PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Fabulous warden ⊱ Grey Warden
— PSEUDOs : Tullia, Shrikan
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Souvent
— MISSIVES : 529
— DC&TC : aucun
— PRESTIGE : 310
— PAIRING & OTP : Reynair ~

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Antivane
— ÂGE : 25 ans
— PROFESSION : Recruteuse Garde des Ombres, Trouveuse d'Emmerdes
— FACTION : Garde des Ombres, hésite à rejoindre l'Inquisition
— ARMES : Dagues empoisonnées, Dagues rune purificatrice, son charme ~
— AMOUREUSEMENT : Pitié, trouvez lui un mâle...
— O.SEXUELLE : Hétéro
Posté Lun 25 Déc - 22:26




La tournée de l'inquisitrice
Ou comment apprendre à boire à une bleue


L'inquisitrice m'écoutait, et fut particulièrement intéressée par cette histoire de fesses du commandant. Je la regardais avec un regard appuyé de malice, souriant en coin de cet intérêt soudain pour sa personne. Mais je la rassurais sur ce que j'avais vu. Uniquement une promesse derrière un pantalon seillant, mais suffisant pour attirer mon intérêt. Et celui de Cordélia semble t'il.

J'ai pas tout vu dans les détails, il me manque encore une petite visite aux bains et je serais fixée. Mais cela ne saurait tarder ~ .....

Je riais, faisant un petit clin d'oeil significatif. Les bains étaient toujours intéressants à visiter. Que ce soit pour mon propre sexe ou celui des hommes. Je vis avec étonnement Cordélia manquer de s'étouffer avec la lampée de liqueur qu'elle venait d'avaler. Au début je crus que c'était de la bravoure, puis de l'ignorance. En fait, ce n'était qu'un accident. Un bien drôle accident à voir la tête graduellement rougeaude de l'Inquisitrice. Je ne pouvais retenir une exclamation de rire.

Ha ha ha ! Vous en faites pas, après la première on ne sent plus rien, tout est nettoyé et tué de l'intérieur. Ca sert à faire le ménage, fu fu fu fu !

Je lui donnais une tape dans le dos, la voyant peu à peu passer le cap intéressant dans une telle conversation. L'alcool faisait son essais, et nous allions enfin voir l'autre visage de l'Inquisitrice. Rien de tel qu'un petit coup de pouce pour se mettre en selle. Cordélia ne semblait très convaincue par l'avantage d'une belle personne. Mais venant d'une templière qui n'avait pas appris à utiliser sa propre beauté comme arme. Autant pour impressionner que pour inspirer. Je la regardais avec amusement, mais également avec une certaine.... compassion ? Intérêt ? Je ne savais encore comment placer ce sentiment, mais il était tout à l'honneur de Cordélia. Je lui plaçais mon avis personnel sur la question.

Je peux vous dire qu'une belle tête et de jolies fesses peuvent faire la différence, surtout s'il va sur le front. Là, je ne serais pas la dernière à le suivre à la trace dans la bataille, croyez moi !

Je riais, pensant à quel point un beau postérieur pouvait inspirer de nombreuses personnes. Mais Cordélia me surpris en me qualifiant de belle personne également. Mon visage lui semblait beau, mais elle devait oublier mes yeux étranges. Enfin, l'alcool lui faisaient oublier. Mais cela restait touchant de sincérité, je le voyais dans ses yeux qui commençaient à loucher. Je riais de cet adorable constatation sur mon physique, qui avait ses avantages mais également ses ingratitudes.

Merci, mais en général mes yeux et mes tatouages sont suffisants pour la dissuasion. La dernière fois, je me suis même faite traitée de démon ! Mais bon, je pense que c'est plus mon comportement qui était en cause. A croire qu'ils n'aiment pas les guirlandes faites en entrailles d'engeances...

Je fis une petite mine, finissant mon verre et m'en servant un autre. Les gens n'appréciaient pas les petites gestes de nos jours. Ces Corbeaux ne semblaient pas aimer qu'o leur envoie la tête de leurs assassins dans un petit panier de tripes d'engeances. Pourtant, ça décore ! Mais ici, j'avais un autre intérêt que ces entrailles. Plantant mes yeux dans les siens, je souriais et commençais une première.... avancée.

Mais vous n'êtes sans restes non plus, Inquisitrice. Ce visage, ces yeux... Que de potentiel en une seule personne... La Beauté est une arme terrible, qui peut mener bien des guerres. Ne vous l'a t'on pas appris ?

Car si elle l'ignorait, il serait temps qu'on lui ouvre cette porte de possibilités infinies.



Couleur de rep: #cc0033



* ~ Fight to the Sparkly Warden Rythm ~ *


PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Straight outta Orlaïs ⊱ Inquisition
— PSEUDOs : Feo
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Tous les jours
— MISSIVES : 405
— DC&TC : Ethel & Vael
— PRESTIGE : 572
— PAIRING & OTP : *met ses shipping googles* Cullélia :^)
— CRÉDITS : sig: perséphone (bazzart)

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Orlésienne. Fille cadette d'un vigneron tombé en faillite depuis lors, elle a grandi dans la région de Val Chevin.
— ÂGE : Vingt-trois ans.
— PROFESSION : Inquisitrice de la Divine.
— FACTION : Inquisition.
— ARMES : Une épée et un bouclier de Templière dont elle rechigne à se séparer.
— AMOUREUSEMENT : Y'all need Andraste.....
— O.SEXUELLE : Grey-ace, hétéromantique
Posté Lun 8 Jan - 7:17


Ce qui venait d'être nettoyé et tué de l'intérieur, c'était tous ses organes internes, oui ! Elle sentait encore le goût amer de l'alcool dans sa bouche et redoutait maintenant la prochaine liqueur que Tullia lui ferait boire.

- Oui, mais au moins, vous ne ressemblez à personne d'autre. Alors qu'il y en a au moins une centaine comme moi qui courent les rues. Et j'aime bien vos yeux, moi. C'est... original.

Elle avait soigneusement évité de la lancer sur cette histoire de guirlande. Elle espérait que l'idée ne lui vienne pas de décorer Fort Céleste avec des tripes d'engeance, merci bien. Ce n'était pas que Fort Céleste était bien décoré, loin de là - l'ensemble était un peu tristounet - mais elle avait quelques doutes en ce qui concernait les capacités artistiques de Tullia. En tout cas, si elles reflétaient sa personnalité, ça devait être quelque chose à voir.
Juste pas dans à l'intérieur du Fort.

- Moi ? Je... Heu, merci ? Elle sourit maladroitement à Tullia, ne sachant pas vraiment comment réagir aux compliments sur sa personne. Quand à la beauté, hmm... Pas vraiment. Je suis pas sûre qu'un joli visage puisse vous empêcher de vous faire trancher en deux. Pas quand votre adversaire était vraiment déterminé à vous zigouiller. Sinon, elle aurait fait les yeux doux à Corypheus en espérant que ça marche. Brrr, rien que d'y penser, ça lui donnait de mauvais frissons dans le dos. Mais Tullia, elle, savait de quoi elle parlait ! Ou du moins, elle en avait l'air.

- C'est plus un truc d'assassin, ça, non ? Séduire sa cible, et tout... Moi, je préfère un bon coup d'épée en travers de la figure.

Simple, efficace. Faire usage de ses charmes ne faisait pas partie du panel habituel de compétences de Cordélia. Elle aurait été bien ridicule d'essayer, de toutes façons.





☆☆☆ comme le jour dans les cieux met sa flamme
toi, mon enfant, dans l'azur de tes yeux, mets ton âme !
PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Fabulous warden ⊱ Grey Warden
— PSEUDOs : Tullia, Shrikan
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Souvent
— MISSIVES : 529
— DC&TC : aucun
— PRESTIGE : 310
— PAIRING & OTP : Reynair ~

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Antivane
— ÂGE : 25 ans
— PROFESSION : Recruteuse Garde des Ombres, Trouveuse d'Emmerdes
— FACTION : Garde des Ombres, hésite à rejoindre l'Inquisition
— ARMES : Dagues empoisonnées, Dagues rune purificatrice, son charme ~
— AMOUREUSEMENT : Pitié, trouvez lui un mâle...
— O.SEXUELLE : Hétéro
Posté Mar 9 Jan - 18:52





La tournée de l’Inquisitrice
Ou comment apprendre à boire à une bleue


Elle se plaignait d’être quelconque, et osait envier mes yeux. Ceux-ci d’aillèrent n’hésitèrent pas à rouler brièvement vers le plafond, faisant fi de toute convenance envers Cordélia. Enfin ça, je le faisais depuis longtemps. Je souriais, la regardant survivre à l’alcool avec difficulté.

Du peu que je sais, je ne connais qu’une templière blondinette avec une Marque sur la main. Mes yeux ne sont pas naturels, tout comme votre marque. Et je pourrais bien m’en passer. Pour un assassin, se fondre dans la masse c’est un peu le nerf de la guerre, ha ha ha !

Il est vrai que je n’étais pas discrète, mais c’était mon parti pris. Je n’étais la meilleure des assassins dans cet accoutrement et mes attitudes, mais je pouvais surprendre. C’est quand on ne m’entend plus ou que l’on ne me voit plus qu’il faut s’inquiéter… Et puis, mon exubérance était une manière de faire moins peur aux gens. Les yeux paraissent presque bénins quand une personne flamboyante de couleur et de bruit faisait son apparition. Ne pas croire que mes habits soient une faute de mauvais goût, c’était un choix POUR le mauvais goût. Bref, en attendant, j’écoutais l’Inquisitrice me donner son avis sur la question, en profitant pour remplir mon verre et le sien. Elle me fit rire en disant que c’était un truc d’assassin. Pour les courtisanes je dis pas, mais la réalité était bien loin de ça. D’un geste de la main, je signifiais que c’était n’importe quoi, et qu’il ne fallait pas confondre les utilisations.

Naaaaan, c’est un truc de femme, pas d’assassin ! Les hommes ont la force, et nous avons nos charmes. C’est une arme comme une autre. Mais il est vrai qu’il est plus pratique de trancher la gorge de quelqu’un que de l’étouffer avec ses seins. C’est plus rapide.

Pour avoir failli utiliser cette technique une fois, ce n’était ni pratique ni très agréable. Je repensais à cet épisode en buvant une rasade, le pauvre bougre ayant simplement finis la nuque brisée. Mais l’arme dont je parlais n’était pas de nature à répandre le sang, bien au contraire. Mon regard malicieux se posa sur Cordélia, essayant de la convaincre de l’utilité d’un tel dispositif naturel.

Quand je parle d’arme, ce n’est pas pour supprimer la vie de quelqu’un, mais pour l’influencer. Vous êtes l’Inquisitrice, vous allez rencontrer du monde et devoir les rallier à votre cause. Faire pencher la balance en votre faveur par la présentation est important !

Je rapprochais ma chaise d’elle, comme si j’allais entrer en confidence. Je remplissais à nouveau son verre, et vidant le mien. Encore.

A votre niveau, on ne vous demande pas de séduire à proprement dit vos alliés, quoi que… Mais plutôt faire preuve de charme et de… persuasion ~

Je la regardais avec insistance, haussant les sourcils d’un mouvement significatif pour appuyer le sous-entendu. De quoi faire peur à la petite, c’est certain ! Je me redressais soudainement, comme si j’avais été piquée par une bête, mais étant aussi excitée qu’une puce.

J’ai une idée ! J’ai une idée !! Je vous montre, c’est facile. Juste dans la position, le regard, le sourire, la voix… Vous avez tout ce qu’il vous faut comme base. La seule chose qui vous manque, c’est de la technique et de la pratique.

J’appuyais les paroles à la démonstration, me rapprochant d’elle pour me coller à son bras, mes seins frottant contre elle ; un regard appuyé et direct souligné par un sourire charmeur ; une voix suave et douce… Le tout pour finir par une petite pichenette sur son nez.

Bon, premièrement… dites-moi comment vous faites pour persuader quelqu’un de vous dire oui ? Enfin, d’accéder à votre requête j’entends, ha ha ha ! Allez-y, essayez sur moi ~ ….

Je la regardais, la lâchant pour lui laisser plus d’air et être face à elle. Je voulais tester ce qui pourrait clocher, ou plutôt voir comment elle s’y prenait. Ensuite, à partir de cela, je pourrais l’améliorer ! Enfin, pour peu qu’elle s’en rappelle une fois qu’elle aura cuvé son vin…







Couleur de rep: #cc0033



* ~ Fight to the Sparkly Warden Rythm ~ *


PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Straight outta Orlaïs ⊱ Inquisition
— PSEUDOs : Feo
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Tous les jours
— MISSIVES : 405
— DC&TC : Ethel & Vael
— PRESTIGE : 572
— PAIRING & OTP : *met ses shipping googles* Cullélia :^)
— CRÉDITS : sig: perséphone (bazzart)

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Orlésienne. Fille cadette d'un vigneron tombé en faillite depuis lors, elle a grandi dans la région de Val Chevin.
— ÂGE : Vingt-trois ans.
— PROFESSION : Inquisitrice de la Divine.
— FACTION : Inquisition.
— ARMES : Une épée et un bouclier de Templière dont elle rechigne à se séparer.
— AMOUREUSEMENT : Y'all need Andraste.....
— O.SEXUELLE : Grey-ace, hétéromantique
Posté Lun 15 Jan - 22:54


Oui, c'est sûr que la marque sur sa main ajoutait un caractère unique à sa personne autrement bien quelconque. C'était comme un accessoire, un bijou, ou un tatouage, à bien y penser, sauf que le dit accessoire crachait parfois des éclairs verts et fermait des failles vomissant des démons.
Un petit détail.

- Moi aussi, je pourrais bien m'en passer, marmonna-t-elle.

Tullia lui expliqua ensuite sa vision de la chose. Elle leva un sourcil sceptique tout en reprenant une gorgée, plus petite cette fois. C'était moins ignoble quand on en buvait juste un tout petit peu, mais elle restait méfiante.
D'après Tullia, le charme était une arme de femme. C'était un peu sexiste, ça ! Elle avait entendu parler d'hommes chez les Corbeaux qui donnaient de leur personne aussi librement que certaines femmes.
Mais elle ne comptait pas vraiment sur la Garde pour l'écouter - Tullia avait l'air bien partie sur sa lancée, puisqu'elle décida de lui faire une démonstration. Elle joignit en effet les mots à la parole et vint se coller contre son bras, regard de braise et mouvement de sourcils suggestif à l'appui. Wow, wow, et son espace personnel, elle en faisait quoi ?! En tout cas, Tullia était vraiment bonne dans ce qu'elle faisait. Cordélia eut un léger mouvement de recul, ses joues rosissant légèrement - est-ce que c'était à cause du vin, ou de la proximité qui la mettait mal à l'aise, elle n'aurait su le dire. Peut-être un peu des deux. Elle n'avait jamais été à l'aise avec les tentatives de charme envers sa personne, même s'il s'agissait d'une plaisanterie - ou d'une "démonstration" comme ici.

- Comme ça ? Elle leva vers Tullia de grands yeux bleus suppliants et humides. Puis elle battit des cils comme une midinette en détresse. S'il vous plaît, monseigneur...

L'alcool devait décupler ses qualités d'actrice, parce que c'était vraiment convaincant. A croire qu'elle avait un don inné pour attendrir les inconnus. Elle essaya ensuite de se lever de sa chaise pour compléter son imitation...
... Et réussit à rester debout exactement deux secondes avant que les vapeurs d'alcool ne commencent à lui rappeller leur présence. A bien y penser, peut-être que les dernières gorgées d'alcool étaient superflues... Elle commençait à se sentir assez mal, tout d'un coup.

- C'est moi, ou les murs tournent un peu, ici ? Eux aussi avaient peut-être un peu bu. Elle tenta de faire un pas vers Tullia. Mais au lieu de s'activer comme d'habitude, ses jambes se mirent à tituber, son esprit engourdi par l'alcool incapable de la porter bien loin, si bien qu'elle s'écroula à moitié sur la garde albinos. La pièce tanguait dans tous les sens autour d'elle. Je... me sens pas bien...




hrp: Cordélia en train de faire son air suppliant ;_;:
Spoiler:
 




☆☆☆ comme le jour dans les cieux met sa flamme
toi, mon enfant, dans l'azur de tes yeux, mets ton âme !
PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Fabulous warden ⊱ Grey Warden
— PSEUDOs : Tullia, Shrikan
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Souvent
— MISSIVES : 529
— DC&TC : aucun
— PRESTIGE : 310
— PAIRING & OTP : Reynair ~

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Antivane
— ÂGE : 25 ans
— PROFESSION : Recruteuse Garde des Ombres, Trouveuse d'Emmerdes
— FACTION : Garde des Ombres, hésite à rejoindre l'Inquisition
— ARMES : Dagues empoisonnées, Dagues rune purificatrice, son charme ~
— AMOUREUSEMENT : Pitié, trouvez lui un mâle...
— O.SEXUELLE : Hétéro
Posté Jeu 18 Jan - 20:42




La tournée de l'inquisitrice
ou comment apprendre à boire à une bleue


Cordélia n'était pas si mal que ça. Avec tout ses attribut, et le coup dan le nez faut l'avouer, elle avait les yeux brillants à souhait. On aurait dit... un petit chaton tout minaudant à qui on ne peut dire non. J'avais envie de lui faire un calin, pour la récompenser, mais m'en empêchais. Si je partais déès maintenant, la pauvre Inquisitrice ne ressortira pas d'ici vivante... Je riais donc simplement, lui donnant une tape dans le dos commen encouragement.

Ha ha ha ! C'est pas mal du tout, y'a du potentiel !

Je reprenais ma chope, pour voir d'un coup Cordélia se lever puis se mettre à tituber. Par réflexe je posais mon verre et me levais pour l'aider, lui évitant de tomber. Elle n'avait vraiment pas l'habitude de l'alcool celle là ! Mais au moins, elle était relativement docile. Elle s'effondra à moitié sur moi, mais elle n'était pas bien lourde contrairement à ce que son attirail pouvait laisser penser. Avec adresse et habitude, je redirigeais son éminent et joli postérieur sur sa chaise, en sécurité.

Hop pop pop ! Tenez la barre, moussaillon ! Allez, cul sur la chaise, elle bouge pas elle au moins.

Je m'asseyais à côté d'elle rapprochant ma chaise et l'observant avec des yeux perçants. Je regardais ses yeux, son regard devenu plus vitreux. Oui, elle était à bout et non capable de continuer la course. Bha, il faut bien s'effondrer un jour ! Mais vu son statut et les gens autour, je me doutais qu'elle ne pouvait se permettre de se montrer sous ce jour. Ce serait amusant, mais Cordélia était à protéger. L'instinct maternel, sans doute... Je souriais, amusée par ce que j'allais faire pour elle.

Haaa, vous arrivez à votre limite, à ce que je vois... Mesure d'urgence !

Je fouillais dans l'une des poches de ma ceinture, pour en sortir un petit flacon. Le verre trempé était d'une jolie couleur rouge, au bouchon travaillé mais bien scellé. Je lâchais quelques secondes ma chancelante héroïne, pour retirer le bouchon. Je continuais de parler, histoire qu'elle ne s'endorme pas entre temps.

Je me doute que vous ne souhaitez pas tituber devant tout le monde, alors voici un petit cadeau.... cul sec !

Sans vraiment plus de cérémonie (j'en fais jamais de toute manière), j'enfonçais le petit goulot entre les lèvres de la charmante et bourrée jeune femme, pour verser le drôle de liquide. C'était âcre, mais la sensation brûlante devait déjà lui ravager le gosier. Et les entrailles. Et le cerveau.. et tous ses mambres. C'est comme si son sang se mettait à bouillir, que tous ses sens devenaient à fleur de peau. Ca, c'était ce qu'on appelait le Retour des Morts. Et à raison. Je regardais les effets sur notre Ange des Failles, puis lui expliquais un peu les effets.

Ca brûle, mais ça fait du bien. On utilise ça quand on est presque sur le point de mourir en mission, ou qu'on a presque plus de sang dans le corps...Cela vous donne 5 à 10 minutes d'apparence sobre, vous pouvez marcher normalement et vous n'avez plus l'esprit embrumé. Cela devrait être suffisant pour rejoindre vos quartiers. Mais ensuite.... il est préférable d'avoir un lit à proximité.

Je souriais, pleine de malice et reprenant ma chope. Ce n'est pas parce que Cordélia ne tient plus l'alcool que je dois m'arrêter pour autant. Et puis, le temps lui était compté. Une fois les effets dissipés, elle se retrouvera avec le ciel sur la tête et une envie de s'effondrer magistrale.

Alors, prêt pour la course à la montre version taverne féreldienne ? Fu fu fu fu !

Je souriais, jetant un regard vers la porte assez significatif. Je pouvais l'aider, certes. Mais s'il n'y avait aucun amusement là dedans, pourquoi m'en donner la peine ? Je levais mon verre à Cordelia, attendant qu'elle se mette en mouvement (ou pas) pour sortir. J'allais l'accompagner un minimum, mais il faut bien qu'elle apprenne à voler toute seule. Moi, je ramasserais les pots cassés, et ça m'ira très bien.





Couleur de rep: #cc0033



* ~ Fight to the Sparkly Warden Rythm ~ *


PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Straight outta Orlaïs ⊱ Inquisition
— PSEUDOs : Feo
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Tous les jours
— MISSIVES : 405
— DC&TC : Ethel & Vael
— PRESTIGE : 572
— PAIRING & OTP : *met ses shipping googles* Cullélia :^)
— CRÉDITS : sig: perséphone (bazzart)

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Orlésienne. Fille cadette d'un vigneron tombé en faillite depuis lors, elle a grandi dans la région de Val Chevin.
— ÂGE : Vingt-trois ans.
— PROFESSION : Inquisitrice de la Divine.
— FACTION : Inquisition.
— ARMES : Une épée et un bouclier de Templière dont elle rechigne à se séparer.
— AMOUREUSEMENT : Y'all need Andraste.....
— O.SEXUELLE : Grey-ace, hétéromantique
Posté Jeu 25 Jan - 11:28


Le postérieur aviné de Cordélia fut aussitôt remis sur la chaise qu'il venait de quitter. La salle et le visage de Tullia tournaient et vacillaient autour d'elle, ce qui était ma foi une expérience fort déplaisante. Elle essaya de prendre de grandes respirations, mais cela ne l'aidait pas beaucoup. Tullia lui tendit un étrange liquide, mais au lieu de lui donner, la Garde l'enfonça en toute simplicité dans sa bouche pour qu'elle en boive le contenu, ce qui n'était pas sans rappeler un fermier Féreldien en train de gaver son oie. Cordélia but le liquide docilement.
Sa gorge lui donna l'impression de s'enflammer à nouveau, provoquant un frisson extrêmement déplaisant le long de son dos. C'était encore pire que le liquide d'avant ! Qu'est-ce qu'elle lui avait donné cette fois ?

- Euuuuuurghhh..., gémit Cordélia, histoire de démontrer l'éloquence d'une vraie Inquisitrice à toute la taverne.

Elle grimaça encore quelques secondes avant de remarquer que ses sens s'affinaient de nouveau, et que les murs avaient cessé de danser la gigue. Tullia lui expliqua ce qui venait de se passer.

- Mon temps est compté, c'est ça ?

Elle se sentait un peu patraque, mais le Retour des Morts avait fait son effet. C'est comme si elle n'avait pas bu une seule goutte, ou presque. Mais si elle avait cinq à dix minutes, ça voulait dire que... gloups. Elle allait s'effondrer d'ici peu. Elle ne se le fit pas répéter deux fois :

- Je vais rejoindre mon lit, alors... Par le Créateur, qu'est-ce que je viens de faire ? Elle jeta un oeil à Tullia, que la situation avait l'air d'amuser. Vous m'accompagnez ?

Elle se redressa, prête à partir, mais elle oubliait quelque chose - l'addition. Le temps d'appeler la serveuse, elle aurait déjà perdu quelques précieuses minutes ! Au pire, elle pouvait partir et payer plus tard, elle était l'Inquisitrice... Mais non, c'était malpoli. Et cela allait contre tous ses principes. Elle héla la serveuse pour payer, mais celle-ci ne la remarqua pas. Elle poussa un grognement et sortit quelques pièces de sa bourse, qu'elle vint déposer sur le comptoir à l'intention du barman.
Puis elle sprinta hors de la Taverne.

Elle ne s'en était jamais vraiment rendu compte jusqu'à maintenant, mais la distance entre la Taverne, située presque à l'opposé du bâtiment principal du Fort, était plus conséquente qu'elle ne le pensait. Sans parler des couloirs, détours, portes à ouvrir et autres escaliers à gravir. Au fur et à mesure que les effets du Retour des Morts s'estompaient, elle marchait de moins en moins droit et sa vision se faisait de moins en moins claire. Elle gravit avec difficulté les dernières marches la séparant de ses quartiers avant de se vautrer juste derrière la porte. C'était tout bonnement insoutenable. Elle n'arrivait même plus à se relever... C'était comme si un mage lui avait jeté un sort de désorientation. Même les yeux fermés, elle avait l'impression que le Fort tout entier tanguait autour d'elle.




☆☆☆ comme le jour dans les cieux met sa flamme
toi, mon enfant, dans l'azur de tes yeux, mets ton âme !
PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Fabulous warden ⊱ Grey Warden
— PSEUDOs : Tullia, Shrikan
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Souvent
— MISSIVES : 529
— DC&TC : aucun
— PRESTIGE : 310
— PAIRING & OTP : Reynair ~

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Antivane
— ÂGE : 25 ans
— PROFESSION : Recruteuse Garde des Ombres, Trouveuse d'Emmerdes
— FACTION : Garde des Ombres, hésite à rejoindre l'Inquisition
— ARMES : Dagues empoisonnées, Dagues rune purificatrice, son charme ~
— AMOUREUSEMENT : Pitié, trouvez lui un mâle...
— O.SEXUELLE : Hétéro
Posté Ven 26 Jan - 19:10




La tournée de l'Inquisitrice
Ou comment apprendre à boire à une bleue


La situation était vraiment plaisante à observer. Une Inquisitrice inquiète, qui me demandait de l'accompagner avant de se lever prestement pour partir. Je ne lui avais répondu que par un sourre amusé et un regard plein de malice, la regardant se raviser pour aller payer l'addition avant de sortir de la taverne. Les choses allaient s'annoncer intéressantes, bien entendu que j'allais l'accompagner ! Je ne manquerais ça pour rien au monde. Par le Créateur, si le commandant Reyner me voait faire, il m'enverrait d'un revers par dessus les murailles de Fort Céleste pour me laisser m'écraser en bas de la falaise, avant de rejoindre mon corps disloqué et lui donner encore de nombreux coups de pied. Mais bon, il n'est pas là, alors champ libre pour s'amuser ! Je vidais ma chope d'un trait, me levant tout en prenant la bouteille payée sur la table. Elle n'était pas terminée, alors autant la garder ! Je suivais Cordélia en dehors de la taverne, faisant un salut et un clin d'oeil à la serveuse qui nous regardait partir avec désapprobation. Qu'Andrastée soit témointe, ça va jaser comme dans un bordel de chantriste ce soir !

Je vis soudain l'Inquisitrice courir de toute la force de ses petites jambes vers le hall du Fort, traversant la cour devant plusieurs badauds qui ne se rendaient pas compte de ce qu'il se passait. Mais sans doute regardaient le tout avec surprise et curiosité. La graaaaaaaaaaaaaande inquisitrice, courant comme si les démons étaient à ses trousses, pas forcément très droite d'ailleurs... et derrière, une garde des ombres, bouteille à la main mais plus souvent à ses lèvres, la suivant en trottinant et en pouffant de rire. Je n'étais pas en reste niveau alcool dans le sang, mais l'habitude faisait que je savai garder un minimum d'apparence et savait compenser la sensation d'être sur un navire d'Antiva. Bref, je la suivais, prenant différents détours, couloirs et escaliers. Mais cela se voyait que plus elle avançait, plus les effets s'estompaient. Elle tanguait de plus en plus, les pieds plus hasardeux, finissant par se manger ses propres pieds pour s'affondrer juste derrière la porte de sa chambre. Bien entendu, j'explosais de rire, m'affalant contre le mur pour rester debout. Mais elle était là, et ne bougeait plus vraiment. Il fallait que je lui vienne en aide ! M'approchant d'elle, tenant toujours ma bouteille au trois quart vide dans la main, de l'autre je la pris par le bras, essayant de la relever. Je la motivais à ma manière, parlant d'une voix légèrement erraillée, partant parfois dans des aigüs douteux et m'emmêlant les pinceaux avec ma propre langue.

Allons allons, Inquisitriiiiiice ~... hic... Le soool, s'fait pas très confor..hic.. table !

Un petit hoquet s'était également installé, mais cela ne me gênait guère. Je la tirais, mais elle ne bougeais pas. J'avais beau être forte, bourrée et avec une seule main ce n'étais pas vraiment pratique. Je fronçais des sourcils, la voyant qui ne faisait pas beaucoup d'effort pour se relever. Enfin, en avait elle vraiment les moyens ? Je la tirais comme une loque plus dans sa chambre, abandonnant pour le moment l'idée de la relever.

Urg... z'êtes pas si légères que ça.. hic... Mais au moins, personne ici peut voir voir, pas vrai ? Hic !

Je voyais enfin une commode et y posais ma bouteille. Les deux mains enfin libres, je prenais Cordélia par les dessous de ses bras et la relevait enfin. A moitié affalée sur moi, les pieds trainant par terre, cela me rappelait la première fois que j'avais du me débarrasser d'un corps après un assassinat. Mais bon, ici je n'allais pas la jeter par la fenêtre pour m'en débarrasser. Je regardais à droite et à gauche pour trouver un endroit où la mettre, et le lit était ce qui me semblait le plus simple et le plus approprié. Je faisais quelques pas en sa direction en trainant Cordélia, mais m'arrâtais soudainement, une pensé me traversant l'esprit. Et donc sortant de ma bouche.

Par la Sainte Culotte de Reyner, ze peux pas vous laisser comme ça, le lit à cette heure il..hic.. vont trouver ça supi..suspini...Suspnecieuuu...Hic... Bref, pas normal quoi.

Certains mots n'e sont pas pratiques quand on est bourrés, c'est à savoir. Mais le plus important était à venir. Je regardais de nouveau autour de moi, et vis le fauteuil confortable juste derrière son pupitre d'étude. Parfait. Si elle est à son bureau, affalée ou non, ça ferait moins suspini.... hm.. douteux,  non ? Je la trainais donc vers ce fauteuil, la posant dessus avec un certain effort. Une fois l'Inquisitrice déposée, je me reculais de quelque pas pour contempler mon oeuvre. Une Cordélia endormie, la bouche entre-ouverte et n'allant pas tarder à baver, les bras ballant de chaque accoudoir du fauteuil et les fesses justes en équilibre en bordure du siège. Elle était dans toute sa splendeur et toute sa dignité. Mais je regardais ce spectacle avec un air dubitatif. Il manquait quelque chose, ça ne faisait pas assez... Inquisitrice en train de travailler. Pour quelle raison plausible et probable Cordélia pourrait être à son pupitre les yeux fermés et dans une telle position.... Soudain, un éclair de génie me traversa l'esprit. Je souriais d'un coup, les yeux pétillant de malice et d'excitation entre deux louchement.

J'ai une idée !! Comme ça ils n'y verront que du .. hic ! Hooo mortecouuuuille ! ....

Me prenant les pieds dans le tapis, je trébuchais et manquais de me manger un meuble. Je me rattrapais in-extremis, non pas sans renverser un vase et ses fleurs. Un petit fracas d'argile brisée, et tout était de nouveau dans l'ordre. Je me redressais, regardant la superbe toile vierge que représentait Cordélia. Je regardais le bureau: du papier de disponible une plume et un encrier. Parfait ~.... Je me mis en oeuvre, prenant la plume et la trempant dans l'encre encore fraiche.

Voiiiiiiilà.... Un petit coup de pinfeau, deux trois déco et ils n'y verront rien du tout !!

Je commençais par prendre une feuille, écrivant en grand dessus un message à l'intention de toute personne pouvant venir la voir : "INQUISITRICE EN COURS D'INQUISITION DANS L'IMMATERIEL, NE PAS DERANGER". Ce mot fait, je l'épinglait sur la veste de Cordélia, enfin sur les quelques tissus de son armure plutôt. Le message sur sa poitrine affalée, il manquait cepandant quelque chose... Ses paupières étaient fermées, il fallait donner l'illusion que.... Une nouvelle idée surgit, et prenant la plume je m'approchais du visage de l'Inquisitrice. Avec douceur et délicatesse, je dessinais sur ses deux paupières fermées des yeux. Enfin, un dessin digne d'un gamin ayant à peine finit d'être torché par sa mère. Mais ce n'était pas tout ! Pensant qu'il était indispensable d'ajouter un peu d'inquisitionnisme à l'Inquisitrice, je dessinais sur son front le symbole de l'Inquisition, le fameux oeil solaire avec l'épée. Une fois finie, je me reculais pour voir mon chef d'oeuvre, souriant enfin de satisfaction.

Pff.... vous z'êtes convaincante, ça va marcher ! Bon, c'est pas le.. hic... tout mais j'ai ma copine à ne pas laisser tomber. Je dois la vider sur les... hic.. toits, c'est la tradition !

J'avais posé approximativement la plume sur le bureau, allant récupérer ma bouteille sur la commode proche de la porte. Je la pris en main, et regardais une dernière fois Cordélia dans toute sa splendeur. Je levais la bouteille, en signe d'hommage.

A votre santé, Inquisitrice Cordélia ! A ma plus illuuuustre z'élève ! Ha ha ha...hic.. ha ha ha ~....

Je riais, portant la bouteille à mes lèvres pour boire et sortant de la pièce en titubant, mais riant toujours. Par le Créateur, ce qu'on peut s'amuser ici !


TULLIA AWARD !:
 



Couleur de rep: #cc0033



* ~ Fight to the Sparkly Warden Rythm ~ *


PROCHAIN NIV. :
Contenu sponsorisé
Posté
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum