PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Drama lover à moustache ⊱ Inquisition
— PSEUDOs : Naël
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Quand je veux d'abord
— MISSIVES : 170
— DC&TC : -
— PRESTIGE : 337
— PAIRING & OTP : FENDERS || Adoribull || Cullélia || DORIAN || Reylistair || le Drama
— CRÉDITS : Giulia Valentini

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Tevinter
— ÂGE : 31 ans
— PROFESSION : Thaumaturge, Drama Queen, Saint Bibliothécaire de Fort-Céleste en quête d'auteurs rebelles
— FACTION : INQUISITION
— ARMES : Je lance des livres sur les gens, puis je les brûle .. les gens, n'est-ce pas
— AMOUREUSEMENT : tenez mon 06
— O.SEXUELLE : Gay comme un pinson
Posté Dim 30 Juil - 21:46





Pavus Dorian

C
et instant où tu ne peux guère lire tranquillement sans entendre deux abrutis braire dans tout le fort. Je vous jure que si je retrouve l'identité de ces deux personnes - dont la voix me permit de déterminer que ce sont deux hommes -, ces deux pauvres personnes qui osèrent troubler ma tranquillité n'en dormiront plus pendant plusieurs nuits, tant leurs rêves seront tâchées de ma magie. J'espère même leur donner la nausée à force, cela ne sera que des plus délectant. Je tâcherai de prendre du pop corn.

page 1
© sobade.


PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Drama lover à moustache ⊱ Inquisition
— PSEUDOs : Naël
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Quand je veux d'abord
— MISSIVES : 170
— DC&TC : -
— PRESTIGE : 337
— PAIRING & OTP : FENDERS || Adoribull || Cullélia || DORIAN || Reylistair || le Drama
— CRÉDITS : Giulia Valentini

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Tevinter
— ÂGE : 31 ans
— PROFESSION : Thaumaturge, Drama Queen, Saint Bibliothécaire de Fort-Céleste en quête d'auteurs rebelles
— FACTION : INQUISITION
— ARMES : Je lance des livres sur les gens, puis je les brûle .. les gens, n'est-ce pas
— AMOUREUSEMENT : tenez mon 06
— O.SEXUELLE : Gay comme un pinson
Posté Sam 4 Nov - 15:51




I
l faut que je me vide la tête, j’en ai marre.

Moi qui pensais pouvoir me concentrer sur la localisation de camps Venatori dans le coin – je sais qu’il y en a. … Mais ça ne quitte plus mon esprit depuis un petit moment, et je pense que c’est dû à une grave erreur. Quand je fouinais pour retrouver la trace de mon précieux ouvrage, j’ai reparlé à Alexius. C’était … curieux. C’était comme si rien de tout ça ne s’était passé. J’ai eu l’impression, l’espace d’un instant, de revivre un vieil épisode. Quand je galérais sur un point bien précis dans mes leçons, mais que j’étais trop fier pour lui demander de l’aide. Et malgré tout, il sortait de nulle part, regardait par-dessus mon épaule, décelait directement ce qui n’allait pas et commençait alors à m’expliquer. Même si je me tuais à lui dire que tout allait bien et que je m’en sortais, il savait parfaitement que c’était tout le contraire. C’est cet Alexius que j’ai cru avoir en face de moi, celui qui rayonnait avant l’Enclin et ses ravages.

Je n’arrive pas non plus à … réaliser tout ça. J’ai mis un moment pour l’écrire, mais je ne savais pas tellement comment le formuler. Comment a-t-il pu tomber aussi bas… Le genre d’homme qui était loin de se laisser dicter ce qu’il devait faire ou penser, léchant tellement la botte à Corypheus qu’elle ne devait même plus avoir de semelle. Il dépendait de lui, choisissant volontairement de rester soumis et impuissant. Tout ça pour guérir Félix… Mais il aurait dû savoir que la Souillure était incurable, depuis le nombre d’années que je m’étais TUE à le lui répéter !! …Après…

Après, ça peut aussi se comprendre…

Félix, c’est sa fierté. Félix, c’est un brillant mathématicien qui, malgré ses lacunes en magie, avait prouvé à son père qu’il pourrait faire de grandes choses. Il était … oui … fier de lui. De son avenir. …De son avenir brutalement rayé de la carte. Félix, c’est son fils. Les quelques fois où il revenait à la maison familiale, racontant à son père captivé tout ce qu’il apprenait en Orlaïs, on sentait en Alexius un plein bonheur de voir son enfant épanoui. Ça vend du rêve, autant d’affection, de reconnaissance, de .. complicité ? Je ne sais pas. Alexius adorait sa femme et son petit Félix de tout l’amour qu’il pouvait transmettre, c’était tout ce qu’il avait de plus précieux.

Et l’Enclin lui aura tout pris.

Pas tout, à vrai dire : Félix est encore là, fier et battant. Il est solide, oui, mais il ne tiendra pas éternellement. Et ça, Alexius ne l’avait pas encore totalement compris. Maintenant que je… j’y repense, je me souviens de ces deux années. Terribles. Il m’avait dit une fois que toute étoile rayonne, puis s’éteint à petit feu, eh bien je pense qu’à ce moment-là, j’en compris réellement le sens.

Je ne le lui ai jamais clairement dit, et je pense que je garderai ça sur moi jusque dans ma tombe. Mais Alexius.. celui que j’ai connu, celui qui m’a

Alors, ce qu’il se passa à Golefalois dépasse mon entendement.



Enfin, j’étale ma vie sur ce papier, mais ce n’est même pas ça le sujet de mes tourmentes. Ce qui m’inquiète le plus ces temps, c’est son jugement, qui arrivera un jour ou l’autre. Evidemment, c’est à l’Inquisiteur de décider de son sort, et je me verrais très mal m’interposer pour étaler ma science. Car il

Je ne sais pas tellement ce qui serait judicieux de faire, ou plutôt de penser. Et ça me trotte souvent dans la tête, j’espère que ça ira mieux maintenant que j’ai couché tout ça sur le papier. J’ai plus urgent à m’occuper, surtout. Il faudrait d’ailleurs que je pense à écrire à Félix prochainement, ça fait un petit moment que je n’ai plus de nouvelles de lui.

page 2
©️ sobade.


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum