— Event N.1 : La Chute

— 9:31 DU DRAGON (Dragon Age Origins)
Depuis la nuit des temps, les Gardes des Ombres ont protégé Thédas du mal. Gardiens de la paix et des habitants de ce monde, ils ont toujours combattu d'un aplomb et d'une croyance infaillibles. Néanmoins, le cinquième Enclin signa l'arrêt de mort de la quasi totalité de ces guerriers à la force de fer. La trahison de Loghain coûta entre autre la vie du Roi Cailan et plongea la Garde dans un état quasi soporifique.Reyner Cousland fut l'homme qui redressa la situation. Armé de ses compagnons et de la rancœur qui l'accablait, le jeune homme avait vécu la tragédie d'Ostagar. Sa famille fut assassinée, son château brûlé, son amant décapité : Loghain venait de faire une regrettable erreur. Il s'était créé l'ennemi dont personne n'aurait jamais souhaité avoir un jour.L'Enclin fut anéanti. L'Archidémon mourut et Loghain trépassa de la main de Reyner. Ferelden fut libéré du joug du faux Roi. Tout était à construire désormais : nommé Commandant de la Garde, il devint le dirigeant des Gardes des Ombres de Férelden et une très forte influence parmi le groupe. Deux, quatre, puis seize grands campements furent construits et une vague de recrutement fut lancée. En dix ans, les rangs des gardes gonflèrent comme jamais. Symbole de courage et de persévérance, le jeune Commandant ne se doutait toutefois pas que les choses allaient dégénérer à nouveau... Et aussi violemment.

— 9:42 DU DRAGON (actuellement)
Corypheus rallia les templiers à sa cause. L'Inquisition en fit les frais et, prévenant ainsi Thédas et la majorité des grands groupes des alentours, aucun accepta de croire cette funeste nouvelle : C'est dans un espoir vain que Ragnar Warvrick, l'Inquisiteur, décida de lancer une demande d'alliance entre la Garde des Ombres et l'Inquisition. Les dirigeants de la Garde refusèrent sans prendre le temps de reconsidérer cette offre précieuse : pour eux, le vrai problème était l'influence et le pouvoir que continuait d'accroître l'Inquisition et ce, sans aucun cadre de bonne conduite et sans aucune limite.Néanmoins, une attaque se prépare et les Gardes ne se doutent pas une seule seconde que leur forteresse, Fort Bastiel, en Amaranthine, est sur le point de se faire assiéger par Corypheus qui après un échec cuisant chez l'Inquisition, décida d'attaquer un des autres groupes les plus puissants de Thédas en ayant appris que Reyner était sur les sentiers à la recherche d'informations capable de stopper l'appel : en soit, un pouvoir illimité pour les Gardes. Sur son chemin, le Commandant acquis des informations capitales et qui pourraient changer le destin de l'alliance entre Inquisition et Gardes.Le souhait de Corypheus est à présent de réduire au silence Fort Bastiel et son leader avec, coûte que coûte. Une bataille sanglante se prépare, et ce sera peut-être la chute de la Garde de Ferelden... Définitivement.

Combattez aux cotés de la Garde des Ombre afin de leur laisser la chance de s'en sortir vivant !
Sauvez ceux qui jadis vous ont offert gracieusement le privilège rester à l'abri du cinquième Enclin !
Lire plus

〖LES SOIRÉES TWITCH〗



prochaine session le 06.07.17 à 14h00
en savoir plus

Petites annonces

13/08/2017 — Des nouveautées ont été postées sur le forum ! Pour vous renseigner, c'est par ici !
09/08/2017 — Le groupe MAGES est désormais CLOS pour cause de surpopulation !
09/08/2017 — Le Fondateur est revenu de son absence indéterminée !
09/08/2017 — Irisviel est désormais administratrice du forum. Bienvenue dans la team, miss !

Le Discord du forum

©linus pour Epicode
⊱ En bref





Partagez|

Quel est l'imbécile qui a dit que l'aube viendrait ? (pv. Anders)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

hello, my name is...
avatar

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— MISSIVES : 15
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRESTIGE : 53
hey i'm new

MessageSujet: Quel est l'imbécile qui a dit que l'aube viendrait ? (pv. Anders) Sam 26 Aoû - 2:09

Hunter Fells est loin d'être l'endroit le plus calme, ni même le plus sur de Thédas. Ce serait même presque le contraire dans certains cas. Certes, il n'y a pas de failles dans la vieille crypte où les mages se sont abrités. Les vieilles protections placées par les Mortalitasi des siècles plus tôt tiennent encore, même après que la crypte ait été détruite par la chute de Toth et oubliée par les hommes. Du coup, aucun démon ne peut y pénétrer ce qui assure une certaine sécurité. Malheureusement, les protections n'avaient pas pris en compte certains imprévus, dont les rats, les animaux sauvages, les bandits... et les Engances. Ces dernières sont certes rares, mais certains tunnels en abritent encore de temps en autres, sans compter l'effondrement qui semblait donner directement sur un tronçon des Tréfonds, fort heureusement rebouché par les quelques mages de rang restants. Pour le moment cependant, Zasalamel ne peut pas s'empêcher de grogner, observant l'étrange phénomène dans le ciel, ressemblant vaguement à une énorme fissure. La lumière verte n'y brille certes plus_ une belle victoire pour l'Inquisition d'ailleurs_ mais même ainsi, le ciel garde une cicatrice particulièrement sinistre, ressemblant à une fissure noire dans un mur bleu... Ou dans ce cas précis, un espèce de trou noir sans étoile au beau milieu d'un magnifique ciel nocturne. Assis sur sa branche d'arbre, il grimace légèrement, câlinant cependant toujours l'énorme chouette blanche posée sur son épaule droite. Une place qui ne manque pas de lui refroidir légèrement le coeur : c'était en effet celle qu'occupait Nyx. Le petit corbeau, toujours si rassurant et loyal, maintenant enterré quelque part sur la route entre Orlais et Combrelande... le souvenir de ce moment, de ce maudit Templier et de l'ombre apparaissant un bref instant derrière ce dernier avant de lui trancher la gorge retentissent en lui comme un écho presque douloureux, fort heureusement limité par le doux hululement près de son oreille. Apparemment, sa nouvelle amie a l'air bien décidée à ne pas le laisser déprimer et le ramène immédiatement à la réalité, soit en lui "parlant", soit en lui pinçant tendrement l'oreille comme le faisait son cher familier ce qui ne manque pas de lui faire encore plus de peine... tout en parvenant à le consoler. Tournant la tête vers l'énorme volatile, il lève doucement la main gauche pour caresser les douces plumes blanches du poitrail, l'animal étant trop gros pour qu'il puisse atteindre la tête. Chose étrange, en dépit de la grande taille du volatile, il ne sent que peu de poids sur son épaule et même s'il peut facilement sentir les serres à travers le tissu de sa robe, ces dernières sont apparemment assez larges pour faire le tour de son membre sans blesser la peau.


****Au moins... J'ai personne pour m'interroger ici...****


Cette pensé lui ferait presque baisser la tête, même si le bec du volatile vient de commencer à caresser ses mèches de cheveux avec une étrange douceur. Parler... parler... encore et toujours. Toujours quelqu'un qui vient pour lui poser des questions, lui demander de parler ou lui demander s'il va bien. Ser Hagen est l'un des seuls à avoir compris qu'il désire rester seul et à se contenter de l'observer de loin. Les autres... comment est ce qu'il pourrait aller bien ? Son corps entier lui fait mal, son meilleur ami est mort et bien qu'il haïssait le Cercle, la Chantrie, les Templiers et tout ce qui s'y rapportait, errer dehors sans le moindre but à la portée directe des Templiers rouges, des bandits et autres dangers est loin d'être rassurant. C'est pour ça qu'il est actuellement dehors, dans la forêt alentour au lieu d'être à l'intérieur du refuge. Il sait que c'est dangereux, mais là, ça en est juste trop. Peu importe ce qu'il fait il y a toujours quelqu'un près de lui. Il ne peut même pas dormir sans se réveiller avec l'un des autres mages de son âge près de lui, Hagen assis sur l'une des vieilles pierres ou l'un des mages de rangs en train de l'observer ! Franchement, ça en est trop et si c'est ça, leur précieuse liberté, autant rester dans cette stupide tour ! Cette idée en tête, il laisse son dos s'aplatir contre le tronc d'arbre, sa jambe gauche pendant dans le vide et recommence à câliner les douces plumes blanches, souriant lorsque le volatile recommence à tenter de coiffer ses cheveux avec son bec.


"C'est une... B-belle nuit, hein ?"


La créature répond avec un petit hululement avant de recommencer à parcourir ses mèches blanches, Zasalamel fermant les yeux un bref moment pour savourer l'étrange sensation de paix qu'il ressent. C'est une nuit magnifique en effet. Étrangement calme, loin du chaos qui règne sur Thédas depuis les événements de la Potence. Il n'y a aucun bruit de bataille ou odeur de feu. Juste une nuit claire et étrangement douce pour un début de printemps. Les étoiles et la pleine lune illuminent un ciel d'encre parsemé de rares nuages à peine visibles. Cela dit, le vent, bien que léger garde une vague impression de froid, l'hiver n'ayant pris que fin que récemment. Il ne peut pas s'empêcher de sourire : cela faisait si longtemps... malgré le danger, il peut enfin ressentir cette sensation de liberté et de calme qui lui a manqué pendant des années, la nature semblant presque murmurer autour de lui. Et plus le temps passe, plus il sent ses doutes disparaître. C'est ça qu'il désire... c'est à ça qu'il appartient. La simple présence de la chouette sur son épaule ne fait que donner encore moins de doute et de plus en plus d'envie. Les hommes sont des monstres, peu importe leur race. Humains, elfes, nains et qunari, tous détruisent tout ce qu'ils voient, que ce soit la nature, les animaux et eux-même. Alors qu'il câline le volatile, il ressent de nouveau cette impression : les animaux ne mentent jamais. Contrairement aux humains, ils sont toujours honnêtes et ne cachent pas leurs intentions. Sans même s'en rendre compte, il commence à sentir cette étrange impression de torpeur mêlée d'appréhension. est ce qu'il sera pareil en grandissant ? Est ce que lui aussi deviendra comme ces monstres ? Ces cicatrices commencent à picoter légèrement et il se dépêche d'orienter ses pensés ailleurs, ramenant son attention à la pleine lune. Le disque argenté illumine complètement la forêt, si bien qu'en observant en dessous de lui, il peut facilement voir l'entré partiellement effondrée de la vieille crypte où les autres doivent déjà avoir commencé à le chercher. Peu lui importe en tous cas. Beaucoup de choses lui traversent la tête depuis qu'ils ont quitté la tour, dont une en particulier. Depuis sa rencontre avec Nyx, il s'est toujours demandé si la magie pourrait un jour lui permettre de voler aux côtés de son ami. Malheureusement, ce rêve ne se réalisera jamais (et son coeur se refroidit douloureusement à cette idée), mais il sent de nouveau cette curiosité l'envahir à cette pensé. Il est plus libre de ce qu'il peut apprendre maintenant, tant que ce n'est pas cette stupide magie du sang. Pendant un bref moment, il ne peut pas s'empêcher la vie quelque part, au plus profond d'une forêt avec les animaux comme seule compagnie et aucun lien avec les hommes. Une idée de plus en plus intéressante... et de plus en plus forte.


****Je suis pas stupide... je suis sur que dès que cette stupide guerre s'arrêtera, tout recommencera comme avant. Peut être que je devrais en profiter pour fuir avant...****


C'est risqué...beaucoup plus que de rester à l'extérieur de la crypte en pleine nuit. Vu ce qu'il se passe actuellement, ses chances de survie sont pitoyables. Mais... Pour le coup, il se contente de rester immobile, câlinant inconsciemment le plumage blanc de la chouette... avant de se rendre compte que cette dernière vient de s'immobiliser complètement. Surpris, il tourne la tête vers elle et sent d'un coup son coeur se glacer dans ses veines en se rendant compte qu'elle observe avec insistance un point à sa gauche, quelque part en dessous de lui. Un craquement de branche lui apprend que ce n'est certainement pas un animal et il se replie d'un coup contre l'arbre, notant que le volatile vient de décoller de son épaule pour se diriger vers un arbre voisin, certainement pour éviter de se faire remarquer. Le problème...


****Pour la furtivité, on repassera ! Vue les couleurs de ma robe de mes cheveux et la lumière de la lune, il suffira d'un rien pour me voir, quel idiot !****


Descendre de l'arbre est malheureusement encore plus dangereux que d'y rester. Il se contente de rester le plus possible plaqué au tronc en espérant qu'il ne s'agit pas d'un ennemi. Au moins, la Crypte est pratiquement impossible à repérer depuis le sol vue la quantité de végétation devant. Mais là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
avatar
THE LITTLE ANGEL OF JUSTICE ⊱ CIVIL

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— MISSIVES : 138
— PRÉSENCE : 4-5 jours sur 7
— DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible
— DC&TC : Elian'Ha
— CRÉDITS : Pendra'
— PAIRING & OTP : Reystair ~
— PRESTIGE : 194
hey i'm new
— NATIONALITÉ : Venant d'Anderfels, dans un petit village à la campagne, le blond est Féréldien
— LIEU D'HABITATION : La rumeur court qu'il vivrait dans un coin reculé des Marches Solitaires, près d'un coin d'eau... Un conseil, Suivez les chats
— ÂGE : Haha quelle grande question que l'âge. Malheureusement pour vous cette information est inconnu. Vous lui donnez quel âge?
— RANG SOCIAL : Ancien membre d'un cercle - contre son gré- notre cher ami est un mage apostat, spécialisé dans les sors de soin.
— PROFESSION : Bonne question... Anders n'a pas de profession à proprement parler. Il se contente d'aider par ci et par là. Si on devait lui en donner une, cela serait gardien et surtout éleveur de chat.
— FACTION : Anders est un peu touche à tout. En effet, il a d'abord été un membre de la garde de l'ombre, avant il était un membre du Cercle de Férélden et désormais c'est un simple apostat.
— ARMES : Comme tout les mages, l'arme principal de ce "jeune" homme est un bâton de mage, qu'il utilise pour lancer ses sorts.
— O.SEXUELLE : Pour lui, on tombe amoureux d'une personne et non d'un corps. De ce fait, Anders ne se préoccupe pas du sexe de son ou sa partenaire.
— AMOUREUSEMENT : Vous voulez savoir? Anders n'a personne pour le moment. Il s'envole de conquête en conquête en attendant le grand amour, sans savoir s'il le trouvera un jour.

MessageSujet: Re: Quel est l'imbécile qui a dit que l'aube viendrait ? (pv. Anders) Lun 28 Aoû - 17:43



Quel est l'imbécile qui a dit que l'aube viendrait ?
Anders & Zasalamel

Depuis combien de temps marchait-il ? Il ne savait pas. Sa cape sur les épaules avec la capuche sur sa tête, il venait de quitter Lothering après un combat avec des templiers. Combat dans lequel il avait été touché. Il s'était soigné comme il pouvait avec les forces qu'il lui restait, bandant sa blessure, avant de reprendre la route, s'aidant de son bâton de mage. Comme à son habitude, lors de son voyage, il aidait comme il pouvait, se reposait et caressait les chats, puis jouait avec eux, avant de reprendre -non sans un pincement au cœur- la route. Ainsi il marcha, monta sur les charrettes de paille ou d'animaux qu'il trouvait, s'arrêtait parfois, avant de reprendre quand il était en forme.

C'est ainsi qu'il atterrit ici, à Hunter Fells. Il décida d'y rester quelques temps, si bien que, comme à chaque fois, il se construisit un petit coin qui tiendrait jusqu'à son départ, si le temps était clément. Le temps… Il était compliqué de savoir s'il allait pleuvoir, neigé ou autre. Anders avait réussi à deviner légèrement les signes, mais c'était encore aléatoire…. Ou il prédisait mal. Ce qui était aussi fortement possible. Aujourd'hui, chance pour lui, il y avait un grand soleil. La chaleur n'était pas là, mais cela importait peu. Il n'y avait pas de pluie et c'était déjà ça.

S'installant sur un tas de feuilles, le mage se mit à soupirer. Bon… Que pouvait-il faire désormais ? Il le savait, même s'il avait horreur de cela : manger. Autrement dit : chasser. Il n'aimait pas tuer -templiers non compris- et encore moins les animaux. C'est donc dans un soupir qu'il se leva et s'en alla chercher à manger, espérant trouver  des herbes et des fruits que des animaux. Sa prière silencieuse fut exhaussée, vu qu'il trouva des fruits et des plantes comestibles, mais très peu d'animaux et ceux qu'il trouva, il n'eut pas le cœur à les tuer.

Tuer ou être tué. Chose bien compliqué en apparence et pourtant tellement simple en fonction des personnes. Pour Anders, en fonction de la cause ou des personnes, il préférait être tué, sinon, il préférait tué. Ni plus, ni moins. Mais dans le cas des animaux, il ne voulait ni tuer, ni être tué. Ainsi, il décida de les laisser libre et vivre leur vie tranquillement, les laisser profiter du temps qu'ils avaient, car un autre serait moins clément envers eux… Rien que cette pensée le fit soupirer.

Alors qu'il était en train de marcher tranquillement, le blond marcha sur une branche d'arbre. Rien de bien grave vous allez dire, si ce n'était que par la même occasion, il entendit un bruit. S'arrêtant, il regarda les alentours, avant de s'approcher d'un arbre, pas loin d'une crypte. Arbre où il vit une forme qui ne ressemblait pas à un animal, mais trop petite pour être un adulte. Un enfant peut-être ? Se repositionnant droit, il se racla la gorge avant de ranger son bâton de mage dans son dos, mettant ses mains en avant pour montrer qu'il n'allait rien faire. Est-ce que la personne le voyait faire ? Il n'en savait rien, mais au moins, il le faisait.

《 — Tu peux descendre. Je ne te ferai rien.

Pourquoi lui demandait-il de descendre ? Il pouvait simplement partir en montrant que justement il ne voulait rien faire. Du moins, c'est ce que pouvait penser la personne cachée, car s'il restait là, c'était surtout pour pas qu'Anders se reçoit une attaque dans le dos sans la voir venir si la personne voulait le voler ou autre. Une idée passa dans son esprit : et si la personne était un piège servant justement à baisser la garde des voyageurs ? Si c'était le cas, il était tombé en plein dedans. Inspirant grandement, le blond regarda les alentours, prêt à intervenir.

C'est sans grande surprise du coup qu'il sursauta quand un chat vint se frotter contre sa jambe. Il baissa la tête et se baissa pour caresser l'animal au pelage aussi noirs que les corbeaux. Le félin se mit rapidement à ronronner comme un moteur, se roulant au sol en se laissant totalement faire par le bourreau qui lui donnait autant de caresse, Anders ayant oublié l'ombre dans l'arbre. Pour le moment.



_________________

 I followed my heart into the fire
Got burned, got broken down by desire
 I tried, I tried but the smoke in my eyes
Left me blurry, blurry and blind


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
avatar

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— MISSIVES : 15
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRESTIGE : 53
hey i'm new

MessageSujet: Re: Quel est l'imbécile qui a dit que l'aube viendrait ? (pv. Anders) Lun 25 Sep - 1:01

Un homme... certainement un mage tout comme lui à en juger par le bâton qu'il tient. Un homme aux cheveux blonds, décoiffés par le temps passé sur la route. De là où il est, Zasalamel peut même apercevoir les brindilles prises dans les mèches. Même avec la pleine lune, il ne peut pas voir la couleur des yeux, mais il peut aisément distinguer une barbe naissante et des traits vaguement tirés par la fatigue. Chose étrange, l'inconnu porte une robe de mage décorée de spalières à plumes noires, chose peu commune, surtout ces temps-ci, même si le vêtement a l'air légèrement usé. S'il en juge par la démarche, cet homme doit être épuisé, mais tout de même sur ses gardes ce qui ne manque pas de le mettre sur les siennes immédiatement. D'accord, vue la guerre, le trou dans le ciel désormais refermé et les démons qui peuvent apparaître n'importe où et n'importe quand, être sur ses gardes est recommandé, mais... cet homme a l'air presque...


****Traqué...****


En fait, c'est la première chose qui lui vient en tête. Cet homme a l'air épuisé, mais parallèlement, il a presque l'air de fuir quelque chose ou quelqu'un. Après tout, errer en pleine nuit quand on est fatigué n'est pas du tout une bonne idée, sauf si on fuit quelque chose... et presque immédiatement, il se traite d'idiot : si on fuit quelque chose... Ou qu'on a tout simplement pas trouvé de refuge ou de Souverains pour passer la nuit. Inconsciemment, il se tend en se demandant depuis quand il est si paranoïaque. La réponse lui arrive amèrement : Nyx... et ce monstre. Cela dit, il préfère rester là où il est, dans le doute. Du moins, c'est le plan. Malheureusement, il sursaute lorsque l'inconnu marche sur une branche d'arbre, ce qui suffit largement à faire bruisser les feuilles de la branche au dessus de lui. Presque immédiatement, le mage en dessous sursaute à son tour et tire son bâton de son dos avant de regarder autour de lui. Le premier réflexe de Zasalamel est de se plaquer contre le tronc en essayant de s'enfoncer dans l'obscurité, mais il se rend vite compte que la lune tape complètement dans le mauvais angle et qu'il est clairement visible. Cela ne manque d'ailleurs pas d'être prouvé quand les yeux de l'inconnu se posent sur lui. Presque immédiatement, ce dernier semble surpris avant de se râcler la gorge, puis de ranger son arme avant de lui dire qu'il ne lui fera rien. Sauf que Zasa n'a, mais alors aucune intention de descendre. "Il ne lui fera rien ?" Vraiment ? Les adultes disent tous ça. "Je ne te ferai rien". Ou même "C'est pour ton bien." Mais au final, ils finissent toujours par détruire. Ou faire du mal. Presque immédiatement, les pensés de Zasalamel s'emballent : comment s'enfuir ? Comment faire pour partir sans que cet homme le suive ? Pire encore, il ne peut même pas rejoindre la crypte sans être repéré vu qu'il doit traverser la clairière. Alors que ses idées deviennent de plus en plus pessimistes, un miaulement sonore retentit et il baisse la tête... juste à temps pour voir l'inconnu se pencher en avant et commencer à câliner un chat. Un gros chat noir qu'il peut vaguement voir, découpé par la lumière de la lune. Il connait ce chat. Il le connait même très bien. Il s'agit d'un chat sauvage qui traînait souvent à la tour et qui a suivit le groupe lors de leur fuite.. ou plutôt l'a suivit lui. Ce gros sauvage est toujours aussi agressif qu'à ses deux ans et a toujours la forme, griffant toujours impitoyablement quiconque l'approche, à part lui et ne se gêne pas pour venir quémander des caresses, même en pleine nuit ce qui l'arrange généralement... les ronronnements tout contre son oreille peuvent aisément le réveiller en plein cauchemar. Mais là, il reste complètement surpris en voyant le félin se pelotonner presque sous les doigts de l'inconnu. D'habitude, les griffes auraient depuis longtemps goûté le sang de la main, mais là... presque inconsciemment, Zasalamel commence à descendre avant de se rapprocher lentement, sursautant lorsqu'un poids lourd atterrit sur son épaule droite, suivit d'un bref hululement. Apparemment, le gros hibou a lui aussi décidé que l'inconnu ne représentait pas une menace et a décidé de reprendre son perchoir.


"C'est la première f-fois que... Q-que je voit Minuit se l-laisser caresser p-par quelqu'un s-sans bouger..."


Parler est vraiment difficile depuis quelques temps. En plus des dommages qu'il a subit à la gorge en hurlant ce jour là, le fait qu'il ne parle quasiment plus, excepté par de petites phrase le rend complètement enroué. Il a presque l'impression d'être malade, mais peu importe. En tous cas, si cet homme peut approcher Minuit sans se faire griffer, c'est qu'il doit avoir quelque chose de spécial. Est ce qu'il serait comme lui ? La seule idée de rencontrer quelqu'un capable comme lui de se lier aux animaux a quelque chose de grisant, mais presque immédiatement, Zasalamel est ramené à la réalité lorsqu'un bec pince son oreille droite... un mouvement qui lui glace le coeur et il tourne la tête, s'attendant presque à croiser le regard écarlate de son familier, avant d'être froidement ramené à la réalité par les gros yeux jaunes du hibou. Apparemment, le volatile a l'air de comprendre que quelque chose ne va pas car il hulule à nouveau doucement avant de frotter les douces plumes de sa tête contre sa joue, essayant apparemment de le consoler. Sa main droite se lève doucement, caressant la crête de plumes au dessus de l'oeil gauche du volatile avant de sourire timidement à l'inconnu, lui demandant doucement :


"V-vous... V-vous aussi... Vous aimez les a-animaux ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
avatar
THE LITTLE ANGEL OF JUSTICE ⊱ CIVIL

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— MISSIVES : 138
— PRÉSENCE : 4-5 jours sur 7
— DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible
— DC&TC : Elian'Ha
— CRÉDITS : Pendra'
— PAIRING & OTP : Reystair ~
— PRESTIGE : 194
hey i'm new
— NATIONALITÉ : Venant d'Anderfels, dans un petit village à la campagne, le blond est Féréldien
— LIEU D'HABITATION : La rumeur court qu'il vivrait dans un coin reculé des Marches Solitaires, près d'un coin d'eau... Un conseil, Suivez les chats
— ÂGE : Haha quelle grande question que l'âge. Malheureusement pour vous cette information est inconnu. Vous lui donnez quel âge?
— RANG SOCIAL : Ancien membre d'un cercle - contre son gré- notre cher ami est un mage apostat, spécialisé dans les sors de soin.
— PROFESSION : Bonne question... Anders n'a pas de profession à proprement parler. Il se contente d'aider par ci et par là. Si on devait lui en donner une, cela serait gardien et surtout éleveur de chat.
— FACTION : Anders est un peu touche à tout. En effet, il a d'abord été un membre de la garde de l'ombre, avant il était un membre du Cercle de Férélden et désormais c'est un simple apostat.
— ARMES : Comme tout les mages, l'arme principal de ce "jeune" homme est un bâton de mage, qu'il utilise pour lancer ses sorts.
— O.SEXUELLE : Pour lui, on tombe amoureux d'une personne et non d'un corps. De ce fait, Anders ne se préoccupe pas du sexe de son ou sa partenaire.
— AMOUREUSEMENT : Vous voulez savoir? Anders n'a personne pour le moment. Il s'envole de conquête en conquête en attendant le grand amour, sans savoir s'il le trouvera un jour.

MessageSujet: Re: Quel est l'imbécile qui a dit que l'aube viendrait ? (pv. Anders) Mer 4 Oct - 11:58



Quel est l'imbécile qui a dit que l'aube viendrait ?
Anders & Zasalamel

Anders avait totalement oublié la présence du jeunot, le chat occupant toute ses pensées. Ce dernier aurait pu partir qu’il ne l’aurait pas remarquer. Ah ! Anders et les chats. Mettez lui un chat devant et il oubliera tout ! Il avait une passion pour ses félins libre de leurs actes et de leurs pensées. Personne ne venait les embêter et ils allaient où ils voulaient. Ah~ que c’est bien la vie de chat. Il aurait voulu être un chat. Pas de problèmes, pas de besoins autre que primaires.

Il sursauta une nouvelle fois quand il entendit la voix rauque et usée du plus jeune, avant de relever sa tête et son regard vers lui dans un léger sourire. Ainsi, l’animal ne se laissait pas approcher ? Pourtant, cela n’étonnait pas le blond qui sourit un peu plus. Les animaux avaient été sa seule compagnie pendant longtemps. Il les avait toujours adorés et il avait toujours été adoré.

《 — Les animaux m’ont toujours apprécié.

Il se rappelât du temps chez les Gardes des Ombres, avec le chat qu’il avait recueilli, mais qu’il ‘avait pu garder. Il aimait vraiment cette boule de poils dont il s’était attaché. Cependant, avec tout ce qui lui arrivait, il ne pouvait pas avoir d’animaux. Il avait eu un petit félin couleur crème, mais ce dernier avait mal fini à cause d’une engeance, de ce fait il ne voulait plus avoir d’animaux de compagnie. Pas pour le moment, pas avec ce qu’il se passait en ce moment. Certes il continuait d’aider, mais c’était tout.

Cependant, alors qu’il allait parler pour se présenter, il entendit du bruit : des Templiers. Il savait néanmoins que ce n’était pas de simple templiers. C’était des templiers rouges. Le mage jura et il regarda le petit en face de lui, avant de regarder vers l’endroit où il entendait les bruits de pas et d’acier qui se rapprochaient. Ils ne couraient pas, donc ils faisaient juste une ronde ou ils allèrent à un endroit précis. Décidément, ils ne se reposaient jamais. Enfin, là n’était pas la question, il devait partir et le garçon à bêtes aussi.

Regardant autour, il inspira grandement, avant de se tourner vers son compagnon d’infortune. Le principal était de sauver le garçon, mais la question était comment. Vu la distance des templiers, ils avaient cinq minutes tout au plus pour partir avant d’être trouvé et attaqué.

《 — On doit partir. MAINTENANT!

Il le poussa légèrement, prenant le fameux Minuit et le donnant à son camarade, avant de se tourner vers les hommes qui approchaient. Il ne leur restait que quelques minutes et pour une fois il ne voulait pas se battre. Il n’en avait pas la force. Il était épuisé. C’est pourquoi, il prit le poignet du jeunot et se mit à presser le pas, au bord de la course, pour éviter le mal qui avançait vers eux.




_________________

 I followed my heart into the fire
Got burned, got broken down by desire
 I tried, I tried but the smoke in my eyes
Left me blurry, blurry and blind


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
avatar

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— MISSIVES : 15
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRESTIGE : 53
hey i'm new

MessageSujet: Re: Quel est l'imbécile qui a dit que l'aube viendrait ? (pv. Anders) Sam 11 Nov - 1:29

Apparemment, l'homme adore les animaux autant que lui ou en tous cas, les chats. Il ne réagit en effet pas à la présence de l'énorme volatile, mais câline Minuit sans s'arrêter et apparemment, sans faire attention à ce qui l'entoure, l'énorme félin se contentant de ronronner tout en faisant le gros dos, chose vue que rarement lorsque ce n'est pas lui qui le câline. L'animal a l'air enchanté et pas du tout craintif, ce qui semble prouver que l'homme n'a aucune intention malsaine, si bien que Zasalamel se détend légèrement, sans pour autant baisser complètement sa garde. Les animaux ne mentent jamais et sentent toujours quand une personne a de mauvaises intentions. Le simple fait que ce chat, d'habitude si agressif se laisse câliner et y prenne même plaisir est clairement un signe qu'il n'a pas grand chose à craindre, mais... Ses cicatrices chauffent toujours désagréablement, comme pour lui rappeler à quel vitesse les adultes peuvent choisir de devenir des monstres. Un souvenir dont il sent toujours la force, comme une plaie gravée à la fois dans sa chair et dans son âme. Il n'a cependant pas le temps de s'enfoncer dans ses souvenances : l'inconnu se met à parler, lui indiquant que les animaux l'ont toujours apprécié, chose qui lui fait redresser la tête tandis qu'il fixe l'autre mage d'un air surpris : Vraiment ? Lui aussi ? Son coeur glacé semble se réchauffer légèrement à cette idée et il ne peut pas s'empêcher de sourire légèrement : peut être qu'il n'est vraiment pas le seul en fait !


"V-vous aussi ? Je c-croyais que... Que j'étais le seul..."


C'est une capacité qu'il n'a pas vue depuis un moment. De fait, il se rappelle vaguement avoir entendu parler d'une elfe possédant un pouvoir encore plus développé. Malheureusement, il se rappelle aussi que la malheureuse a finit apaisée ce qui détruit immédiatement sa bonne humeur. Rhys lui a expliqué qu'Avexis avait choisit l'apaisement de peur que ses pouvoirs soient à nouveau mal utilisés. Cela l'avait d'ailleurs fait frissonner en entendant le "à nouveau", mais le mage a refusé ensuite de lui dire quoi que ce soit de plus, lui précisant juste de se méfier des Templiers, des fois que certains se "fassent des idées". Bien sur, cela lui avait fait peur à ce moment et pour le coup, il ne peut pas s'empêcher de se demander si ce n'était pas ce que l'homme cherchait justement à accomplir. Mais presque immédiatement, il secoue la tête pour s'arracher à ces pensés parasites avant de recommencer à câliner le hibou sur son épaule... juste à temps pour sentir les serres de ce dernier se contracter légèrement, sans pour autant pénétrer la chair ni même le tissu de sa robe. Ce simple fait le fait immédiatement se tendre tandis qu'il relève la tête pour fixer les grands yeux jaunes de l'animal. Apparemment, le volatile semble effrayé par quelque chose et cette fois, Zasalamel sent son sang se glacer dans ses veines. Précédemment, la présence du mage n'avait fait que troubler le volatile et l'inciter à la prudence. Mais là, le hibou semble réellement effrayé ce qui indique clairement une présence beaucoup plus dangereuse. Et c'est alors qu'il les entend, même à travers le bruissement des arbres dans le vent. Des tintements métalliques. Des bruits d'armures de plates particulièrement lourdes. Presque immédiatement, le hibou s'envole, commençant ensuite à tourner autour d'eux avant de commencer à partir dans la direction opposée au bruit, suivie de près par le chat. Et il n'a aucunement besoin de l'avertissement du mage pour comprendre ce qui approche lorsqu'il entrevoir une vague lueur rouge au loin. Une lueur qu'il reconnait immédiatement de réputation et qui finit de le terroriser. Non ! PAS EUX !


****Les... Les rouges ! Non, c'est pas vrai ! Qu'est ce qu'ils viennent faire là ! Je dois vite...****


Ses pensés s'affolent complètement dans son esprit. Les Templiers rouges... Contrairement à ce qu'on pourrait croire, il n'est pas du tout difficile pour le groupe dont il fait partie de se tenir informé. Hunter Fells est certes loin d'être surpeuplé, mais il y a toujours une auberge, des fermes et bien sur, des marchands itinérants (quoi qu'ils se fassent plus rares) ainsi que des voyageurs en quête de sécurité. Hors, les Templiers rouges sont sur pas mal de lèvres en ce moment. Un groupe de Templiers excessivement agressifs, beaucoup plus que même les plus cruels des Templiers normaux et surtout, d'une puissance incroyable, capable de rendre les mages malades par leur seule présence et de détruire aisément n'importe quoi ! Le choc que de tels monstres puissent être là le pétrifie d'horreur et il est incapable de bouger, même en direction de la crypte qui n'est pourtant qu'à trois mètres derrière lui. C'est alors qu'une main chaude enserre son poignet droit, le tirant brusquement en avant tandis que la voix du mage retentit, ce dernier lui hurlant qu'il faut partir vite. Trop terrifié pour réfléchir ou même avoir peur de l'homme, il se contente de le suivre, n'arrivant toujours pas à croire que ces créatures soient là.


"Les... les r-rouges sont pas censés r-rester à Férelden et Orlaïs ? Qu'est ce qu'ils f-font là ?"


C'est vrai en plus : d'après le peu qu'il sait sur eux, les Templiers rouges demeurent généralement dans les deux contrés et n'en sortent pas. Mais y réfléchir lui est complètement impossible pour le moment : sa peur prend le pas sur tout le reste, au point qu'il ne se rend même pas compte qu'il suit un inconnu... Ou même qu'il laisse le dit inconnu le toucher, chose qu'il aurait très certainement mal prise plus tôt.


Dernière édition par Zasalamel Dawn le Mar 14 Nov - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
avatar
THE LITTLE ANGEL OF JUSTICE ⊱ CIVIL

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— MISSIVES : 138
— PRÉSENCE : 4-5 jours sur 7
— DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible
— DC&TC : Elian'Ha
— CRÉDITS : Pendra'
— PAIRING & OTP : Reystair ~
— PRESTIGE : 194
hey i'm new
— NATIONALITÉ : Venant d'Anderfels, dans un petit village à la campagne, le blond est Féréldien
— LIEU D'HABITATION : La rumeur court qu'il vivrait dans un coin reculé des Marches Solitaires, près d'un coin d'eau... Un conseil, Suivez les chats
— ÂGE : Haha quelle grande question que l'âge. Malheureusement pour vous cette information est inconnu. Vous lui donnez quel âge?
— RANG SOCIAL : Ancien membre d'un cercle - contre son gré- notre cher ami est un mage apostat, spécialisé dans les sors de soin.
— PROFESSION : Bonne question... Anders n'a pas de profession à proprement parler. Il se contente d'aider par ci et par là. Si on devait lui en donner une, cela serait gardien et surtout éleveur de chat.
— FACTION : Anders est un peu touche à tout. En effet, il a d'abord été un membre de la garde de l'ombre, avant il était un membre du Cercle de Férélden et désormais c'est un simple apostat.
— ARMES : Comme tout les mages, l'arme principal de ce "jeune" homme est un bâton de mage, qu'il utilise pour lancer ses sorts.
— O.SEXUELLE : Pour lui, on tombe amoureux d'une personne et non d'un corps. De ce fait, Anders ne se préoccupe pas du sexe de son ou sa partenaire.
— AMOUREUSEMENT : Vous voulez savoir? Anders n'a personne pour le moment. Il s'envole de conquête en conquête en attendant le grand amour, sans savoir s'il le trouvera un jour.

MessageSujet: Re: Quel est l'imbécile qui a dit que l'aube viendrait ? (pv. Anders) Mar 14 Nov - 17:24



Quel est l'imbécile qui a dit que l'aube viendrait ?
Anders & Zasalamel

Anders tourna son regard vers le plus jeune en lui souriant de manière réconfortante. Le principal était de se sortir de ce pétrin et pour cela : quoi de mieux qu’une bonne diversion. Il illumina sa main d’une lumière rouge, puis lança une boule de feu à l’opposé. Il entendit le bruit des armures s’arrêter avant de reprendre avec violence vers l’endroit où il avait lancé sa magie. Bien, cela leur laissait quelque temps pour fuir plus rapidement.

Cependant, il devait réfléchir : le petit était terrorisé, il avait fait une diversion, mais elle ne tiendrait pas longtemps avant qu’ils comprennent la supercherie et ne les poursuivent. Il inspira grandement, avant d’aller au final dans la crypte. Il y aurait aussi des soldats, mais il pourrait s’en occuper. Arrivé, il cacha le jeunot dans un coin sombre et s’assura qu’il n’y avait pas d’araignée géante ou de serpents ou autres créatures, avant de mettre une couverture sombre sur lui en lui disant de ne pas bouger.

Inspirant grandement, il prit son bâton et alla inspecter la crypte. Il brûla plusieurs araignées, avant d’arriver au milieu où il y avait effectivement un groupe de templier. Heureusement pour lui, ce n’était pas des templiers rouges. Il soupira de soulagement en se disant qu’il s’en occuperait, ça serait moins compliquer qu’avec des rouges. C’est donc ce qu’il fit : après les avoir paralysés, il les tua. Il retourna voir le garçon à la chouette en souriant doucement et lui tendit la main

《 — C’est bon, la voie est libre… ça va ? Tu peux te lever ?

Il sourit tendrement, avant de l’aide à se lever, puis il se dirigea vers le centre de leur habitation d’un instant pour se laisser tomber sur un rocher et se passer une main sur le visage. Il avait pris soin de se débarrasser des corps pour le plus jeune et de tout « nettoyer » comme il le pouvait. Il regarda le lieu avant de bailler, puis de soupirer.

《 — Bon, ce n’est pas le grand luxe, mais ça tiendra tant qu’ils sont dans les parages…

Il regarda la chouette et Minuit qui les avait suivis, avant de regarder le garçon devant lui. La question maintenant était qu’allaient-ils faire en attendant ? Car là était toute la question. Il prit Minuit sur ses genoux et continua de le caresser, un léger sourire sur les lèvres. Celui-ci disparu rapidement, quand il regarda la personne en face. Il s’approcha doucement, l’étudiant du regard.

《 — ça va ?... Si tu veux en parler tu sais...

Il hésita à le toucher de peur de le brusquer ou de l’effrayer un peu plus, mais il lui fit néanmoins comprendre que s’il avait besoin de quoi que ce soit, il était là. Il fit cependant un geste : il lui caressa avec une extrême douceur le dessus du crâne, un léger sourire sur les lèvres.





_________________

 I followed my heart into the fire
Got burned, got broken down by desire
 I tried, I tried but the smoke in my eyes
Left me blurry, blurry and blind


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Quel est l'imbécile qui a dit que l'aube viendrait ? (pv. Anders)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Inscription de Tyuky l'imbécile
» [Inactif] Crépuscule de Lordaeron
» Pétition contre le sadisme nippon imbécile
» Bourranus, cet imbécile.
» Quel est votre jeux 3D glasses préféré ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊱ DRAGON AGE ✶ INFINITY :: Thédas :: le reste du monde ; :: Le nevarra :: hunter fells-