PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Lord of revassan ⊱ Mien'harel
— PSEUDOs : Pendräagon
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Présent.
— MISSIVES : 269
— DC&TC : Reyner Cousland (+) Seth.
— PRESTIGE : 207
— CRÉDITS : phobs (+) moi

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Dalatien et descendant direct de Shartan.
— ÂGE : Glorfindel possède dix neuf ans.
— PROFESSION : Leader du mouvement Mien'Harel, chef de la cité Revassan.
— FACTION : Mienh'Harel, évidemment : les elfes rebelles.
— ARMES : Deux sabres dalatiens.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire.
— O.SEXUELLE : Bisexuel.
Posté Mer 29 Nov - 20:28

Glorfindel Mien'Harel
do not fear, because i am here.
NOM & PRÉNOM(S) ✶ Glorfindel, nom choisi par les soins de sa très chère et défunte mère. SURNOM ✶ Personne ne lui en a donné à ce jour, mais on peut en trouver assez facilement avec le prénom qu'il a. D'ailleurs, un surnom qui lui irait bien : Glory. Comme la gloire. AGE ✶ Glorfindel vient de fêter ses dix neuf ans. NATIONALITÉ & LIEU DE NAISSANCE ✶ Dalatien de pure souche, Glorfindel est né au sein de la forteresse Revassan. PROFESSION ✶ Leader du mouvement de fondation d'un nouvel empire elfique, favorisant la cessation du racisme, discrimination et esclavagisme des elfes. LIEU DE RÉSIDENCE ✶ Revassan, cité des elfes libres. SITUATION AMOUREUSE ✶ Glorfindel est célibataire. ORIENTATION SEXUELLE ✶ Peu lui importe le sexe de ses partenaires. La jeunesse lui tend les bras : la découverte de ses sens et de ses préférences reste à se faire forger de par ses expériences. FACTION & RANG ✶ Mien'Harel. ARMES ET/OU MAGIE ✶ Glorfindel se bat avec deux sabres elfiques de grande manufacture qui lui vient de son père. LANGUE PARLÉE ✶  Dalatien, Universel. Il a des notions d'autre langues de par les études qu'il fut étant enfant mais n'est pas trilingue pour autant.


Tout sur ton personnage
on veut tout savoir de lui.
CARACTÈRE + Si de son père Glorfindel tien sa beauté, il est impossible de nier que son caractère a été largement influencé par sa mère. Le leader de Mien'Harel est un fin stratège. Éduqué dès son plus jeune âge par des professeurs reconnus, son intelligence se développa à pas de géant plus il grandissait : sa mémoire est, de loin, son avantage le plus précieux. Ce qu'il lisait ne sortait jamais de sa tête. Les informations qu'il gagnait étaient toutes rangées quelque part, prêtes à être réutiliser lorsqu'il en avait besoin, que ce soit lors d'une discussion ou d'un conflit de convictions et de connaissances. Calculateur, il sait presque par instinct désormais comment manipuler les situations à son avantage.
De sa mère, Glorfindel hérita d'une détermination faite de diamant. Indestructible, sa vision des choses et du monde le fortifia vers les idéaux que ses parents lui avaient légué lorsqu'ils périrent. Juste et droit, c'est une personne de confiance et qui tien ses promesses et ce même si sa vie est en jeu. Son peuple lui est plus précieux que la plupart de ce qu'il possède.

Toutefois, Glorfindel reste quelqu'un de particulièrement trop jeune pour se retrouver dans une situation telle que la sienne : toute l'intelligence du monde n'empêchera pas le jeune leader de commettre des erreurs. Pour éviter cela, il se confie à son chef des armées, Aerandir : un elfe particulièrement doué et ayant une parfaite connaissance des stratèges de guerre. Il aura toutefois une facilité à perdre patience si l'on tire trop sur la corde.
Malgré le fait que Glorfindel possède de grande qualités, il détient aussi des défauts : Impulsif, le jeune leader écoute bien trop souvent ce que son cœur lui dicte plutôt que d'écouter ce que la petite voix dans sa tête essaie de lui communiquer. Trop de pression sur ses jeune épaules n'est pas réellement bon pour lui et le pousse parfois à douter de ses propre compétences et décisions. C'est lorsqu'il pense à ses très chers parents décédés que ses doutes s’envolent, seul réel réconfort étant donné sa position délicate.
Depuis petit, entendre les histoires de ses ancêtres et en particulier celles du Thane Shartan lui a toujours donné l'impression de devoir se démarquer de tout le monde, le poussant à être intransigeant envers lui-même. Cela s'est néanmoins adoucit depuis la mort de ses géniteurs.
✶✶✶
PHYSIQUE + Glorfindel possède de long cheveux aux ondulations multiples dont la couleur se trouve entre le roux et le blond vénitien. Il a une hétérochromie des yeux : la couleur principale de ses prunelles est bleu mais leur centre — région se trouvant autour de la pupille — se trouve être ambrée. Son visage est témoin de sa jeunesse : sa peau semble lisse et délicate, tandis que ses traits fins mais masculins sont en valeur lorsqu'ils sont accompagnés de sa longue chevelure.
Mesurant une taille que l'on dirait répandue, Glorfindel reste dans les normes avec ses un mètre soixante seize. Il s'habille de vêtements aux couleurs tantôt douces, tantôt sombres.
✶✶✶
ANECDOTES + Le thé, sa grande passion. Il adore ça. Mine de rien, Glory est très frileux. Il adore les plantes. Quand le temps ne lui manque pas, il aime marcher dans les potagers de la cité afin d'aider un peu. Il adore le jeu du chat et de la souris. Il ne le dira que très peu, mais ses parents lui manque énormément. Il déteste faire signe de faiblesse physique ou mentale, surement à cause du poids qui repose sur ses épaules. Il adore les bardes et passe de temps en temps dans l'une des tavernes de Revassan pour écouter ces derniers chanter. Il adore aider son peuple. Ce n'est pas car il est Leader qu'il doit prendre tout le monde de haut, et ça, il l'a bien compris vu que c'est dans sa nature de ne pas agir comme ça. Glorfindel adore tout ce qui est sucré, mais n'en délaisse pas moins le salé. Il possède une dague qui lui est extrêmement précieuse et qui ne quitte jamais sa taille : c'est un présent de la part d'Ered, un elfe qu'il considère comme étant membre à part entière de sa famille.


Derrière l'écran
on veut tout savoir de toi.
NOM & PSEUDO ✶ Mon prénom dans la vie réelle est Jefferson, mais tout le monde m'appelle Jeff ou Pendräagon. :v ÂGE ✶ Vingt et une piges. TES PASSIONS ✶ Je suis artiste aquarelliste, 2D et 3D et développeur de jeu, Fondateur de FablesTown Studio. J'adore écrire, lire, la musique -et même en composer-, je passe le plus clair de mon temps à rêvasser. SÉRIES, FILMS, JEUX VIDÉO ✶  Mass Effect est de loin mon jeu favori, ma saga préférée of all times. Sinon j'adore Dragon Age, The Witcher, Uncharted, Dark Souls, Bloodborne, Assassin's Creed, Watch Dogs, Castlevania, Metal Gear, et bien d'autre encore. PRÉSENCE ✶  Forever and ever here. TON AVIS SUR LE FORUM ✶  Bootyful ! COMMENT AS-TU CONNU DA:I ✶  Bonne question, niark... TON DERNIER MOT, NIARK ✶  Long live the cheese.


All my life,
I have been fighting for this.
They try to keep me down but I just get higherII've been up, I've been down. Seen the world from the ground. But I hear the drumming, now my veins are pumping. Scraped my knees, bruised my heart, It's where you end, not where you start. I see them running, cause they see me coming. All my life, I have been waiting, I have been waiting for this.
PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Lord of revassan ⊱ Mien'harel
— PSEUDOs : Pendräagon
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Présent.
— MISSIVES : 269
— DC&TC : Reyner Cousland (+) Seth.
— PRESTIGE : 207
— CRÉDITS : phobs (+) moi

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Dalatien et descendant direct de Shartan.
— ÂGE : Glorfindel possède dix neuf ans.
— PROFESSION : Leader du mouvement Mien'Harel, chef de la cité Revassan.
— FACTION : Mienh'Harel, évidemment : les elfes rebelles.
— ARMES : Deux sabres dalatiens.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire.
— O.SEXUELLE : Bisexuel.
Posté Mer 29 Nov - 20:29
do not fear because i am here.
tant que la vie coulera dans mes veines, les elfes seront libres.
Ils étaient tous là, leurs regards attentifs braqués sur lui. Lui qui, la veille de ses dix sept ans, avait pleuré la mort de ses parents toute la nuit durant. Il s'avançait, l'air sûr, d'un pas gracieux avant de s'arrêter. En hauteur sur les marches du château, son regard hétérochrome sondait ce peuple, son peuple désormais, alors que son cœur s'emballait précipitamment dans sa poitrine.

Était-il prêt pour ça ? Allait-il réussir à maintenir la paix que ses parents avaient difficilement gagnés, symbole de toute leur vie ? Cet héritage, lourd et encombrant, il le lui revenait de droit. Il avait ça dans le sang. Et pourtant, trop de questions sondaient sans cesse son esprit. Trop d'attente et trop de pression. Stoïque était néanmoins le maître mot de son apparence. Il était présent, ne se permettant pas une seule seconde de faire fuir ses yeux de la vue qu'il avait, surplombant cette assemblée attentive. Ils avait besoin de lui, et il le savait.
Son inspiration se fit douce et discrète. Alors qu'il était prêt à délivrer les mots qu'il avait longtemps cherché, ses mains se posèrent avec délicatesse contre la rembarre de pierre face à lui. Prenant légèrement appui, c'est avec confiance et fierté qu'il éleva sa voix dans les cieux.
《 — Moi, Glorfindel Mien'Harel, vous jure de faire tout ce qui est en mon pouvoir afin d'honorer l’idéal de mes défunts parents. Je vous guiderais. Je vous aiderais. Ma main sera toujours tendue vers la vôtre. Tant que la vie m'animera, je ne cesserais de me battre pour notre cause. 》
✶✶✶

A l'abri de la cruauté du monde, dans une famille aimante et entouré des murs d'un magnifique château qui reprenait son allure d’antan, c'est ainsi que naquit Glorfindel. Cet enfant promit à de grandes choses pris sa première bouffée d'air au sein de Revassan, sous les yeux émerveillés de ses parents, ces deux êtres qui était à l'origine de ce mouvement fort et symbolique.
Lanella était une elfe Dalatienne aux origines autoproclamée : descendante directe de Shartan. Si ses affirmations semblaient totalement impossible à affirmer, l'objet qu'elle avait reçu de son père et qui se transmettait de génération en génération était pourtant une preuve suffisante : Glandivalis. Quel type d'objet était Glandivalis ? Une arme... Mais pas n'importe laquelle. Glandivalis ou encore appellée la mère des épées est l'épée qu'Andrasté offrit à Shartan lorsque ce dernier devint son champion officiel.

De ce magnifique héritage, Lanella avait créé bonheur et asile pour tous ceux qui le désiraient : Revassan, la cité des elfes libres, quartier général de Mien'Harel, les elfes rebelles.
A peine né, Glorfindel avait du prendre ses positions sans même le savoir. Mais contrairement à ce que l'on entendait des mauvaises langues, Revassan n'était pas un rêve idyllique irréalisable : la cité et l'ordre étaient bel et bien réels, pour le bonheur de chaque elfe ou Dalatien nécessitant un nouveau départ et un vrai foyer.

Son enfance fut florissante et brodées de magnifiques années d'éducation, d'amour, de paix et d'abondance. Toutefois, chacun voyait grandir en eux ses démons. Pour Glorfindel, les démons qui l'accablait étaient des plus étourdissants. Malgré les apparences qu'il arborait, sa fierté et son air sûr de lui ; il passait sans cesse son temps à se remettre en question. Maintes et maintes fois, ses yeux fixaient sa mère, Lanella, et cette question restait alors en suspend : « Suis-je aussi promis aux grandes choses dont ma mère a elle-même été promise ? Suis-je méritant de ce même avenir ? ».
Il tenta de laisser cette ombre grandissante loin de lui, mais comme tout démon, il était compliqué de fuir ce genre de pensées au quotidien.
✶✶✶

L'immense foule se mit à applaudir, son délectable aux oreilles de Glorfindel qui avait l'impression de réussir ce que ses parents auraient voulu de lui. L'impression, seulement ? Pour le moment, c'était une réalité et non un fantasme. Inspiré des actes victorieux de sa mère et animé de la même volonté, il était prêt à aller très loin.
Sourire à l'appui, l'héritier de Shartan regardait son peuple reprendre un semblant d'espoir. La mort de leur anciens dirigeants leur avait fait un sacré choc, la plupart ayant naquit et grandit ici, en sécurité, entouré des murs de la cité des elfes libres. Ils étaient en mesure de se demander comment les choses allaient évoluer désormais. Glorfindel était tellement jeune, après tout : rien ne leur indiquait qu'il serait un bon chef. Pourtant... Beaucoup du peuple de Revassan avait une confiance aveugle en lui. La foi, les parents du jeune leader l'avait redonné à leur peuple, suffisamment pour ne pas douter un seul instant de leur nouveau Thane.

Laissant effervescence continuer dans la foule en face de lui, Glorfindel tourna doucement son visage vers Aerandir, se devant de redresser la tête pour pouvoir le fixer droit dans les yeux. C'est en faisant un mouvement gracieux de la tête qu'il communiqua ce qu'il allait faire à son chef des armées.
Aussitôt l'ordre comprit, Aerandir saisit délicatement une magnifique épée, l'apportant doucement à son souverain. Les mains de Glorfindel caressèrent la garde de cette relique, héritage de ses parents mais aussi de son illustre ancêtre. Il la porta alors avec une attention toute particulière, se mettant de nouveau face à son peuple qui était redevenu silencieux, regardant avec attention leur jeune chef.
《 — Comme mon ancêtre avant moi, comme Thane Shartan, libérateur du peuple elfique et Champion d'Andrasté, je brandi à ce jour Glandivalis, la mère des épées, grandeur du passé de notre peuple. Laissez la peur de côté et embrassez la félicité de cette vie que nous avons tous mérité. De cette paix que nous protégeons. Je ne cesserais jamais de veiller au bien-être de notre patrie et de notre mouvement. Moi vivant, les elfes et les Dalatiens seront à jamais en paix au sein de Revassan et de Mien'Harel ! Sur le Thane Shartan, sur l'honneur de mes parents, sur Glandivalis elle-même ; je vous en fait la promesse ! 》

Une embrasée de joie saisissait le peuple de Revassan, faisant s'élever dans les airs des milliers de voix enflammées. C'est alors que Glorfindel, saisissant le pommeau de Glandivalis, brandit cette dernière en l'air, récitant avec aplomb de sa voix baignée de fierté et d'émotion sans limites la devise de sa défunte mère.
《 — La liberté ne peut être rendue ! Elle se gagne ! 》

Le leader de Mien'Harel était né. Celui qui rétablirait l'ordre et la paix au sein de son peuple dévasté et abusé depuis des années.



All my life,
I have been fighting for this.
They try to keep me down but I just get higherII've been up, I've been down. Seen the world from the ground. But I hear the drumming, now my veins are pumping. Scraped my knees, bruised my heart, It's where you end, not where you start. I see them running, cause they see me coming. All my life, I have been waiting, I have been waiting for this.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum