Dragon Age : Les Légendes de Thédas

PROCHAIN NIV. :
avatar"Avenir" ft. Louhara D3ku
avatar"Avenir" ft. Louhara D3ku
Invité
Invité
Posté Sam 21 Oct - 18:23



Avenir






Le temps n'était pas au beau fixe. Alors que je marchais pour aller en direction du sud de la tévintide, le vent se faisait frais et le soleil n'éclairait point mon chemin. Le froid avait prit possession de ces terres encore verdoyantes. Cela faisait bien quelques semaines que je vadrouillais ici et là, cherchant des hommes ayant besoin d'une escorte. Finalement, j'ai découvert un petit camp non loin de ma position. À première vue, je ressemblais à un homme qui n'avait point pris de bain depuis des lustres. Un homme qui ne s'était pas taillé la barbe depuis fort longtemps et dont sa mine renfrognée ne donnait pas envie d'aller à sa rencontre. Pourtant, alors que quatre hommes se tenaient face à moi avec des armes contondantes mal émoussées, je ris à gorge déployée et finie par me présenter. Leur expliquant que je n'étais qu'un simple vagabond et mercenaire, cherchant à travailler pour ceux qui seraient dans le besoin. Néanmoins, ils n'étaient pas très convaincus. Je leur montrais alors mon armure qui était cachée sous une houppelande en tissu brunâtre et ma grande épée. Leur contant un de mes périples,  en tant qu'ancien templier. L'un des hommes se souvint de moi. Il avait été le frère de celui avec qui m'avait parlé de l'ordre des templiers. Il me serra la main et me souhaita la bienvenue. En effet, ces marchands avaient besoin d'un coup de main pour leur charrette qui était quelque peu en mauvais état. Ceux-ci devaient se diriger vers Hasmal afin de délivrer des étoffes et quelques pieres. Je les aidai à remettre la roue en place qui s'était enfoncée profondément dans le sable. Il faisait plus ou moins chaud mais le vent nous permettait de respirer à plein poumon. Il n'y avait rien à l'horizon,des champs et de la verdure à perte de vue. S'étant écarté du chemin, ces hommes s'étaient égarés en partant de nuit et se sont retrouvés à cet endroit. Bien heureusement, ma venue pu leur être utile.

Ces marchands levèrent leur camp et se remirent en route. Deux devants et deux dans la charrette avec les coffres remplit de merveilles. Ils comptaient sur moi pour pouvoir retrouver la route. Il était temps de devenir leur guide. Bien entendu, ils m'avaient donné une petite quantité de pièces pour les avoir aidés à remettre la roue. Le temps passait, nous avions fini par retrouver le chemin. Je continuais avec eux afin de partir vers Hasmal. Nous nous dirigions vers une petite forêt afin d'éviter d'être aperçu rapidement par des créatures rodant dans les parages. Nous avons rencontré quelques bêtes sauvages mais rien de bien intéressant. Avançant lentement, cette carriole manquait de s'écrouler tous les cinq mètres, je regardais face à moi et espérais arriver très rapidement. Nous dormions à la belle étoile, cherchant une clairière où un espace assez grand pour nous reposer. Un petit ruisseau nous permettait de nous abreuver ainsi que les chevaux. J'ai dû partir chasser avec l'un d'eux pour pouvoir nous nourrir. La survie, ça me connaissait. Plus tard, alors que nous venions de traverser la forêt, un vent froid nous gela sur place. Je resserre ma houppelande et cette armure qui émet des cliquetis a chaque mouvement de mon destrier ainsi que le bruit des sabots et de la charrette ne nous rendait point discrets. Pourtant, nous n'avons point rencontré de viles créatures si ce n'est que des sangliers et des cerfs, des lapins et toutes sortes de rongeurs. Nous approchions d'Hasmal, retrouvant un semblant de chemin boueux, sous la pluie. En tout, nous avons dû mettre une dizaine de jours.

Le trajet fut long et ennuyeux mais revoir ces terres me donnait du baume au cœur. Nous venions de croiser quelques fermiers qui nous saluaient de la main et reprenaient leur travail dans les champs. La cité qui se dressait devant moi était incroyable avec son architecture et toutes ses banderoles. Je relevais ma capuche, prenant un grand bol d'air et m'arrêtai en face de la grande porte où deux gardes nous demandèrent notre identité et vérifiant la cargaison. Une fois que tout avait été vérifié, nous avons pu rentrer et découvrir Hasmal avec quelques plantes gelées, le toit des maisons recouvert d'un petit duvet et les fenêtres embuées. Les matins étaient bien frais. Les marchands me tendirent un petit sac contenant quelques piécettes. Me laissant là, au beau milieu du passage, ils reprirent leur chemin afin de délivrer leurs marchandises. Quant à moi, je décidais de placer mon cheval dans une écurie et de me poser un peu dans une taverne, buvant et mangeant avec l'argent que je venais d'obtenir. Deux heures plus tard, j'étais repu et une petite marche dans Hasmal pour digérer ne me ferait pas de mal mais avant, je pris une chambre pour la nuit et demandais à prendre un bain afin de me décrasser. Ainsi, dans de l'eau bien chaude, je me sentais revivre. L'eau devint vite d'une teinte brune mais grâce au savon, je pouvais redevenir un bel homme. Je retaillais ma barbe seul après avoir vu une lame et maintenant, je pouvais enfin sortir et me sentir beau, fier et parfait. Aujourd'hui, ce serait repos et profiter des quelques pièces que je venais d'obtenir pour me faire plaisir.
PROCHAIN NIV. :
avatar"Avenir" ft. Louhara D3ku
avatar"Avenir" ft. Louhara D3ku
Invité
Invité
Posté Lun 23 Oct - 0:15






◇ Avenir ◇





A en observer la construction de cette tour, on pouvait remarquer une légère courbure au niveau du toit, indiquant parfaitement un désaxement de sa pointe métallique où trônait une girouette. Les tuiles brunies par les longues années exposées aux intempéries démontraient la vieillesse de la cage d’escalier dans toute sa hauteur.  Les murs étaient recouverts de mousse, et un écriteau usé ornait le linteau de bois qui portait toute la structure de pierre avec écrit en névarran « le créateur veille ».

J’entendis un bruit, et ma tête se détourna de l’attention que je portais à cette vieille tour pour voir Hordrin s’approcher de moi, revenant après avoir fait affaire avec les nains dans cette ville. Les femmes n’était pas admises lors de négociations, j’avais dû rester dehors, en m’occupant d’une autre manière.

Mon camarade s’approcha et se laissa lourdement tomber auprès de moi, sur ce petit muret de pierre où j’étais assise en tailleur. Sur mes genoux, il observa en regardant au travers de ma longue chevelure bouclée, un livre ouvert, avec cette tour que j’observais griffonné dedans.





《 - Vous dessinez encore ? 》





《 - Je dessine comme vous le dites, car je n’ai pas pu me joindre à cette réunion qui avait l’air tellement passionnante que le soleil s’éclipse déjà dans le ciel. 》

D’un rire bien gras, il me rappela que je n’avais pas le droit d’assister à ces réunions, que les nains d’ici étaient plus minutieux sur les règles qu’ailleurs. Et quelles règles d’ailleurs, cette bande de machos avaient juste peur que je sois plus habile en affaire qu’Hordrin. D’un geste sec je refermais mon livre, qui contenait toutes mes recherches sur l’architecture de mes aventures, que j’écrivais depuis plusieurs mois pour le faire éditer pour l’université d’Orlaïs. Le moindre détail, le moindre croquis était important pour faire un ouvrage de qualité.

Comme mon compagnon tenait mon sac je lui plaquais le bouquin sur son torse pour qu’il le récupère, d’un geste assez agressif qui le fit encore rire. Il n’était pas un mauvais bougre, mais c’était un nain, un vrai un dur. Notre espèce était connue pour ne pas être une des plus courtoises ou sympathique, mais on avait des principes fondamentaux, autant à Orzammar qu’en tant que surfacien. Moi, je suis issue de 3 générations de sculpteurs d’Antiva, mais j’ai toujours su maîtriser la langue naine. Mon compagnon d’arme, Hordrin Anthrakas, était le fils d’un noble nain d’Orzammar, mais avait été banni à la surface pour ne pas avoir assumé son rôle de successeur. Je me demandais toujours ce qu’il avait fait, il ne m’avait encore rien dit à ce sujet.  





《 - Combien avez-vous négocié ? 》





《 - 35% de la trouvaille. J’ai essayé de demander plus mais malheureusement ils ne voulaient pas dépasser les 20% dès le départ. 》





《 - Seulement !? Je dois ramener bien plus que cela au fort de l’aile du griffon ! Comment on va faire pour trouver plus de ressources maintenant ? 》





《 - Calmez-vous ma jolie, j’ai un plan de secours. J’ai été piocher une carte au marché noir contenant l’emplacement d’une mine d’un noble pas loin d’ici. On ira se servir pour compenser nos manques. 》





《 - Génial, pourquoi doit-on toujours passer par le marché noir ? 》





《 - Je trouve cela réglo, moi. 》

Il se leva et se dirigea vers les couverts, qui menaient vers l’avenue marchande. Tout de pierre bâtie, la construction filait plusieurs mètres entre deux maisons gardées par des nains, et une fois que nous atteignîmes les rues marchandes, je me retournais vers lui pour lui réclamer la suite.





《 - Bien, que faisons-nous ? On y va ? 》





《 - Ne soyez pas impatiente. Comme vous l’avez dis la nuit ne va pas tarder à tomber, le soleil décline dans le ciel. Personnellement j’aimerais bien éviter les loups et les varghests, mais si son excellence a envie de finir en morceau durant la nuit…  》





《 - vous ressentez encore ce qui se passe dans la pierre, non ? On peut y aller sans problème si vous… 》

Malgré mon enthousiasme Hordrin était ferme sur sa décision. Il était un excellent guerrier mais ne semblait pas apprécier les attaques en meutes, et malgré mes supplications aller dans les grottes pendant la nuit ne l’enchantait pas. Mais en bonne noble que j’étais, je voulais tout et tout de suite.





《 - Navré Noble Dame je suis catégorique. 》





《 - Allez, il ne fait pas encore nuit ! 》





《 - Je connais ces régions, le point de rendez-vous est suffisamment loin pour que la nuit tombe lors de notre arrivée, c’est non. 》

Il reprit la route, me contournant comme un obstacle quelconque sur son chemin. Il savait que je n’appréciais guère la solitude – et qu’il avait mes affaires – alors je m’empressais de le suivre. On descendait une ruelle, et descendions vers le marché où était situé l’auberge où nous allions passer la nuit. Il faisait encore jour et le marché était encore noir de monde à cet instant.





《 - Parfait, où allons-nous je vous prie ? 》





《 - Après une négociation pareille, je vais m’arroser le gosier. On file à la taverne. 》





《 - Ah, d’accord, vous avez le sens des priorités, vous. 》





《 - Je suis réaliste, princesse. Et je vous l’ai dis : Si vous voulez y aller, c’est sans moi. 》

On descendait sur la place, on avait quelques mètres à faire avant de rejoindre la taverne. L’endroit était animé et la foule particulièrement envahissante quand on était des nains. Les gens ne regardaient pas vraiment quand ils marchaient, n’hésitant pas à pousser pour se frayer un chemin. Pour éviter de me retrouver seule au milieu de cette foule, je restais accrochée à mon compagnon de voyage. Les hommes étaient vraiment trop grands pour moi...

#cc66ff
PROCHAIN NIV. :
avatar"Avenir" ft. Louhara D3ku
avatar"Avenir" ft. Louhara D3ku
Invité
Invité
Posté Ven 22 Déc - 21:30



Avenir






Sortant de ma chambre, je descends les escaliers qui émettent un grincement sinistre. Il commence a y avoir du monde en bas et je ne souhaite pas rester dans cet endroit. Cherchant un havre de paix pour reposer mon esprit, ne prenant avec moi que le strict minimum, je me dirige à l'extérieur de la taverne. L'aspect brumeux de ce matin s'était dissipé ainsi que le petit duvet blanc sur les toits des maisons. Les quelques pièces dans ma bourse tintillent a chacun de mes pas. Me sentant plein d'énergie, je regarde ce qui m'entoure avec grand intérêt, scrutant du regard chaque passant, les saluant au passage. Je me sens à l'aise sans savoir où je me dirige . La place du marché est bondée et je pressens que quelque chose risque de m'arriver. Surement un achat impulsif après être passé devant un stand, où se tiendrait de jolis objets. Pourtant, je ne suis point un homme matérialiste mais, il m'arrive d'aimer des objets pour leur beauté ou leur aspect atypique. Autour de moi, des hommes et des femmes emmitouflés dans leurs vêtements.

Au détour d'une ruelle, continuant ma marche tranquillement, je finis par croiser le chemin de deux personnes de petites tailles. Une femme aux cheveux rubis et un homme à l'air grincheux. J'allais tracer mon chemin, partant sur la gauche mais le petit homme me barre la route. Je tente à la dernière minute de partir sur la droite mais, celui-ci fait de même.  Je le regarde. Il semble me regarder. Je m'arrête.

- Madame, monsieur. Bonjour. Puis-je me permettre de vous signaler mon intention de passer dans cette rue. Malheureusement, monsieur le nain, vous êtes sur mon chemin. Ne souhaitant point vous heurter, il serait préférable de vous écarter je vous prie.

Je me rends bien compte que ce que je venais de dire n'était pas du tout le genre de phrase que je sortirai en temps normal. Cependant, ma gaieté et mon entrain ont fait de moi un nouvel homme aujourd'hui. Il m'arrive parfois de me dire, que je ne suis pas moi-même après quelques semaines trépidantes comme celles-ci dernièrement. Il y avait tellement de chemins à parcourir, de petites bestioles à écorcher vives, de paysages à découvrir que... je divaguais. Tout autour de nous, quelques personnes continuaient leur chemin, certains nous observant du coin de l'oeil avec un petit rictus. Sans la moindre mauvaise intention du monde, je sens que je venais de mettre un pied dans le pâté.

H.S : Je suis de nouveau disponible et reviens enfin sur le RP. Pardon pour le temps d'absence et pour ce petit texte,
je reviens doucement à l'écriture !
PROCHAIN NIV. :
avatar"Avenir" ft. Louhara D3ku
avatar"Avenir" ft. Louhara D3ku
Invité
Invité
Posté Mar 26 Déc - 1:40






◇ Avenir ◇





En sortant au détour d’une ruelle, Hordrin traîna des pieds, alors que je me retournais pour voir sa progression. Dans un soupir las, je m’arrêtais, déjà qu’il ne voulait pas partir en expédition maintenant, pourquoi devait-il traîner les pieds pour rejoindre une satanée taverne ?





《 - Hordrin ! 》


Il leva les yeux, l’air grincheux comme à son habitude et avança à mon niveau avant de reprendre les devants. La foule s’était écartée puisque nous nous étions glissés dans une petite ruelle, mais voilà qu’une fois au-dehors, le nain se retrouva nez-à-nez avec un homme passant par là. En voulant l’éviter, ce dernier fit un pas de côté pour se retrouver face à un nain qui s’amusait à l’empêcher de passer.





《 - Mais que faites-vous !?


Je m’adressais à lui dans le langage de la pierre, afin que l’étranger ne comprenne pas, cela était déjà bien assez humiliant comme cela.





《 - Vous, alors…


Il ignorait complètement ce que je lui disais, à la moindre occasion. Il aimait m’embêter visiblement, il méritait que je lui en colle une.





《 - Madame, monsieur. Bonjour. Puis-je me permettre de vous signaler mon intention de passer dans cette rue. Malheureusement, monsieur le nain, vous êtes sur mon chemin. Ne souhaitant point vous heurter, il serait préférable de vous écarter je vous prie. 》


Hordrin le regarda avec étonnement. Cet homme n’avait pas la tronche à parler de cette manière, c’était comme de dire qu’un nain pouvait avoir des manières Orlésienne. Il ria de bon cœur d’abord pour se moquer de ce type, puis en me regardant avant de se rendre compte du fond de sa pensée, probablement. Puis il cessa et lui répondit





《 - Pas me heurter, me dis-tu ? HAHA ! Cela ne me donne que plus envie ~ 》





《 - Hordrin, ça suffit ! 》





《 - Quoi ? Notre mission est terminée, j’ai envie de me détendre un peu 》





《 - Vous n’êtes pas possible, chaque fois c’est pareil, vous vous sentez obligé de lancer un duel à la première personne que vous croisez !! Excusez-le, il est quelque peu…. Têtu. 》


Je me jetais contre lui pour le pousser d’un pas sur le côté, permettant alors de libérer le passage à cet homme.





《 - Vous êtes désormais libre de passer Monsieur. 》


#cc66ff
PROCHAIN NIV. :
avatar"Avenir" ft. Louhara D3ku
avatar"Avenir" ft. Louhara D3ku
Invité
Invité
Posté Mer 17 Jan - 10:43



Avenir






Il fallait que je tombe sur ce nain, le genre qui aime bien titiller et chercher la bagarre. Je le toise du regard, l'observant sur les moindres détails. Ses cheveux ne sont pas vraiment soignés, il a un visage bien marqué par ses différentes aventures. Il est comme le chien qui vit pour son maître, montrant les crocs au moindre inconnu qui passe près de lui. Fort heureusement, cette dame tient à calmer la tension. Elle avait de jolies formes, ses cheveux doux et d'une couleur atypique étaient brossés, ondulant sur ses épaules. Ce qui m'interpelle le plus reste ses yeux couleur azur. On  dirait deux joyaux scintillant de malice. Je n'ai pas pour habitude de voir des femmes naines aussi distinguées. Je ne connais pas vraiment la hiérarchie chez les nains. Ils sont un peuple assez mystérieux pour moi. Tout ce que je sais, je le connais de fables et de contes. On m'avait toujours évoqué que, les femmes naines portaient la barbe. Il s'agissait là de fabulations grotesques ! A trop réfléchir, je me perds dans mes réflexions et reste planté là, un instant, avant de reprendre mes esprits.

- Vous êtes bien aimable, ma dame. Cependant, puisque votre ami semble vouloir se trémousser à la taverne, pourquoi ne pas l'y laisser seul et m'accompagner au marché ? Je suis à la recherche d'un bien … excentrique ! Sauf si vous avez besoin de repos. Auquel cas, je vous retrouverai à la taverne. Je risque d'y séjourner quelques temps.

Je décerne un sourire amicale envers cette princesse. Je me doutais qu'en disant cela, son « gentilhomme » pourrait voir en moi une menace. Heureusement pour lui, je n'étais pas ce genre de malade mental à vouloir tuer quelqu'un pour sa richesse. A vrai dire, je n'en ai que faire de l'argent. Je suis plutôt là pour rechercher ma sœur, avoir des indications et retrouver la paix intérieur. C'est bien plus poétique et chevaleresque. Seulement, mon éthique a du légèrement changer ces quelques temps à cause d'un bien grand mal qui me ronge. Le lyrium rouge. Cette pensée soudaine qui me traversse l'esprit, me donne de légères crispations.

- Excusez-moi, j'ai reçu une blessure qui me fait encore souffrir. Cela ira mieux dans quelques temps. Au fait, je me nomme Artorias. Ravi de faire votre connaissance !

PROCHAIN NIV. :
avatar"Avenir" ft. Louhara D3ku
avatar"Avenir" ft. Louhara D3ku
Invité
Invité
Posté Dim 21 Jan - 15:10






◇ Avenir ◇





L’homme semblait perdu dans un premier temps alors que je contenais mon mercenaire. D’ailleurs Hordrin ne manqua pas de le narguer encore, malgré que je m’occupais de lui pour libérer la route à cet homme qui n’avait jamais rien demandé que de continuer sa route.





《 -  Vous êtes bien aimable, ma dame. Cependant, puisque votre ami semble vouloir se trémousser à la taverne, pourquoi ne pas l'y laisser seul et m'accompagner au marché ? Je suis à la recherche d'un bien … excentrique ! Sauf si vous avez besoin de repos. Auquel cas, je vous retrouverai à la taverne. Je risque d'y séjourner quelques temps. 》


Hordrin changea alors subitement d’expression sur son visage passant de mesquin à méfiant. Il ne tarda pas à me le rappeler dans le langage de la pierre en susurrant quelques mots à mes oreilles afin que seule moi l’entende.





《 -  Pour qui il se prend ce type ? Vous n’allez pas le suivre, princesse ?


Déjà qu’il se permettait de gérer mes affaires seul comme un grand, le voilà à me donner des ordres. Je n’étais pas une petite fille inoffensive non plus s’il m’arrivait quelque chose. De plus il ne semblait pas des plus hostiles malgré son petit air fatigué. J’écoutais d’une oreille Hordrin qui grommelait dans sa barbe, puis affichais un grand sourire à cet humain en face de moi.





《 -  Mais avec grand plaisir mon bon Monsieur, je me ferai une joie de venir avec vous ~ 》


Il était rare de voir des personnes aussi courtoises par ici et cela me suffisait pour suivre. Après tout la mauvaise humeur d’Hordrin commençait à me peser en toute franchise. Je me détachais de lui et me rendit vers cet inconnu pour me saisir de son bras et partir avec lui sous l’air ébahie du nain qui était avec moi.





《 -  Je.. vous… 》





《 -   A plus tard, Hordrin ! 》


Nous nous mettions en route rapidement, alors que je laissais en plan mon protecteur sans vraiment savoir ce qu’il avait l’intention de faire. Mais en réalité, Hordrin se vexa et parti en direction de la taverne, tout seul.





《 - Vous m’avez l’air dans un grave état, mon ami. Est-ce la fatigue du voyage ? 》


Il avait un accent Tévène, il devait forcément venir du Nord, et il y en avait de la route pour venir en ces lieux.





《 -  Excusez-moi, j'ai reçu une blessure qui me fait encore souffrir. Cela ira mieux dans quelques temps. Au fait, je me nomme Artorias. Ravi de faire votre connaissance ! 》





《 - Pour ma part je suis Louhara, je suis également enchantée de vous rencontrer messera. Vous venez de Tévinter ? Il ne me semble pas que vous soyez du coin non plus ~ 》


On redescendait les deux en direction du marché et une fois que nous arrivâmes aux portes de la foule abondante, je freinais la cadence pour lui demander alors.





《 - Que recherchez-vous, comme " bien excentrique " ? 》


#cc66ff
PROCHAIN NIV. :
"Avenir" ft. Louhara D3ku
"Avenir" ft. Louhara D3ku
Contenu sponsorisé
Posté
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum