Dragon Age : Les Légendes de Thédas

PROCHAIN NIV. :
avatarArrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] D3ku
avatarArrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] D3ku
Invité
Invité
Posté Jeu 7 Déc - 22:07

Aaron Mathys
“Where the battle rages, there the loyalty of the soldier is proved.”
NOM & PRÉNOM(S) ✶ Aaron Mathys SURNOM ✶ Ca fait longtemps qu’il n’en a plus. AGE ✶ Quelque chose comme 32 ans. NATIONALITÉ & LIEU DE NAISSANCE ✶ Féreldien, né en campagne. PROFESSION ✶  Mercenaire je suppose. LIEU DE RÉSIDENCE ✶  Aucun. SITUATION AMOUREUSE ✶ Célibataire vengeur. ORIENTATION SEXUELLE ✶ Il s’en fou. FACTION & RANG ✶ Il reste garde des ombres, mais il est censé être mort donc...? ARMES ET/OU MAGIE ✶ Il possède une claymore imposante qui lui a servi pendant tout son séjour à l’Immatériel. LANGUE PARLÉE ✶ Universelle avec l’accent féreldien.


Tout sur ton personnage
on veut tout savoir de lui.
CARACTÈRE +
Aaron est, en surface, quelqu'un de charmant et drôle, surtout joueur. Il aime beaucoup maintenir cette apparence de base grâce à son charisme, puisque souvent les gens se méfient moins de lui. Ses sentiments sont sincère évidemment, mais il peut retourner sa veste sans problème si les circonstances le demande, et surtout si sa survie en dépend. Il n'a pas toujours été comme cela, mais malheureusement certains évènements l'ont amené à ne plus avoir confiance en qui que ce soit. On pourrait même dire qu’il peut friser le paranoïaque quelques fois.

Il a toujours été quelqu'un d'assez torturé en réalité. Mais ce sont des informations dont il ne parle pas, ou peu avec les autres. Considérées comme une faiblesse, si quelqu'un le met à jour il va sans doute s'énerver pour se protéger. Il apprécie beaucoup entretenir un climat de peur avec ses ennemis en général, et la colère est la façon la plus simple d'instituer cette peur.

La vengeance a dévoré tout ce qui existait dans sa vie, et Aaron possède une obsession plus que bizarre par rapport à Reyner, obsession qui lui a permis de traverser les meilleurs moments comme les pires. De la haine, de l'amour, les deux ? En tout cas c'est une force qui lui permet de continuer d'avancer. Il a beaucoup réfléchit à la façon dont il réagirait quand il le reverrait. Le Garde a vécu de nombreuses fois la trahison de l’homme à cause de Cauchemar, ce qui lui donna tout le temps nécessaire pour décider de la meilleure façon de tuer son ancien amant.

Il aime être vu comme un connard, et aime entretenir cette persona là avec les gens qui pourraient recueillir son aide. Tout simplement car il ne la donnera plus. Bien sûr, ce n’est pas un être sans cœur, mais Aaron ne sera pas du genre à se laisser montrer le moindre regret. Il enterrera tout cela sous sa vengeance et se trouvera l’excuse que de toute façon, puisqu’ils étaient faibles, ils étaient censés mourir. Il a décidé qu’il ne devait plus avoir d’état d’âme pour les gens incapables de se défendre, et surtout, qu’il préférait faire partie des gagnants. Alors il tait ces voix.

Le Garde est aussi quelqu’un qui a vécu la plupart de son temps en campagne, non seulement il aime utiliser les injures pour exprimer ses émotions, mais en plus il fait preuve d’une franchise impressionnante. Il déteste d’ailleurs les nobles et leur Jeu, et serait plutôt du genre à venir foutre le bordel juste pour qu’ils se taisent enfin. Aaron ne va pas jusqu’à parler le patois cependant, sa mère a toujours fait en sorte qu’il ait une bonne éducation, mais il a pris l’habitude d’insulter à tout va. Peut-être que son amertume envers les nobles vient du fait qu’il a une sensation de ne pas être à leur niveau. Chose qu’il compense en étant excessivement brutal et sadique avec eux, du moins, pendant ces années en lien avec les bandits.

Au-delà de cela, Aaron aime tout ce qui est plaisir physique. Et pour cause ! Si vous étiez enfermé depuis tant de temps dans un endroit comme l’Immatériel, sans doute que vous auriez besoin de sentir des choses physiques aussi. Il s’étonne encore parfois de voir des choses tomber dans le bon sens, ou de ne pas se réveiller dans un endroit rempli de brume verte et de démons. Bon en vrai il aimait déjà ces plaisirs avant. Un de ses buts à part la vengeance, est donc de se reconnecter à ces plaisirs-là. La nourriture, la boisson, et la gente féminine. Car s’il se fiche bien de sa sexualité, Aaron reste principalement orienté vers les femmes et les respecte grandement. Autant il racketterai un type, autant il ne ferait pas de mal à une femme, dans le principe.

Il n’a pas particulièrement de foi pour la Chantrie, et il penserait même plutôt que les seules choses qui existent dans ce monde sont des démons. Pour ce qui est du fait d’être toujours Garde, il se considère comme un déserteur, mais le fait de ne pas pouvoir être au côté des siens pour combattre l’Engeance si elle venait à revenir le remplit de honte. Aaron considère avoir fait un vœu quand il y est entré, et ce vœu n’a pas pu être accomplit.
✶✶✶
PHYSIQUE +
Il n’était plus tout jeune quand il est rentré dans l’Immatériel, mais il reste le même qu’avant, un grand gars d’un peu moins de deux mètres, pour un poids d’environ cent kilogrammes, les muscles tout ça.

Pendant son temps dans la Garde des Ombres, Aaron a chopé une cicatrice sur le visage, en large sur son front. Celle passant à travers son œil est le résultat d’un combat pendant son adolescence qui a mal tourné. Ses yeux sont ambres, très jolis, ils brillent avec un peu de soleil. Sur son corps se trouve un tatouage de corbeau, les ailes dépliées sur le dos et venant déborder sur ses bras. La tête de l’oiseau vient se poser sur son pectoral gauche, mais il est maintenant fendu par une dernière cicatrice le long du bec. Ce tatouage lui vient de ses années de barbarie, et il n’a jamais voulu le retirer, puisque cela fait partie de son histoire. Et puis, on peut dire que c’est un gros bœuf qui n’a pas peur de montrer son corps de façon générale. Son tatouage est joli et il aime le montrer.

Avec les années, ses cheveux se sont légèrement ternis, ils ne sont plus aussi pur noir qu’ils l’étaient avant. Longs, attachés en une queue de cheval pour éviter de se les prendre dans la figure lors d’un combat, il a arrêté de se les couper régulièrement après la mort de sa femme.

Ses vêtements sont assez jolis, il aime bien se présenter même s’il restera du côté guerrier pratique, plutôt que du noble joli. Etant au corps-à-corps son armure est assez résistante et il fait en sorte de la maintenir en bonne état, il n’hésite pas à aller voir un forgeron dans une ville s’il estime qu’il y a un besoin. Quant à son épée, c’est son bébé. Littéralement. Personne n’a le droit d’y toucher s’il ne l’autorise pas. C’est un trésor qu’il a trouvé lors d’une quête pendant son temps dans la Garde, Aaron ne l’a pas quitté depuis. Elle l’a accompagné pendant tout son périple dans l’Immatériel, et a été enchantée pour ne pas se dégrader ou se casser. Il l’appelle « ma belle » et s’adresse à elle au féminin. Il lui arrive de dormir avec, à la fois parce que c’est quand même une arme qui lui permet d’être au taquet, mais aussi parce qu’il n’aimerait vraiment pas que quelqu’un la lui pique.

Sa stratégie principale lors des attaques est surtout de frapper chez les ennemis, de faire un maximum de dégât en un minimum de temps. Il aime se ruer sur ses ennemis, les renverser, leur mettre le coup final et les faire flipper. Sa position d’attaque a longtemps été peaufiné avec les années d’entraînement au côté de la Garde des Ombres, mais à la base il avait appris sur le tas et n’était pas spécialement bon. Il a les mains calleuses puisqu’il a travaillé dans les champs, puis manié l’épée toute sa vie.
✶✶✶
ANECDOTES +
Ses années à la Garde étaient ses meilleures années pour lui. Il pensait rester l’éternité dans l’Immatériel. Sa femme était enceinte quand elle est morte, mais il ne l’a jamais sû. Il a du mal à distinguer la réalité d’une manipulation d’un démon parfois. Il a déjà convaincu Reyner de porter une robe. Le pot-au-feu est sa nourriture préférée, car cela lui rappelle sa mère. Il ne se reconnait pas toujours en se voyant dans le miroir. Il aime énormément les mabaris, mais a juré de ne plus jamais en avoir depuis la mort de son dernier. Il aime toujours Reyner, au fond. Une rumeur circule comme quoi Aaron aurait eu des relations sexuelles avec Flémeth, il y a longtemps. Il traitait souvent Reyner d'ours quand il s'énervait.


Derrière l'écran
on veut tout savoir de toi.
NOM & PSEUDO ✶  Nine. ÂGE ✶  Toujours 21 ans. TES PASSIONS ✶  Les mêmes ! SÉRIES, FILMS, JEUX VIDÉO ✶  Toujours les mêmes ! Ah ajoutez Assassin’s Creed Origins. PRÉSENCE ✶ 3 jours par semaine normalement. TON AVIS SUR LE FORUM ✶  Super boulot pour le thème du forum !!! M'enfin vous savez =p COMMENT AS-TU CONNU DA:I ✶ Je sais plus. TON DERNIER MOT, NIARK ✶  OUI JEAN-PIERRE. C’est mon ultime bafouille.
PROCHAIN NIV. :
avatarArrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] D3ku
avatarArrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] D3ku
Invité
Invité
Posté Jeu 7 Déc - 22:08
First Life
“One day you will do things for me that you hate. That is what it means to be family.”
Aaron est né dans un tout petit village de campagne dans les contrées de Férelden. Ses deux parents étaient paysans et travaillaient la terre. Son père a très rapidement requit de lui qu’il  se mette au labeur de son côté, ce qu’il a fait. En grandissant, ses parents ont trouvé un mabari qu’il nomma Saucisse, oui il était déjà du genre drôle à l’époque. Vers ses quinze ans, le père eu de plus en plus un comportement erratique et violent envers sa mère, et lui-même. Aaron n’a jamais réellement compris pourquoi, mais quand il pouvait, il s’interposait. Le problème étant que ces comportements escaladaient de plus en plus.

Jusqu’à ce que l’irréparable arrive. Elisabeth, la mère d’Aaron, était très malade et pouvait de moins en moins accomplir les tâches de tous les jours. Ce qui augmentait le nombre de bataille à l’intérieur de la maison, à coup de reproches et de violence physique. Aaron décida à nouveau de s’interposer, il venait d’atteindre l’âge adulte et bien qu’il avait passé toute sa vie à craindre son père… L’homme ne le craignait plus. Un combat assez difficile s’engagea en plein dans la maison, le père armé d’un couteau et Aaron d’une chaussure, c’est-à-dire la première chose qu’il avait pu trouver pour éviter à sa mère de se faire défigurer ou tuer. En la protégeant, alors qu’il lui demandait de courir dehors, le père lui assainit un coup le long du visage, frôlant son œil gauche de peu, ce qui l’aveugla d’un œil.

Une fois la chaussure hors d’état de protéger quoi que ce soit, Aaron n’avait plus que ses poings, et par un tour de force, dont l’homme ne savait pas qu’il était capable, il fractionna le bras de son père avant de le mettre à terre. Ce dernier lâcha le couteau qui glissa quelques mètres plus loin. Il fut récupéré par Elisabeth, alors que le père se débattait, puis donné à Aaron avec un hochement de tête, le visage sombre. Il fit alors exactement ce qu’il aurait fallu faire des années avant, couper la gorge de son horrible père, le laissant se vider de son sang sur le sol de la maison avec des bruits d’étranglement qu’Aaron n’oublierait jamais.

Après cette aventure, Aaron, Elisabeth et Saucisse décidèrent de quitter les champs et de tenter leur chance à la capitale de Férelden, Dénérim. Ils trouvèrent une petite maison dans les ruelles pouilleuses et Aaron fit de son mieux pour trouver des contrats lui permettant de ramener un peu d’argent. L’état de santé de sa mère se dégrada de plus en plus, pour qu’elle finisse par décéder, laissant Aaron seul. Se trouvant dans un état de pauvreté extrême, l’homme regarda de moins en moins le principe des contrats qu’il devait remplir. Il se lia aussi avec un groupe de bandit qui le convainquit qu’ils cherchaient à mieux répartir l’argent entre les riches et les pauvres. Ils lui confièrent des missions peu acceptable pour la plupart, où il s’agissait d’assaillir, de frapper, certains nobles qui s’étaient attirés la foudre d’autres nobles.

Quand l’Enclin fit son apparition, de nombreuses personnes fuirent jusqu’à Dénérim pour avoir un endroit où habiter, ce qui amena Aaron à avoir plus de contrats de mercenariat pour aider la garde à attraper des voleurs. C’est à ce moment-là qu’il rencontra Tiffène, une jeune femme potière, qui tenait une boutique et se plaignait souvent que des groupes mal famés venaient lui briser ses pots. Les gardes n’avaient pas le temps de s’occuper de la populace, et ce fut donc Aaron qui dû s’en occuper. Après quelques combats couronnés de succès, il fit donc la connaissance de Tiffène. Elle venait d’un petit village et avait dû se retrouver à Dénérim pour échapper à l’Engeance, c’était une jeune femme seule mais très débrouillarde. Elle vivait de ses pots et n’avait pas froid aux yeux pour répondre de façon cinglante aux personnes qui osaient critiquer son travail, nobles ou non.

Ils se lièrent du coup, devinrent de plus en plus proche, jusqu’à se marier et habiter ensemble avec Saucisse dans la même maison. Bien qu’ils avaient beaucoup de difficulté à rapporter suffisamment d’argent ensemble, ils étaient heureux, autant qu’ils pouvaient l’être en étant pauvres. Aaron se fut alors confié un job de la bande de bandit qui voulait se réapproprier l’argent du collecteur d’impôt, puisque l’imposition actuelle de la ville rendait beaucoup de foyers pauvres. Il s’agissait de trouver ce collecteur, et de le menacer avec la vie d’un de ses enfants. Aaron eut un nouveau tatouage pour l’occasion, en remerciement de ses nombreux services au sein du groupe, un aigle déployant ses ailes sur ses bras, son bec reposant près de son cœur. Cela signifiait la tromperie, notamment le talent pour Aaron de raconter des histoires ou des blagues, sa capacité de perception, ainsi que l’audace et le courage dont faisait preuve l’homme à chaque mission.

La semaine suivante ils s’infiltrèrent dans le domaine du collecteur d’impôt, et tout se passa comme prévu. Sauf un détail, puisque l’un des hommes du groupe tua la plus jeune fille du collecteur d’impôt. Aaron s’occupa d’une bande de serviteur et en profita pour frapper violemment le collecteur. Ils récupérèrent néanmoins l’argent, mais sans le redistribuer aux nécessiteux comme ils auraient dû le faire, mais bien en se partageant l’argent entre eux. Aaron était au départ bien frileux de se permettre de récupérer l’argent, mais Tiffène et lui étaient si pauvres que l’homme n’avait simplement pas eu le choix. Il resta à boire et manger le soir avec le groupe dans un repaire éloigné du centre de la ville, avant de retourner le lendemain chez lui.

Ce qu’il trouva en rentrant fut une bande de mercenaire qu’il ne connaissait pas, qui bloquaient les accès, contraignant son mabari et sa femme à rester à l’intérieur. Quand Aaron se retrouva devant la maison, un des mercenaires mit le feu à tout le bâtiment. C’était le prix à payer pour avoir tué la fille du collecteur d’impôt. Les gardes avaient été soudoyé pour faire la sourde oreille, et quand bien même l’homme tenta de rentrer pour les sauver, il fut stoppé et arrêté par ces mêmes gardes. Aaron fut contraint d’écouter les aboiements de son mabari, et les pleurs de sa femme, jusqu’à ce qu’ils se taisent inévitablement. Le collecteur avait reconnu le tatouage d’Aaron en le voyant dans la rue une journée, et ne portait déjà pas le couple dans son cœur, c’est ce qui l’avait motivé à se venger de cette façon.

Aaron porta donc le meurtre de la fille du collecteur d’impôt et fut condamné à la pendaison. Il passa les trois derniers jours de sa première vie dans une cellule, à se répéter en boucle l'événement qui s’était produit. Aux cris de sa femme souffrant des brûlures sur tout son corps, aux aboiements de son chien coincé dans une pièce. Sans la possibilité de sortir. Coincés, brûlant, souffrant, mourant. Au bout du troisième jour, Aaron était prêt à mourir sur l’estrade, pendu comme les autres criminels.


Second Life
“I pledge to keep you safe.”
Aaron se retrouvait donc sur l’estrade, en face de la corde qui allait le tuer. Les mains liées derrière son dos, il se sentait impuissant, sans force. La garde civile l’avait gardé en le nourrissant très peu. Son ventre était vide et le soleil plombant l’estrade le faisait suer. Pourquoi nourrir un condamné aussi, puisqu’il allait mourir, de toute façon. Aaron fixait la corde devant lui et se rendit compte qu’il avait passé sa vie à se battre pour exister. Que ce fut pour protéger sa mère et lui-même, trouver de quoi survivre. Et ce qu’il avait eu, il l’avait perdu. Sa mère, son chien, sa femme. Tiffène lui manquait terriblement. L’homme était en colère contre tout Thédas. C’était un cercle infernal, la pauvreté qui menait au délit, qui menait à plus de pauvreté, ou bien la mort.

Quand un homme apparu pour se placer devant l’estrade, la tête caché sous un capuchon. Il demanda à la garde civile d’arrêter, gardes qui ne le prirent pas au sérieux. En même temps, personne ne prenait au sérieux quelqu’un comme ça. Quand il retira sa cape, quelques personnes dans la foule poussèrent un cri surpris. Reyner Cousland. Le grand Héros de Férelden, tout le monde le connaissait. Tout le monde sauf le mec qui venait du fin fond de la campagne et qui avait passé l’entièreté de sa vie à éviter tout ce qui se rapprocher de près ou de loin aux nobles (sauf pour les frapper évidemment). Reyner Cousland, le gars, non, l’enfant, qui avait terrassé l’Archidémon et stoppé l’Enclin. Ce type-là daigna de sauver la vie d’un paysan comme lui, sans même demander s’il avait commis le meurtre. L’expression d’Aaron devint si amère, de se faire sauver par quelqu’un comme lui.

C’est ainsi qu’il se fit conscrit par la Garde des Ombres. Sauvant sa peau d’une sentence à mort, il ne repartit cependant pas vraiment le cœur léger et la bouche en cœur. Il se demanda si c’était vraiment ce qu’il souhaitait. Continuer de vivre, continuer de se battre pour exister. Pour un projet plus grand que lui cette fois, et peut-être que cela avait du sens. Ces hommes et femmes qui combattaient pour terrasser l’engeance, portant leur uniforme de la Garde avec fierté. Aaron se laissa petit à petit tenté de penser qu’il avait aussi sa place au sein de cette Garde. On lui donna de quoi s’équiper, une longue épée, et une armure, bien qu’il ne s’agissait pas encore celle aux couleurs bleue et blanche.

C’est lors d’une mission pour sauver un village de quelques engeances, et d’une infestation d’araignée bien ignoble, qu’Aaron découvrit sa belle. C’était une épée forgé d’un métal rare, dont l’enchantement prévenait la dégradation ou la cassure de l’arme. Il ne l’a jamais quittée depuis. Quant à son "supérieur", car Aaron refusait de le considérer comme tel (sans le lui dire cependant puisqu’il en valait de sa survie), il ne savait pas où le placer. Sa nature naïve et positive le rendait moins agaçant que les autres. Mais Reyner gardait une fierté digne d’un noble. A vrai dire, Aaron se retrouvait à éprouver une certaine curiosité pour l’homme, jusqu’à le titiller quand il le pouvait, avec de l’humour. Il avait même très rapidement jarté les titres quand ils étaient seuls à seul. Ainsi, il était simplement Reyner. Après quelques missions du même type et beaucoup d’entraînement, ils se dirigèrent vers Fort Bastiel, pour une surprise.

… Le rituel d’admission, dont Reyner s’était bien gardé de lui faire part avant. Evidemment tout le monde disait qu’il s’agissait d’un secret, mais en réalité, c’était surtout pour éviter que la conscription ne marche pas. Cela ne dérangeait pas Aaron. Il n’avait rien à perdre après tout, à part sa vie, et à quoi bon se trouver dans la garde, s’il ne devenait pas Garde ? Le but du rituel était de boire du sang d’engeance, et pour être honnête l’homme avait cru d’abord qu’il s’agissait d’une sorte de blague ou de bizutage, car cela ressemblait à une sorte de rituel de fanatique religieux. Quand il vit la première personne boire le sang d’engeance et mourir, son sang se glaça. En vérité, même si l’homme avait l'impression d'avoir tout perdu, il possédait toujours sa vie (et sa belle aussi mais qui vivait pour une épée ?). Mais il n'avait plus le choix, fuir était une condamnation à mort. Il but donc à son tour.

La première chose dont il se souvint après avoir bu était ces horribles cauchemars remplis d'Archidémons, et ensuite la sensation d’être différent. Pour cause, Aaron était devenu un Garde des Ombres. Il faisait officiellement partie de la Garde, et arborait parfois leurs couleurs. D’une certaine manière, le fait qu’il n’était pas mort, convainquit l’homme que sa vie n’était pas finie, et qu’il avait une utilité dans ce monde. Alors il continua, son corps se couvrant petit à petit de cicatrices, ses cheveux poussant puisqu’il avait décidé de les garder mi long depuis la mort de Tiffène, en sa mémoire. Petit à petit, il donna un sens à sa souffrance, et surtout réussit à voir un futur.

Et sans mentir, Reyner faisait partie intégrante de cette vie. Parce qu’Aaron était la personnification de l'expression "Qui aime bien châtie bien", il en fit voir des vertes et des pas mûres au Garde-Commandeur. Une partie de lui voulait lui faire payer ce rituel tout pourri, et l’autre ne pouvait s’avouer le fait qu’il y avait plus que cela. Heureusement pour Aaron, puisqu’il aimait sa nouvelle vie, remplit de plus de rire que toute sa première, cela ne le dérangeait pas d’être puni une énième fois à faire la garde de nuit. Il s’était fait quelques connaissances aussi, les autres disciples de Reyner, comme la belle (et un peu folle) Tullia. Ce qu’il préférait, c’était sans aucun doute le fait d’amener de nouvelles rumeurs concernant le Commandant de la Garde, partiellement pour déstresser les nouvelles recrues, mais aussi pour regarder les réactions de la personne qui semblait accaparer son attention plus qu’elle ne l’aurait dû.

Apparemment le charme et la puissance d’Aaron suffisait à lui éviter de se faire tuer sur le champ par son supérieur. Plus encore, ces atouts-là lui donnèrent une place spéciale dans le cœur du Garde-Commandant. Car si Aaron était remplit de passion pour son supérieur, la réciproque était vraie. L’homme était ainsi devenu totalement loyal à Reyner. Une loyauté qu’il ne pensait ne pas être capable d’avoir, faute d’être né du sang de noble. Une loyauté qui conquit le Garde-Commandant avec passion, tout en servant sous ses ordres. Cela leur permettait, à tous les deux, d’oublier la peine des années d’avant, de devenir riche d’émotions et de rires, de profiter jusqu’à ce que la tempête arrive.

[EN COURS]


Last Life
“I could never hurt him enough to make his betrayal stop hurting. And it hurts, in every part of my body.”
Ici, tu nous rédigera un minimum de quarante lignes, sous la forme que tu souhaite (si tu comptes faire ton histoire en forme de dialogue, il faudra qu'elle ait un minimum donc, de quarante lignes de narration, et non de parlotte). Si votre personnage est un prédéfini, votre nombre de ligne minimum devra être alors de cinquante. Allons, ça grimpe très vite lorsque l'on retrace les événements arrivés précédemment dans sa petite vie palpitante !
OUI CA VA ETRE LONG COMME HISTOIRE DESO PAS DESO.



PROCHAIN NIV. :
Reyner CouslandArrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] D3ku
Reyner CouslandArrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] D3ku
The Hero of Ferelden ⊱ Grey Warden
— PSEUDOs : Pendräagon.
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Présent.
— MISSIVES : 447
— DC&TC : Glorfindel Mien'Harel (+) Seth.
— PRESTIGE : 521
— PAIRING & OTP : Reylistair shipper forever.
— CRÉDITS : moi (+) noobito
Arrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] 8euj
— ICONE (100x100) : Arrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] Mc3n — NATIONALITÉ : Il est Alamarri.
— ÂGE : Reyner possède vingt-sept ans.
— PROFESSION : Commandant des Gardes de Ferelden.
— FACTION : Garde des Ombres.
— ARMES : Il est armé d'une très belle épée Orlésïenne et d'un bouclier comportant l'écusson des Cousland.
— AMOUREUSEMENT : En couple avec Alistair Theirin, ancien ami et frère d'arme pour qui il avait toujours éprouvé des sentiments sincères et profonds.
— O.SEXUELLE : Bisexuel.
Posté Ven 8 Déc - 17:17
MEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEH Arrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] 679898136 Arrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] 679898136 Arrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] 679898136

Re-Bienvenue à toi, héhéhé Arrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] 3207906026

Bon courage pour le reste de cette fiche très prometteuse Arrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] 2475803020 Arrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] 2475803020 Arrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] 1765704891


The Calling of the Warden.
THE CITY OF THE DEAD ⊹ I'M SCARED OF WHAT'S INSIDE MY HEAD, WHAT'S INSIDE MY SOUL ; I FEEL LIKE I'M RUNNING BUT GETTING NOWHERE. FEAR IS SUFFOCATING ME, I CAN'T BREATHE, I FEEL LIKE I'M DROWNING, I'M SINKING DEEPER. WHITE LIGHT FADES TO RED AS I ENTER THE CITY OF THE DEAD. I FEEL IT BURNING THROUGH MY VEINS, IT'S DRIVING ME INSANE, THE FEVER IS RISING, I'M GOING UNDER.

PROCHAIN NIV. :
avatarArrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] D3ku
avatarArrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] D3ku
Invité
Invité
Posté Ven 8 Déc - 20:47
Bonne chance pour ta fiche ça promet Arrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] 1407332985
PROCHAIN NIV. :
avatarArrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] D3ku
avatarArrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] D3ku
Invité
Invité
Posté Ven 8 Déc - 22:08
Rebienvenue ! Ce perso m'est fort sympathique Arrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] 1968096591 Et l'histoire est déjà super intéressante. Bon courage pour la suite !
PROCHAIN NIV. :
avatarArrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] D3ku
avatarArrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] D3ku
Invité
Invité
Posté Ven 8 Déc - 22:23
Reeeee ~ ! Copain de la Garde *o* !
PROCHAIN NIV. :
avatarArrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] D3ku
avatarArrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] D3ku
Invité
Invité
Posté Dim 10 Déc - 16:58
Merciiiiiiiii pour votre accueil mes chers !
PROCHAIN NIV. :
avatarArrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] D3ku
avatarArrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] D3ku
Invité
Invité
Posté Dim 10 Déc - 17:10
Il faut trop qu'on se fasse un lien ! Obligé Arrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] 1585302345 !!!
PROCHAIN NIV. :
Arrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] D3ku
Arrête de faire ton Ours Reyner [En Cours] D3ku
Contenu sponsorisé
Posté
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum