PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Fabulous warden ⊱ Grey Warden
— PSEUDOs : Tullia, Shrikan
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Souvent
— MISSIVES : 529
— DC&TC : aucun
— PRESTIGE : 310
— PAIRING & OTP : Reynair ~

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Antivane
— ÂGE : 25 ans
— PROFESSION : Recruteuse Garde des Ombres, Trouveuse d'Emmerdes
— FACTION : Garde des Ombres, hésite à rejoindre l'Inquisition
— ARMES : Dagues empoisonnées, Dagues rune purificatrice, son charme ~
— AMOUREUSEMENT : Pitié, trouvez lui un mâle...
— O.SEXUELLE : Hétéro
Posté Sam 9 Déc - 17:04




La tournée de l'inquisitrice !
ou comment apprendre à boire à une bleue


Des jardins de Fort Céleste jusqu'à la taverne, de nombeux regards nous observèrent, à la fois surpris et inquiets. En effet, voir l'Inquisitrice, prise par l'épaule et riant avec la Garde des Ombres étrange qui faisait des siennes depuis qu'elle était arrivés, il n'y a pas beaucoup de bonne augure. Je sais toujours faire mon effet où que j'aille, et l'Inquisition allait en faire les frais, une fois de plus. Nous arrivions toutes deux près de la taverne, qui en cette heure de l'après-midi était à moitié vide. Les gens arrivent plus tard en général, et n'étant pas non plus l'auberge d'un village de croisée, il y avait peu de chances de rencontrer des gens étranges, des bandits ou des soiffards. Enfin, à part moi, maintenant. Je poussais la porte, le regard vif pour observer la salle et le bras toujours relié à l'Inquisitrice pour éviter qu'elle ne me fausse compagnie en chemin. Elle avait dit oui dans les jardins, mais si elle prenait peur elle pouvait tout à fait prendre la poudre d'escampette. Je respirais un grand coup, soupirant d'aise.

Haaaa ~... Rien ne vaut une petite virée à la taverne du coin ! Elle est pas mal la vôtre, bien qu'un peu triste à mon goût...

En effet, il y avait peu de monde, des soldats fatigués et pas de barde encore. Je ne voyais pas de sujet à provoquer le scandal ou le bazar. Pas d'ivrogne, pas d'elfes ronchons, pas de nains sociopathes et à cran avec le ciel au dessus de leur tête. Cela promettait d'être tranquille. Un ennuis pour moi, mais sans doute le meilleur environnement pour Cordélia qui n'avait pas l'air d'être uen grande habituée du lieu. Mais bon, peut être que je me trompais ! Ce qui serait une bonne surprise en fait. Je voyais une table un peu en retrait, et décidais de nous installer là. Je m'asseyais, toute sourire et détendue comme si j'étais chez moi. Je pouvais voir des regards surpris se poser sur nous et la tension légèrement augmenter. Mais à mon habitude, je n'étais pas vraiment sensible à ce genre de chose, ne se préoccupant que de ma petite personne et de ce qui m'intéressait. Et ici c'était la boisson, la nourriture et l'Inquisitrice. Je la regardais, attendant à peine qu'elle s'installe pour la titiller.

Alors, vous voulez commencer par quoi ? Savez-vous boire au moins, voulez-vous que je vous apprenne ? Fu fu fu ~...

Je riais, les deux options pouvant être très amusantes. Parler en ce lieu avec Cordélia serait source de divertissement, c'était certain. Elle devait bien avoir des choses à raconter, et moi également avec mes péripéties. Je savais également que c'était une bonne manière pour se faire un peu plus confiance, et donc que l'Inquisitrice ait moins peur de ce que je peux être d'un premier abord. J'ai beau être excentrique et exubérante, je n'en étais pas moins une personne expérimenté dans le combat. Et les histoires des aventures passées, il n'y a rien de tel pour le prouver !



Couleur de rep: #cc0033



* ~ Fight to the Sparkly Warden Rythm ~ *


PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Straight outta Orlaïs ⊱ Inquisition
— PSEUDOs : Feo
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Tous les jours
— MISSIVES : 405
— DC&TC : Ethel & Vael
— PRESTIGE : 572
— PAIRING & OTP : *met ses shipping googles* Cullélia :^)
— CRÉDITS : sig: perséphone (bazzart)

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Orlésienne. Fille cadette d'un vigneron tombé en faillite depuis lors, elle a grandi dans la région de Val Chevin.
— ÂGE : Vingt-trois ans.
— PROFESSION : Inquisitrice de la Divine.
— FACTION : Inquisition.
— ARMES : Une épée et un bouclier de Templière dont elle rechigne à se séparer.
— AMOUREUSEMENT : Y'all need Andraste.....
— O.SEXUELLE : Grey-ace, hétéromantique
Posté Sam 9 Déc - 19:31
Cordélia salua le barman et quelques soldats qu'elle reconnaissait avant de s'installer aux côtés de Tullia, qui lâcha finalement son bras. Elle l'avait menée ici comme si elle allait changer d'avis à tout moment. Elle avait bien eu envie de changer d'avis en voyant la lueur dans les yeux de Tullia qui n'augurait rien de bon, mais c'était trop tard pour reculer.

Les boissons qui s'alignaient sur la carte lui étaient totalement étrangères. C'était bien différent d'Orlaïs où il y avait au moins une ou deux bouteilles de rosé sur la carte : ici, elle était totalement perdue.
Il faut savoir que Cordélia s'y connaissait dans un seul domaine, et c'était le vin : elle travaillé à la vigne avant même d'apprendre à lire, et avait été baignée dans les odeurs et la culture du vin depuis très petite. Pas qu'elle ait jamais eu le droit de toucher à la marchandise, mais elle et ses frères ouvraient occasionnellement une bouteille au moment des fêtes de famille. Pas plus : le père Amnell détestait gâcher les réserves. Le joyeux vertige qu'apportait un verre de vin lui était familier, bien que des années se furent écoulées depuis la dernière fois qu'elle avait pris part une fête alcoolisée. Car même si elle avait été élevée dans ce milieu-là, c'était surtout les valeurs de la Chantrie qui avaient pris le pas. Elle avait vécu une existence sage et encadrée par ce que les Soeurs lui disaient de faire.
Une existence dépourvue d'alcool, donc.

- Euh... Je ne sais pas trop quoi prendre.

Elle regarda autour d'elle et constata que des gens les regardaient d'un air curieux. Elle avait pris l'habitude de se faire regarder comme si elle était un animal de foire, aussi elle haussa les épaules - pensant que les regards lui étaient destinés à elle et pas parce que Tullia avait une réputation d'exploseuse de taverne.

- Vous me recommandez quoi, Tullia ? Je n'arrive pas à choisir..., fit-elle en regardant la carte d'un air songeur. Toutes ces boissons Féreldiennes, elle n'y connaissait rien. Et ça fait longtemps que je n'ai pas bu, en effet... Il y a une technique particulière ?

Elle avait dit ça avec espoir, relevant le regard vers sa compagne de table. S'il y en avait une, il serait peut-être temps qu'elle apprenne ! Dans la tête de Cordélia, c'était comme le combat ou la couture. Il suffisait de s'entraîner assez, et on finissait par maîtriser les arcanes obscures de la boisson. Autant s'en remettre à quelqu'un d'expérimenté et de responsable, comme Tullia, pour lui dire quoi faire.



☆☆☆ comme le jour dans les cieux met sa flamme
toi, mon enfant, dans l'azur de tes yeux, mets ton âme !
PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Fabulous warden ⊱ Grey Warden
— PSEUDOs : Tullia, Shrikan
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Souvent
— MISSIVES : 529
— DC&TC : aucun
— PRESTIGE : 310
— PAIRING & OTP : Reynair ~

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Antivane
— ÂGE : 25 ans
— PROFESSION : Recruteuse Garde des Ombres, Trouveuse d'Emmerdes
— FACTION : Garde des Ombres, hésite à rejoindre l'Inquisition
— ARMES : Dagues empoisonnées, Dagues rune purificatrice, son charme ~
— AMOUREUSEMENT : Pitié, trouvez lui un mâle...
— O.SEXUELLE : Hétéro
Posté Sam 9 Déc - 20:28




la tournée de l'inquisitrice !
ou comment apprendre à boire à une bleue


Cordélia s'installa, regardant la maigre liste de produits proposés. Je la connaissais déjà, étant passée ici hier soir. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les autres personnes présentes étaient aussi méfiantes et nous regardaient en biais, sans doute. L'Inquisitrice n'avait pas trop l'air de savoir quoi prendre, n'y connaissant rien en alcool de Férelden. A ce niveau là, je ne sais pas si c'est une chance ou bien une chose qu'elle a râté dans sa vie. Je souriais, contente de pouvoir me rendre utile pour une fois.

La technique vient avec la pratique et l'habitude du corps, c'est certain. On va tester plusieurs choses alors, si vous ne connaissez pas les boissons de Férelden. De la pisse de cochard au velour de la culotte d'Andrastée, ha ha ha !

Je riais, jetant un coup d'oeil à la salle pour héler d'un geste la serveuse. Si elle ne connaissait rien, il allait falloir lui faire découvrir tout un panel, du pire au meilleur. Il n'y avait pas vraiment de cuvée exceptionnelle ici, mais ce n'était pas le but. Qu'elle boive ce que boit le truffion de base, le soldat avec une paye médiocre ou moyenne. Un bon moyen de se reconnecter à la plèbe et de savoir ce que l'on offrait véritablement. Mais avant de boire, il fallait prendre autre chose. Quand la serveuse arriva, Mahlen de ce que je me souvenais, je lui fis la liste de ce qu'il nous faudrait.

Amenez nous une chope de bière de Wilhem, et avec ça deux saucissons, du pain, deux quarts de fromage de Lothering, un travers de cochard, du paté en croute, de la sauce à la viande et un peu de biscuit au miel. Merci ~ !

Je voyais la serveuse prendre quelques notes, poussant un léger soupire désapprobateur ainsi qu'un regard suspicieux. Bne oui, une Garde qui a besoin de manger, ça mange comme 15 soldats, c'est bien connu. La corruption avait ce petite désavantage, mais dont je me contentais bien vu que je pouvais manger comme un ogre sans prendre un gramme. Une auaine ! Je souriais à l'Inquisitrice, comme si de rien n'était, et expliquais pourquoi j'avais commandé à manger. Enfin, l'explication ne concernait pas la quantité cependant.

Le premier secret quand on n'a pas l'habitude, c'est de manger avant et pendant ! Ca limite les dégâts pour les tripes, et surtout ça diffuse l'alcool dans le temps.

C'était un fait que manger aidait, mais au bout d'un moment c'est le corps qui doit se charger de prendre le dessus. Ou pas. Je ne savais pas quelle limite avait l'Inquisitrice, mais nous allions forcément le découvrir aujourd'hui. En attendant que nos boissons et que la montagne de nourriture arrivent, je posais mes coude sur la table et me rapprochais un peu de Cordélia, avançant ma chaise.

Alors, avant vous faisiez quoi Inquisitrice ? Vous veniez d'Orlaïs, c'est ça ? Joli coin quand même, bien que moins beau qu'Antiva, ha ha ha !


Connaitre l'histoire de l'Inquisitrice de la Divine devait être intéressante. Comment un petit brin de femme à l'air si innocent pouvait être arrivée ici, à ce genre de position ? Hasard, malchance ou providence ? En savoir plus sur elle me permettrait également de mieux évaluer le type de personne que j'avais en face de moi. Mon instinct me disait que je pouvais lui faire confiance, et j'étais relativement à l'aise et attirée par ce genre de personnalité candide. Mon côté maternel, sans doute, comme avec les novices que je recrute. Sauf que eux je les malmène, et elle était trop mignonne pour ça. Il faudra que je la tourmente plus tard, c'est obligé, mais la manière n'était pas encore décidée. Quel sera son destin ? Seule la fin de cet après-midi nous le dira !





Couleur de rep: #cc0033



* ~ Fight to the Sparkly Warden Rythm ~ *


PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Straight outta Orlaïs ⊱ Inquisition
— PSEUDOs : Feo
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Tous les jours
— MISSIVES : 405
— DC&TC : Ethel & Vael
— PRESTIGE : 572
— PAIRING & OTP : *met ses shipping googles* Cullélia :^)
— CRÉDITS : sig: perséphone (bazzart)

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Orlésienne. Fille cadette d'un vigneron tombé en faillite depuis lors, elle a grandi dans la région de Val Chevin.
— ÂGE : Vingt-trois ans.
— PROFESSION : Inquisitrice de la Divine.
— FACTION : Inquisition.
— ARMES : Une épée et un bouclier de Templière dont elle rechigne à se séparer.
— AMOUREUSEMENT : Y'all need Andraste.....
— O.SEXUELLE : Grey-ace, hétéromantique
Posté Lun 11 Déc - 19:11
Visiblement, elle était entre de bonnes mains ! Tullia savait ce qu'elle faisait. Elle ne savait pas si elle devait se réjouir de tester "de la pisse de cochard", par contre, mais elle s'abstint de le mentionner à son interlocutrice. Tandis que la serveuse (qui semblait légèrement exaspérée, maintenant qu'elle la regardait) tournait les talons, Cordélia se reconcentra sur son interlocutrice et nouvelle instructrice dans le très saint art de la boisson.

- Il faut autant de nourriture pour faire passer l'alcool ou vous avez également un appétit d'ogre ? demanda-t-elle d'un air rieur.

C'était assez impressionnant, pour une femme svelte comme Tullia. Elle l'avait observée discrètement sur le chemin, et franchement, elle était assez admirative... Pas du physique de la guerrière en particulier, mais plutôt de sa prestance, de la confiance avec laquelle elle se déplaçait. Elle avait quelque chose qui échappait totalement à Cordélia, quelque chose qu'elle aurait bien aimé saisir pour dégager la même aura.

- Je ne saurais pas dire, je n'ai jamais vu Antiva de mes propres yeux. Mais Orlaïs est une très belle région, oui.

Sa région natale lui manquait, c'était certain. Il n'y avait aucune nation plus belle qu'Orlaïs dans son esprit - la beauté de l'architecture, la pureté du ciel, les champs qui se paraient de mille couleurs lorsque venait le printemps... Mais elle avait l'intuition que Tullia pensait la même chose d'Antiva, et serait intraitable sur le sujet.

- Ma famille possède un grand domaine viticole à Val Chevin. J'ai grandi en aidant mon père et mes frères à cultiver le sol, mais un incendie a ravagé une grande partie de l'exploitation lorsque j'avais, quoi, treize ou quatorze ans ? Ma famille avait cruellement besoin d'argent à l'époque, alors j'ai décidé de m'enrôler chez les Templiers.

Une idée qui avait largement déplu à son père, d'ailleurs. Elle soupçonnait qu'il l'avait laissée partir pour la pure et simple raison qu'il avait complètement abandonné l'idée d'en faire une fille convenable - entendre par là "à marier". Evidemment, il ne s'était pas attendu à ce que les événements prennent une tournure pareille. Elle recevait occasionnellement des lettres, mais assez peu - il faudrait qu'elle lui écrive, lorsqu'elle aurait du temps.

- J'ai officié au sein d'un Cercle jusqu'à arriver au Conclave, et... me voilà Inquisitrice maintenant. Ou Messagère. Ou ce que vous voulez, conclut-elle avec un haussement d'épaules et un sourire. Et vous, Tullia ? Vous venez d'Antiva, mais qu'est-ce qui vous a amenée à devenir une Garde ?



☆☆☆ comme le jour dans les cieux met sa flamme
toi, mon enfant, dans l'azur de tes yeux, mets ton âme !
PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Fabulous warden ⊱ Grey Warden
— PSEUDOs : Tullia, Shrikan
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Souvent
— MISSIVES : 529
— DC&TC : aucun
— PRESTIGE : 310
— PAIRING & OTP : Reynair ~

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Antivane
— ÂGE : 25 ans
— PROFESSION : Recruteuse Garde des Ombres, Trouveuse d'Emmerdes
— FACTION : Garde des Ombres, hésite à rejoindre l'Inquisition
— ARMES : Dagues empoisonnées, Dagues rune purificatrice, son charme ~
— AMOUREUSEMENT : Pitié, trouvez lui un mâle...
— O.SEXUELLE : Hétéro
Posté Lun 11 Déc - 21:53




La tournée de l'inquisitrice !
Ou comment apprendre à boire à une bleue


Sa surprise était prévisible. Qui pourrait avaler autant, et surtout en restant relativement svelte ? Bon, je m'empiffrais pas comme ça tous les jours, mais tout de même. Je lui souriais, lui expliquant avec malice un fait avéré parmi la Garde.

Les deux en fait. Il y en a un peu pour vous, et tout le reste pour moi. La Corruption, ça creuse le ventre d'un Garde voyez-vous. Et pour les filles qui aiment manger comme moi, c'est une aubaine. Il faut bien quelques avantages, non ~ ?

Je riais un peu, pensant que j'allais, du moins selon l'histoire des Gardes, mourrir jeune et dans d'atroces souffrance, la folie frappant à ma porte. Sauf que je suis déjà reconnue comme étant folle, même si ce n'est pas exactement vrai, alors quelle différence les autres verront ils ? Bha, pas mon problème. De toute manière je n'étais pas capable d'empathie sur un si long terme, alors je ne risquais pas de m'inquiéter. Autant profiter! Et cette Inquisitrice elle avait sa propre histoire intéressante. Je l'écoutais , reconnaissant bien par son accent et ses manières les gens d'Orlaïs. Je me rappelais y avoir été une fois, quand j'étais encore Corbeaux. Une très belle ville, mais les gens étaient.... trop... orlésiens. J'haussais des épaules, regrettant l'espace d'un battement de cil ma ville natale.

Je suis passée à Orlaïs une fois. C'est joli, mais je n'aime pas comment les gens se cachent sous des masques. Je préfère l'exubérance et la passion de mon pays.

Je souriais, voyant arriver dans un premier temps nos boissons. Deux belles pintes prometteuses, qui nourrissaient autant qu'elle désaltéraient. Je restais cependant concentrée sur les dires de l'Inquisitrice. J'étais étonnée de son passé, autant le fait qu'elle soit une templière que sa famille viticulteur. Elle qui disait ne pas s'y connaitre en alcool, elle avait pourtant une généalogie de qualité pour être dedans ! Je souriais, également amusée par son profil qui n'était pas du tout celui d'une templière. Elle ne faisait... pas peur ou bien manquait d'un charisme effrayant assez relatif aux templiers. Il n'y avait pas non plus cette froideur et cette distance assez typique. Je la moquais légèrement, ne pouvant m'en empêcher.

Tiens donc, une templière portée sur le vin. Alors vous devez vous y connaitre autant en boisson qu'en prière, ce n'est pas donné à tout le monde. Quoi que, j'ai plus confiance dans les effets d'un bon vin qu'une prière du soir.

Je levais ma pinte pour trinquer avec elle, buvant ensuite une bonne rasade. Cordélia doutait d'elle même semblait il. Mais elle avait la chance de pouvoir incarner deux idéaux en même temps, et de l'utiliser à son avantage.

Le titre d'Inquisitrice a plus de poids à ceux qui en reconnaissent la puissance, et celui de Messagère à ceux qui reconnaissent la Foi. Vous pouvez être ce que vous souhaitez, c'est une chance non ?

Tout le monde n'a pas ce luxe, surtout si l'on souhaite influencer tout Thédas. Le scrupule n'avait pas sa place, comme l'image du doute. Mais bon, ce n'était pas à moi de m'en soucier, j'avais déjà mes propres problèmes à gérer avec les gardes. Un moyen de parler d'autre chose, et de quelque chose de plus agréable se présenta. Maintenant que Cordélia avait raconté comment elle était arrivée là, c'était à mon tour d'expliquer le pourquoi du comment. Je souriais plus, enjouée et très à l'aise pour raconter des histoires.

Haaa, les Gardes... Mon histoire n'est pas commune, mais la finalité reste que je suis utile. Je suis née à Antiva, d'une famille de bourgeois qui a voulu me vendre comme servante à je ne sais plus qui. Ensuite, après un accident de voyage impliquant nos chers bandits de route, j'ai été récupérée par ldes Corbeaux d'Antiva. Puis plus tard, quand j'ai voulu fuir cet ennuis, je me suis faites attaquée et infectée par des Engeances. Mais les Gardes n'étaient pas loin.

Je me stoppais un moment, voyant mon fameux plat de viande arriver. Impatiente de commencer à magner, il faut dire que j'avais un gouffre à la place du ventre, je prenais le couteau à disposition et commençais à manger avec appétit. Je commençais par le pâté, l'appétit ne m'empêchant pas de continuer à parler.

Et c'est comme cela que je suis devenue ce que je suis. J'ai appris à tuer sans pitié et avec méthode, pour finir au service du bien commun contre l'Enclin. Je peux tuer à loisir des engeances sans que l'on m'embête, pour finir dans quelques décades folle à lier et corrompue jusqu'à la moelle, comme une Engeance. N'est ce pas une délicieuse fin ironique ? Allez, mangez un peu, cela vous aidera pour votre leçon.

Je mangeais toujours plus, une attitude assez amusante vu la fin sordide que j'annonçais. Mais n'est ce là l'essence même de mon caractère ? La fin du monde pourrat être là, je trouverais toujours un moyen de m'amuser ou d'en profiter. Et c'était un peu ce qu'il se passait en ce moment à Thédas, après tout. Quitte à mourir, autant avoir bien profité avant !



Couleur de rep: #cc0033



* ~ Fight to the Sparkly Warden Rythm ~ *


PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Straight outta Orlaïs ⊱ Inquisition
— PSEUDOs : Feo
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Tous les jours
— MISSIVES : 405
— DC&TC : Ethel & Vael
— PRESTIGE : 572
— PAIRING & OTP : *met ses shipping googles* Cullélia :^)
— CRÉDITS : sig: perséphone (bazzart)

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Orlésienne. Fille cadette d'un vigneron tombé en faillite depuis lors, elle a grandi dans la région de Val Chevin.
— ÂGE : Vingt-trois ans.
— PROFESSION : Inquisitrice de la Divine.
— FACTION : Inquisition.
— ARMES : Une épée et un bouclier de Templière dont elle rechigne à se séparer.
— AMOUREUSEMENT : Y'all need Andraste.....
— O.SEXUELLE : Grey-ace, hétéromantique
Posté Mar 12 Déc - 20:53
Ah oui, le Grand Jeu. C'était une source d'incompréhension pour la plupart des étrangers, mais pour Cordélia, c'était juste une coutume légèrement folklorique de son pays. Si on peut qualifier les poignards dans le dos de folkloriques. Avec sa nature candide, elle aurait fait une bien piètre candidate pour le Jeu et aurait probablement fini empoisonnée lors d'un dîner de famille ou tuée lors d'un malheureux accident de chasse. Elle remerciait donc le Créateur d'être née dans une famille plus modeste.
Cordélia eut un rire embarrassé aux paroles suivantes de Tullia :

- A vrai dire, ce n'est pas tout à fait ça. Je ne connais que les vins Orlésiens. Et j'ai un mal fou à retenir le Chant.


En même temps, quelle idée de les faire se lever si tôt pour aller réciter des versets dans une chapelle. Cordélia était docile, mais il y avait des limites à ce que son cerveau pouvait supporter - et réciter le Chant le ventre vide n'en faisait pas partie.

Elle leva son verre et trinqua avant de prendre une première gorgée. Elle grimaça légèrement - le goût était amer, comme prévu, mais elle avait toujours cette réaction lorsqu'elle n'avait pas bu depuis longtemps. Et là, elle n'avait pas vu depuis très, très longtemps. Cordélia acquiesca aux paroles de la Garde, le visage un peu plus sérieux l'espace d'un instant. C'était une belle façon de voir la chose. Avec sa notoriété, elle pouvait faire de grandes choses, peut-être même influencer la façon dont on la voyait... si seulement elle ne se sentait pas aussi dépassée par celle-ci. Mais Tullia avait raison : c'était aussi une chance.

- C'est vrai que j'ai tendance à regarder cela d'une façon négative, tellement je trouve tout ça... absurde. Mais vous avez raison, c'est une chance que je me dois d'exploiter.

Elle prit une seconde gorgée, écoutant à son tour ce que Tullia avait à lui raconter. La serveuse débarqua entre temps avec les plats, déposant ceux-ci sur la table avant de tourner les talons. La viande dégageait un délicieux fumet, mais polie comme toujours, elle attendait l'autorisation de Tullia pour se mettre à déguster à son tour.
Tullia avait terminé son récit, et franchement, elle ne savait pas si elle devait lui répondre qu'elle était impressionnée ou désolée. Sa vie avait l'air d'avoir été mouvementée, et surtout difficile. Cela forçait le respect - elle ne se sentait que plus impressionnée par la jeune femme. Pouvoir raconter tout ça avec le sourire... Il n'y avait pas énormément de gens capables de faire ça.

- C'est... wow, dit-elle avec éloquence en étalant une large portion de pâté sur un morceau de pain. A côté de vous, j'ai l'impression d'avoir vécu une vie affreusement banale, dit-elle en souriant.

Elle reprit une seconde gorgée de sa chope et grimaça légèrement de nouveau alors que le liquide brun descendait dans sa gorge.

- C'est une bière de basse qualité, c'est ça ? demanda-t-elle en jetant un oeil de biais à sa chope, comme si cette dernière lui avait fait un affront personnel. Pour une première impression des alcools Féreldiens, je trouve ça plutôt... amer.




☆☆☆ comme le jour dans les cieux met sa flamme
toi, mon enfant, dans l'azur de tes yeux, mets ton âme !
PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Fabulous warden ⊱ Grey Warden
— PSEUDOs : Tullia, Shrikan
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Souvent
— MISSIVES : 529
— DC&TC : aucun
— PRESTIGE : 310
— PAIRING & OTP : Reynair ~

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Antivane
— ÂGE : 25 ans
— PROFESSION : Recruteuse Garde des Ombres, Trouveuse d'Emmerdes
— FACTION : Garde des Ombres, hésite à rejoindre l'Inquisition
— ARMES : Dagues empoisonnées, Dagues rune purificatrice, son charme ~
— AMOUREUSEMENT : Pitié, trouvez lui un mâle...
— O.SEXUELLE : Hétéro
Posté Mer 13 Déc - 23:00




La tournée de l'Inqisitrice !
Ou comment apprendre à boire à une bleue


Cordélia se faisait à cette idée, mais la confiance allait devoir être travaillée encore. Comme elle était choute ~.... Une inquisitrice comme ça, ça se garde dans une belle cage dorée ! A la voir on a jsute envie de lui faire un calin pour la consoler.... Par le Créateur, ils vont jamais l'entrainer la petite ? Si elle n'était pas capable de croire en elle ni en son potentiel, comment allait elle sauver Thédas ? Je souriais, amusée de la voir comparer ma vie à la sienne, la qualifiant d'impressionnante. Oui, c'est comme si elle avait toujours vécu dans une ferme, c'est sûr.

Dit celle que l'on appelle la Messagère d'Andrastée, qui a la seule solution pour fermer le Brèche sur sa main, qui est la tête de la graaaande Inquisition et entourée par de nombreux héros du présent et du passé. Oui c'est vrai, vous avez une vie fort banale, fu fu fu ~....

Je riais, prenant un peu de saucisson et de qu'il trainait. Ma chope avait été vidée assez rapidement, et je mangeais avec peu de retenue et de grâce. J'étais comme un ogre, mais avec une plus jolie tête quand même. Cordélia fit une grimace amusante, comme une personne qui n'avait jamais bu d'alcool. C'était trop adorable. Je souriais, lui expliquant que c'était... normal.

La bière c'est amer ! Seules certaines sont plus sucrées, comme les bières naines. Mais ici ce n'est pas la meilleure des bières, il faut aller dans une ville naine dans les Tréfonds pour ça.

C'était l'un des rares bons points des nains. Pour boire, ça ils s'y connaissaient. Et ils savaient ambiancer les tavernes aussi. Dommage qu'ils soient aussi racistes et chauvins, mais bon. Pour ça que jamais je n'irais trop les vanter devant eux, sinon ils se sentiront plus. Nos chopes vides (enfin la mienne), je faisais signe à la serveuse de revenir.

Maintenant, passons à la suite. Je vais vous faire goûter un vin typique de Férelden. Le Montjoie de Petterson.

Je prenais commande, et revenais à notre tablée. C'était un vin facile à boire, assez commun et typique des domaines de l'Est de Thédas. C'est un peu mieux qu'une piquette, abordable même pour les truffions de base. Une bonne expérience, surtout qu'il allait bien lui arracher la tête et le niveau d'alcool est assez élevé. Parfait pour ambiancer un début de soirée ~.... Le temps que nos verres arrivent, je questionnais de nouveua l'Inquisitrice, qui devait avoir pas mal de choses intéressantes à raconter malgré sa petite "vie normale".

Mais dites moi, que pensez-vous des personnes qui vous entourent ? Vous avez quand même une belle brochette atypique avec vous ! Et c'est vrai que vous vous baladez un peu partout ?

La serveuse revint, avec des verres portant un vin à la couleur gouge sombre et à l'arôme déjà puissant. Hoooo qu'il va arracher celui là ~ ....











Couleur de rep: #cc0033



* ~ Fight to the Sparkly Warden Rythm ~ *


PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Straight outta Orlaïs ⊱ Inquisition
— PSEUDOs : Feo
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Tous les jours
— MISSIVES : 405
— DC&TC : Ethel & Vael
— PRESTIGE : 572
— PAIRING & OTP : *met ses shipping googles* Cullélia :^)
— CRÉDITS : sig: perséphone (bazzart)

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Orlésienne. Fille cadette d'un vigneron tombé en faillite depuis lors, elle a grandi dans la région de Val Chevin.
— ÂGE : Vingt-trois ans.
— PROFESSION : Inquisitrice de la Divine.
— FACTION : Inquisition.
— ARMES : Une épée et un bouclier de Templière dont elle rechigne à se séparer.
— AMOUREUSEMENT : Y'all need Andraste.....
— O.SEXUELLE : Grey-ace, hétéromantique
Posté Sam 16 Déc - 20:45
Cordélia rit alors que Tullia se moquait gentiment d'elle, lui rappelant à quel point sa vie actuelle était hors du commun.

- Vous voyez ce que je veux dire ! Avant que je devienne l'Inquisitrice, ma vie était assez calme. Enfin, je ne m'en plains pas, bien au contraire.

Quand on voyait les cicatrices et autres handicaps mentaux que laissaient une vie remplie de péripéties et de drames, elle s'estimait chanceuse d'avoir vécu une vie sans heurts... Enfin, avant qu'elle se retrouve avec cette Ancre sur la main. Par la barbe du Créateur, elle n'aurait jamais dû ouvrir cette porte.

- Des bières sucrées ? J'aimerais bien goûter la bière naine, dit-elle en jetant immédiatement un oeil au menu.

Malheureusement et comme Tullia venait de le dire, il ne semblait pas y en avoir ici. La suite venait plus rapidement qu'elle ne le pensait - Tullia avait déjà fini sa chope ! Elle devait être lente. Elle essaya de finir la sienne à coups de grandes gorgées, discrètement. Pas question de gaspiller les verres que Tullia lui payait. D'ailleurs, elle devait avoir une certaine somme d'argent à dépenser pour pouvoir commander autant de choses. Elle se fit une note mentale pour se rappeler de donner un pourboire à la serveuse la prochaine fois qu'elle passerait. La pauvre avait du mérite, avec tout ce qu'elles lui faisaient amener.

- Ooh, du vin, fit-elle avec un sourire tout en tranchant du saucisson. Voyons voir si le vin Féreldien est aussi bon que le nôtre.

Tullia lui demanda enfin son avis sur les gens qui l'entouraient. Il était vrai que "une sacrée brochette" était presque un euphémisme pour désigner le cercle de l'Inquisition. Cercle d'abord fermé, qui avait fini par accueillir une variété assez... cosmique d'individus. Tant et si bien que Cordélia ne savait pas par où commencer. Elle réfléchit un instant.

- Ce sont toutes des personnes fiables, auxquelles je confierais ma vie sans l'ombre d'un doute, assura-t-elle. Je ne pensais pas qu'on pouvait réunir autant de gens différents ensemble sans qu'ils essaient tous de s'entre-tuer, mais visiblement, c'est possible. Même si je crois que Cassandra et Varric sont sur le point d'en venir aux mains à chaque fois qu'ils s'adressent la parole.

Elle trempa très précautionneusement ses lèvres dans la coupe de vin Féreldien. Et plissa les yeux, son visage se déformant en une moue un peu plus légère. La sensation de l'alcool fort remonta le long de sa colonne vertébrale dans un frisson désagréable.

- Il est... vraiment fort, celui-là... Qu'est-ce que je disais ? Ah oui, mes compagnons, reprit-elle sans se rendre compte que les vapeurs d'alcool montaient et la rendaient nettement plus bavarde qu'elle ne l'était d'habitude. Cassandra et Joséphine sont des femmes admirables. Surtout Cassandra, j'aimerais avoir son talent à l'épée... Et Iron Bull, il est vraiment impressionnant en combat - d'ailleurs, c'est surprenant qu'il ne soit pas là, il va souvent à la Taverne. Par contre, camper avec lui est une horreur, il ronfle comme un troupeau de Druffalos, impossible de dormir - c'est insupportable. Le Commandant Cullen est vraiment admirable aussi, j'aimerais qu'il puisse nous accompagner sur le terrain, mais c'est un homme très occupé. Dorian est un ami auquel je tiens beaucoup, bien qu'il ait enflammé ma chevelure par accident une fois pendant qu'on se battait. Elle reprit une gorgée de vin, tout aussi désagréable que la précédente. Je ne sais pas si nous allons "un peu partout", et je ne sais pas si on peut parler de balade, d'ailleurs. La guerre entre les Templiers et les Mages a vraiment mis le pays sens dessus-dessous, sans parler des failles. J'ai l'impression que quand nous en fermons une, dix autres apparaissent. Enfin, cela m'a permis de voir énormément de pays, ça, on peut le dire, ha ha ! J'aime bien marcher, donc ça ne me dérange pas le moins du monde. C'est juste ennuyeux quand Solas nous fait arrêter pour chercher des reliques Elfiques bizarres, mais j'ai un peu pitié de lui, il a l'air de se sentir un peu seul alors je le laisse faire. Lancée en plein dans sa tirade, elle s'arrêta net tout d'un coup, prenant conscience qu'elle venait de parler pendant au moins deux minutes sans s'arrêter. Oh, je... Je parle beaucoup. Excusez-moi.



☆☆☆ comme le jour dans les cieux met sa flamme
toi, mon enfant, dans l'azur de tes yeux, mets ton âme !
PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Fabulous warden ⊱ Grey Warden
— PSEUDOs : Tullia, Shrikan
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Souvent
— MISSIVES : 529
— DC&TC : aucun
— PRESTIGE : 310
— PAIRING & OTP : Reynair ~

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Antivane
— ÂGE : 25 ans
— PROFESSION : Recruteuse Garde des Ombres, Trouveuse d'Emmerdes
— FACTION : Garde des Ombres, hésite à rejoindre l'Inquisition
— ARMES : Dagues empoisonnées, Dagues rune purificatrice, son charme ~
— AMOUREUSEMENT : Pitié, trouvez lui un mâle...
— O.SEXUELLE : Hétéro
Posté Dim 17 Déc - 22:14




La tournée de l'Inquisitrice !
Ou comment apprendre à boire à une bleue


Cordélia était enjouée, et quoi qu'il arrive ne disait pas non. Elle fut d'autant plus heureuse d'apprendre que nous avions du vin, mais je souriais de malice en imaginant sa future surprise. Les vins Orlésiens étaient bien différents de ceux de Férelden, qui étaient plus puissants et plus alcoolisés également. Mais je ne disais rien, lui laissant ce petit cadeau. Elle parla avec volubilité, expliquant ses relations avec eux et son lien avec son entourage. Je pouvais sentir, bien que l'alcool devait aider un peu, qu'elle avait envie de parler et que d'une certaine manière elle n'avait pas l'habitude de dire ce genre de choses. Cela me faisait penser à Reyner, mon cher Commandant. J'étais peut être un véritable ouragan et je l'embetais à loisir, mais j'étais également une confidente. Une personne à qui il pouvait parler, sans préjugés et sans peur que cela ne soit répété. Que l'Inquisitrice ait une personne de ce genre à ses côtés ou non, je n'en savais rien. Mais de telles confidences en disaient long sur ce qui lui manquait probablement. Cordélia sembla soudainement se rendre compte de ce qu'elle causait. Je riais, amusée et ne la laissant pas s'en formaliser.

Ha ha ha ha ! Il n'y a pas de mal à ça, voyons. Je me doute que vous avez beaucoup à raconter, et peu d'occasion d'en parler. C'est la même chose pour mon Commandant. D'où l'importance d'être bien entouré.

J'attaquais le fromage, prenant une tranche de pain. Je pensais ce qu'elle avait dit sur ce Solas. Un mage elfe, un apostat mais qui avait ses propres méthodes. Je pensais à cette malédiction, ce sort qui avait mal tourné pour moi. Aucun mage n'a réussit à savoir ce qu'il m'était arrivé, les conséquences... j'avais quelques aptitudes en plus, cette... espèce d'autre esprit ou instinct en moi. J'étais devenue encore plus étrange et moins humaine. Savoir ce qu'il en retournait, les risques que j'avais en moi. Rencontre ce Solas serait... peut être une réponse.

Vous avez un mage atypique, j'aimerais le croiser une fois. Et votre Cassandra.... une personne telle qu'elle à vos côtés ne peut qu'être un fort soutien. Que vous puissiez vous reposer sur eux et leur faire confiance est un atout non négligeable.

Je lui souriais, continuant de rire intérieurement à sa grimace. Ce vin, c'était vraiment pas son truc.

C'est fort, n'est ce pas ? Attendez de goûter la liqueur de Varnass, ça vous fera du bien. Une gorgée et hop, c'est reparti !

J'appelais la serveuse pour avoir cette fameuse bouteille. C'était un bon moyen de pouvoir effacer un mauvais goût, ou plutôt n'importe quel goût, bon ou mauvais. La langue brûlait et on ne sentait plus grand chose derrière. Le temps que cette bouteille arrive, je continuais, abordant le sujet de ce cher Commandant Cullen que j'avais eu le plaisir de rencontrer. Une lueur de malice s'alluma dans mes yeux.

J'ai rencontré votre Commandant Cullen, une personne tout à fait charmante à avoir à ses côtés. Mais par le Créateur, il devrait se détendre un peu, on a l'impression qu'il a 50 balais de Chantriste dans le...

La bouteille arriva sur la table en tapant le bois, provoquant un bruit m'interrompant. La serveuse me jetait un regard peu aimable, s'en retournant vite vers son comptoir. Décidément, elle n'aime pas que je la dérange celle-là... Je me tournais vers Cordélia, versant deux petits verres de cette liqueur.

Enfin, peu importe. Il a une belle bouille et de jolies fesses, que demander de plus, non ~?

Je souriais, lui faisant un petit clin d'oeil. Un vrai plaisir pour les yeux ce commandant. A ce niveau là, Cordélia avait le même avantage que moi. J'avais Reyner et elle Cullen. Que de chance nous avions toutes les deux...





Couleur de rep: #cc0033



* ~ Fight to the Sparkly Warden Rythm ~ *


PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Straight outta Orlaïs ⊱ Inquisition
— PSEUDOs : Feo
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Tous les jours
— MISSIVES : 405
— DC&TC : Ethel & Vael
— PRESTIGE : 572
— PAIRING & OTP : *met ses shipping googles* Cullélia :^)
— CRÉDITS : sig: perséphone (bazzart)

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Orlésienne. Fille cadette d'un vigneron tombé en faillite depuis lors, elle a grandi dans la région de Val Chevin.
— ÂGE : Vingt-trois ans.
— PROFESSION : Inquisitrice de la Divine.
— FACTION : Inquisition.
— ARMES : Une épée et un bouclier de Templière dont elle rechigne à se séparer.
— AMOUREUSEMENT : Y'all need Andraste.....
— O.SEXUELLE : Grey-ace, hétéromantique
Posté Ven 22 Déc - 21:47

- Vous parlez de Dorian ou de Solas ? Si c'est Solas que vous souhaitez rencontrer, il étudie souvent dans la rotonde.

Un lieu bien curieux pour le mage, étant donné que cette pièce était un lieu de passage assez fréquenté, en fin de compte. Il ne devait sûrement pas s'être attendu à ça en s'installant ici, mais non seulement toute la tour avait juste à regarder en bas pour voir ce qu'il faisait, et en plus il était souvent dérangé par des soldats ou du personnel voulant rejoindre l'autre côté du Fort. Peut-être qu'il avait choisi cet endroit pour avoir assez d'espace pour ses magnifiques peintures ? Elle devrait lui demander, un de ces jours.
Un air malicieux prit place sur les traits de Tullia, ou plutôt reprit sa place, vu que la Garde avait en permanence l'air de fomenter quelque chose. Elle ne tarda pas à découvrir pourquoi ; visiblement, Cullen avait un balai coincé dans le fondement. Cordélia retint à grand-peine un sourire amusé. Ce n'était pas sérieux de se moquer de son Commandant devant quelqu'un d'autre. Elle était le visage de l'Inquisition, après tout. Mais le visage de l'Inquisition commençait à avoir un petit coup dans le nez.

La serveuse arriva avec la liqueur et repartit aussitôt, l'air légèrement courroucé. Cordélia regarda Tullia verser l'alcool dans les deux verres, écoutant d'une oreille ce qu'elle disait.

- Oui, c'est certain, fit-elle en hochant la tête. Puis les paroles de Tullia finirent leur chemin jusqu'à son cerveau. Attendez. Quoi ?

Elle cligna des yeux et regarda Tullia - elle n'avait pas rêvé, elle venait bien de parler des fesses du Commandant. Elle compléta même sa remarque avec un clin d'oeil vers Cordélia. Attendez, qu'est-ce qu'elle s'imaginait ? Elle plissa les yeux.

- Vous avez vu les fesses du Commandant ? s'enquit Cordélia, perplexe. Elle leva son verre et prit une grosse gorgée de liqueur.

Grossière erreur.

Le visage de l'Inquisitrice vira aussitôt au rouge homard, non sans passer par de délicates nuances d'orangé, de carmin et de rouge coquelicot. Elle ferma les yeux comme si une lumière éclatante venait de l'éblouir.
Elle avait l'impression d'avaler de la lave en fusion tellement le liquide était fort. Evidemment, il fallait boire la liqueur petit à petit, mais trop distraite par ce que venait de dire Tullia, elle en avait pris une gorgée comme s'il s'agissait d'une simple bière. Un son étranglé réussit à sortir de sa gorge au bout de quelques secondes d'agonie.

- De... eau...

La serveuse, qui repassait par là avec un plateau, baissa les yeux vers Cordélia et afficha une expression mêlant pitié et consternation avant de déposer un pichet d'eau sur la table. Cordélia le vida en un temps record, son visage reprenant peu à peu sa teinte normale.

- Je... Je n'en aurais pas dû en boire autant... La vache, c'est fort ! Au moins, Tullia repartirait avec une certitude : l'Inquisitrice ne supportait absolument pas les alcools forts. Où en étions-nous ? Ah oui. Le Commandant. Je ne m'y connais pas très bien en fesses, pour tout vous dire. Et je ne suis pas sûre qu'un beau visage soit suffisant face à une armée de Templiers Rouges. Ou... peut-être que ça l'est, vu qu'on a gagné la bataille de Darse ?

Cordélia prit un air songeur, un peu gâché par le fait qu'elle commençait à être clairement pompette. Elle coupa quelques tranches de saucisson pour faire passer la gorgée de liqueur dévastatrice.

- Mais oui, on peut dire qu'il a un beau visage tout de même. Je n'y avais jamais réellement pensé. Vous avez un beau visage aussi, Tullia ! C'est naturel, vos cheveux ?



☆☆☆ comme le jour dans les cieux met sa flamme
toi, mon enfant, dans l'azur de tes yeux, mets ton âme !
PROCHAIN NIV. :
Contenu sponsorisé
Posté
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum