Dragon Age : Les Légendes de Thédas

PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Sam 21 Oct - 11:28



Hallebarde
"Ha, Pèlerin... Je t'ai donné un but, un sens, et c'est comme ça que tu me remercies ?"

NOM & PRÉNOM(S) ⊱Hallebarde, on l'appelle comme ça SURNOM ⊱ l'engeance cornue (Ce n'est pas une engeance, mais par moments dans ses combats, il semble autant empathique que ceux-ci) AGE ⊱ 44 ans NATIONALITÉ & LIEU DE NAISSANCE ⊱ Il ne s'attache pas particulièrement à une nation, mais vient en revanche de Séhéron PROFESSION ⊱ Hallebarde fut un temps simple voleur, contrebandier également. Désormais, c'est un tueur à gages ou un mercenaire. LIEU DE RÉSIDENCE ⊱ Sans cesse en mouvement, il reste plutôt désormais du côté du nord de Thédas. SITUATION AMOUREUSE ⊱ Hétérosexuel, il n'aime pas les humaines - il a connu le pire avec l'une d'elles. FACTION & RANG ⊱ Partisan, tueur à gages ARMES ET/OU MAGIE ⊱Comme on peut le deviner dans son nom, Hallebarde manie une hallebarde. Fidèle arme qu'il possède depuis toujours dit-on, il ne s'en séparerait pour rien au monde, même si elle commence à rouiller. LANGUE PARLÉE ⊱ Il maîtrise le Qun et l'universel, ainsi que quelques mots élémentaires de Tévène.

Tout sur ton personnage !
on veut tout savoir de lui.

Arrogant ⊱ Fier ⊱ Ambitieux ⊱ Rancunier ⊱ Cruel ⊱ Sarcastique ⊱ Meneur ⊱


[PS d'entrée : L'histoire est incomplète. Seulement, certains passages sont précis car ils sont présents dans ma fiche, huehue ;P]

On me demande souvent comment j'en suis arrivé là. Que ce soit de par mes exploits criminels, mes ambitions démesurées, ou simplement ma solitude actuelle. Tout le monde sait que je fus à la tête de plusieurs hommes ou femmes, et pourtant je n'ai plus rien me rattachant à mon passé désormais. Excepté ce petit effronté.

Je viens de Séhéron. Je ne garde pas tant de souvenirs de cet endroit ; mon oncle voyageait beaucoup par bateau, et j'adorais partir avec lui. Déjà tout petiot, je naviguais avec lui, me faisant oublier l'espace de quelques mois toutes ces violences que ma mère, sa soeur, subissait de mon père, leurs engueulades à répétition, ou alors simplement la pauvre femme en larmes au milieu de la maison. Pour un môme, c'est dur de gérer ce type d'ambiance, mais ça le renforce.

C'est dans un port, alors que mon oncle commerçait dans son coin, que j'ai rencontré Obsidienne, une farouche fillette à l'époque qui s'était fait vendre par son père, premièrement parce qu'elle avait ces espèces de tâches blanches sur tout le corps, toutes dues à une anomalie de naissance, et deuxièmement pour gagner son pain. Mais Obsidienne était farouche, rebelle, et il fallait dire que même du haut de mes onze ans (elle en avait cinq), elle m'avait tapé à l'oeil. Alors j'ai fait ce que tout être ferait : je l'ai aidée à filer, et elle est montée avec nous. Mon oncle s'en fichait pas mal, que je la prenne avec moi. ... Enfin. Je l'appelle Obsidienne, mais elle n'avait pas vraiment de nom. Un peu comme moi. C'est en découvrant cette pierre bien des années plus tard qu'elle a décidé de se surnommer Obsidienne.

Rien de vraiment marquant à part ça dans mon existence relativement secouée. Un beau jour, alors que j'étais adolescent, un jeune homme impulsif, j'ai quitté mon oncle avec Obsidienne en se disant qu'il nous fallait nous débrouiller sur la terre ferme. Obsidienne voulait tellement voyager, alors... On a mis le pied à terre et on a commencé à explorer le continent.

Au fil des années, entre les brigands et les gardes, on a appris à se défendre. Mon hallebarde, je l'ai trouvée sur un cadavre en décomposition dans les plaines Exaltées. Avant, je me battais à mains nues, de temps à autre avec un petit couteau. Obsidienne s'est spécialisée dans le maniement de l'arc. Mais cette fière arme m'avait automatiquement fasciné et, surtout, aidé. C'était impossible pour moi de changer d'armes depuis, et ça doit bien faire vingt ans que je me bats fièrement avec.

Après coup, on avait décidé de se concentrer sur le mercenariat : on était fort, et on pouvait gagner notre pain en attaquant ou en volant les gens. Personnellement, ça m'était égal ce qu'on faisait, mais je dois dire qu'avec ce qu'on volait, je faisais de la contrebande pour gagner encore plus, donc disons que j'ai rapidement choisi la priorité entre les deux. Je ne remercierai jamais assez mon oncle d'avoir tout abandonné dans la vie pour s'adonner au commerce. Puis un, deux, une dizaine de gens de toute race et de tout horizon se sont joint à nous. J'en suis devenu le leader, et les Maraudeurs virent le jour. C'était un groupe de voleurs, j'en était le meneur et je l'ai toujours été. Nous avions des codes, des règles de vie de groupe et de partage de butin. C'était devenu carrément une famille, une fratrie dont j'étais l'aîné. J'avais très exactement vingt-quatre ans quand le nom Maraudeurs s'ajouta à la longue liste de surnoms ou de titres que j'avais.

Et pis un jour, à Dénérim...

Avec Obsidienne, on s'était dit qu'on irait se boire un coup à la taverne. On venait de voyager longtemps, et j'avais envie de passer un peu de temps avec elle. Et quand on est entré, on y découvrit un jeunot au comptoir. Il nous fixait avec un mélange de curiosité et de surprise, comme s'il n'avait jamais vu de grands cornus de sa vie. On s'est assis à côté de lui et on a commencé à discuter un peu avec. Le petit n'était pas très causant... Et finalement il s'est joint à nous et aux Maraudeurs. Pèlerin, qu'on l'appelait parmi nous. Calme, discipliné, il avait une notion de la justice que je n'ai jamais compris. J'ai toujours protégé les miens et c'était tout, lui, il défendait la cause de tout le monde. Même de ceux qu'il ne connaissait pas. Comment savoir si ces enfoirés masqués étaient sincères ? J'ai toujours eu l'impression qu'un jour, il allait se faire duper par ces raclures sans nom. Un moment, ça m'inquiétait carrément. Normal, il faisait parti de la famille, désormais.

Il y a trois ans, alors qu'on n'avait plus tant le moyen de se nourrir, le travail se faisant toujours plus rare et toujours plus négligemment payés, on s'était infiltré dans une demeure orlésienne. Le plan était simple : Pèlerin s'occupait du petit guignol, et nous, de la maison. On ne comptait pas partir les mains vides, quand même. Mais ... il allait falloir faire un choix. Pour les Maraudeurs. Pour ma famille. Pour mes frères. La petite famille s'était réveillée et allait s'en prendre à nous. Les Orlésiens savent se battre, contrairement aux apparences. Et le chef de famille s'en prit à un de mes petiots. Gravement blessé, je m'étais interposé juste à temps et, sans aucun remord, ma hallebarde le trancha en deux. On s'en était pris à ma race. ... Enfin, c'était un elfe, mais sa famille, c'est sa race. Ils allaient payer ces salopards de riches. Sa femme était elle aussi sur la défense, même si elle ne savait pas trop se battre. Tant pis. Elle voulait s'en prendre aux miens ? Alors, elle n'allait pas être épargnée. Shlack. Son corps tombe à son tour.

Quand je me suis tourné, après avoir entendu un cri de fillette, je l'ai aperçue, justement. En larmes, terrorisée. Je m'en approche lentement. Je ne suis pas du genre à tuer les enfants, donc je n'allais rien lui faire. Et cet abruti de Pèlerin s'est interposé. Et m'a attaqué. C'est cet épisode que je ne comprends pas. J'ai défendu les miens, et l'un d'eux me traite de monstre. Ce même qui préfère défendre de fourbes manipulateurs au lieu de ses frères et soeurs. Il voulait s'opposer à moi ? Eh ben, d'accord. Ce traître allait payer également de son sang. Mais Obsidienne s'interposa. Mon Obsidienne. Celle qui avait carrément vécu avec moi une bonne partie de sa vie, qui prenait la défense de cet effronté impulsif. Je l'aurais tué ce jour-là si elle n'avait pas été là.

A la place, il a détalé avec la petite sous le bras. Tant pis, ça fera plus de richesses pour nous. Mais Obsidienne ne comprenait pas comment je pouvais l'avoir laissé partir ainsi. Et là j'ai compris... Cet enfoiré de Pèlerin ne m'avait pas que trahi, il m'avait volé Obsidienne. Cette situation ne pouvait plus durer : je devais retrouver Pèlerin pour m'en débarrasser une bonne fois pour toutes.

La situation se dégrada rapidement. Petit à petit, tout le monde me tourna le dos, préférant écouter Obsidienne qui désormais me voyait comme un mal grandissant. Après tout ce qu'on avait vécu ensemble, tout ce que j'avais fait pour elle, la voilà contre moi également.

Les Maraudeurs n'existent plus aujourd'hui. Nous nous sommes tous séparés. J'ai perdu ma famille et Obsidienne à cause de Pèlerin. Rien que de prononcer ce nom, j'ai envie de tout détruire, comme il a tout détruit dans mon existence.

En quête de puissance, j'ai entendu parler des Venatori. Je ne les ai pas vraiment intégrés, mais j'ai collaboré avec bon nombre d'entre eux. J'ai tué passablement pour eux. Dans le fond, j'aime bien ma nouvelle situation : me voilà payé pour tuer des imbéciles capricieux. Je ne sais pas encore si je compte me mélanger à eux, mais ça se pourrait.



Oui, Hallebarde était amoureux d'Obsidienne. Il porte un très grand intérêt sur le lyrium rouge. Ne sachant pas où en trouver précisément, il se demande à quel point il serait fort s'il en consommait. Pèlerin était comme un petit frère pour lui, et il l'adorait en vérité. Cette trahison l'a profondément blessé. Il a eu une relation avec une humaine. Cette balafre légère sur son oeil en est un vestige. Son Hallebarde porte un nom [je laisse l'imagination s'installer pour ça :3], c'est sa chérie, un peu comme Bianca pour Varric. Il ne supporte pas qu'on lui mente : ça l'énerve facilement. Il possède quelques connaissances en navigation et en la lecture des étoiles pour se repérer. Son père était du Qun, mais lui a réussi à l'éviter. C'était d'ailleurs parce que sa mère y était opposée qu'elle se faisait battre. Chacun son sens de la justice, mais pour sa part, il préfère défendre ceux qu'il considère comme des membres de sa famille. Aujourd'hui, étant seul, il est désormais davantage cruel et sans pitié avec le monde entier. Il fut un temps, après l'ouragan Pèlerin, où il était alcoolique. On peut dire que cette époque a relativement fini.  


Toi qui lis ce prédéfini !
on veut tout savoir de toi.


PRÉCISIONS & INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES ⊱  
Salutations, toi !

Tout d'abord, merci de t'être amusé à lire cette fichette. Hallebarde est un personnage qui me tient à coeur et que j'adorerais voir sur le forum (damn il est trop sdnfjlskdfjasdf). C'est un personnage magique parce qu'avec ses positions et ses choix, on peut croire qu'il est méchant, mais personne n'est blanc ou noir. Et cette histoire entre Pèlerin et Hallebarde le démontre bien. Chacun a son point de vue sur la situation et l'a comprise à sa manière, et ça crée la division. C'est beau ;-;

Je n'ai pas fait de description physique de mes poutous, mais j'ai en revanche un dessin de Hallebarde et d'Obsidienne que je puis mettre à ta disposition (je ne compte pas les dessiner qu'une fois, huehue --> ICI). D'ailleurs, si tu as toi-même des idées d'avatar, tu peux m'en faire part, huehue ~

Je n'ai pas vraiment d'exigence niveau écriture ou autre, Hallebarde est une brute sans raffinement, donc c'est totalement égal haha ! J'ai laissé pas mal de petits points où c'est possible de s'amuser un peu ou non (s'il rejoint les partisans de Corypheus, ce qu'il est advenu des autres Maraudeurs, etc.), la partie la plus floue et modelable reste quand même le post-Pèlerin, ainsi que la jeunesse, la seule chose précise étant son Hallebarde et la formation des Maraudeurs. Et Obsidienne aussi. A noter qu'elle peut également être jouée, muhuhu ~

Je trouve dommage qu'on n'ait pas trop de Qunari/Tal-Vashoffs (coucou je suis tout seul o7), DONC AUTANT PEUPLER LE MONDE \o/ Enfin voilà, j'espère que Hallebarde reste un personnage intéressant et, s'il te prend de vouloir le jouer, que tu t'éclates avec une telle perle. C'est vrai que des oc prédéfinis c'est chaud à gérer, parce qu'il y a tout ce truc du "OMG faut que je le joue impec comme son créateur le veut" : bah, l'important est de s'amuser ^^ Si en plus tu arrives à façonner Hallebarde à ta sauce tout en respectant les critères initiaux, ça n'en sera que des plus intéressants *-*

Voilà, encore merci d'avoir pris le temps de lire, et amuse-toi bien ! o/



Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum