— Event N.1 : La Chute

— 9:31 DU DRAGON (Dragon Age Origins)
Depuis la nuit des temps, les Gardes des Ombres ont protégé Thédas du mal. Gardiens de la paix et des habitants de ce monde, ils ont toujours combattu d'un aplomb et d'une croyance infaillibles. Néanmoins, le cinquième Enclin signa l'arrêt de mort de la quasi totalité de ces guerriers à la force de fer. La trahison de Loghain coûta entre autre la vie du Roi Cailan et plongea la Garde dans un état quasi soporifique.Reyner Cousland fut l'homme qui redressa la situation. Armé de ses compagnons et de la rancœur qui l'accablait, le jeune homme avait vécu la tragédie d'Ostagar. Sa famille fut assassinée, son château brûlé, son amant décapité : Loghain venait de faire une regrettable erreur. Il s'était créé l'ennemi dont personne n'aurait jamais souhaité avoir un jour.L'Enclin fut anéanti. L'Archidémon mourut et Loghain trépassa de la main de Reyner. Ferelden fut libéré du joug du faux Roi. Tout était à construire désormais : nommé Commandant de la Garde, il devint le dirigeant des Gardes des Ombres de Férelden et une très forte influence parmi le groupe. Deux, quatre, puis seize grands campements furent construits et une vague de recrutement fut lancée. En dix ans, les rangs des gardes gonflèrent comme jamais. Symbole de courage et de persévérance, le jeune Commandant ne se doutait toutefois pas que les choses allaient dégénérer à nouveau... Et aussi violemment.

— 9:42 DU DRAGON (actuellement)
Corypheus rallia les templiers à sa cause. L'Inquisition en fit les frais et, prévenant ainsi Thédas et la majorité des grands groupes des alentours, aucun accepta de croire cette funeste nouvelle : C'est dans un espoir vain que Ragnar Warvrick, l'Inquisiteur, décida de lancer une demande d'alliance entre la Garde des Ombres et l'Inquisition. Les dirigeants de la Garde refusèrent sans prendre le temps de reconsidérer cette offre précieuse : pour eux, le vrai problème était l'influence et le pouvoir que continuait d'accroître l'Inquisition et ce, sans aucun cadre de bonne conduite et sans aucune limite.Néanmoins, une attaque se prépare et les Gardes ne se doutent pas une seule seconde que leur forteresse, Fort Bastiel, en Amaranthine, est sur le point de se faire assiéger par Corypheus qui après un échec cuisant chez l'Inquisition, décida d'attaquer un des autres groupes les plus puissants de Thédas en ayant appris que Reyner était sur les sentiers à la recherche d'informations capable de stopper l'appel : en soit, un pouvoir illimité pour les Gardes. Sur son chemin, le Commandant acquis des informations capitales et qui pourraient changer le destin de l'alliance entre Inquisition et Gardes.Le souhait de Corypheus est à présent de réduire au silence Fort Bastiel et son leader avec, coûte que coûte. Une bataille sanglante se prépare, et ce sera peut-être la chute de la Garde de Ferelden... Définitivement.

Combattez aux cotés de la Garde des Ombre afin de leur laisser la chance de s'en sortir vivant !
Sauvez ceux qui jadis vous ont offert gracieusement le privilège rester à l'abri du cinquième Enclin !
Lire plus

〖LES SOIRÉES TWITCH〗



prochaine session le 06.07.17 à 14h00
en savoir plus

Petites annonces

13/08/2017 — Des nouveautées ont été postées sur le forum ! Pour vous renseigner, c'est par ici !
09/08/2017 — Le groupe MAGES est désormais CLOS pour cause de surpopulation !
09/08/2017 — Le Fondateur est revenu de son absence indéterminée !
09/08/2017 — Irisviel est désormais administratrice du forum. Bienvenue dans la team, miss !

Le Discord du forum

©linus pour Epicode
⊱ En bref





Partagez|

Qu'Andrasté nous protège (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

hello, my name is...
avatar
Knight of Faith ⊱ CHANTRIE

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— MISSIVES : 52
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DC&TC : Serindë Elisung / Estrid Bellanaris
— CRÉDITS : Merwild
— PRESTIGE : 188
hey i'm new
— NATIONALITÉ : Antivan
— LIEU D'HABITATION : Antiva principalement, et Orlaïs
— ÂGE : 38 ans
— RANG SOCIAL : Haut statut de par sa renommée, son titre, et sa famille noble (qu'il préfère oublier)
— PROFESSION : Chevalier Enchanteur et conseiller d'un des Princes Marchands
— FACTION : Chantrie
— O.SEXUELLE : Inconnue
— AMOUREUSEMENT : Dévoué à Andrasté, au Créateur et à ses prêcheurs

MessageSujet: Qu'Andrasté nous protège (Terminée) Sam 22 Juil - 17:50



Achilles Blakemore
"Je suis l'enfant que tu as un jour béni de ta lumière. Je suis l'adolescent que tu as protégé. Et aujourd'hui, divine Andrasté, je suis ton bras armé."

NOM & PRÉNOM(S) ⊱ Achilles Blakemore. SURNOM ⊱ Le Dévoué AGE ⊱ 38 ans.   NATIONALITÉ & LIEU DE NAISSANCE ⊱ Demi frère de Salazar Blakemore, fils de mère originaire des Anderfels et de père Antivan (autre que celui de Salazar). PROFESSION ⊱ Chevalier Enchanteur et Conseiller d'un des Princes Marchands d'Antiva. LIEU DE RÉSIDENCE ⊱  Actuellement Orlaïs. SITUATION AMOUREUSE ⊱ Dévoué à sa cause. ORIENTATION SEXUELLE ⊱ Il n'y pense pas, au vu de son dévouement entier à la Chantrie. FACTION & RANG ⊱ Chantrie. ARMES ET/OU MAGIE ⊱ Bâton de mage à lame. Sur la partie haute siège une tête de loup  argentée entourée par le corps de deux serpents. Il maîtrise parfaitement les sorts alloués à sa classe, allant des champs de perturbations aux lames, mais aussi aux protections et défenses nécessaires, en usant de la magie du Voile. Il sait aussi manier tous les sorts de glace, ce qui en fait un redoutable adversaire. LANGUE PARLÉE ⊱ Universelle, Antivan, Orlésienne, Féreldienne.

Tout sur ton personnage !
on veut tout savoir de lui.

Autoritaire ⊱ Galant ⊱ Responsable ⊱ Tempéré ⊱ Strict ⊱ Calculateur ⊱ Maître de soi ⊱ Juste.


Je suis resté souvent stoïque face à la cruauté dont peut faire preuve mon prochain.
En vivant auprès de mages capables de céder aux tentations les plus obscures qu'il soit. Il ne suffit pas de savoir allumer le feu après tout; il faut aussi savoir l'alimenter et faire en sorte que celui-ci reste stable. Pour cela,
il m'a fallu subir nombre d'entraînements, et multitudes de coups pour arriver à trouver ma place dans cette voie du Chevalier Enchanteur. J'ai d'ailleurs gardé quelques séquelles sur mon visage, ainsi qu'un avant bras lorsqu'enfin, j'étais prêt à affronter les bourbiers les plus atroces de ce monde.
J'étais jeune, impétueux et idéaliste. Aujourd'hui, je reste idéaliste mais chacun de mes pas ne me mène plus vers une quelconque issue fatale. Pour le moment en tout cas. Car oui, comme je l'ai signifié, je suis de ceux qui ont eu la chance de devenir le bras armé de la Chantrie. Les mages que l'on redoute et que l'on fuit quand ils sont nos ennemis. Les mages que l'on adule quand ils sont dans notre camp.
Jamais je n'ai senti le besoin de me convertir à quelqu'autre personne qu'Andrasté et la Divine. Ma vie est consacrée à leur parole, à la paix. Quiconque perturbe le bien fondé de cet équilibre se doit d'être ramené dans le droit chemin.
On me dit bien trop assidu, ou parfois romantique dans ma façon de penser, voir m'accuser de faiblesse. Malheureusement, aussi bien fondé soient leurs intentions à mon égard, ils voient que jamais je ne plie; et que c'est moi qui les fais plier. Je n'accepte pas l'injustice, et encore moins les conspirations. Je suis d'ailleurs sans doute l'un des chevaliers enchanteurs les moins à même de m'approprier les subtilités politiques. Je suis un chef de guerre, pas une âme errant des les couloirs dorés à la recherche d'un prochain titre.
On dit encore de moi que ma voix grave et rauque en fait trembler plus d'un lorsque durant une mission, brigands et démons tentent de nous attaquer. Il paraîtrait d'ailleurs que les nouvelles recrues me redoutent pendant quelques mois.
J'ai un demi-frère. Même mère, mais père différent. Il est mon cadet, mais je ne l'ai jamais considéré comme tel; tout comme lui n'a sans doute jamais considéré comme son frère. Le peu que j'ai essayé d'approcher m'a été difficile à encaisser. Je ne sais où il se trouve à l'heure actuelle. On m'a dit qu'il était mort en mer. Soit. Il m'importe peu dans cette quête.

Je me nomme Achilles Blakemore, et je suis votre serviteur, ô Créateur. Guide moi, guide mes hommes jusqu'à ta lumière. J'embrasserai cette main protectrice pour que règne en chacun l'apaisement nécessaire de l'âme.



La grande entaille courant du côté gauche de sa lèvre supérieure est due au coup d'épée d'un templier possédé, combattu à Alamar. Il a perdu son avant bras durant sa troisième mission en tant que Chevalier Enchanteur durant une excursion dans les Marches Noires. Il avait alors 22 ans. Pour palier à l'absence d'avant bras, une mécanique à base de runes permettant un lien avec la magie naturelle présente dans le corps d'Achilles et de métal a été greffée. Une méthode complexe et gardée secrète par une troupe de nains surfaciens. Des rumeurs courent concernant entre lui et le prince dont il est conseiller. Mais le mage les a démenties par démonstration de sa force. Malgré son impotence au niveau du bras, il s'exerce sans cesse pour entretenir les muscles restants, comme le reste de son corps. Son hurlement en combat a été maintes fois comparé à celui du rugissement d'un dragon Il possède deux mabaris. Le vieux Cecil et le jeune Xanda. On le sait autoritaire, mais que chaque fois, lorsque celui-ci donne la leçon au Cercle d'Antiva, les mages apprennent bien plus sur le contrôle de leur être et donc de leur magie que lors des cours quotidiens avec leurs maîtres. Il serait l'un des candidats au poste d'Enchanteur du Cercle d'Antiva, mais ne semble pas aussi intéressé que les autres. Après tout, il est un homme de terrain et de foi Il possède une immense collection de livres et artefacts anciens dans sa résidence principale dans la Cité d'Antiva.


Ton toi derrière l'écran !
on veut tout savoir de toi.


NOM & PSEUDO ⊱  Mep
ÂGE ⊱ Mep mep
TES PASSIONS ⊱  Mep mep mep
SÉRIES, FILMS, JEUX VIDÉO ⊱  Mep mep mep mep
PRÉSENCE ⊱ Mep mep mep mep mep
TON AVIS SUR LE FORUM ⊱  Mep mep ?
COMMENT AS-TU CONNU DA:I ⊱  Mep c:
TON DERNIER MOT, NIARK ⊱ Welleh :u



_________________


   
« For the love of life we'll defeat this. »
Love of life ▬ And slowly, you come to realize it's all as it should be. You can only do so much... If you're brave enough, you could place your trust in me. For the love of life, there's a trade off. We could lose it all but we'll go down fighting.
   

(c) Myuu.BANG!

   


Dernière édition par Achilles Blakemore le Ven 11 Aoû - 9:21, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
avatar
Knight of Faith ⊱ CHANTRIE

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— MISSIVES : 52
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DC&TC : Serindë Elisung / Estrid Bellanaris
— CRÉDITS : Merwild
— PRESTIGE : 188
hey i'm new
— NATIONALITÉ : Antivan
— LIEU D'HABITATION : Antiva principalement, et Orlaïs
— ÂGE : 38 ans
— RANG SOCIAL : Haut statut de par sa renommée, son titre, et sa famille noble (qu'il préfère oublier)
— PROFESSION : Chevalier Enchanteur et conseiller d'un des Princes Marchands
— FACTION : Chantrie
— O.SEXUELLE : Inconnue
— AMOUREUSEMENT : Dévoué à Andrasté, au Créateur et à ses prêcheurs

MessageSujet: Re: Qu'Andrasté nous protège (Terminée) Sam 22 Juil - 20:40



this is my story
"Créateur, de par la voix de tes enfants, je crois fermement toutes les vérités que vous avez révélées et que vous nous enseignez par les écrits de la Chantrie, parce que vous ne pouvez ni vous trompez, ni nous tromper."

.


Frère. Un mot que je connais si bien, qui m'a accompagné aux étapes les plus cruciales de ma vie. Frère de la Chantrie. Frères d'armes. Mais pas frère de sang. Ce dernier je ne l'ai jamais connu, ou senti comme lien particulier. Des billevesées, cette attache familiale. Pour lui, je suis l'aîné, celui qui est né de l'union de sa mère et d'un autre homme que son père; une sorte de bâtard en soi. Un mabari croisé on ne sait avec quel canidé, qui ne peut-être approché, mais que l'on regarde quand même avec affection. Celui qui n'a pas réellement le sang Blakemore. Je revois d'ailleurs son regard fuyant, alors que j'atteignais mes sept années. Un regard que j'ai affronté tant de fois sans pouvoir pleurer tel l'enfant que j'étais. Je me devais de représenter l'aîné idéal, ce garçon fort et impartial devant représenter les Blakemore malgré son manque "d'attaches" avec la figure paternelle. Ma mère venait parfois me prendre dans ses bras, caressant mes cheveux puis ... le temps passant, elle vérifiait les marques sur mon visage. Je n'étais pas du genre brute, mais les rares connaissances de mon frère me rappelaient assez souvent que je n'avais rien d'un Blakemore.

Accepter les remarques cinglantes du maître de maison, malgré des résultats à bon potentiel. Serrer les dents. Essuyer le sang sur le coin de lèvres. Faire disparaître l'élancé garçon sous les entraînements et leçons. Indigne que j'étais, j'ai tenu bon; jusqu'à cette dernière incartade. Celui qui est maintenant mon père, j'ai dû l'écouter me rabrouer, me conseiller sur ce que je devais être, pour être son fils. Je me souviens avoir haussé les sourcils et soutenu longuement son regard sans dire mot. Jusqu'à ce qu'apparaisse les deux garçons avec qui je m'étais battu précédemment. Croyait-il que j'allais vraiment m'agenouiller et leur demander pardon ? Je ne sais pas. J'ai juste senti un de mes genoux me faire horriblement mal, mes mains s'ouvrir et se tourner vers mon jeune agresseur. Projeté contre un mur. Un soupir de douleur. Le silence. Puis la voix rauque de l'homme qui ordonne aux gens présents de me maintenir. Mes cheveux furent attrapés avec le geste que l'on a lorsque la fureur vous gagne et j'eus vu ce jour là le seul sourire satisfait que ce "père" m'avait donné. Ce, avant de m'assigner à ma chambre et prévenir à la hâte l'Enchanteur du Cercle d'Antiva.

Ce jour là, alors que l'on me traînait, j'avais vu le visage encore innocent de mon cadet, lui encore si frêle et innocent, essayant de m'atteindre sous le regard horrifié de ma mère et celui colérique de mon père. J'avais levé la tête, bien que je sois encore assommé par ce gaspillage d'énergie ... et je l'avais regardé droit dans les yeux avec ces yeux bleus azurs appartenant à mon père, mais l'expression même de la rage dont mère une fois avait fait preuve durant une dispute familiale. Si il s'approchait, je savais pertinemment ce que père lui ferait. Alors je l'ai rejeté. Nous nous regardâmes quelques secondes, moi le corps tendu et lui figé à mi chemin. Père le tira à l'épaule et jamais plus, je ne revis son visage; car j'étais dès lors enfermé au Cercle. Si j'étais né Blakemore,
ma mère aurait pu faire quelque chose. Si j'avais eu ce sang en moi, peut-être aurais-je eu la chance de recevoir ce qui m'était dû en tant qu'aîné et exemple de la famille, devenir bien plus que le meilleur élève lors des leçons. Mais je suis un bâtard, doublé d'un mage.
Je me souviens du regard dédaigneux des templiers, et de celui conciliant de l'enchanteur. Je dépérissais depuis trois jours dans ma chambre, joues creuses et regard hagard et ce vieillard en posant ses mains sur mes épaules et en m'expliquant ce que je devais faire pour prouver à tous ce que je valais, était de ressortir le meilleur de mes capacités et de bénir ce don que m'avait offert le Créateur. Je l'ai cru. J'avais huit ans.

"Créateur, je t’aime de tout mon cœur et par-dessus toutes choses parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable, et j’aime mon prochain comme moi-même pour l’Amour de soi."

Un genou au sol et mains jointes, nous prions tous, moi mage et eux templiers. Ils répètent mes paroles sous les hauts murs de la Chantrie, luisent sous les lumières diffuses des bougies. Nous sommes parés de nos armures, nos épées et bâtons posés aux abords des bancs. Nous prions pour que justice soit rendue, que l'amour du Créateur et de ses milliers de voix atteigne les âmes souillées par orgueil, désir, envie, colère. Tous ces péchés, nous devons nous en absoudre avant de les rencontrer dans leur forme la plus ignoble. Ces démons, que j'ai dû un jour affronter. Comme tout mage.

La sensation était telle que je ne sentis pas vraiment mes jambes fléchir. Le choc fut assez rude car j'en grimaçais, ne sachant pas vraiment ce qu'impliquait alors ce passage dans l'Immatériel; tout du moins physiquement. J'eus entendu au loin un hurlement strident, voyant une forme fine, gigantesque et aux longs bras passer à une centaine de pas de moi. Mes yeux avaient cligné nombre de fois avant que je ne puisse retrouver un semblant de conscience. Et enfin, après maints essais pour me redresser, je m'avançais sur ce chemin brumeux et pavé, opinant du chef pour confirmer à mon esprit l'irrévocable vérité : mon passage s'était fait avec succès. Mais quel en fut le prix. Des maux de tête immenses me prirent pendant mes premiers pas, des maux que bien vite j'oubliais en voyant l'ombre immense s'avancer dans ma direction en quémandant soudainement ma présence. Je me souviens encore de ce "mage" qu'elle susurrait avec douceur, tandis que je m'engouffrais plus profondément dans les méandres et tangentes de ce monde singulier. Plus j'avançais, plus je découvrais des amas de mélasse plus ou moins sèche, des esprits ou tout du moins, je pensais qu'il s'agissait d'esprits. Jusqu'à ce que l'un d'eux m'observasse avec attention. Je l'ai vu aller et venir sur les piédestaux divers et variés qu'offraient ce monde, jusqu'à ce que j'aie décidé de m'en approcher. Bien entendu il s'enfuit, mais je n'avais rien perdu de mon endurance des anciens jours où, j'étais encore un Blakemore. C'était un esprit de foi. Nos mains se sont entremêlées et, après tant de prières dans le monde qui est le mien, sous cette chapelle que certains rechignent à regarder d'un oeil bienveillant, j'eus la sensation de me retrouver de nouveau de l'autre côté, d'un simple et léger clignement d'yeux. Perché sur cette colline, entendant l'oiseau de proie souffler sa mélopée tandis que mes courts cheveux roux étaient brassés par les vents, je voyais les arbres se balancer, la brume embrasser de toutes parts la vallée et ses eaux limpides. Et je me tenais debout, le coeur battant la chamade en regardant le vide sous mes pieds, sans pour autant m'en angoisser. Il n'y avait plus aucun doute : j'étais en paix avec moi-même.

L'immatériel n'avait rien de beau, mais malgré tout, je me sentais en paix. Les maux furent remplacés par un coeur léger, mes doigts s'autorisèrent à s'ouvrir et me laisser utiliser ma magie. Je fis face à cette chose ressemblant de corps à une femme nue, tendant ses longs bras gris et me souriant avec sa bouche déformée. Toute la puanteur se dégageait de ce qui semblait être de la peau. Sa bave dansait sur le coin de sa lèvre inférieure. Sa mâchoire s'ouvrait pour laisser apparaître sa faim et ses dents vert gris. J'eus senti ses griffes se poser sur mon visage, j'eus senti mes yeux se poser lentement sur les siens. Lentement, je vis son visage se figer ses membres se paralyser et sa peau blanchir. Elle regarda mes yeux azurs avec détresse, comprenant bien trop tard ce qui l'attendait. Et un champ répulsif la fit tomber dans le vide. Le vent caressa mon visage et je ne sais pourquoi, ni comment, je me trouvais à nouveau dans cette salle, entouré de quatre templiers, et de l'enchanteur qui pour la première fois, ne m'accordait pas un regard empli de tendresse; mais bien de peur et d'admiration.

"Achilles, je t'annonce avec fierté que tu es à présent un mage. Et que ton destin vient de prendre une nouvelle tournure."
Je n'avais pas compris la portée de ses paroles ce jour là. Ni pourquoi une femme armée comme un mage, mais vêtue comme un soldat vint prendre mon épaule et réclamer que je devinsse son élève.

"Ô Andrasté, Reine de miséricorde douceur de notre vie, notre espérance. Exilés que nous sommes, nous crions vers toi. Vers toi, nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes. Toi, notre protectrice, tourne vers nous ton regard miséricordieux. Et, après cet exil, montre-nous le fruit de ta paix.O Ô clémente, ô miséricordieuse, ô clémente Andrasté."

J'avais 22 ans quand cette prière est sortie de ma bouche. La fièvre me gagnait, l'absence de mon avant bras me rendait fou. Plus aucune sensation ne me venait de la gauche, à part celle d'une brûlure et le son des crissements de mes bandages. Mes compagnons crurent pendant quelques jours que j'allais devenir fou, hors de moi quand la vérité me frapperait; jamais chevalier enchanteur n'avait subi un tel sort. Quand le vide se fit sentir en me redressant, je les avais regardés, un à un, tandis que crépitait violemment le feu de camp. Oui, j'avais perdu ma main en voulant les sauver d'une décharge de magie immense venant d'apostats renégats, de surcroît possédés par quelque démon. J'avais senti ma main me brûler tandis qu'ils s'attelaient à procéder au rituel alloué aux templiers. De mon râle rauque me rendant à moitié sourd. Puis soudain, le vide.
Des lettres de ma famille, je n'en avais guère reçu jusqu'alors, malgré la cinquantaine envoyée depuis mon départ au Cercle d'Antiva, avec plus ou moins de succès vu qu'il nous était interdit d'envoyer quoi que ce soit à nos familles. Ce n'est qu'à ce triste moment, estropié d'un de mes membres que je reçus une lettre de ce "père" fier de moi. Pincée entre l'index et le pouce de ma main valide, je regardais ce bout de papier cacheté avec le plus grand des dédains avant de tout bonnement éclater d'un rire à la limite du rugissement. J'étais à présent intéressant.

Mais malgré cette marque d'affection, je n'eus cure de répondre, bien trop occupé à manier ma magie avec cette nouvelle condition physique. Mon instructrice manquait un battement quand je prenais mon bâton dans la figure ou bien un sort bien près de l'aine. Mais jamais je n'eus renoncé, même si la fatigue prenait peu à peu le pas sur mes muscles, au point que j'eusse le désarroi de m'évanouir. Tous les jours dans la Chantrie d'Afsaana. Déjà sévèrement amoché au visage, je me retrouvais impotent. On aurait pu tout à fait croire que bientôt j'allais devenir inutile; je me sentais inutile. C'était sans compter sur mon assiduité, l'aide de mon mentor et mes nombreuses recherches. D'abord, je sus rapidement manier mon bâton et apprendre avec aisance une manière particulière d'enchaîner les sorts, bien que cela me fasse dépenser énormément d'énergie mystique. Ensuite, tout me mena rapidement auprès de nains surfaciens maniant ce qu'ils appellent des arts mécaniques. Ces arts liés aux runes ont pu donné des résultats assez fascinants sur un sujet. Du moins de ce que j'eus lu sur des mémoires concernant le corps humain. Un chemin fastidieux qui me valut quelques rencontres chagrines et quelques compagnons de route jusqu'aux forges. Le nain regarda ce vide, ce fantôme qui alors avait pris place. Je dus rester trois longs mois à me faire étudier, subir des tests sur la chair tout en ne cessant de m'entraîner. Je ne pouvais faillir, même si mon coeur et mon corps en eurent parfois décidé autrement. Les nains raillaient au départ pour au final me regarder avec ce que je pensais être un certain respect; malgré ma condition d'humain priant chaque soir à la gloire d'un Créateur auquel ils ne croyaient pas. On a inséré à même mes chairs les premiers pans de la mécanique faite à base de runes et de factures complexes que je ne saurai vous décrire autrement que par des roues à dents et barres de métal diverse. Cette première étape a été la plus atroce, car il a fallu attendre que mes muscles acceptent le processus, la rune liée au métal, en accord avec ma propre magie. Ressentir une deuxième fois ce genre de chose n'avait rien de jouissif. J'en eus mordu mes lèvres jusqu'au sang, dû me battre contre une fièvre me bloquant en couches trois jours durant. Alors que mon mentor pensait que cela allait trop loin, il y eut enfin du changement. Les première pièces se mirent à bouger. Le créateur de la machine fut encore plus ému que je ne pus l'être et nous continuâmes l'entreprise jusqu'à sa finalité. J'ai maintenant une main, certes faite d'une mécanique dont je ne comprends pas tous les aspects permettant sa fonction, mais valide. On m'apprit les bases d'un entretient permettant de garder chaque chose en bon état et finalement j'étais reparti parmi mes pairs. Bien que cela en impressionna plus d'un qui avaient déjà pensé me voir finir de nouveau en Cercle, ils y virent un intérêt certain, ainsi que mon retour dans les rangs des chevaliers. Ils voulurent nous soustraire les informations concernant ces surfaciens, mais ceux-ci avaient déjà disparus quand une troupe vint à leur rencontre. Cela, je ne puis leur en vouloir. Ils me firent promettre de ne dire mot. Mon mentor n'en eut que faire et sans doute, devrais-je un jour repartir à leur recherche lorsque le jour viendra de changer certaines pièces. Par respect envers cette seconde chance qu'ils m'eurent donné.

Et depuis lors, je suis devenu le conseiller attitré d'un des Princes Marchands. Par d'étranges concours de circonstances, à base de foi, de services rendus à sa maison au nom du Créateur et d'intrigues folles. Il me dit aussi apprécier mon bon sens, bien que j'ai parfois du mal à comprendre ce que signifie le bon sens, pour les gens de son rang. Il dit me vouloir plus à même des faits politiques, m'obligeant parfois à rejoindre Val Royeaux ou bien Starkhaven pour m'accommoder au faste et aux jeux dont font preuve les nobles. Malheureusement, je reste assez frigide face aux tentations de ce monde, me complaisant à garder les chapelles que je peux trouver dans les rues de ces villes, partant de nouveau sur les chemins pour tenter d'abolir les lois démoniaques imposées aux humains les plus faible. Je n'ai pas à m'enorgueillir de ma condition, ni à la traiter avec mépris.

Aujourd'hui, quand je regarde ce soleil couchant, je ne pense plus à ma vie d'avant. Je ne sais ce qu'est devenu Salazar, et encore moins mère ou "père". J'ai pourtant ouï dire qu'un homme de barbe rousse comme ses cheveux, cheveux moins fourbus que les miens, vivrait en traversant les mers de manière peu plaisante pour les moeurs. Que cet homme est mort, quelque part en mer. Mais ce soleil tombant dans les limbes de la nuit, sur cette colline offrant une vue exceptionnelle sur un Val Royeaux brillant de ses feux me fait bien vite oublier ces rumeurs. Je pars dès ce soir sur les routes, à nouveau. Car les remous de ces années, entre engeances apparues dans un Cinquième Enclin sanglant pour Férelden, et rébellion de mages sur Kirkwall ne me donnent guère l'occasion de me poser. Surtout depuis la mort de deux Divines : Beatrix, puis Justinia. Je ne sais ce que cherchent à accomplir les mages et templiers dissidents depuis l'explosion du Conclave, mais je me ferai un devoir de les arrêter.
Personne ne m'en empêchera. Pas même les Venatori. Et encore moins l'Inquisition que Madame de Fer a rallié pour je ne sais quel intérêt sous couvert. J'appartiens à la Chantrie et je resterai fidèle à celle-ci.





_________________


   
« For the love of life we'll defeat this. »
Love of life ▬ And slowly, you come to realize it's all as it should be. You can only do so much... If you're brave enough, you could place your trust in me. For the love of life, there's a trade off. We could lose it all but we'll go down fighting.
   

(c) Myuu.BANG!

   


Dernière édition par Achilles Blakemore le Jeu 10 Aoû - 23:02, édité 33 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
avatar
Sanglante beauté ⊱ PARTISAN

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— PSEUDOs : Ayael
— MISSIVES : 473
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DC&TC : Irisviel Mavias
— CRÉDITS : Yennefer - The Witcher
— PRESTIGE : 1243

— NATIONALITÉ : Tévintide
— LIEU D'HABITATION : Minrathie mais voyage beaucoup.
— ÂGE : 22 ans
— RANG SOCIAL : Altus, fille de Magister
— PROFESSION : Se faire entretenir par sa famille, ça compte ?
— FACTION : Venatori
— ARMES : Magie du sang, bâton de mage et couteau très effilé...
— O.SEXUELLE : Hétéro
— AMOUREUSEMENT : Célibataire en recherche d'un bon parti. Si vous êtes riche, influent, que vous n'avez rien contre les engeances qui veulent dominer le monde, et que vous n'avez pas peur des belle-mère envahissante, n'hésitez pas !

MessageSujet: Re: Qu'Andrasté nous protège (Terminée) Sam 22 Juil - 22:00

Bienvenue ! Un mage andrastien, ça ne doit pas être facile tous les jours x) Hâte de voir ton personnage en jeu !

_________________
Reine incontestée du flood et des baignoires  



*frappe à la porte* "Avez vous déjà entendu parler notre seigneur Corypheus ?" *VLAN* ... ....  "Je crois qu'il faut qu'on change de méthodes de recrutement".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
avatar
Knight of Faith ⊱ CHANTRIE

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— MISSIVES : 52
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DC&TC : Serindë Elisung / Estrid Bellanaris
— CRÉDITS : Merwild
— PRESTIGE : 188
hey i'm new
— NATIONALITÉ : Antivan
— LIEU D'HABITATION : Antiva principalement, et Orlaïs
— ÂGE : 38 ans
— RANG SOCIAL : Haut statut de par sa renommée, son titre, et sa famille noble (qu'il préfère oublier)
— PROFESSION : Chevalier Enchanteur et conseiller d'un des Princes Marchands
— FACTION : Chantrie
— O.SEXUELLE : Inconnue
— AMOUREUSEMENT : Dévoué à Andrasté, au Créateur et à ses prêcheurs

MessageSujet: Re: Qu'Andrasté nous protège (Terminée) Sam 22 Juil - 22:13

Merci ! Ne t'inquiète pas Mellissandre. Ceux qui ne sont pas contents ont tôt fait de se taire au vu de l'utilité de ses compétences

_________________


   
« For the love of life we'll defeat this. »
Love of life ▬ And slowly, you come to realize it's all as it should be. You can only do so much... If you're brave enough, you could place your trust in me. For the love of life, there's a trade off. We could lose it all but we'll go down fighting.
   

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
avatar
Linguiste enflammée ⊱ CIVIL

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— PSEUDOs : Ayael
— MISSIVES : 722
— PRÉSENCE : 7/7
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DC&TC : Mellissandre Alirius
— CRÉDITS : Zhongfeng Lee
— PAIRING & OTP : Solaviel !
— PRESTIGE : 1669
— NATIONALITÉ : Orlésienne
— LIEU D'HABITATION : Orlaïs mais voyage beaucoup
— ÂGE : 28 ans
— RANG SOCIAL : Civil, étudiante-chercheuse à l'Université d'Orlaïs
— PROFESSION : Linguiste & traductrice spécialisée dans les langues anciennes
— FACTION : Aucune pour l'instant
— ARMES : Un stylet empoisonné
— O.SEXUELLE : Bisexuelle
— AMOUREUSEMENT : L'Amour n'existe pas

MessageSujet: Re: Qu'Andrasté nous protège (Terminée) Jeu 10 Aoû - 20:46

Yop, je trouve ton personnage super intéressant mais j’ai quelque remarques à faire avant de pouvoir te valider ^^


Déjà, j’aimerai juste être sûr que tu as conscience que Salazar a supprimé son compte et que donc ça t’enlève un lien important. Je préfère prévenir au cas où.

Par ailleurs, petit détail sans importance mais je n’arrive pas à comprendre cette phrase, je pense qu’il manque un ou deux mots : «  On le sait autoritaire, mais que chaque fois lorsque celui-ci donne la leçon au Cercle d'Antiva. », en soit ce n’est pas grave mais j’ai envie de savoir XD

Ensuite, je suis dubitative quand à ce simili de main. Rien dans Dragon Age ne permet d’affirmer que c’est possible… Surtout que tu parles de runes ce qui n’est pas tout à fait pareil : pour rappel, les runes ne sont pas vraiment faites à partir de « magie », mais de lyrium, c’est pour cela que seul les nains peuvent en forger…

Par contre du coup ça m’a donné une idée, donc je te propose une alternative. En repensant aux golems je me dis que ça doit être faisable d’avoir une main runique forgée par un nain, avec une partie mécanique à l’intérieur. Un trésor de technologie naine en somme. Il faudrait qu’elle soit plutôt en métal ou en pierre du coup, mais ça serait plus crédible je pense.

Voilà, sinon je ne vois rien à redire, c’est un personnage original, j’aime beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
avatar
Knight of Faith ⊱ CHANTRIE

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— MISSIVES : 52
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DC&TC : Serindë Elisung / Estrid Bellanaris
— CRÉDITS : Merwild
— PRESTIGE : 188
hey i'm new
— NATIONALITÉ : Antivan
— LIEU D'HABITATION : Antiva principalement, et Orlaïs
— ÂGE : 38 ans
— RANG SOCIAL : Haut statut de par sa renommée, son titre, et sa famille noble (qu'il préfère oublier)
— PROFESSION : Chevalier Enchanteur et conseiller d'un des Princes Marchands
— FACTION : Chantrie
— O.SEXUELLE : Inconnue
— AMOUREUSEMENT : Dévoué à Andrasté, au Créateur et à ses prêcheurs

MessageSujet: Re: Qu'Andrasté nous protège (Terminée) Jeu 10 Aoû - 23:09

Merci Iris ! Comme je te l'ai dit sur le discord ta proposition m'a bien aidé car je ne savais par où passer pour expliquer cette main que l'on voit sur certains O.C de Merwild. Je partais sur du shamanique, lié à la magie ancienne que l'on trouve grâce aux feux voilés dans D.A I, mais au moins cela sera plus efficace et plus dans le contexte actuel du forum.

Voici donc le passage modifié :

D'abord, je sus rapidement manier mon bâton et apprendre avec aisance une manière particulière d'enchaîner les sorts, bien que cela me fasse dépenser énormément d'énergie mystique. Ensuite, tout me mena rapidement auprès de nains surfaciens maniant ce qu'ils appellent des arts mécaniques. Ces arts liés aux runes ont pu donné des résultats assez fascinants sur un sujet. Du moins de ce que j'eus lu sur des mémoires concernant le corps humain. Un chemin fastidieux qui me valut quelques rencontres chagrines et quelques compagnons de route jusqu'aux forges. Le nain regarda ce vide, ce fantôme qui alors avait pris place. Je dus rester trois longs mois à me faire étudier, subir des tests sur la chair tout en ne cessant de m'entraîner. Je ne pouvais faillir, même si mon coeur et mon corps en eurent parfois décidé autrement. Les nains raillaient au départ pour au final me regarder avec ce que je pensais être un certain respect; malgré ma condition d'humain priant chaque soir à la gloire d'un Créateur auquel ils ne croyaient pas. On a inséré à même mes chairs les premiers pans de la mécanique faite à base de runes et de factures complexes que je ne saurai vous décrire autrement que par des roues à dents et barres de métal diverse. Cette première étape a été la plus atroce, car il a fallu attendre que mes muscles acceptent le processus, la rune liée au métal, en accord avec ma propre magie. Ressentir une deuxième fois ce genre de chose n'avait rien de jouissif. J'en eus mordu mes lèvres jusqu'au sang, dû me battre contre une fièvre me bloquant en couches trois jours durant. Alors que mon mentor pensait que cela allait trop loin, il y eut enfin du changement. Les première pièces se mirent à bouger. Le créateur de la machine fut encore plus ému que je ne pus l'être et nous continuâmes l'entreprise jusqu'à sa finalité. J'ai maintenant une main, certes faite d'une mécanique dont je ne comprends pas tous les aspects permettant sa fonction, mais valide. On m'apprit les bases d'un entretient permettant de garder chaque chose en bon état et finalement j'étais reparti parmi mes pairs. Bien que cela en impressionna plus d'un qui avaient déjà pensé me voir finir de nouveau en Cercle, ils y virent un intérêt certain, ainsi que mon retour dans les rangs des chevaliers. Ils voulurent nous soustraire les informations concernant ces surfaciens, mais ceux-ci avaient déjà disparus quand une troupe vint à leur rencontre. Cela, je ne puis leur en vouloir. Ils me firent promettre de ne dire mot. Mon mentor n'en eut que faire et sans doute, devrais-je un jour repartir à leur recherche lorsque le jour viendra de changer certaines pièces. Par respect envers cette seconde chance qu'ils m'eurent donné.

Ensuite pour Salazar, c'est bon a vu ensemble. J'ai prévu de faire référence à sa mort en mer durant un rp.
Pour la phrase, j'avoue que là .... what. Juste what. C'est rectifié en tout cas x)

Merci encore o7

_________________


   
« For the love of life we'll defeat this. »
Love of life ▬ And slowly, you come to realize it's all as it should be. You can only do so much... If you're brave enough, you could place your trust in me. For the love of life, there's a trade off. We could lose it all but we'll go down fighting.
   

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
avatar
Linguiste enflammée ⊱ CIVIL

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— PSEUDOs : Ayael
— MISSIVES : 722
— PRÉSENCE : 7/7
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DC&TC : Mellissandre Alirius
— CRÉDITS : Zhongfeng Lee
— PAIRING & OTP : Solaviel !
— PRESTIGE : 1669
— NATIONALITÉ : Orlésienne
— LIEU D'HABITATION : Orlaïs mais voyage beaucoup
— ÂGE : 28 ans
— RANG SOCIAL : Civil, étudiante-chercheuse à l'Université d'Orlaïs
— PROFESSION : Linguiste & traductrice spécialisée dans les langues anciennes
— FACTION : Aucune pour l'instant
— ARMES : Un stylet empoisonné
— O.SEXUELLE : Bisexuelle
— AMOUREUSEMENT : L'Amour n'existe pas

MessageSujet: Re: Qu'Andrasté nous protège (Terminée) Ven 11 Aoû - 11:46




⊱ Bravo, tu es validé Achille !
bravo, bravo et encore bravo !

⊱ AVIS SUR LA FICHE  — Comme je te l’ai dit, je trouve ton personnage intéressant et surtout original ! j’ai hâte de le voir en jeu ! (Et je suis joie d’avoir un chantriste pour peupler le groupe /PAN/) J'ai donc le plaisir de t'annoncer que tu es validé, Achille ! Si tu as une question quelconque, ou quelque chose à faire savoir, n'hésites pas à contacter le staff par tout les moyens qui existent : chat box, MP, section questions... Sur ce, je te dis avec amour : Bon jeu et encore la bienvenue parmi nous ! #Irsiviel.

⊱ Cool, j'suis validé !
... Mais je fais quoi maintenant moi ?

Maintenant petite recrue, je t'invite à te créer une relationship ici ; c'est obligatoire et conseillé pour te dépatouiller des relations de ton personnage ! Il y a aussi la possibilité de se créer un journal intime ici, pratique si tu veux t'occuper en attendant une réponse de ton coéquipier de RP. Par là, tu pourras lister tes RPs en tout genre, encore une fois pour voir clair dans tous tes faits et gestes ! Quant à cette section, il t'est possible de passer des petites annonces comiques ou autre sur le forum, qui défileront en dessous de la bannière. Ah tien, tant qu'on y pense, ça te dit, un rang ? Va y donc, c'est mieux que de ne rien avoir sous son pseudo ; ça rajoute un petit coté esthétique très fancy.

Plus sérieusement à présent ; va de suite signer le règlement, s'il te plait, c'est obligatoire ! Quand l'envie de RP te prendra, tu pourras alors te diriger par là pour faire une petite demande pour ceux qui pourraient être intéressés ! N'oublie pas d'aller au bottin à avatar pour dire quel est le nom de ton personnage et de quel jeu il vient s'il est inventé, merci ! Cela évitera les doublons, et c'est obligatoire. Pense à créer ta boite aux lettres que tu puisses envoyer et recevoir des missives, c'est super utile et ça permet de commencer ou de finir des Rp d'une manière encore plus amusante. Renseigne toi par ailleurs sur le système des Points de Prestige, ils vont te servir plus tard si tu veux un rang ou un double compte.

Ho tant que j'y pense ! Si tu as une quelconque question sur l'univers de Dragon Age et que tu as besoin d'informations pour tes RP ou juste pour en apprendre plus, il y a le Guide de Thédas à ta disposition. Chose vitale, renseigne toi à propos de l'intrigue en cours et de la chronologie en RP. Vois-tu, comme nous simulons plusieurs époques, ces dernières ont un point de départ bien précis, et tu ne peux pas passer d'un an à un autre sauf en RP flashback ! N'oublie pas non plus de voter sur les top-sites ! Voilà tout pour la partie administrative ultra barbante ! Tu es digne d'un véritable membre de l'Inquisition !

Maintenant, ce sera bien plus drôle qu'avant, car je te convie à faire la teuf dans la taverne la plus proche ! Tu peux jouer un max pour faire vivre le forum ; ça ne prend que quelques secondes par jours/postes, et en plus, ça te fait grimper le nombres de messages pour d'éventuels doubles comptes ! Tout comme tu ne dois surtout pas hésiter à flooder, que ce soit pour dire ce que t'as bouffé à midi ou autre encore, on s'en fiche : on aime le racontage de life et le bla bla trop wtf sur ce forum !

Sur ce, Achille... Je te souhaite une bonne aventure parmi nous. Te joindras-tu avec les plus héroiques afin de sauver Thédas, ou au contraire, plongeras-tu le monde dans le chaos ?

Bienvenue sur Dragon Age Inquisition : Infinity !




_________________
#Madame le lore     
Encyclopédie sur patte, gardienne des intrigues

"Il faut comprendre le passé pour forger l'avenir".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Qu'Andrasté nous protège (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Et si nous créions un nouveau jeu de quiz sur internet ?
» En fin d'aprem, nous somme allés danser le........ Kimbo!!!!!
» Raids L.I.G : Qui sommes nous ?
» Artdrock tu nous quitte ?
» Les trucs de malade qui nous arrivent dans nos vies de oufs!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊱ DRAGON AGE ✶ INFINITY :: Welcome to Skyhold :: fellows of the inquisition ; :: fiches validées-