《 - Des agents ont également été aperçus ici et ici, près des mines de véridium. 》





《 -  Tout juste, on enquête près des mines principalement, dans le cas où des gisements de lyrium rouge feraient leur apparition. 》





《 - Quel genre de rapport avez-vous avec ces gens,... ces Venatori ? Vous les combattez, vous dites... pourquoi ? Ont-ils également fait preuve de violence contre les vôtres ? 》


Doreen lança un regard insistant envers son supérieur comme pour lui demander confirmation d’aller plus loin dans ses explications.





《 - Nous les combattons, car ils mettent en péril tout Thédas. Ils souillent l’environnement, tuent sans vergogne et servent l’engeance la plus dangereuse que l’on ait vu à ce jour. 》


S’il avait à décrire chaque chose que faisaient les venatoris, il en avait pour plusieurs semaines, mais concernant l’état des lieux sur les tombes émeraudes, ils pouvaient se permettre de leur transmettre les informations importantes.





《 -   Ils ont prit possession du Foyer D’argon pour faire du trafique de lyrium rouge avant de le laisser aux hommes libres. Si vous ne savez pas ce que c’est, il s’agit d’un matériau corrompu bien plus dangereux que le normal. Ils s’en servent pour de nombreuses choses, mais sa présence seule est suffisante pour rendre fou. Les templiers présents sur les lieux sont tous corrompus par cette matière et sont particulièrement difficile à éradiquer. C’est pour la sécurité des habitants de ces forêts que nous nous sommes installés non loin de là. 》


L’inquisition avait prit la peine de consigner cette zone à des agents en majorité elfiques, dont Doreen afin d’éviter d’être vu comme des ennemis potentiels. Et avec les hommes libres qui s’en prennent à tout le monde, rien n’était évident.





《 - Tel que notre nom l'indique, les Bellanaris ont pour rôle principal de protéger les tombes de nos ancêtres, les arbres des clans et l'ultime demeure des chevaliers d’Émeraude, Din'an Hanin. Aussi si vos agents s'aventurent plus au nord que ce point... Je ne pourrai répondre de leurs vies, ni blâmer ceux qui les abattront à vue. C'est un territoire sacré pour mon peuple. Une... nécropole, je crois que c'est le mot que vous utilisez. Il n'y a absolument rien à y voir. À part nous, seuls les pilleurs et les vandales s'y intéressent, et jamais pour les bonnes raisons. C'est pourquoi leur accès ne sera certainement pas négociable. 》





《 -   Les vénatoris sont présents au nord de la rivière, Archiviste. Nombre d’entre nous agissent en silence, de manière à ne pas perturber ses occupants. Ils souffrent déjà bien assez comme cela de la présence des visiteurs indésirables. 》





《 - En ce qui concerne ces... visiteurs, ça dépend de qui on parle. Les Venatori sont des mages qui opèrent sans retenue ou mesure, ils sont une insulte aux utilisateurs de l'art. De plus ils continuent de prêcher et imposer la grandeur de leur Empire par la force... 》





《 -  Nous vous assurons que la présence de templier est plus grande en ces lieux, pour la simple et bonne raison que les elfes sont en grande majorité guidés par des mages. C’est pour mieux maîtriser leurs ennemis en cas de rebellions. 》


Cullen le regarda perplexe. Mais son information était correcte, et Doreen savait ce qu’il faisait sur le terrain.





《 - Et ils tentent sans cesse de s'infiltrer et s'installer dans les ruines elfiques. Ils les souillent de leur présence et semblent désespérément chercher quelque chose, même si j'ignore quoi. Mais ils ne sont pas les seuls invités indésirables aux Tombes d'Émeraude... 》


Doreen resta silencieux quelques instants. Et le commandant se permit de lui demander alors, vu que le sujet était entamé.





《 - Avez-vous pénétré les ruines de votre côté ? 》





《 -  Non, Commandant. Les ruines Din’an Hanin sont sacrées et essentiellement surveillées par les dalatiens vivant sur place. Nos éclaireurs ont mit plusieurs heures à l’atteindre, mais la présence de géants et de grands ours nous empêchent d’avancer plus vite que temps. Et dans le nord, un dragon sévit. Nous ne sommes pas assez fou pour nous risquer d’aller aussi loin en sachant que nous avons des priorités ailleurs. 》


Il désigna un point plus au sud près du campement principal de l’inquisition.





《 -  Il y a des réfugiés ici qu’on aide comme on peut, mais notre avancée dépendra de plusieurs facteurs. Le premier, ce sera l’identification de ces failles qui se sont ouvertes dans la région. La zone la plus dangereuse reste le foyer d’Argon qui en compte 4 autour du camp. C’est pourquoi notre présence là-bas est importante. Mais j’ai découvert quelque chose de mon côté. 》


Il désigna la zone sur la carte, tout à l’ouest sur la zone.





《 -  Initialement, il y avait des venatoris par ici, mais ils ont rapidement laissé leur place aux hommes libres. La présence de lyrium rouge nous a indiqué qu’ils ont fait alliance. Après, nous enquêtons encore. Mais il est vrai que sans l’aide des dalatiens qui vivent dans les environs nous ne pouvons pas avancer dans nos recherches. La plupart se montrent hostiles, même envers des hommes de leur propre race. 》


#a52b2b
PROCHAIN NIV. :
avatarAll that meets the Eye D3ku
avatarAll that meets the Eye D3ku
Invité
Invité
Posté Dim 31 Déc - 23:07


All that meets the Eye

"Acte IV"

Image fond RP


Les informations se bousculaient dans sa tête au fur et à mesure que la conversation se prolongeait. Du lyrium et des templiers rouges ? C'étaient... des éléments qui revenaient souvent dans divers rapports d'éclaireurs, mais aussi un mystère qu'ils n'avaient pas pu percer par manque de ressources humaines. Les elfes avaient les connaissances et l'avantage du terrain alors que l'Inquisition avait les moyens financiers et matériels d'enquêter : Les deux parties avaient des faiblesses et des forces diamétralement opposées, mais peut-être des intérêts communs ? Dans le pire des cas pourraient-ils au moins convenir de ne pas se marcher sur les pieds, ce qui serait toujours ça de gagné.
Sihariel et son frère écoutèrent attentivement ce que le commandant et son second avaient à dire sans les interrompre. Il s'agissait d'un échange, d'une discussion neutre qu'il ne fallait pas envenimer en pressant le mauvais sujet. Néanmoins beaucoup trop de choses sont abordées sans que les dalatiens puissent comprendre vraiment. Or c'était justement pour avoir des éclaircissements qu'ils avaient quitté leur patrie : afin de ne pas commettre à nouveau les erreurs passées et se laisser submerger par des dangers extérieurs qui n'hésiteraient pas à les engloutir.

« Attendez, vous dites que ces gens ont décidé de servir une engeance, de leur plein gré ?! »

Choqué, Siha avait les yeux grand ouverts, pressant Cullen dans le vain espoir qu'il retire ce qu'il venait de dire. De plus cette déclaration ouvrait un nombre d'effrayantes possibilités. Si une engeance pouvait être assez intelligente et puissante pour soumettre des humains à sa volonté, les choses étaient bien pires qu'il ne l'avait imaginé. L'archiviste se fit tout à coup muet, en profonde réflexion. Ses mains se crispèrent autour de son verre de vin, avant qu'il le ne vide d'une traite.
Son frère Sehariel prit le relais en constatant son trouble, et fit même un effort de mettre son désamour des shemlens de côté, et énoncer leur lien de sang pourtant évident.

« Je suis Sehariel, jumeau de l'archiviste et chef de guerre du clan. » De quelques pas en avant il se rapprocha juste assez pour pouvoir voir et désigner la carte. Ses yeux perçants, dorés comme ceux de son aîné, étaient plus expressifs mais aussi plus austères. « Comme il a été dit, nous avons repéré vos agents depuis longtemps déjà. Rien n'entre ou ne sort des Tombes sans notre connaissance. » Il eut un rictus un peu amer. Il n'aimait pas les petits manèges de l'Inquisition, ni leur fâcheuse tendance à s'étendre partout sans consulter personne. Cependant il se tenait à carreau parce que cet entretien était important.

« Nous ne sommes pas des barbares, nous prenons les armes seulement lorsque le clan est directement menacé. Il aurait donc été plus correct de demander notre accord avant de vous installer ou d'y poursuivre qui que ce soit, si tant est que vos intentions sont aussi nobles que vous le prétendez. » Il les regarde franchement. « Ce serait mentir de dire que vous trouveriez seulement une paire de bras grand ouverts, mais au moins auriez-vous une chance de gagner notre coopération petit à petit. Si vous parcourez ou accaparez ces terres sans explications, vous ruinerez la déjà maigre chance de bonne entente qu'il nous reste. »

Siha acquiesça tout bas, le regard soudainement très lourd. En dépit de leurs divergences en termes de tolérance, leurs avis se rejoignaient, leurs approches s'imbriquaient de façon complémentaire. Seha pour le pragmatisme et l'honnêteté, Siha pour le tact et la finesse. Les autres clans par contre, étaient bien plus divisés dans leur rapport aux étrangers. Les Alarion ne s'opposeraient pas à une alliance si tant est que Siha se porte garant de l'Inquisition et les Ralafeirin pourraient sans doute être convaincus à terme. Pour le reste... il était encore trop tôt pour y penser.
Le mage expire lentement. À vrai dire discuter de choses aussi sérieuses le ventre vide, c'était vraiment pas l'idée du siècle, surtout quand sa timidité l'empêchait de solliciter à manger. Son corps bascula félinement en avant. Ses joues étaient rougies par la chaleur et l'alcool, ses yeux telles deux perles d'or mouvant.

« Justement, j'ose espérer qu'une entente est possible et que vous accepterez de nous informer sur ces templiers, leur lyrium rouge et tout le reste, en temps voulu. Le monde entier tremble depuis que le ciel s'est déchiré et je... » Sa voix est rauque de rage et de désespoir contenus. « Le Voile est affaibli, les esprits de l'autre côté ont peur. Le peuple de Thédas n'est pas le seul à souffrir. Il faut que l'on fasse quelque chose avant qu'il ne soit trop tard. »

Se penchant en avant, Siha fit face à ses interlocuteurs afin de leur faire comprendre son urgence. Si seulement ils savaient quels troubles hantaient ses rêves autrefois paisibles... Non, impossible. Ils finiraient par l'enfermer dans un cercle, ce qui reviendrait à le condamner à la folie.
Sehariel pose une main protectrice sur son épaule, comme pour l'inciter à ne pas trop en dire. Nul besoin de se retourner pour deviner l'expression désapprobatrice sur son visage. Il détestait de voir l'archiviste renoncer à sa fierté, surtout face à un shemlen.

« Veuillez excuser ma sœur, c'est... le voyage a été long et éprouvant. » Il s'agenouille à ses côtés pour s'assurer que tout va bien. Comme à son habitude il l'avait appelée par son genre de naissance, indifféremment de la confusion nourrie par les perceptions extérieures.

« Je vais bien, da'len. C'est juste de la fatigue, ça passera. » Siha lui tapote la main avec un sourire, attendant toujours la réaction du commandant, qui semble tout à coup assez confus.
PROCHAIN NIV. :
avatarAll that meets the Eye D3ku
avatarAll that meets the Eye D3ku
Invité
Invité
Posté Mar 2 Jan - 23:12






◇ All that meets the eye ◇






La discussion avançait rapidement alors que les informations s’échangeaient au fil des échanges. Doreen était bien renseigné, ses excursions au fil des tombes émeraudes ayant contribué longuement. Mais Sihan’del tiqua sur cette histoire d’engeance, il était vrai que corypheus était qualifié comme telle.





《 -  Attendez, vous dites que ces gens ont décidé de servir une engeance, de leur plein gré ?! 》





《 -  De leur plein gré ou non, en effet. Les templiers sont amadoués par le lyrium rouge qu’ils consomment. Concernant les effets, nous enquêtons toujours dessus à l’heure actuelle. Mais nous soupçonnons qu’elle ait un lien avec leur volonté de le servir ou non. 》

Le dragon était corrompu par le lyrium rouge, et cela laissait à savoir s’il était manipulé par le biais de ce matériau ou s’il provenait bel et bien des tréfonds et soit l’élément déclencheur d’un éventuel enclin. De plus, si le lyrium rouge servait bel et bien à manipuler les esprits… Il se montrerait bien plus dangereux que prévu.

Bien entendu sa réponse n’enchantait pas l’archiviste, mais il fallait être réaliste, les partisans n’étaient pas sur place pour admirer les arbres sacrés des dalatiens. Mais il ne dirait pas plus au sujet de ce Corypheus, certain qu’il en avait déjà trop dit.

Mais le frère prit rapidement le relai, constatant que son frère semblait perturbé. Et d’ailleurs, il n’était pas le seul à l’avoir remarqué.





《 - Je suis Sehariel, jumeau de l'archiviste et chef de guerre du clan. 》

Cullen haussa un sourcil, en le voyant approcher à son tour. S’il était chef de guerre, pourquoi n’avait-il pas prit part au débat plus tôt ? Sans un mot de plus, il désigna la carte afin qu’il puisse prendre part au débat.





《 - Comme il a été dit, nous avons repéré vos agents depuis longtemps déjà. Rien n'entre ou ne sort des Tombes sans notre connaissance. 》





《 -  Tout à fait. 》





《 - Nous ne sommes pas des barbares, nous prenons les armes seulement lorsque le clan est directement menacé. Il aurait donc été plus correct de demander notre accord avant de vous installer ou d'y poursuivre qui que ce soit, si tant est que vos intentions sont aussi nobles que vous le prétendez. 》

D’un côté, il n’avait pas tort de se montrer méfiant envers eux. Ils annonçaient que leurs bonnes et louables intentions, mais pouvaient parfaitement leur mentir ou cacher leurs véritables ambitions. Mais dans le cas présent, ils se montraient collaboratifs et sans mauvaises intentions, qui plus est. Il fallait simplement le lui faire comprendre : Visiblement, il n’avait pas l’air de grandement apprécier les étrangers et en particulier les humains.





《 - Nous avons déjà tenté la coopération par des alliances, mais rien de bien concluant 》

Cullen soutenait son regard envers lui, essayé de créer des liens pour mieux connaître la région avait déjà été effectué. Le seul problème c’était que bon nombre des alliances avaient été refusées. Même envoyer des elfes se montrait inefficace.





《 - Ce serait mentir de dire que vous trouveriez seulement une paire de bras grand ouverts, mais au moins auriez-vous une chance de gagner notre coopération petit à petit. Si vous parcourez ou accaparez ces terres sans explications, vous ruinerez la déjà maigre chance de bonne entente qu'il nous reste. 》





《 -  Un campement n’est pas équivalant à l’accaparation de terres. Entre les curieux, les cultistes, les elfes désirant rejoindre leur terre natale ou encore de nombreux voyageurs, il y a bon nombre de personnes qui arpentent ces terres. 》

C’était presque vaniteux de dire que ces terres les appartenaient, mais là n’était pas vraiment le sujet. Seulement le conflit venait de là, et les dalatiens ne savaient pas se montrer ouverts à la société « shemlen » depuis que la chantrie eut entamé la marche exaltée.





《 -  Cependant, la coopération est toujours de mise, Sehariel. 》





《 -  Justement, j'ose espérer qu'une entente est possible et que vous accepterez de nous informer sur ces templiers, leur lyrium rouge et tout le reste, en temps voulu. Le monde entier tremble depuis que le ciel s'est déchiré et je... 》

Cullen semblait toujours aussi sérieux et stricte depuis le début de l’entretient. Mais pour discuter de ce genre d’accord, il ne fallait pas trop traîner autour du sujet. Cependant, Sihan’del semblait bien plus perturbé que bon nombre de ses compagnons autour de lui. Ce n’était pas le but de l’inquisition de faire peur ou quoi que ce soit, mais si la discussion ne pouvait pas avancer, il ne tarderait pas à repousser le sujet.





《 -  Le Voile est affaibli, les esprits de l'autre côté ont peur. Le peuple de Thédas n'est pas le seul à souffrir. Il faut que l'on fasse quelque chose avant qu'il ne soit trop tard. 》

Le voile, cette barrière entre l’immatériel et le monde des vivants qui revenait souvent dans les discussions lorsque l’inquisition se retrouvait mêlé à ce genre de discussion. C’était vrai, la brèche avait perturbé l’espace et cela ils le savaient. D’où l’importance de remettre de l’ordre.





《 -  Le but premier de l’inquisition est de refermer les failles disséminés ici et là sur thédas que les partisans ont ouvertes. Malheureusement, les tombes émeraudes n’échappent pas à la règle. Vous pouvez affronter les démons autant que vous le souhaitez, mais seule l’inquisitrice peut fermer les failles et rétablir l’ordre. 》

Il donna un dernier regard au chef de guerre, car ce qui suivait, il devait bien le comprendre.





《 -  Seulement, il faut que nous puissions expulser les partisans de vos terres. 》

Cullen ne pouvait pas connaître l’embarras de l’archiviste et des siens, pressentant à l’heure actuelle que l’envie que l’inquisition soit expulsé des tombes émeraudes. Ils n’avaient pas besoin d’autorisation quelconque  pour arpenter les terres à la recherches des failles et des partisans, mais s’il fallait y passer pour que les tensions baissent dans le camp des dalatiens, et bien ils passeraient par là.

L’archiviste allait entrer dans une conversation toute autre, jusqu’à ce que son frère posa une main sur son épaule, l’arrêtant dans la foulée. Les deux agents de l’inquisition les regardèrent sans dire un mot, puis le dalatien reprit, à la place de son chef de clan.





《 - Veuillez excuser ma sœur, c'est... le voyage a été long et éprouvant. 》





《 -  Je vais bien, da'len. C'est juste de la fatigue, ça passera. 》

Le Fereldien, au contraire, retomba contre le dossier du canapé, se passant une main embarrassée sous le nez, soutenu par son autre bras. Il venait bel et bien d’entendre «  ma sœur » où il venait de rêver ?





《 - .. Votre sœur.. ? 》

Ces mots s’échappèrent sans qu’il ne s’en rende compte, assez doucement pour qu’il l’oublie, mais assez fort pour que ses interlocuteurs l’entendent. Sans amalgames, il comprit pourquoi il… enfin elle, semblait si perturbée. Doreen, en revanche, le regarda d’un air amusé.





《 - Vous ne l’avez pas remarqué Commandant ? 》





《 - Je… non, elle a l’air d’un véritable … Enfin. Navré, je vous ai prise pour un homme. 》

Et ça y est il ne savait pas vraiment où se mettre maintenant. Il profita d’ailleurs de la situation pour se relever et croiser les bras, chassant au passage son embarras.





《 - Je constate cependant que vous avez l’air exténué de votre voyage. Je vais vous faire amener dans des quartiers afin que vous puissiez vous reposer. Nous reprendrons cette discussion plus tard, voulez-vous ?  》

A la suite de ses paroles, Doreen se releva, un brin perplexe et déçu. Mais il savait que le Commandant pouvait compter sur lui pour la suite des opérations là-bas. Il avait de quoi leur raconter, sur les événements de l’emprise du lion, qui se montraient particulièrement avancés et dangereux.

Cullen prit la direction de la porte et après l’avoir ouverte, averti la naine qui les avait servis plus tôt de les guider vers les quartiers.





《 - Profitez-bien de votre séjour à Fort Céleste. Je vous laisse soin de me contacter quand vous serez disposée à discuter. 》

Il s’inclina et quitta la pièce d’un pas décidé accompagné comme depuis le début par son plus fidèle agent.


-- Cullen quitte le RP

#a52b2b
PROCHAIN NIV. :
All that meets the Eye D3ku
All that meets the Eye D3ku
Contenu sponsorisé
Posté
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum