PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Fabulous warden ⊱ Grey Warden
— PSEUDOs : Tullia, Shrikan
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Souvent
— MISSIVES : 529
— DC&TC : aucun
— PRESTIGE : 310
— PAIRING & OTP : Reynair ~

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Antivane
— ÂGE : 25 ans
— PROFESSION : Recruteuse Garde des Ombres, Trouveuse d'Emmerdes
— FACTION : Garde des Ombres, hésite à rejoindre l'Inquisition
— ARMES : Dagues empoisonnées, Dagues rune purificatrice, son charme ~
— AMOUREUSEMENT : Pitié, trouvez lui un mâle...
— O.SEXUELLE : Hétéro
Posté Dim 17 Déc - 19:27




La Grâce Antivane sauce Garde des Ombres
Ou comment dépouiller l'Inquisition


9:42 du Dragon

En ce début de soirée, l'air était clair et la soirée animée à la taverne. De dehors, on pouvait voir les lumières rassurantes, les échos des conversations animées et des éclats de rires. Mais ce soir là, il y avait plus d'activité que d'habitude. Par cela, on entendait plus de rires, mais également la porte qui s'ouvrit à la volée pour laisser partir en courant 3 hommes tout nus. Ou plutôt, un petit dessous caché maladroitement par leur casque de soldat de l'Inquisition. Tout ceci salué par des rires tornitruants de la Taverne, appuyée par une voix joyeuse et charmante d'Antivane.

Il court il court, le cul nu, le cul nu de Fort Céleste ~..... Ha ha ha ha !

Et cette petite voix, c'était la mienne. Heureuse entre toute, et malheur pour ceux qui se trouvaient à ma table. J'étais dans un coin de la taverne, entourée par des badauds qui venaient d'assister à une séance mémorable de Grâce Perfide. Je vidais ma chope, gardant avec moi les pièces et autres trophés que j'avais remporté. Je jetais un regard amusé et souriais avec malice aux deux autres soldats à moitié nus qui étaient à ma table de jeu, prenant bien vite également la poudre d'escampette. Je soupirais d'aise, ne m'étant pas amusée ainsi depuis longtemps. Un peu bourrée mais toujours alerte, j'étais une véritable énigme avec cette attitude digne d'une charmeuse d'Antiva et l'uniforme respectable des Gardes des Ombres. Un paradoxe que l'on ne cessait de souligner, et qui avait le chic pour faire lever les yeux au ciel de mon Commandant. Mais cet effet de surprise était en général à mon avantage, car on me prenait moins au sérieux et cela déstabilisait nombres d'opposants à mes caprices. Rangeant les cartes avec agilité, je regardais ce que j'avais récupéré comme trophée.

Et bien, que de poches à vider à l'Inquisition , ha ha ha ! Je me demande ce que je peux faire avec tout ça. Peut être le revendre au bureau de la Réquisition~ .... A moins qu'il n'y ait de nouveaux partant pour une autre partie ?

Je jetais un regard sur les quelques badauds qui avaient observés la partie, mais tous se réfutèrent. Bon, dommage. Ce sera pour une autre fois. Avec ce que j'avais gagné, je pourrais bien me payer une petite soirée dans un bordel en ville, ou bien me racheter une tenue et du matériel. Non, réflexion faite, juste du vin et de belles fesses... J'avais rassemblé ce que je pourrais revendre, et pris ma chope pour la secouer en l'air, appelant ainsi la serveuse du coin ou le teneur de comptoir.

Tavernier, une pinte de Wilhem ! Et une tournée pour la salle, ha ha ha !

Il y eut des rires et des paroles approuvant cette décision, et de nouveau je me remettais à distribuer des cartes tout en chantonnant quelques chansons. Une tournée, c'est une manière d'apaiser les tensions et de montrer que si j'en dépouille certain, ça profite aux autres. Mais bon, je n'avais pas triché, tout était dans les règles, là dessus j'étais sereine. Après, que certains en aient le sang qui bouillonne et qui se vexe, ils pouvaient toujours venir frapper à ma porte. Je les attends les bras ouverts et les cartes en main.



Couleur de rep: #cc0033



* ~ Fight to the Sparkly Warden Rythm ~ *


PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Jeu 21 Déc - 16:23

   



   
La Grâce Antivane sauce Garde des Ombres
   Les qunaris savent jouer à ça ?!?

   C'était une soirée normale. Enfin, normal qualifiait qu'aucun démon, tentative d'assassinat ou de choses dérangeantes, allaient se produire. Mais au milieu de la pièce, une étrange chose, bien que commune à tout Thédas, se déroulait.
Ce soir, le thème était "Grâce Perfide". Simple et efficace, mais plus drôle quand une personne inconnue y participe, dépouillant tout le monde qui osait l'affronter. Cette personne était inconnu aux yeux de Bull. Une jeune femme, à l'accent fort antivan, se faisait une joie et un malin plaisir à dénuder ses concurrents. De même, ceux qui n'étaient qu'à moitié-nu prenaient aussi la fuite. Le Qunari l'observait, dans le moindre de ses gestes et de ses mots. Son regard qui se posait sur les biens dépouillés, et son exclamation pour tenter d'amener de nouveaux joueurs, sûrement plus compétents ou plus idiots que les précédents.

À cela, Iron Bull feint le désintéressé, préférant boire tranquillement son petit bourbon. Il observa par ailleurs sa tenue. Cela faisait très Garde des Ombres, et ce fut le déclencheur de son inaction. Que viendrait-faire ici une personne de son rang ? N'ayant eu que des rumeurs sur eux, sa curiosité de l'inconnu voulant être satisfaite, il se leva, se grattant la joue droite, avant de pouvoir marcher vers la table.

Chef, vous savez jouer à ça ? Les vôtres savent les règles de la Grâce Perfide ? interrogea Krem.
Pas vraiment. J'ai dû l'apprendre comme beaucoup... de Tal-Vashoth. Il faut savoir jouer le personnage en rentrant dans sa peau.
Genre... Vous avez du divertissement là-bas ?
On en reparlera de tout ça. Pour l'instant, garde la Charge sous surveillance. dit-il évasif.

En s'approchant de la table, elle ne s'empêcha pas de commander une tournée générale, sur ses biens acquis. Le membre de l'Inquisition rit à ces mots, surtout à la nature de l'alcool commandé.

   Une pinte de Wilhelm seulement ? Va falloir un tonneau entier pour ressentir des effets.

   Il s'assit non loin d'elle, avant d'accepter, malgré sa remarque, l'alcool servit. Il but cul sec sa chope, avant de la reposer et de regarde la fameuse joueuse.

    Je peux être votre premier concurrent pour cette nouvelle partie. Mais je pense pas être seul sur ce coup...

Il tourna la tête vers la porte, espérant ne pas être le seul à la défier. Comme le dit l'adage... Plus on est de fous, plus on rit !

   
PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
The Lion of Ferelden ⊱ Inquisition
— PSEUDOs : Delavan
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Le soir
— MISSIVES : 538
— DC&TC : Louhara Feralmas
— PRESTIGE : 1046
— PAIRING & OTP : Cullelia

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Fereldien
— ÂGE : 31 ans
— PROFESSION : Templier
— FACTION : Inquisition
— ARMES : épée, bouclier et maniement de l'arc
— AMOUREUSEMENT : Aucun partenaire
— O.SEXUELLE : Hétéro, préférence pour les humaines et les elfes
Posté Jeu 21 Déc - 20:48






◇ Grace Antivane sauce garde des ombres ◇






La soirée se terminait doucement et Cullen s’était permis une petite pause afin d’assister à la messe. Avec tout le boulot qu’il avait, parfois il se contentait de petites séances de prières le matin mais ces derniers temps il avait besoin du soutient du Créateur et manquer un rassemblement était inimaginable pour lui.

Mais au lieu de réfléchir à propos de l’inquisition, il passa tout le culte à penser à l’inquisitrice, sans vraiment savoir pourquoi. Il se trouvait bête, même. Il refusait d’admettre qu’elle lui plaisait bien, cette demoiselle. Mais à force de recentrer son attention sur la messe et divaguer dans ses pensées, il mit la faute sur la fatigue.

En ressortant de là, quelques longues minutes plus tard, il traîna un peu les pieds, et fut rapidement rejoint par Sœur Marjorie avec qui il s’entend particulièrement bien. Cette jeune sœur de la chantrie vient d’Orlaïs et malgré ce que l’on peut penser des saintes personnes, elle avait son caractère.





《 - Haut les cœurs, Commandant ! Vous avez une petite mine ce soir ~ 》





《 - Quelle honte, la fatigue m’empêche de suivre la messe correctement.. 》





《 - Vous savez la nuit est faite pour dormir pas pour répondre à vos courriers. 》





《 - Si je suis vos conseils je finirai par ne plus travailler du tout. 》

Il souligna sa dernière réplique d’un large sourire, ce qui suffisait en règle général à ce qu’on le laisse tranquille avec ses besognes aussi nombreuses étaient-elles. Finalement, Sœur Marjorie lui coupa la route et l’attrapa par les mains, l’air assez enthousiaste.





《 - Venez on va manger un morceau à la taverne ! Je ne sais pas vous mais moi cette messe m’a ouvert l’appétit. Et ça vous fera du bien avant de retourner lire ces merveilleux rapports tellement intéressants qui occupent toutes vos pensées. 》

Il ne lui répondit que d’un bref rictus sur ses commissures, comme s’il se ravisait et n’avait pas forcément le choix. Après tout, à force de manger sur le pouce, prendre le temps de se nourrir correctement pour une fois le ferait le plus grand bien. Il ne se rendait pas compte de tout le mal qu’il se faisait la tête plongée dans son travail. Arrivés à la hauteur de la taverne, il vit arriver en courant trois de ses soldats qui étrangement firent demi tour pour ne pas être repéré par leur supérieur. A la lumière des torches luisaient leurs petites fesses qu’ils cherchaient à cacher au mieux.





《 - Oh, par le Créateur ! ... Par ce temps ils doivent avoir froid.. 》





《 - Je ne vais pas chercher à comprendre. 》

Elle poussa la porte la première, connaissant le chemin comme sa poche. Le commandant, lui, n’avait mit les pieds à la taverne que quand cela était nécessaire. Et à peine entré il vit Tullia qui semblait avoir passé la journée à festoyer. Il se fit petit, mais chaque fois qu’il croisait quelqu’un, ces personnes semblaient obligées de le faire remarquer par des salutations formelles. Et finalement la plupart des gens présents le dévisagèrent comme s’ils s’attendaient que Cullen punisse quelqu’un. De base, il venait pour manger, pas pour faire la police comme le trois quart de son temps. Il se laissa donc tomber sur le bar dans un soupir sans nom alors que la sœur chantre parcourait le menu pour savoir quoi prendre.

Alors que Sœur Marjorie commandait la nourriture, elle entendit non loin d’eux un groupe d’hommes qui parlaient de la partie de grâce perfide qui avait lieu auparavant. Ils indiquèrent d’ailleurs que Tullia, la garde des ombres qui semait la pagaille au fort, cherchait encore des partenaires de jeu. Cullen, lui, était de-nouveau perdu dans ses pensées, les bras croisés sur le bar.

#a52b2b


PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Fabulous warden ⊱ Grey Warden
— PSEUDOs : Tullia, Shrikan
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Souvent
— MISSIVES : 529
— DC&TC : aucun
— PRESTIGE : 310
— PAIRING & OTP : Reynair ~

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Antivane
— ÂGE : 25 ans
— PROFESSION : Recruteuse Garde des Ombres, Trouveuse d'Emmerdes
— FACTION : Garde des Ombres, hésite à rejoindre l'Inquisition
— ARMES : Dagues empoisonnées, Dagues rune purificatrice, son charme ~
— AMOUREUSEMENT : Pitié, trouvez lui un mâle...
— O.SEXUELLE : Hétéro
Posté Ven 22 Déc - 21:34




La grâce antivane sauce garde des ombres
Ou comment dépouiller l'Inquisition


Je n'eus pas beaucoup de succès au début, restant seule quelques longues secondes. Mais alors que je faisais les comptes et que la tournée faisait sa salle, une masse cornue s'approcha de ma tablée et fit une remarque sur la quantité d'alcool à disposition. Je me retournais, faisant des grands yeux, fascinée... Non d'un conchard, ça c'était du steak ! Et du pur taureau Qunari à ce que je pouvais voir ! Je souriais, mes yeux pétillants d'autant plus d'excitation et d'amusement. Je répondis avec verve et chaleur, lui faisant signe qu'il pouvait s'installer.

Pour un boeuf comme vous, c'est certain ha ha ha !

Il s'asseyait, et nous recevions tous les deux notre pinte. En trainant un peu dans le Fort, j'avais vu au loin cet énergumène qui faisait.... son effet dans la masse des humains et elfes. Des ragôts que j'avais pu entendre, il faisait partie d'une troupe de mercenaire à la botte de l'Inquisition. Le truc du Taureau, je sais plus quoi. En tout cas pour le "taureau", c'était facile de comprendre pourquoi. Le nombre de choses que l'on doit pouvoir faire avec ces cornes... Il doit y étendre son linge ou y accrocher les têtes de ses ennemis, ça doit être amusant ~ ! Mes yeux malicieux sortirent de leur rêverie momentannée, quand ce Qunari regarda avec espoir la porte, proférant le souhait d'avoir d'autres joueurs. Je le comprenais, poussant un léger soupire de dépit et buvant ma bière à grande lampée.

Avec plaisir, et j'espère que vous ne serez pas le seul ! Ces pauvres petits soldats ont trop peur et ne veulent plus jouer. Quel dommage...

Je reposais ma chope, à moitié vide. C'est que j'allais commencer à avoir grand faim moi aussi... C'est pas tout de dépouiller l'Inquisition, mais ça creuse ! Et là, au coin de ma vision, près du comptoir... Je vis une silhouette familière. Ou plutôt un service capillaire impeccable sertie d'un collier de fourrure typique d'une certaine personne. Je me figeais, fixant mon regard sur cette personne. Mais mon sourire traversa tout mon visage, en une augure pas très sympathique pour ce pauvre ère.

Hooooo ~ ... Mais je crois avoir trouvé notre prochain participant ! Fu fu fu, gardez moi la place au chaud, j'arrive ~...

Je bondissais de ma chaise, marchant avec la malice et la souplesse d'un chat des rues vers ma proie. J'arrivais derrière cette masse assise sur son tabouret, juste à côté d'une chantriste. Et là, sans prévenir, je le surprenais en le prenant par l'épaule, l'interpellant avec familiarité et joie.

Mais ne serait ce pas notre cheeeeeer commandant de l'Inquisition ? Toujours le poil brillant et soyeux à ce que je vois, ha ha ha !

Je riais, lui tirant légèrement l'oreille par taquinerie. On ne s'était croisé qu'une fois, mais j'agissais déjà comme si on se connaissait depuis des lustres. Je me reculais un peu, toujours aussi joyeuse, le tirant légèrement par l'épaule et lui montrant ma tablée avec mes quelques trophés et le Qunari en attente de jeu.

Commandant Cullen, venez faire une partie ! Je crains que votre Inquisition n'ait besoin de redorer un peu son blason et de retrouver son honneur. Ca fait le 3e soldat que j'envoie cul nu dans la Cour , ha ha ha !

Je riais de nouveau, m'accoudant légèrement sur l'épaule du pauvre commandant et faisant un sourire à la soeur qui devait être autant surprise. Sans plus de cérémonie, je l'invitais également.

Et notre soeur chantriste peut venir san soucis, plus on est de fous plus on rit ! Allez commandaaaant, venez joueeeeer ~....

Avec une moue d'enfant capricieuse, je lui avais pris les épaules et le tirais légèrement vers la table, essayant de suffisamment lui taper sur les nerfs pour qu'il cède. Et le Créateur seul sait à quel point je peux être forte à ce jeu. De plus, je n'avais pas mis en avant tous mes... arguments.




Couleur de rep: #cc0033



* ~ Fight to the Sparkly Warden Rythm ~ *


PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Drama lover à moustache ⊱ Inquisition
— PSEUDOs : Naël
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Anytime, my dear ~
— MISSIVES : 237
— DC&TC : Fabien Sourceclaire
— PRESTIGE : 539
— PAIRING & OTP : FENDERS || Adoribull || Cullélia || DORIAN || Reylistair || le Drama || Sihalda
— CRÉDITS : Kay Fine

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Tevinter
— ÂGE : 31 ans
— PROFESSION : Thaumaturge, Drama Queen, Saint Bibliothécaire de Fort-Céleste en quête d'auteurs rebelles
— FACTION : INQUISITION
— ARMES : Je lance des livres sur les gens, puis je les brûle .. les gens, n'est-ce pas
— AMOUREUSEMENT : tenez mon 06
— O.SEXUELLE : Gay comme un pinson
Posté Ven 29 Déc - 19:39
Fort-Céleste, chapitre 2Ft. Tullia E. Raijer, Cullen Rutherford, Iron Bull

La grâce antivane sauce Garde des ombres


La taverne était agitée ce soir. Le plus divertissant restait de lorgner les pauvres soldats nus comme des vers qui échappaient comme ils pouvaient à leur fatale honte, les mains sur les parties. Depuis sa place dans la taverne, le fameux Tévintide à moustache avait une belle vue, en tout cas. Amusé, il vidait sa chope en laissant son regard être distrait par ce qu’il avait sous l’œil. Il semblerait que ces parties de grâce perfide avaient toujours le même gagnant, et en l’occurrence, c’était une gagnante.

Dorian était attablé avec la petite Mireï, qu’il avait réussi par miracles et magie à la conduire jusque là. Ses parents étaient loin d’être au courant, et il espérait que cela ne se saurait jamais. Il avait promis à Remus de garder un œil sur elle et de lui apprendre deux-trois trucs dans la vie, et la vie en société, et donc à la taverne, faisait partie du programme. La rouquine regardait également le curieux spectacle, mais moins captivée que le thaumaturge. Elle pataugeait un peu avec son verre de vin, comme si elle était déjà fatiguée, ou alors perdue dans ses pensées. En revanche, sa timidité s’était enfui quand elle aperçut la première goutte d’alcool, et de la voir aussi relâchée faisait plaisir. Pas de doute, Dorian était un très bon enseignant.

Il n’y a pas de doute, elle est vraiment bonne à ce jeu.

Ce ne sont pas plutôt les autres qui sont mauvais ?

Je sais pas, moi je la trouve pas mal.

Un fourbe rictus traversa le visage mate du Tévintide, alors que son regard clair se posa sur la jeune elfette qui, depuis un petit moment tout de même, fixait toujours la même personne, dont la crinière blanche attirait l’attention comme son puissant rire. La fameuse gagnante de grâce perfide. Puis des cornes relativement familières entrèrent dans son champ de vision. Dorian soupira, se disant que la partie de grâce perfide attendra une prochaine fois, alors. Il n’avait pas envie de jouer avec un Qunari.

La porte s’ouvrit encore une fois, mais cette fois-ci, deux personnes en franchirent le pas : le Commandant et une chantriste. Oh, le commandant en ces lieux ? Le thaumaturge leva sa chope en braillant pour le saluer de loin, se fondant ainsi dans la masse de voix hurlant à tout va dans la taverne. Ils s’assirent au comptoir, mais bien rapidement, la jeune femme apparemment de la garde de par sa tenue les rejoignit et commença à leur taper la discute. Mais Dorian sentit la petite non plus distraite, mais focalisée sur quelqu’un. Curieux de savoir qui elle regardait, il se pencha vers elle pour pouvoir regarder dans sa direction : malgré qu’elle soit chantriste, il était loin d’être déçu par ce qu’elle fixait. Il ajouta alors un rire mélodieux dont le sens était très précis.

Ooh, mais serait-ce possible ? Les sens de la petite Mireï qui s’éveillent ?

Je vois pas de quoi vous parlez, ser Dorian.

Il l’avait dit avec amusement – sans doute à cause de l’alcool – mais cela lui arrachait un grand sourire de bonne humeur. C’était toujours incroyable de tomber sur des personnes qui partageaient certaines similitudes avec soi. Dorian ricana fortement et avec mélodie, alors qu’il se leva de sa chaise pour s’approcher de la rouquine et de lui ébouriffer les cheveux.

Enfin, on va la laisser avec le beau commandant, grand blond et musclé ..

Mais je trouve que tu abandonnes un peu rapidement, très chère.

Sans blague ! Qui s’intéresserait à moi, la petite couarde qui reste dans son coin et qui n’ose pas faire le pas ? .. Je veux dire, regardez-moi,
quoi ..

On verra bieeeen, cesse donc d’être pessimiste et suis-moi. Si tu as besoin d’une amorce, j’ai ma petite idée. ~

Mireï le regardait avec de grands yeux intrigués, mais se leva tout de même. Lui qui ne voulait pas jouer, finalement ce serait un bon prétexte de rapprochement. C’est ainsi que le thaumaturge, accompagné de son poulain non-officiel, zigzaguèrent dans la taverne pour atteindre le bar, où se trouvaient les trois personnes. Et, sans pression, Dorian envoya une bonne tape dans le dos de Cullen pour le saluer. Il aurait pu l’envoyer bien plus bas, et d’ailleurs il ne s’en serait pas privé. Quel dommage qu’il était assis.

Tiens Cullen, vous vous êtes perdu ?

Etant déjà relativement porté par l’alcool, il paraissait bien plus jovial que d’habitude – si cela était réellement possible. Puis son regard se posa sur les deux autres demoiselles présentes, qu’il salua d’un grandiloquent geste de la main pour symboliser une révérence.

Toujours autant de succès auprès des femmes commandant, et vous ne me les présentez même pas ? Dorian Pavus, enchanté.

Puis il posa une main sur l’épaule de la petite rouquine qui était avec eux également, qui regardait ailleurs et qui sursauta à ce contact.

Et ici présent, c’est Mireï. Je lui apprends les vertus de la vie. Pouvons-nous nous joindre à vous ? J’ai surtout entendu qu’une farouche amatrice de grâce perfide cherchait des adversaires.

Là, il fixait la garde avec détermination. Il comptait bien se joindre à eux, mais surtout embarquer Cullen et sa chère amie là-dedans, histoire de donner un coup de pouce à Mireï. Il n’avait aucune idée de si la petite Camie savait jouer, mais il partait du principe qu’au pire, elle apprendrait sur le tas. Il n’y avait rien de plus divertissant que de perdre de l’argent. Il prit appui sur l’épaule de Cullen, surtout pour attirer son attention sur lui.

J’espère que vous serez des nôtres vous deux, cela ne pourrait être que des plus sympathiques. Allez Cullen, détendez-vous pour une fois, vous en avez cruellement besoin !


Dorian Pavus Theme song
Fiche
Missives
#2B3D63





PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
The Lion of Ferelden ⊱ Inquisition
— PSEUDOs : Delavan
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Le soir
— MISSIVES : 538
— DC&TC : Louhara Feralmas
— PRESTIGE : 1046
— PAIRING & OTP : Cullelia

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Fereldien
— ÂGE : 31 ans
— PROFESSION : Templier
— FACTION : Inquisition
— ARMES : épée, bouclier et maniement de l'arc
— AMOUREUSEMENT : Aucun partenaire
— O.SEXUELLE : Hétéro, préférence pour les humaines et les elfes
Posté Mer 3 Jan - 13:06






◇ Grace Antivane sauce garde des ombres ◇





Sœur Marjorie salua quelques connaissances accoudées au bar, qu’elle rencontrait de temps à autres quand elle s’occupait de maintenir la chapelle en ordre. Le Commandant, lui attendant, le regard braqué contre la paroi en face de lui, affalé sur le comptoir.

C’est là que surgit de l’ombre Tullia qui lui bondit presque dessus, ce dernier manquant de peu de sursauter suite à son apparition. Il tourna la tête vers la jeune femme, l’air las comme à l’accoutumé. Cela ne sentait pas vraiment bon, quand elle était dans le coin.





《 - Mais ne serait ce pas notre cheeeeeer commandant de l'Inquisition ? Toujours le poil brillant et soyeux à ce que je vois, ha ha ha ! 》





《 - Etonnant de vous trouver dans une taverne, chère Tullia. 》

Elle devait avoir au moins une dizaine de verres dans le nez, la pauvre fille. Et si elle terminait comme la fois où elle a entraîné l’inquisitrice dans son manège, ils ne seraient pas encore sortis de l’auberge.

En plus de sentir l’alcool à plein nez la voilà victime d’un fou rire déconcertant, puis elle revint le taquiner, cette fois en lui tirant l’oreille. Elle transpirait la joie de vivre ça en devenait presque gênant pour le pauvre Commandant qui, de base, venait seulement manger un morceau.





《 - Commandant Cullen, venez faire une partie ! Je crains que votre Inquisition n'ait besoin de redorer un peu son blason et de retrouver son honneur. 》





《 -  Non. 》





《 - Ca fait le 3e soldat que j'envoie cul nu dans la Cour, ha ha ha ! 》





《 -  Ah… C’était donc vous. Pourquoi ne suis-je même pas étonné ? 》

Sœur marjorie écoutait la conversation d’une oreille, s’occupant de prendre les repas qui leur ont été préparé. Quelque chose de simple, mais chaud, de quoi changer les tendances habituelles du commandant qui négligeait beaucoup trop son alimentation en dépit de son travail.





《 -  Pas la peine d’insister j’ai dis non. 》





《 - Et notre soeur chantriste peut venir san soucis, plus on est de fous plus on rit ! Allez commandaaaant, venez joueeeeer ~.... 》

Il n’avait pas envie de devoir jouer le garde d’une enfant, déjà qu’il ne désirait pas être là. Elle continuait d’insister et de le trainer pour l’attirer avec elle vers son jeu. Bon sang, la grace perfide. Franchement ? Il allait finir comme ses hommes, il ne dépassait pas les trois tours de jeu tellement il était pas doué à ce jeu.





《 -  N'étais-je pas assez limpide pour que vous compreniez, Tullia ?! 》





《 - Oh, vous êtes si cruel, Cullen. Détendez-vous. 》

Entre Tullia qui continuait de tirer, Sœur Marjorie qui s’amusait de la situation et soudainement Dorian et sa disciple qui approchaient, voilà c’était cuit.





《 - Tiens Cullen, vous vous êtes perdu ? 》





《 -  J’aurais presque préféré, oui. 》

Même Dorian avait des verres dans le nez – bon ils étaient dans une taverne, d’un côté – mais le Commandant n’avait juste pas envie de perdre d’avantage de temps en effectuant une partie de carte.





《 - Toujours autant de succès auprès des femmes commandant, et vous ne me les présentez même pas ? Dorian Pavus, enchanté. 》





《 -  Sœur Marjorie de la chantrie Orlésienne et… Tullia. 》





《 - Enchantée, enfin, tant que vous vous abstenez d’aller rôder dans la chapelle en pleine nuit, cher Pavus. 》

Ah tiens, un ragot cocasse. Mais le commandant avait seulement entendu des bribes à ce sujet, probablement pour couvrir ce malheureux tévintide qui perdait la raison quand il avait un peu trop de verre dans le nez.





《 - Et ici présent, c’est Mireï. Je lui apprends les vertus de la vie. 》





《 -  AH. La pauvre. 》

Sœur Marjorie lui donna un coup de coude alors qu’elle entendit le Commandant s’exprimer tout bas de peur que les autres l’entendent – après tout ils étaient tous agrippés à lui – puis elle glissa un sourire à la petite Mireï qui semblait autant perdue que le Fereldien.





《 - Pouvons-nous nous joindre à vous ? J’ai surtout entendu qu’une farouche amatrice de grâce perfide cherchait des adversaires. 》

Il s’adressa cette fois à Tullia qui initialement était venue à Cullen pour lui proposer une partie. D’ailleurs Dorian ne tarda pas à venir à lui, s’appuyant nonchalamment sur son épaule. Le Commandant savait pertinemment qu’il ne le lâcherait pas avant qu’il entende ce qu’il veuille entendre. Bon sang, le voilà dans de beaux draps.





《 - J’espère que vous serez des nôtres vous deux, cela ne pourrait être que des plus sympathiques. Allez Cullen, détendez-vous pour une fois, vous en avez cruellement besoin ! 》

Il tourna la tête vers Dorian, le pauvre Tévintide n’ayant jamais reçu un regard autant haineux de sa vie. Enfin, de la part du Fereldien en tout cas.





《 -  Je n’ai nullement besoin de me détendre. 》

La prochaine fois qu’on lui proposerait de venir il refuserait sans plus de cérémonie. Il ne pouvait pas se pointer quelque part sans qu’on vienne lui demander quelque chose – les dures conséquences de son post, que voulez-vous. – et ce soir cette demande était non seulement un dérangement, mais en plus il ne savait pas jouer correctement.





《 - Allez, Commandant, une petite partie. Je vous apprendrai à jouer si vous voulez. 》

Il regarda la sœur avec tellement de désarroi. Et voilà qu’elle s’y mettait aussi maintenant.





《 - Vous me devez bien ça, c’est moi qui ai décidé de vous inviter ~ 》





《 -  Oh, Andrasté, dans quoi je me suis bien fourré ? 》

Son soupir en disait long, mais cela n’empêchait pas Marjorie de lui saisir le bras et de l’embarquer avec lui pour rejoindre ce curieux Qunari qui les attendait à table.





《 -  Salut, Bull. 》

Pour la peine il alla s’installer à côté de lui, puis la sœur prit place de l’autre côté. Et quand tout le groupe fut assis, Sœur marjorie prit les cartes pour les mélanger.





《 - On joue en équipe ou en solo ? Je constate qu’on est un nombre paire. 》

#a52b2b


PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Fabulous warden ⊱ Grey Warden
— PSEUDOs : Tullia, Shrikan
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Souvent
— MISSIVES : 529
— DC&TC : aucun
— PRESTIGE : 310
— PAIRING & OTP : Reynair ~

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Antivane
— ÂGE : 25 ans
— PROFESSION : Recruteuse Garde des Ombres, Trouveuse d'Emmerdes
— FACTION : Garde des Ombres, hésite à rejoindre l'Inquisition
— ARMES : Dagues empoisonnées, Dagues rune purificatrice, son charme ~
— AMOUREUSEMENT : Pitié, trouvez lui un mâle...
— O.SEXUELLE : Hétéro
Posté Ven 2 Fév - 14:03




La Grâce Antivane Sauce Garde des Ombres
Ou comment dépouiller l'Inquisition


La tâche n'était pas aisée. Le Commandant était buté comme un cochon et ne semblait pas d'humeur. Mais c'était là la véritable teneur du défi ! Heureusement pour moi, j'avais des alliés insoupçonnés dans cette salle. Premièrement, la soeur qui l'accompagnait insista pour qu'il ait pitié de moi et ne soit pas trop dur. Bha, il pouvait ronchonner autant qu'il voulait, de toute manière je n'écoutais jamais rien et n'étais pas atteinte d'une seule de ses paroles froide et vindicative. Mais je n'allais pas le préciser à la soeur, et enchérissais d'une voix de velour.

Ecoutez notre chère soeur Chantriste, elle au moins connait ses priorités et sait faire preuve de compassion ! Détendez vous la couane commandant, vous n'en seriez que plus charmant aux yeux d'une certaine personne, j'en suis sûre ~...

Je lui glissais un regard appuyé, faisant référence à l'Inquisitrice. Je savais ce qu'il se tramait, et cela m'amusait beaucoup. C'était son point faible ultime, c'était clair. Alors, pourquoi ne pas en profiter ? Ne serait ce que pour voir son visage s'empourprer un peu d'embarrassement, et qu'il se mette à marmonner du déni. Mais je n'eus pas le loisir de pouvoir observer les effets de cette suggestion, que la cavalerie arrivait. Un mage, vu ses habits et ses bouquins, accompagné par une gamine. Il se mit à parler familièrement et avec humour au Commandant, laissant entrevoir un accent tévintide exotique et charmant. Enfin, moins charmant que le mien, Antiva prévaudra toujours. Je souriais, posant un regard curieux et malicieux sur ce nouvel allié autant charmant qu'amusant.

Hoo ? Une connaissance du Commandant Cullen ? Tullia E. Raijer, Garde des Ombres. Enchantée de voir que le Commandant sait s'entourer de personnes ayant un minimum de goût et de savoir vivre, fu fu fu ~.....

Je riais, leur camaraderie semblant incongrue quand on voyait la différence d'attitude. L'un raide et stricte, l'autre détendu et extraverti. Ce Dorian m'avait l'air d'être un bon bougre de mage, j'allais bien l'aimer, je le sentais dans toutes les fibres de malice de mon corps corrompu. Ce mage avait entendu notre conversation, et voulut encourager le commandant à venir. Il proposa de participer à la partie avec son amie. Je ne pouvais qu'accepter avec plaisir cette aubaine, y voyant un signe que nous allions vraiment nous amuser.

Je ne demande pas mieux pour joindre notre table ! Plus on sera plus ce sera amusant ~ ....

Le glas sonna pour Cullen quand la soeur lacheva par un sermont poignant sur son besoin de se détendre un peu. La voix d'Andrastée avait parlé et le miracle se produisit. Le commandant bouclette se leva enfin de sa chaise pour rejoindre la tablée où les reste d'armures gagnées et Bull attendaient. Très heureuse de ce dénouement et surtout de pouvoir refaire une belle partie avec une toute autre faune que des soldats désespérés du bulbe, je les accompagnais avec joie, rassurant comme je pouvais le pauvre commandant.

Victoire pour la Chantrie ! Allez Commandant, je vous promets d'essayer de vous laisser votre dignité tranquille pour les 5 premiers tours, promis.

Je prenais place à la table comme les autres, mais Bull s'était levé, l'un de ses sbires derrière lui qui venait de lui chuchoter quelque chose à l'oreille. La suite fut des plus décevante.

Ha, ça tombe mal, je dois y aller. Mais ça aurait été avec plaisir de me mesurer au Commandant et à apprendre la vie à un Tévintar. Une prochaine fois !

Je fronçais des sourcils, n'aimant pas ainsi qu'on se défausse. Il avait peut être des responsabilités, mais quand même ! Surtout qu'il semblait bien connaitre une partie des personnes ayant rejoint la table. Je ne pus que le regarder quitter la taverne, lui lançant un regard noir et persifflant entre mes dents une quelconque malédiction en langue Antivane.

Tssss, dégonfle !

Je soupirais de lassitude, reprenant les cartes réparties sur la table. La soeur avait pensé faire des équipes, vu que nous étions en nombre paire. Mais avec le Qunari en moins, c'était plus compliqué. Pendant que je battais les cartes et commençais à distribuer, je pensais à une alternative.

Bon, nous sommes en nombre impaire à présent, mais c'est pas grave. Vous pouvez faire équipe avec le Commandant, je pense qu'il en aura bien besoin, fu fu fu ....

Je jetais un regard malicieux à la Chantriste, qui à mon avis avait plus d'un tour dans son sac. Qu'elle accepte aussi facilement à jouer à un jeu d'argent, poussant même le commandant à le faire, elle ne devait pas être une débutante. De mon côté, j'avais déjà prouvé à l'assistance mon habileté, mais restais dans le flou sur les capacités des autres. J'étais donc en position de faiblesse, ayant de la reconnaissance de jeu à effectuer sur les premiers tours. Mais c'est ce qui fait le charme de la Grâce Perfide, n'est ce pas ? Une fois les cartes distribuées, j'annonçais le début du jeu.

Alors, on commence par quoi ? Je mets en jeu ce suuuperbe casque de l'inquisition. Il doit bien valoir quelques pièces d'argents, non ? Je suis sûre que vous aimeriez le récupérer, Commandant ~...

Je tapotais sur le casque à côté de moi, légalement ma propriété après l'avoir gagnée au jeu. J'avais de spièces bien entendu, mais je préférais me débarrasser en premier de ce que je ne pourrais revendre ou utiliser facilement. Et titiller la patience du Commandant, c'était.... une évidence et un incontournable pour cette partie. A voir si ses nerfs craqueront, ou pas...




Couleur de rep: #cc0033



* ~ Fight to the Sparkly Warden Rythm ~ *


PROCHAIN NIV. :
Contenu sponsorisé
Posté
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum