Dragon Age : Les Légendes de Thédas

PROCHAIN NIV. :
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
Invité
Invité
Posté Lun 25 Sep - 17:02
Missive 13
Cordélia,
je vous invite à vous rendre dans mon bureau après les entraînements demain dans l'après-midi, je serai quelque part sur les remparts à ce moment-là. Je vous y attendrai et on pourra discuter clairement de votre promotion.
La promotion de Cordélia



Les remparts étaient pas mal occupés cette journée-là. Effectivement, les soldats faisaient leurs allés-retours vers le bureau du Commandant pour y déposer leurs rapports. Mais n’arrivant pas à trouver le calme pour terminer ses courriers, Cullen quitta les lieux et alla se réfugier sur les remparts pour avoir un instant de répit.

Il avait stationné un agent dans ses quartiers, comme chaque fois qu’il s’absentait pour récolter les rapports et les classer, chose qu’il lirait une fois seul le soir venu. Il s’arrêta alors deux tours plus loin, et se cala dans un créneau pour lire tranquillement les courriers qu’il avait reçu.

En premier lieu, il ressorti les trois pages laissées par Mellissandre concernant son bal de rencontre entre Tevinter et l’inquisition, chose qui ne l’enchantait guère, il se devait de le reconnaître, mais qui serait obligatoire pour lui. Elle lui en avait brièvement parlé lors de son altercation avec Dorian l’autre jour, mais pas vraiment en profondeur, Joséphine avait dû lui expliquer plus en détail lors de leur réunion le matin même.

Bon, et bien il savait où il serait la semaine qui venait, et manque de bol pour lui le voyage allait être passablement long : environ 4 jours. Il n’était jamais allé à Minrathie, mais savait qu’en allant là-bas il y avait un mauvais présage. Etant habitué à ce qui lui arrive lors de ses escapades avec Mellissandre, il n’était même pas étonné si les rideaux prenaient feu le soir-là. Voir pire…

C’était d’ailleurs pour cette raison qu’il voulait reformer sa garde rapprochée rapidement, d’ici quelques heures ils devaient repartir pour Tévinter. Décidément, il en voyait du pays ces derniers temps. Cela l’arrangeait bien d’avoir convoqué Cordélia. D’ailleurs elle devait passer le voir dans la journée, en espérant qu’elle le retrouve vu qu’il avait dit se trouver dans les remparts à cet instant de la journée.

Il replia la lettre, et reposa la tête contre le merlon derrière lui, observant l’immense lac gelé au loin. Il fallait se préparer pour l’hiver, en revenant. Il faisait de plus en plus froid dans le fort, et bien qu’il lui semblait que c’était lui qui avait plus froid ces derniers temps il ne fallait pas négliger les hivers, surtout à cette altitude…

Il déplia une autre lettre, qu’il avait reçu de la part de Mia.. Cela faisait depuis plusieurs heures qu’il l’avait reçue, mais ne se résolu pas à l’ouvrir, ayant presque peur de la réaction de sa sœur à l’intérieur de celle-ci. La dernière fois qu’elle lui avait envoyé un message c’était à Kirkwall et il s’était prit une brossée de sa part. Parfois il se maudissait de ne pas prendre le temps de lui écrire plus souvent.. Mais alors qu’il tripotait l’enveloppe, il aperçu la templière arriver près de lui, très certainement suite à sa missive de la veille.

«  - Ah, c’est vous, je vous attendais »

Malgré sa fatigue, il se montrait toujours aimable et souriant, après tout c'était la moindre des choses. Il ressorti alors sa lettre à elle, qu'il avait par hasard également dans les mains.

«  - J'ai bien reçu votre réponse, par ailleurs »

PROCHAIN NIV. :
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
Invité
Invité
Posté Lun 25 Sep - 18:03
La main gantée de Cordélia déposa la missive sur la commode, à côté du fourreau de son épée et de la besace aux motifs traditionnels Orlésiens qui y trônaient. Son contenu, elle l'avait lu et relu des dizaines de fois, et elle n'en croyait toujours pas ses yeux. Elle avait d'abord cru à une farce en voyant arriver une lettre cachetée du sceau du Commandant des armées : elle ne recevait jamais de courrier (ce n'est pas comme si son père avait jamais prêté une grande attention à sa fille de toutes façons), et maintenant ça ?

Pourtant, l'écriture et le sceau semblaient légitimes. En gros, les deux Templiers assignés à l'escorte du Commandant et des divers dignitaires de Fort Céleste avaient péri dans une mission à Orlaïs, et le Commandant songeait à la désigner en guise de remplacement. Elle qui faisait tout son possible pour ne pas se faire remarquer depuis son arrivée à Fort Céleste avait apparemment les capacités requises pour une telle tâche. Elle n'avait pas été aussi contente depuis... depuis... depuis un certain temps, en fait. La vie ici n'était pas de tout repos, mais elle était monotone, surtout quand on passait ses journées à remplir les tâches méniales mais nécessaires au bon fonctionnement de l'Inquisition.

Ce matin donc, la Templière était sur un petit nuage. Elle passa l'après-midi à s'entraîner distraitement, baissa sa garde deux fois par manque d'attention, l'esprit tout occupé à se demander quel genre de tâches le Commandant avait à lui confier. La fin de l'entraînement arrivée, elle rangea ses affaires à la hâte et monta les escaliers en pierre brute menant vers les remparts.

Deux soldats en patrouille lui indiquèrent que le Commandant se trouvait sur les remparts Nord de la forteresse. Elle n'eut aucun mal à le trouver, les apparats rouge et or du Commandant étant reconnaissables entre mille.

- Mon Commandant !

Elle fit le salut règlementaire, polie comme toujours, puis vint au vif du sujet :

- J'en suis ravie. Comme je vous l'ai dit, je suis à votre disposition dès maintenant. Puis-je demander de quelle escorte s'agit-il ?
PROCHAIN NIV. :
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
Invité
Invité
Posté Lun 25 Sep - 21:49
Missive 13
Cordélia,
je vous invite à vous rendre dans mon bureau après les entraînements demain dans l'après-midi, je serai quelque part sur les remparts à ce moment-là. Je vous y attendrai et on pourra discuter clairement de votre promotion.
La promotion de Cordélia



Décidément, elle était venue très rapidement, lui qui pensait qu’elle allait prendre le temps de terminer ses tâches habituelles. Et vu comment il s’était installé confortablement sur le bord des remparts il n’avait pas prévu bouger aussi rapidement. Enfin, après tout c’était son travail. Et c’était une excuse pour laisser sa sœur de côté pour le moment.

Mais ce qui le surprit d’avantage était l’enthousiasme qu’elle dégageait. Après tout c’était vrai que faire les mêmes tâches ingrates de l’inquisition toute la journée n’était pas vraiment chose agréable, et il savait de quoi il parlait, il était passé par là au cercle.

En soit il avait bien effectué son choix, elle ne se laissait pas facilement distraire par des futilités puisqu’elle entra directement dans le vif du sujet.

« - J'en suis ravie. Comme je vous l'ai dit, je suis à votre disposition dès maintenant. Puis-je demander de quelle escorte s'agit-il ? »
« - Dans le vif du sujet, à ce que je vois ~ »


Il reprit son matériel et se releva alors, ne pouvant pas s’empêcher de trouver attendrissant les manières de la jeune femme son égard.

« - Suivez-moi, je vous explique en chemin »

Il referma la dernière lettre qu’il détenait – et encore il en avait plus d’une dizaine dans les mains et tira la lettre de Mellissandre pour la mettre au-dessus du tas.

« - J’ai reçu une missive de la part de Dame Alirius concernant une invitation officielle de l’inquisition à un bal à Minrathie. Etant donné que je n’ai plus de garde rapproché je pensais à faire passer un test plus approfondi… »

En effet, il avait l’habitude de voir les troupes à l’œuvre et de choisir ensuite. Cependant il y avait un autre problème de taille : Le temps. En effet, l’invitation avait été donné pour la fin de la semaine et ils partiraient le lendemain pour arriver dans les temps à Tevinter.

« - … Mais manque de temps, il me faut des personnes qui sachent se tenir, et je trouve les templiers particulièrement dissipés ces derniers temps. »


En effet, entre les mains baladeuses sur les pauvres jeunes femmes et le fait de mentir au Commandant il avait tout vu. Sauf que Cordélia semblait particulièrement obéissante et elle n’irait pas importuner les jeunes femmes, elle au moins. Mais la voilà avertie du mécontentement du Commandant.

Il poussa alors la porte avec son épaule, comme elle était encore ouverte, puis posa les lettres sur son bureau, observant encore la vaisselle de son repas posé dans un coin. Il avait l’habitude de manger sur le pouce mais avait complètement oublié de débarrasser, comme à son habitude. Il fit signe à l’elfe qui triait les rapports.

« - Tu peux me ramener ça en cuisine, S’il te plait ? »
" - Tout de suite, Commandant "


L’elfe s’exécuta alors quittant la pièce et les laissant alors seuls.

« - J’ai congédié quelques temps les derniers que j’ai chopé violenter les demoiselles sans défense. Je ne peux tolérer un tel comportement et encore moins dans un bal.»

Sans défense tu parles, l’une est mage l’autre est une assassin des corbeaux. Et bien que cela ne l’enchante guère, il devait tout de même les remettre à l’ordre car il ne pouvait pas tolérer un comportement pareil au sein de l’inquisition. Mais tout de même 4 templiers mis de côté sur la trentaine qu’il avait à son service c’était dramatique.

« - D’ailleurs, nous avons 4 jours et demi de trajet, et nous partons demain. Malheureusement l’inquisiteur ne sera pas des notre, une affaire de plus haute importance l’attend ailleurs »

Il répétait ce que Joséphine lui avait dit. Mais il bouillonnait à l’intérieur de devoir y aller alors que leur dirigeant, lui, avait une excuse pour éviter de rencontrer l’Archonte. Et cela l’embêtait d’avantage de devoir être avec Joséphine, le plus haut dignitaire de l’inquisition. D’où le fait d’avoir une garde irréprochable.

« - Dites-moi. Vous avez déjà participé à un bal, vous ? »

Une question légitime, la plupart des templiers de Ferelden n’avaient pas ce loisir, peut-être qu’à Orlaïs était-ce courant ? Et cela ferait un brin de discussion

« - Je dois avouer que ce n’est pas spécialement mon élément. Je ne danse qu’avec mon épée. »

Tiens, le voilà poète maintenant.

PROCHAIN NIV. :
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
Invité
Invité
Posté Mar 26 Sep - 10:19
Cordélia suivit le Commandant jusque dans son bureau pendant qu'il lui expliquait les raisons de sa promotion. Le fait que des Templiers se permettent de telles choses la choquait, purement et simplement. Comme toutes les femmes plongées dans un environnement martial dès la jeunesse, elle avait eu droit à son lot de condescendance, mais elle faisait de son mieux pour ignorer ces choses-là. Le nom de l'Ordre avait été traîné dans la boue avec les affaires de possession récentes, alors l'aggraver encore plus en harcelant des civiles... A quoi pensaient-ils ?
Le commandant révéla finalement la nature de la mission et elle ne put s'empêcher d'avoir l'air surpris. Un bal ? A Tevinter ? Elle n'avait jamais mis les pieds en-dehors d'Orlais et de Ferelden. Le voyage promettait d'être... intéressant.

- Non, mon Commandant. Je ne suis pas issue d'une famille très... distinguée.

C'était le moins que l'on puisse dire. Elle avait passé son enfance à jouer dans la boue avec ses frères, basiquement. Elle n'avait aucune idée des manières à adopter à une table, encore moins de comment danser, et enfiler une robe de bal Orlésienne relevait de la science-fiction. Enfin, elle n'était sûrement pas concernée par ça. La phrase suivante de Cullen la rassura un peu.

- Moi de même. Je vous avoue que je n'aurais jamais cru mettre les pieds dans une de ces cérémonies.

Telle qu'elle était, Cordélia ne savait pas du tout comment se tenir lors d'un événement chic, et elle imaginait bien que tous les yeux seraient rivés sur eux. Il fallait éviter au possible de déshonorer le nom de l'Inquisition. La perspective d'être la risée de toute une bande de nobles Tévintides n'était pas très engageante.

- Enfin, j'imagine que nous n'aurons pas à nous habiller en robe de soirée ou quelque chose du genre, ha ha...

Elle avait dit cette dernière phrase sur le ton de la plaisanterie, presque avec espoir, mais elle avait un mauvais pressentiment.
Ca semblait logique, non ? Elle servait de garde, elle devrait sûrement rester en armure et surveiller pendant que les autres dansaient. Non ?
PROCHAIN NIV. :
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
Invité
Invité
Posté Mar 26 Sep - 15:43
Missive 13
Cordélia,
je vous invite à vous rendre dans mon bureau après les entraînements demain dans l'après-midi, je serai quelque part sur les remparts à ce moment-là. Je vous y attendrai et on pourra discuter clairement de votre promotion.
La promotion de Cordélia



Alors que Cordélia lui assura qu’elle n’avait elle aussi jamais participé à un bal, le Commandant poussa le matériel sur son bureau pour s’y  appuyer, croisant alors les bras, en continuant d’écouter la jeune femme.

«  - Moi de même. Je vous avoue que je n'aurais jamais cru mettre les pieds dans une de ces cérémonies. »
«  - Et moi donc ? Si on m’avait dit que je deviendrai commandant.. »


Un chef d’une armée ne passe pas son temps à se pavaner dans les sorties royales ou divers bals qui ne servent qu’à cracher sur la réputation des gens. Bon sang, il avait tellement hâte de repartir de là-bas.

«  - Enfin, j'imagine que nous n'aurons pas à nous habiller en robe de soirée ou quelque chose du genre, ha ha... »

Il ne put s’empêcher de la regarder avec un grand sourire plein de compassion, c’était une question qu’il n’avait même pas imaginé se poser un jour. Mais étant donné qu’elle venait en tant qu’escorte…

«  - J’imagine que vous aurez la chance de revêtir votre armure habituelle, contrairement à moi »

Bon sang se balader sans armure, c’était inconcevable pour lui et bien trop risqué. Il fallait qu’il se trouve quelque chose sinon il allait devenir fou. Bien entendu, Joséphine avait déjà prévu tout ce qui concernait sa tenue et elle était trop… formelle… Rien que d’y penser, il retint un long soupir

«  - Vous savez, il y a quelques choses que je me dois de vous dire avant de partir là-bas. »

Joséphine l’avait briefé sur quelques sujets. Notamment sur le fait que la noblesse Tévintide était très particulière.

«  - A tevinter ils ont la particularité d’être essentiellement dirigés par des mages, donc je vous laisse imaginer le tableau. Et selon ce que j’ai compris, il est fort probable que nous soyons désarmés avant d’entrer dans ce bal »

Ce n'était pas difficile à imaginer : Des templiers désarmés encerclés de mages. De quoi hérisser la tignasse du Commandant rien que d’y penser. Il avait presque peur qu’il recommence à haïr les mages juste pour son passage dans un bal rempli de faux-culs qui lèchent les autres invités juste pour faire les beaux devant l’Archonte.

«  - Pour être honnête, ils ont pas intérêt à me séparer de ma garde, parce que je m’attends au pire. Il y aura probablement des partisans de Corypheus, même si l’on ne sait pas grand chose d’eux, ils savent qui nous sommes. Et désarmés nous seront des cibles faciles. »

Sur la défensive, mais malheureusement depuis l’incident avec Elian’Ha il avait redoublé de vigilance. Et être à la fois désarmé et sans personne pour surveiller les alentours, c’est très dangereux. Trop même. Mais malheureusement l’ambassadrice n’était pas du même avis et l’a forcé à venir contre son gré.

«  - * soupir * Je n’ai pas envie d’y aller, mais j’y suis obligé. Comme quoi il n’y a pas que moi pour donner des tâches ingrates. »

Cullen gérait tout ce qui touchait le matériel dans le fort, quand ce n’était pas l’inquisiteur qui le faisait. Entre ça et le déploiement des troupes au travers des divers campements au travers du pays il avait assez de travail et pas mal de gestion à rattraper. Partir en Orlaïs le suffisait amplement, mais aller jusqu’à Tevinter… Il allait en prendre un sacré retard.

Il était tout de même d’une humeur curieuse, mais s’il devait avoir une certaine complicité avec elle, autant lui poser quelques questions pour apprendre à la connaître. Il avait remarqué que lors de sa dernière sortie avec ses templiers elle restait très discrète.

«  - Mais dites-moi, vous êtes une roturière vous aussi ? Où avez-vous grandi ? »

PROCHAIN NIV. :
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
Invité
Invité
Posté Mar 26 Sep - 18:57
Cordélia écoutait attentivement pendant que le Commandant la mettait en garde contre ce qui les attendait là-bas. C'est vrai qu'elle voyait ça comme des vacances, alors que c'était surtout une incursion en territoire ennemi. Comme tout Templier, elle avait de légers à-priori vis-à-vis des Tévintides, c'est pourquoi elle hocha la tête quand Cullen finit de lui expliquer la situation.

- Vous pensez que cela pourrait être un piège ? C'est une chance que l'Inquisiteur ne vienne pas avec nous...

Il devait avoir Inquisi-peur. Tiens, il faudrait la noter, celle-là. En même temps, si elle était Ragnar, elle se serait probablement méfiée de l'invitation et n'y aurait pas mis les pieds personnellement. Elle ignorait tout de la hiérarchie Tévintide, de leurs rangs et de leurs coutumes, et elle espérait que Joséphine lui fasse un rapide topo pendant les quatre jours qu'ils passeraient à voyager.

- Je n'espère pas non plus, sinon ça ne sert à rien d'envoyer une garde... Je suis sûre qu'ils seront "compréhensifs", soupira-t-elle.

Elle espérait vivement ne pas avoir à se séparer de son arme non plus, sans parler de son armure. Aussi encombrant que c'était, elle s'y était habituée et se sentait vulnérable sans arme. La conversation sur ce sujet-là ayant l'air terminée, le Commandant lui posa une autre question. Elle opina du chef avant de répondre :

- J'ai grandi à Lydes, mon Commandant. Ma famille possède des plantations de raisin là-bas. Et vous ? Comment en êtes-vous arrivé à diriger l'armée ?

Elle était réellement curieuse - en général, les rangs de commandement revenaient souvent aux nobles et autre seigneurs. Il avait dû se battre pour arriver là.

- Je veux dire, j'ai entendu dire que vous étiez Templier avant.
PROCHAIN NIV. :
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
Invité
Invité
Posté Mer 27 Sep - 0:44
Missive 13
Cordélia,
je vous invite à vous rendre dans mon bureau après les entraînements demain dans l'après-midi, je serai quelque part sur les remparts à ce moment-là. Je vous y attendrai et on pourra discuter clairement de votre promotion.
La promotion de Cordélia



Elle sous-entendait qu’il s’imaginait être un piège, mais même si ce n’était pas le cas, mieux valait être prudent. Cullen s’était fait malheureusement avoir dans cette histoire avec le Baron et ne comptait pas renouveler l’affaire.

Mais même avec une telle méfiance, ils n’allaient pas prendre la peine de les laisser entrer armés, cela ferait jaser les nobles et si tout le monde le ferait ils seraient mal barrés. Il fallait pouvoir compter sur des alliés si jamais quelque chose se passait. Chose à réfléchir avec Leliana d’ailleurs.

Mais alors prit dans ses pensées, il demanda à la jeune femme où elle avait grandi histoire de changer de sujet.

« - J'ai grandi à Lydes, mon Commandant. Ma famille possède des plantations de raisin là-bas. »

D’accord, une vigneronne : C’était vrai que le vin d’Orlaïs avait sa réputation – et figurait parmi ses préférés – rien que d’y penser il se remémorait le goût sucré des bourgognes Orlésiens qu’il appréciait tant.

« - Oh, très intéressant. »
« - … Et vous ? Comment en êtes-vous arrivé à diriger l'armée ? »


Il fixa machinalement le mur en face de lui, se plongeant de-nouveau dans la réflexion. C’était une question simple à répondre, mais il fallait qu’il se remémore les événements.

« - Je veux dire, j’ai entendu dire que vous étiez templier avant. »
« - Oui en effet, j’étais templier .. avant. »


Ce brin d’hésitation en disait long, mais son visage ne se crispa pas en prononçant ces mots : Il restait serein à l’idée d’évoquer des souvenirs pourtant si douloureux. Il attendit qu’un soldat pose des documents avant de commencer son récit.

« - Quand j’étais petit, je pensais qu’être templier était la voie la plus admirable qui soit, que c’était une manière noble de pouvoir aider les autres. C’était un rêve d’enfance et j’étais si obsédé par cette idée que je voulais être à tout prix le meilleur de tous les templiers, sauf que je n’étais pas très doué pour retenir les cantiques ~ »

Forcément, en étant jeune ils étaient d’avantages motivés et plein de bonne volonté, et Cullen était celui qui voulait se surpasser pour être un bon élément.

« - Après mon serment, j’ai été assigné à la tour du cercle de Calenhad où j’ai servi une année avant que l’enclin sème la terreur sur les terres du Lothering. Et c’est aussi à cet instant que la tour fut prit d’assaut par des mages du sang, ce qui provoqua une anarchie totale. Les templiers furent capturés et utilisés pour être changés en abomination, les mages également s’ils ne maniaient pas la magie du sang. Le Chevalier-capitaine avait fait une demande auprès de la capitale pour obtenir le droit d’oblitération et décimer ce qui se trouvait encore dans la tour. »

Cette petite histoire fort sympathique semblait s’arrêter là, mais Cullen ne connaissait pas vraiment ce qui s’était passé par lui-même. Il était enfermé pendant plusieurs jours à servir de jouet aux démons et attendant sagement d’être lui aussi changé en abomination par Uldred. C’était là que le héros de Ferelden fit irruption.

« - J-je préfère vous épargner les détails mais… On va dire que ça s’est plutôt bien terminé. Par la suite j’ai été envoyé à Kirkwall où j’ai redoublé d’effort pour demeurer un templier loyal, mais cependant dégoûté des mages. C’est là que je me suis mis à les chasser sans me préoccuper de leur condition. S’ils étaient innocents ou coupables m’importaient peu, je me contentais d’obéir à mon nouveau chevalier-capitaine. Et puis en faisant ce qu’elle disait, je gagnait en grade et devint son second. Mais plus le temps passait, plus elle sombrait dans la folie. Et finalement les templiers se sont tous retournés contre elle quand la chantrie avait explosé. Elle réclamait que l’on décime les mages du cercle alors que ces derniers étaient innocents. Et c’est à cet instant que j’ai découvert qu’elle était pervertie par le lyrium rouge.»

La fin de l’histoire, toute aussi charmante que la précédente, il allait l’abréger.

« - Après l’avoir vaincue, j’ai essayé de rétablir l’ordre à Kirkwall sans succès. Puis la Divine a convoqué le conclave dans le but de restaurer la paix entre les mages et les templiers. J’étais dubitatif, au début. Et j’ai rencontré Cassandra. Dans l’optique où le conclave n’aurait eu aucun effet, elle devait former l’inquisition sur ordre de la Divine. Alors nous sommes restés en éclaireurs à Darse pendant les négociations. Et là, tout a explosé sur plusieurs mètres à la ronde. »

Là il se rendit compte qu’il avait passé un petit moment à lui raconter en détail les éléments clés de sa vie. D’ailleurs il s’y était vraiment attardé à tout bien réfléchir.

« - ... Bon sang, chaque fois c’est pareil, je m’emporte lorsqu’il s’agit de raconter une infirme partie de ma vie… Mais c’est ainsi que je suis arrivé où j’en suis. Et… enfin… »

Il se racla la gorge puis se redressa pour rejoindre la bibliothèque afin de ranger un livre qui trainait sur son bureau.

« - Rien de bien extraordinaire. Je ne suis plus vraiment Templier à présent. »

Parfois il se disait que s’il surmontait ces épreuves c’était pour en revenir plus fort, que si le Créateur continuait de le protéger de tout malheurs c’était uniquement car il avait encore tant à faire sur cette terre. Mais suite à leur discussion, un soldat entra dans la pièce.

« - Commandant, j’ai en ma possession une missive pour vous. »

Il se retourna alors vers lui, et n’eut d’autre choix que de le débarrasser de son courrier. Ce dernier s’en alla après de formelles salutations puis quitta les lieux. Mais Cordélia pu aisément comprendre le mécontentement du Commandant suite à cette petite lecture rapide.

« - Et voilà Mellissandre s’est dit que je n’allais pas danser du coup elle essaie d’acheter ma sympathie avec du matériel. »

Pas de chance pour elle, il ne comptait pas accepter ses cadeaux. Elle pouvait lui donner tout l’or du monde, ce n’était pas un noble à qui le pouvoir et l’argent lui suffisaient pour vivre.

« - * Soupir * Franchement, J’ai hâte d’être au bal… »

Il posa la lettre bien en évidence si d’aventure Cordélia s’intéressait à son contenu.

http://dragonageinfinity.forumactif.org/t332-les-missives-de-cullen#5247

« - Elle et moi ne sommes pas du même monde, si jamais vous avez eu vent d’une rumeur quelconque nous concernant. Ceci étant dit, expliquez-moi votre histoire à vous ? »

PROCHAIN NIV. :
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
Invité
Invité
Posté Mer 27 Sep - 17:19
Ah ! Les cantiques. La terreur de Cordélia. Au Conclave, un de ses camarades lui avait d'ailleurs fait sentir sa vive désapprobation devant toute une troupe de mages et de Templiers. Elle n'avait pas eu très bonne réputation pendant les jours d'après. Le Commandant avait vécu beaucoup, beaucoup plus de choses qu'elle ne le pensait. C'était étonnant qu'il ne soit pas tombé dans l'extrémisme après avoir fait face à tant de violence et d'abominations. La visite du messager ponctua la fin du récit de Cullen, qui se saisit de la missive qu'on venait de lui apporter. Elle vit son expression s'assombrir : en réponse au sourcil interrogateur qu'elle venait de lever, il lui tendit la lettre.
Il était question de rendre le bal le plus supportable possible pour le Commandant. En gros, un cadeau de la part de cette Mellissandre. Elle avait déjà entendu parler de cette mystérieuse Tévintide d'une beauté à couper le souffle. Beaucoup de gens parlaient du fait qu'elle avait réussi à intégrer le cercle rapproché de l'Inquisition en un temps record.

- Ah, je n'ai rien entendu du tout, ne vous inquiétez pas, assura Cordélia en se souvenant de la veille où un soldat lui avait raconté que Mellissandre avait élu domicile dans la salle de bains du Commandant et y tenait un atelier où elle fabriquait des démons du Désir et des Goules en grand nombre (entre autres). Les rumeurs les plus folles couraient à leur sujet - la plupart étaient connues de tout le régiment.

- Enfin, de ce que je lis, il semblerait que vous soyez à l'abri de la danse. Et que vous n'ayez pas à vous soucier de manquer d'une arme. A mon avis, vous devriez accepter le cadeau.

Il lui retourna ensuite sa question. Celle de Cordélia n'avait rien de bien palpitant, mais elle tenta de résumer aussi bien qu'elle put.

« Pour ma part, j'ai grandi entourée de frères. Ca m'a toujours semblé évident que je prendrais une épée au lieu d'une plume, surtout qu'on ne manquait jamais de travail manuel.

Faire les vendanges n'avait l'air de rien, mais c'était prodigieusement épuisant, surtout pour une adolescente. Elle en avait d'ailleurs retiré une connaissance encyclopédique des différents vins d'Orlais, mais ça ne lui était pas d'une grande aide sur le terrain, en général.

- Au bout d'un moment, notre situation financière s'est faite plus critique et mon père a dû vendre plusieurs parties de ses exploitations à des domaines voisins. A ce moment-là, mon frère est devenu boiteux dans un accident de chasse. Mon père n'avait plus personne pour l'aider - enfin, à part moi, mais je n'étais pas d'une aide immense.

Ouah. C'était encore moins glorieux quand elle le racontait.

- Donc je suis partie me faire engager par la Chantrie de Lydes pour envoyer ma paie à mon père et aider ma famille », avoua-t-elle. « Enfin, reprit-elle, j'aurais pu choisir n'importe quoi d'autre, mais comme vous, j'admirais les Templiers. Je voulais aider les gens, les mages aussi. Je pense qu'ils ne devraient pas être punis pour être ce qu'ils sont, et que le monde a besoin d'une institution comme la nôtre pour les protéger, mais aussi les surveiller.

Elle reprit une inspiration en espérant que son récit ne soit pas trop ennuyeux.
« Après être devenue Templière, ils m'ont envoyé au cercle de Montsimmard. J'y suis restée jusqu'à ce que la révolte éclate. Peu à peu, toute la Tour a... Enfin, je n'ai pas besoin de vous faire un dessin. » Elle fit une légère grimace. Cullen, mieux que personne, devait connaître cette facette du destin d'un Templier. « Nous avons été une poignée à survivre à la corruption, et nous nous sommes échappés. On a survécu sur ce qu'on avait pris dans la réserve de Lyrium. Mais les réserves se sont vite épuisées... Plusieurs de nos camarades ont faibli, certains se sont séparés du groupe pour obtenir du Lyrium par d'autres moyens. Quand j'ai entendu parler de cet endroit, et de l'Inquisiteur, je me suis dépêchée de rejoindre Fort Céleste. L'Inquisition est une cause qui a du sens, plus que toutes celles que j'ai pu voir aujourd'hui. Ici, je me sens moins... muselée. Moins surveillée. »

Ce n'était pas grand-chose, au final, mais ça résumait bien ce qu'elle avait vécu jusqu'ici. Surtout que le Commandant n'était pas étranger aux problèmes propres aux Templiers - manque de Lyrium, contraintes liées à la Chantrie, crainte des Mages... Il y avait de quoi faire.
PROCHAIN NIV. :
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
Invité
Invité
Posté Mer 27 Sep - 22:38
Missive 13
Cordélia,
je vous invite à vous rendre dans mon bureau après les entraînements demain dans l'après-midi, je serai quelque part sur les remparts à ce moment-là. Je vous y attendrai et on pourra discuter clairement de votre promotion.
La promotion de Cordélia



Suite à sa petite tentative d’en savoir plus sur ces rumeurs – qui accessoirement était un test pour la savoir correcte – elle nia en savoir quoi que ce soit. Qu’elle était gentille : Tout le monde savait pour ces rumeurs, elle y comprit. Mais elle était correcte de ne pas s’attarder sur le sujet. Un bon point.

Mais en jetant un œil à la lettre la jeune femme suggéra tout de même d’accepter ce que Mellissandre lui proposait. C’était facile de penser ça : Ce n’était pas elle qui allait devoir se balader avec une espèce d’armure tévintide sur le dos. Et ce n’était pas son genre d’accepter ce genre de cadeau. Il se contentait de ce qu’il possédait et ne réclamait pas que cela change. Il allait encore réfléchir, mais il préférait finalement l’accoutrement de Joséphine.

Il s’approcha lentement d’elle, gardant toujours une distance raisonnable entre eux, comme il le faisait habituellement. Il croisa alors les bras, attendant le début de son récit.

« - Pour ma part, j'ai grandi entourée de frères. Ca m'a toujours semblé évident que je prendrais une épée au lieu d'une plume, surtout qu'on ne manquait jamais de travail manuel. »

Cullen restait dans un premier temps silencieux, à écouter ce qu’elle disait. C’était clair qu’il ne s’attendait pas à une histoire aussi désastreuse que la sienne et heureusement d’ailleurs.

Elle expliqua que la situation financière de sa famille était au plus mal et qu’ils durent se séparer d’une partie de leur vignoble. C’était vrai qu’il était fréquent en Orlaïs que le gèle terrasse les cultures pendant le printemps. Les années de plantations devaient être difficiles, surtout pour le raisin. Ne pouvant pas aider plus qu’elle ne l’aurait voulu, elle décida donc de rejoindre la chantrie pour l’aider financièrement.

Elle avait un bon fond, ne laissant pas spécialement les aprioris sur les mages prendre le dessus malgré sa condition. Peu de templiers avaient en tête le respect, certains prenaient énormément de plaisir à les tourmenter.

« - Après être devenue Templière, ils m'ont envoyé au cercle de Montsimmard. J'y suis restée jusqu'à ce que la révolte éclate. Peu à peu, toute la Tour a... Enfin, je n'ai pas besoin de vous faire un dessin. »
« - Oui, les cercles sont tous tombés les uns après les autres. J’ose imaginer ce que cela a dû être.. »


Mais elle était d’orlaïs, et le Seigneur chercheur avait été corrompu par Coryphéus. A ce moment-là elle n’en avait aucune idée, et elle s’était échappée de justesse à la corruption au lyrium rouge.

« - Et c’est à cet instant que vous vous êtes échappée ? »
« - Nous avons été une poignée à survivre à la corruption, et nous nous sommes échappés. On a survécu sur ce qu'on avait pris dans la réserve de Lyrium. Mais les réserves se sont vite épuisées... Plusieurs de nos camarades ont faibli, certains se sont séparés du groupe pour obtenir du Lyrium par d'autres moyens. Quand j'ai entendu parler de cet endroit, et de l'Inquisiteur, je me suis dépêchée de rejoindre Fort Céleste. L'Inquisition est une cause qui a du sens, plus que toutes celles que j'ai pu voir aujourd'hui. Ici, je me sens moins... muselée. Moins surveillée. »

Il tiqua quand elle parla du Lyrium. C’était vrai que certains templiers qui arrivaient au sein de l’inquisition étaient assoiffés parfois. Mais il ne se doutait pas qu’elle faisait partie du lot elle aussi. Il ne pouvait que compatir à la situation qu’elle avait subit.

« - Il est vrai qu’il n’y a pas la même collaboration entre un mage et un templier ici qu’ailleurs à Thédas. Ce que vous ressentez vis-à-vis de tout ceci est tout à fait normal car il n’y a moins de pression de la part des autorités vis-à-vis des soldats. Ici il n’y a pas besoin de garder les mages en laisse, et la plupart du temps je n’ai pas besoin d’intervenir car les deux partis font l’effort de travailler ensemble. »

Il était vrai que parois il était difficile de faire collaborer les mages et les templiers, mais certains étaient vraiment motivés à arrêter cette guerre, peu importe leur classe ou leur espèce.

« - … Mais.. Comment avez-vous vécu le manque de Lyrium … à ce moment-là ? »

Il ne savait pas vraiment pourquoi il posait cette question, mais peut-être espérait-il se rassurer en sachant que quelqu’un d’autre avait vécu avec ce manque. Après tout, il ne savait pas combien de temps il pouvait tenir et cela le tâtonnait trop depuis plusieurs jours.

PROCHAIN NIV. :
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
Invité
Invité
Posté Ven 29 Sep - 15:30
Pour sûr, c'était beaucoup plus reposant de patrouiller dans les couloirs sans avoir à se regarder en chien de faïence avec les Mages, bien que quelques tensions subsistaient. Mais ce n'était rien par rapport à ce qu'elle avait vécu au Cercle, même si la plupart des Mages semblaient vouloir l'éviter ou écourter la conversation dès qu'ils voyaient son épée de Templier.

« - … Mais.. Comment avez-vous vécu le manque de Lyrium … à ce moment-là ?
- Je ne savais pas que c'était si difficile de s'en passer. Quand je venais à trop en manquer, cela commençait par des nausées, des vertiges, un manque de sommeil... Mon corps le réclamait à tout prix, sans quoi je ne pouvais pas vivre correctement. Mes compagnons n'étaient pas mieux, certains devenaient très agressifs au bout de quelques jours sans avoir pris de dose.

Elle eut l'air quelque peu résigné à ces mots. C'était la face cachée de la pièce, les petites lignes en bas du contrat. Quand elle s'était rendue compte qu'elle était dépendante du Lyrium, il était déjà trop tard.
Elle nourrissait une sorte de rancoeur envers ses supérieurs, même envers la Chantrie toute entière, pour ne pas les avoir prévenus des effets du précieux métal bleu. Un système bien huilé, dont les Templiers ne pouvaient pas sortir. Une intuition lui disait que le Commandant n'était pas un de ces individus qui se braquaient dès que l'on critiquait les pratiques de la Chantrie, elle se permit donc d'ajouter :

- Je me demande parfois si ça vaut bien la peine d'en prendre, ou si c'est juste un moyen pour qu'on ne déserte pas.

Elle avait l'air un peu amère désormais, mais qu'importe ? C'était ce qu'elle pensait réellement, et elle n'avait pas souvent l'occasion de donner franchement son opinion. Cordélia sembla hésiter un peu avant de parler, puis demande enfin :

- Vous considérez-vous toujours comme un membre de l'Ordre depuis que vous êtes à la tête des armées, Commandant ?


Elle avait tellement l'habitude de voiler ses véritables pensées par peur des réprimandes que ça faisait bizarre d'aborder ce sujet, qui plus est avec son supérieur. Mais si elle allait devenir sa subordonnée et travailler avec lui, un peu de franchise ne ferait pas de mal.

- Je vous demande cela parce que... Depuis que je suis à Fort-Céleste, je me demande si j'ai bien la carrure pour être un Templier. L'Ordre n'existe presque plus en tant que tel, et avec tous les Cercles détruits, quelle utilité avons-nous ? »
PROCHAIN NIV. :
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
Invité
Invité
Posté Sam 30 Sep - 0:56
Missive 13
Cordélia,
je vous invite à vous rendre dans mon bureau après les entraînements demain dans l'après-midi, je serai quelque part sur les remparts à ce moment-là. Je vous y attendrai et on pourra discuter clairement de votre promotion.
La promotion de Cordélia



Il ne savait pas vraiment pourquoi il lui avait demandé cela : Une simple curiosité peut-être. Comme s’il attendait d’elle qu’elle confirme les symptômes qu’il avait. Et il se rendit compte que c’était rapidement le cas. Si cela le rassurait ? Pas vraiment à vrai dire.

«  - Je ne savais pas que c'était si difficile de s'en passer. Quand je venais à trop en manquer, cela commençait par des nausées, des vertiges, un manque de sommeil... Mon corps le réclamait à tout prix, sans quoi je ne pouvais pas vivre correctement. Mes compagnons n'étaient pas mieux, certains devenaient très agressifs au bout de quelques jours sans avoir pris de dose. »
«  - Il est vrai que ces symptômes peuvent être parfois fatales à une certaine issue. »


La plupart des Templiers en manque se laissaient mourir, cette folie leur rongeant parfois leur conscience. Il n’en était pas encore là, mais il se tourmentait de plus en plus les soirs venus.

Alors plongé dans ses pensées, il releva la tête vers la jeune femme, qui semblait se remémorer de terribles souvenirs. C’était étrange ce que pouvaient penser les templiers parfois au sujet du lyrium. Malgré les pouvoirs qu’il leur donnait, il n’avait pas que des avantages, et malheureusement pour Cullen, il avait tellement forcé la dose que s’il se replongeait dedans il ne savait pas jusqu’où il pouvait aller. C’était cette peur qui le forçait à rester sur la ligne de conduite qu’il s’était fixé.

«  - Je me demande parfois si ça vaut bien la peine d'en prendre, ou si c'est juste un moyen pour qu'on ne déserte pas. »
«  - Si ça peut vous rassurer je me suis aussi posé la question, comme beaucoup d'autres. Et personne ne sait ce que les dirigeants de l’ordre ont derrière la tête, malheureusement. »


Avec cette histoire de Lyrium rouge, il savait les chefs corrompus par Corypheus et se doutait parfaitement que le trouble régnait au sein des templiers. Et Cordélia n’était pas la première à lui avoir fait part de son inquiétude à son sujet.

«  - Vous considérez-vous toujours comme un membre de l'Ordre depuis que vous êtes à la tête des armées, Commandant ? »
«  - Non, même avant l’inquisition, j’ai quitté l’ordre une fois Kirkwall tombé dans la folie. Je me suis dis que ce n’était plus la bonne voie finalement. J’essaie d’effacer toute appartenance à l’ordre désormais, mais je peux comprendre les templiers mieux que n’importe qui dans l’inquisition. »


Il ne pensait pas que la situation finirait ainsi, mais finalement si cela lui permettait de vider son sac pourquoi pas. Il était vrai que les templiers sacrifiaient énormément. Et la plupart ne vivaient pas longtemps, car les effets du lyrium sont néfastes.

«  - Je vous demande cela parce que... Depuis que je suis à Fort-Céleste, je me demande si j'ai bien la carrure pour être un Templier. L'Ordre n'existe presque plus en tant que tel, et avec tous les Cercles détruits, quelle utilité avons-nous ? »
«  - Vos tourments sont compréhensifs, il est vrai que l’ordre a prit un sacré coup, et le fait que les templiers rouges ont fait apparition n’aide guère à la situation. »


Il se leva et s’approcha d’avantage d’elle, d’un pas lent mais régulier. Sans trop paraître menaçant, parfois il ne se rendait pas compte à quel point il pouvait être impressionnant.

«  - Vous savez, c’est un choix que vous avez et c’est à vous de décider si vous voulez rester dans l’ordre ou non. La plupart de mes templiers ont quitté l’ordre, sans pour autant arrêter le lyrium. »

Une fois arrêté devant elle, il croisa les bras et continua de la contempler.

«  - Il faut un sacré cran pour arrêter de prendre du Lyrium mais c’est faisable d’après les chercheurs. »

Il n’alla pas plus loin dans la supposition, faisant exprès de ne pas entrer dans une insinuation à son égard. Personne ne devait savoir qu’il avait arrêté, et bien que ses crises devenaient de plus en plus insoutenables il arrivait encore à garder son sang-froid. Il se rappelait la nuit précédente où il avait des mots de têtes abominables ainsi qu’une soif inextinguible. Et les rares moments où il parvenait à s’endormir voilà que des cauchemars se mirent à le hanter. Décidément, il ne souhaitait cela à personne.

«  - Après si vous voulez comme la plupart de nos confrères vouer votre cause à l’inquisition plutôt qu’à l’ordre vous pouvez le faire. »

Mais c’était à elle d’y réfléchir et il ne devait pas se montrer insistant à ce sujet. D’ailleurs il savait que l’inquisition ne durerait pas éternellement.

« - En tant que Templier, il ne faut pas croire que votre boulot est seulement de chasser du mage ou surveiller des confrontations dans un cercle. Avant toute chose, il se doit de protéger ses concitoyens au péril de sa vie et aider ceux qui en ont besoin, selon la volonté du Créateur. »

Cela lui rappelait fortement les rêves qui l’animaient autrefois, mais qui, aujourd’hui continuaient de lui redonner foi en ce qu’il faisait. Il lui afficha un sourire charmeur qui soulignait un air assez enjoué.

«  - Mais cela dépend de vous. »


PROCHAIN NIV. :
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
Invité
Invité
Posté Sam 30 Sep - 18:43
Elle souhaitait réellement stopper la spirale dans laquelle elle s'était engagée. C'était une lutte personnelle et elle hésitait de s'y engager par peur d'empirer son état : les paroles suivantes du Commandant ne tombèrent donc pas dans l'oreille d'une sourde. Mais entre en parler et le réaliser, il y avait un monde. Elle hocha silencieusement la tête en considérant Cullen, qui avait fait quelques pas vers elle.

« - En tant que Templier, il ne faut pas croire que votre boulot est seulement de chasser du mage ou surveiller des confrontations dans un cercle. Avant toute chose, il se doit de protéger ses concitoyens au péril de sa vie et aider ceux qui en ont besoin, selon la volonté du Créateur.

« Selon la volonté du Créateur »... Était-il croyant ? Sûrement, tous les Templiers l'étaient. Elle aussi, du moins elle pensait l'être. Mais quand elle pensait à s'éloigner de l'Ordre, ce n'était pas du jugement du Créateur dont elle avait peur, c'était des conséquences bien plus cyniques, comme le regard de ses pairs ou d'éventuelles représailles.
Elle hésita un instant puis répondit :
- Justement... Je n'ai pas passé beaucoup d'années au Cercle, mais j'ai l'impression d'avoir passé mon temps à surveiller les mages, pas à les aider. Je ne comprends pas leur désir de vouloir vivre sans Templiers ni Cercles, parce que c'est du suicide, selon moi, mais je comprends leur méfiance à notre égard. On ne nous encourage pas vraiment à les traiter comme des concitoyens. »

La courte mais intense expérience de Cordélia à Montsimmard avait façonné son jugement de façon plutôt drastique, peut-être à tort. Enfin, cela ne servait à rien de s'épancher sur ce qu'elle avait pensé de son séjour au Cercle. Cela dépendait d'elle, c'est vrai. Elle haussa les épaules en lui rendant son sourire :

- Pour l'instant, c'est en tant que soldat de l'Inquisition que j'ai l'impression d'aider le plus de monde. Je suppose que je verrai bien ce que je ferai.


Il était trop tôt pour se décider ou pour fuir comme tant d'autres. Ce qui lui faisait peur dans le fait de quitter l'Ordre, c'était de ne plus appartenir à rien, de ne plus avoir de rôle prédéfini. La supposition à peine voilée de Cullen sous-entendait une vérité que tous savaient : l'Inquisition ne durerait pas éternellement. Pour l'instant, ces « rails » l'aidaient à avoir un but, une identification au sein d'un monde qui n'avait plus beaucoup de sens.

- Enfin... quoiqu'il en soit, ces doutes n'affecteront en rien mes compétences, je peux vous l'assurer.

Oui, à la base, elle était quand même là pour lui assurer qu'il pouvait lui confier son escorte en paix. Ce n'était pas parce que la conversation avait dévié sur ses doutes qu'elle devait donner l'image d'une personne faible ou manquant de convictions ! Elle allait représenter l'Inquisition, bon sang. La conversation semblait close, et comme un blanc était sur le point de s'installer, elle ajouta :

- J'espère qu'ils ont du fromage en Minrathie... »
PROCHAIN NIV. :
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
avatar[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
Invité
Invité
Posté Lun 2 Oct - 20:39
Missive 13
Cordélia,
je vous invite à vous rendre dans mon bureau après les entraînements demain dans l'après-midi, je serai quelque part sur les remparts à ce moment-là. Je vous y attendrai et on pourra discuter clairement de votre promotion.
La promotion de Cordélia



Elle hésita, bien entendu ce n’était pas un choix des plus facile à faire. Mais Cullen ne savait pas vraiment comment la réconforter sur son idée. Elle avait peut-être un objectif, un but, qui l’aiderait à tenir jusque là ?

« - Justement... Je n'ai pas passé beaucoup d'années au Cercle, mais j'ai l'impression d'avoir passé mon temps à surveiller les mages, pas à les aider. Je ne comprends pas leur désir de vouloir vivre sans Templiers ni Cercles, parce que c'est du suicide, selon moi, mais je comprends leur méfiance à notre égard. On ne nous encourage pas vraiment à les traiter comme des concitoyens. »

Sur ce point-ci elle n’avait pas tort, ces derniers temps être templier se résumait limite à garder la magie sous contrôle et rien d’autre. Il n’y avait plus vraiment cet aspect héroïque depuis que Corypheus avait mit la main dessus une grande partie de l’ordre. Et cela l’inquiétait vraiment.

« - A mon avis le problème c’est l’organisation d’un cercle. Paraît-il que tout se passe bien à Tevinter, vu que leur organisation est différente. Si la collaboration entre les chevaliers capitaines et les premiers enchanteurs s’améliore pour éviter que les cercles deviennent une prison mais un lieu d’apprentissage, peut-être que tout ira mieux. En attendant, vu les circonstances actuelles, nous ne sommes pas prêts de voir un cercle se former dans le sud. »

Il fallait arrêter cette guerre, et sauver à la fois les mages et les templiers pour qu’ils comprennent que l’un n’a pas autant d’importance qu’un autre.

« - En attendant, voyons le bon côté des choses, la collaboration entre les templiers et les mages réussi au sein de l’inquisition. »

Ce n’était pas évident au début, mais le résultat était productif et les liens entre eux se resserraient petit à petit.

« - Pour l'instant, c'est en tant que soldat de l'Inquisition que j'ai l'impression d'aider le plus de monde. Je suppose que je verrai bien ce que je ferai. »
« - Vous avez le temps pour un tel choix. Il vaut mieux bien réfléchir »
« - Enfin... quoiqu'il en soit, ces doutes n'affecteront en rien mes compétences, je peux vous l'assurer. »
« - Je n’en doute pas, vous ferez du bon travail j’en suis certain »


Elle semblait particulièrement motivée, tant mieux pour elle. Et Cullen de son côté, ne pouvait pas s’ennuyer pendant le bal, ce qui serait une sacré aubaine pour lui si elle avait de quoi entretenir une discussion.

« - J'espère qu'ils ont du fromage en Minrathie... »
« - Oh, vous vous intéressez déjà au buffet ? »


Une templière amatrice de fromage, et voilà qui était original. A vrai dire Cullen ne savait pas trop quoi lui répondre à ce sujet, bien qu’il aimait traîner à côté des spécialités locales quand il voyageait.

« - Dans le nord ils ont d’avantage l’habitude de manger des produits issus de la mer, comme du poisson ou des huitres. Mais alors du fromage… Je n’en ai pas la moindre idée. »

L’entretient étant close, il la raccompagna près de la porte, réfléchissant toujours à cette histoire de buffet.

« - De toute manière les nobles ne savent pas ce qui est vraiment bon, ils vont nous mettre des œufs de poisson sur une tartine juste pour montrer qu’ils ont de l’argent. »

Ah, l’argent. Les nobles adoraient montrer qu’ils en possédaient. Ils étaient capable de sortir en petites culottes en fil de soie brodée juste parce qu’ils avaient les moyens de s’en payer une. Il s’imaginait déjà sans mal les discussions qu’ils auront entre eux.

« - Enfin, reposez-vous bien, le voyage risque d’être long. 4 jours de trajets, ce n’est pas une simple balade de santé. »

Il entreprit d’ouvrir la porte, pour lui permettre de sortir sans s’en soucier. D’ailleurs, lui aussi avait tout intérêt à se reposer, il devait veiller sur tout le convoi après tout.

« - Sur ce, bonne journée à vous »

Puis il referma la porte une fois qu’elle était dehors, jonglant son regard entre le sol et le bois qui touchait encore sa main. Il fallait encore se préparer, et le bal était le dernier de ses soucis.

-- Cullen sort du RP

PROCHAIN NIV. :
[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
[Terminé] La promotion de Cordélia  D3ku
Contenu sponsorisé
Posté
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum