— Event N.1 : La Chute

— 9:31 DU DRAGON (Dragon Age Origins)
Depuis la nuit des temps, les Gardes des Ombres ont protégé Thédas du mal. Gardiens de la paix et des habitants de ce monde, ils ont toujours combattu d'un aplomb et d'une croyance infaillibles. Néanmoins, le cinquième Enclin signa l'arrêt de mort de la quasi totalité de ces guerriers à la force de fer. La trahison de Loghain coûta entre autre la vie du Roi Cailan et plongea la Garde dans un état quasi soporifique.Reyner Cousland fut l'homme qui redressa la situation. Armé de ses compagnons et de la rancœur qui l'accablait, le jeune homme avait vécu la tragédie d'Ostagar. Sa famille fut assassinée, son château brûlé, son amant décapité : Loghain venait de faire une regrettable erreur. Il s'était créé l'ennemi dont personne n'aurait jamais souhaité avoir un jour.L'Enclin fut anéanti. L'Archidémon mourut et Loghain trépassa de la main de Reyner. Ferelden fut libéré du joug du faux Roi. Tout était à construire désormais : nommé Commandant de la Garde, il devint le dirigeant des Gardes des Ombres de Férelden et une très forte influence parmi le groupe. Deux, quatre, puis seize grands campements furent construits et une vague de recrutement fut lancée. En dix ans, les rangs des gardes gonflèrent comme jamais. Symbole de courage et de persévérance, le jeune Commandant ne se doutait toutefois pas que les choses allaient dégénérer à nouveau... Et aussi violemment.

— 9:42 DU DRAGON (actuellement)
Corypheus rallia les templiers à sa cause. L'Inquisition en fit les frais et, prévenant ainsi Thédas et la majorité des grands groupes des alentours, aucun accepta de croire cette funeste nouvelle : C'est dans un espoir vain que Ragnar Warvrick, l'Inquisiteur, décida de lancer une demande d'alliance entre la Garde des Ombres et l'Inquisition. Les dirigeants de la Garde refusèrent sans prendre le temps de reconsidérer cette offre précieuse : pour eux, le vrai problème était l'influence et le pouvoir que continuait d'accroître l'Inquisition et ce, sans aucun cadre de bonne conduite et sans aucune limite.Néanmoins, une attaque se prépare et les Gardes ne se doutent pas une seule seconde que leur forteresse, Fort Bastiel, en Amaranthine, est sur le point de se faire assiéger par Corypheus qui après un échec cuisant chez l'Inquisition, décida d'attaquer un des autres groupes les plus puissants de Thédas en ayant appris que Reyner était sur les sentiers à la recherche d'informations capable de stopper l'appel : en soit, un pouvoir illimité pour les Gardes. Sur son chemin, le Commandant acquis des informations capitales et qui pourraient changer le destin de l'alliance entre Inquisition et Gardes.Le souhait de Corypheus est à présent de réduire au silence Fort Bastiel et son leader avec, coûte que coûte. Une bataille sanglante se prépare, et ce sera peut-être la chute de la Garde de Ferelden... Définitivement.

Combattez aux cotés de la Garde des Ombre afin de leur laisser la chance de s'en sortir vivant !
Sauvez ceux qui jadis vous ont offert gracieusement le privilège rester à l'abri du cinquième Enclin !
Lire plus

〖LES SOIRÉES TWITCH〗



prochaine session le 06.07.17 à 14h00
en savoir plus

Petites annonces

13/08/2017 — Des nouveautées ont été postées sur le forum ! Pour vous renseigner, c'est par ici !
09/08/2017 — Le groupe MAGES est désormais CLOS pour cause de surpopulation !
09/08/2017 — Le Fondateur est revenu de son absence indéterminée !
09/08/2017 — Irisviel est désormais administratrice du forum. Bienvenue dans la team, miss !

Le Discord du forum

©linus pour Epicode
⊱ En bref





Partagez|

Une question de principe [ft. Nara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

hello, my name is...
Invité
Invité

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY

MessageSujet: Une question de principe [ft. Nara] Lun 19 Juin - 0:21

Son contrat ne s’était pas exactement déroulé comme prévu. Généralement, les mercenaires sortaient ce genre de phrase quand ils avaient affronté un adversaire trop coriace, ou des événements extérieurs hors de leurs compétences. Mais dans le cas de Nil, les circonstances étaient légèrement différentes. Son job s’était déroulé à merveille. Son client, en revanche, s’était montré plus récalcitrant. Peut-être avait-il parié sur le fait que Nil n’oserait pas tenter quelque chose de stupide en présence de ses deux gardes du corps. Mais de toute évidence, il s’était trompé. Quand la lame du mercenaire avait sectionné la gorge  de l’un des gardes, il avait regretté son avarice. Quand elle s’était enfoncée dans l’abdomen du second, il avait reconsidéré son offre. Quand elle s’était abattue sur lui, il avait réalisé que tout était allé beaucoup trop vite. Quelques minutes plus tard, Nil avait rengainé son épée. Mais avant de s’éclipser, il s’était offert une petite récompense dans les coffres de son ancien client. Il s’était donc éclipsé plus riche d’une généreuse poignée de pièces, et d’un trophée d’un tout autre genre : un arc composite d’excellente facture, qui n’avait rien d’une arme ordinaire. S’il n’était pas du genre à collectionner les trésors, il avait en revanche un œil de lynx pour repérer les objets de valeurs. C’était cette intuition qui l’avait poussé à faire main basse sur cette arme, dans l’intention de la revendre un bon prix.

Six jours avaient passé depuis. Et même si Nil n’avait en rien oublié ces récents événements, il s’était assuré que l’agent récolté lors de l’incident soit utilisé pour compenser ces petits désagréments. Ces quelques jours avaient été amplement suffisamment, et la moitié de ses gains s’était déjà envolée en fumée. C’était d’ailleurs pour cette raison — mais aussi en raison d’une certaine lassitude — que Nil avait reporté son attention sur son arc. Dès son arrivée à Denerim, il avait demandé  une expertise de l’objet à l’une de ses connaissances. Et ce matin-là, il avait précisément l’intention d’entendre ce que l’homme avait à lui dire.

Quand il arriva au stand, l’homme l’accueillit avec un sourire énigmatique. Comme à son habitude, Nil avait conservé l’objet chez lui : son partenaire étant un marchand aux commerces douteux, il avait l’œil suffisamment affuté pour ce genre d’affaire. Ils échangèrent de vagues salutations, et Nil glissa quelques pièces sur la table. Chaque chose avait son prix. « C’est un bel arc Dalatien que t’as là. Et si tu veux mon avis, c’est pas vulgaire outil de chasse. Bois sacré, os d’halh… » son regard se fit plus sombre, et il continua sur le ton de la confidence. « J’ai demandé à un gars qui connaît bien ces trucs là. Il pense connaître le clan à qui ton arc appartient. Si tu veux faire ta bonne action, tu peux toujours aller le voir. Je lui ai dis de rester discret, mais… tu devrais pas trop compter là-dessus. » ils échangèrent un regard. Ils savaient tout deux que c’était le risque à prendre dans ce genre de situation. « Si tu as quelques jours devant toi, je peux te trouver un collectionneur qui t’en donneras un bon prix. Sinon… On pourra toujours s’arranger pour les matériaux. » conclu-t-il avec un large sourire. Nil hocha la tête, et le remercia pour les renseignements. Ils échangèrent quelques mots, et décidèrent que leurs prochaines retrouvailles se feraient autour d’un verre. Puis, Nil s’éloigna. Il avait donc trois solutions. Il écarta la première — remettre l’arc à ses propriétaires légitimes — sans le moindre remord. Mais il savait aussi que si ce fameux expert en objets dalatiens avait ébruité cette histoire au sujet de l’arc, certains intéressés pourraient bien se montrer plus tôt que prévus. Et tout en marchant dans les rues, il se demanda qui à Denerim pouvait bien être intéressé par une vieille breloque dalatienne.
Revenir en haut Aller en bas

hello, my name is...
avatar
THE APPRENTICE ⊱ GREY WARDEN | PNJ

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— PSEUDOs : PNJ.
— MISSIVES : 211
— CRÉDITS : Pendräagon.
— PRESTIGE : 173

— NATIONALITÉ : Je suis une elfe Dalatienne. Mon lieu de naissance est inconnu en soi. Je dirais sans doute à l’arrière d’un chariot. Ou sagement au chaud. Aucune idée. Tout ce je sais s'est que ma naissance est arrivée un jour de pluie.
— LIEU D'HABITATION : Là où mes missions me mènent. Ça peut être une maison, un campement à la belle étoile ou une grotte. Qu’importe au fond. Tant que je suis où il faut au bon moment. En fait, je suis surtout mon Protecteur.
— ÂGE : 29 ans mais j'en parais moins.
— RANG SOCIAL : J'en possède un moi ? Basse société en tant qu'elfe Dalatienne et modèle de respect dans la Garde.
— PROFESSION : Mage. Aposta. Erreur. Danger. Oreilles pointues. Comme vous voulez.
— FACTION : Grey Warden en tant que Mage spécialiste de l'outre-tombe.
— ARMES : Mon bâton, comme tout mage qui se respecte ! Ce dernier se rapproche grandement du bâton du néant. Puis ma magie est surtout offensive. De plus, je pratique la Nécromancie.
— O.SEXUELLE : Je ne me suis jamais vraiment poser la question. Il faut connaître l’amour pour savoir.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire comme le vent. Sans attache et sans cœur à prendre. Je ne me suis jamais vraiment intéressée à ça. Trop prise par ma vie d’elfe puis de garde. Puis c’est trop prise de tête.

MessageSujet: Re: Une question de principe [ft. Nara] Dim 9 Juil - 19:52

Question de principe.

Qui s’y frotte, s’y pique.


Le poids de la culpabilité est si important à porter que ma respiration se fait sifflante et douloureuse. J’ai mal… J’ai tellement mal… Une main sur le mur et l’autre me tenant les côtes, je grimace pour faire passer ce haut le cœur. Je ne savais pas que tirer un trait sur la Garde allait me faire cet effet. Mon uniforme bien caché dans le sac accroché à ma précieuse monture, cette dernière me regarde d’un air inquiet avant que je ne l’a rassure en la caressant au niveau du museau. « Ça va passer... » Quel piètre mensonge. Rien n’aller passer tant que je ne serai pas de retour pour mon jugement. Cependant, à l’heure actuelle, je n’ai pas grand-chose à faire si ce n’est espérer tomber sur ce que je veux rapidement.

Dans une profonde inspiration là pour faire passer mes maux, j’abandonne mon hahl pour entrer en ville. Droite comme un piquet, je ne laisse plus que mon instinct me guider. D’après mes informations et le papier en main, quelques petites étales ici et là sont susceptibles de m’intéresser. Sans attendre je commence mon enquête. Le premier jour est loin d’être concluant. Tout le monde me voit comme une pestiférée à cause de mes oreilles pointues. Mais sans plus d’intérêt pour ses shems je reprends ma quête pour finalement tendre l’oreille au bon moment et au très bon endroit. Un triple crétin vient de s’amuser à balancer qu’il est un expert dans les objets dalatiens. Je souris. Aucun humain digne de ce nom ne peut connaître nos coutumes. Cependant, je m’approche de lui et le questionne. Il ne perd pas de temps et me donne ce que je veux savoir. Un homme est en possession d’un arc et il se balade en ville. Je fronce les sourcils et me redresse. Avant de partir, l’homme me fait qu’il a hâte de savoir ce que l’autre va en faire. Revendre une pièce de la sorte peut rapporter gros après tout. Mes dents se serrent et je ne réponds pas trop pressé de sortir pour retrouver ce voleur.

Sagement en train d’errer dans les ruelles, je commence à désespérer de voir avancer mes investigations. Après tout, la ville est grande ! Pourtant, par le bouche à oreilles, les bonnes adresses et le genre de mec qui peut posséder mon arc, je finis par coller aux fesses d’un homme. Plus je m’approche et plus ce qu’il porte est familier à mes yeux. La chose devient certaine quand je vois une particularité que ma mère m’a dite dans la lettre. Là, sans attendre, sans même faire attention à ma place, mon rang, ma condition je l’interpelle en pleine rue où les regards se portent sur moi. Je peux voir les regards : comment une elfe comme moi peut interpeller un humain de la sorte… Pour moi je ne suis ni l’un et l’autre n’est pas n’importe qui à mes yeux. « C’est un arc sympathique que vous portez ! Où l’avez-vous trouvé ? Dans un convoi Dalatien non ? » Je m’avance vers lui en prenant garde. Après tout, je reste une mage elfe et même si mon bâton n’est pas sur moi, je sais encore me servir de mes mains suffisamment pour le blesser et faire paniquer les témoins.

© By Halloween sur Never-Utopia




HRP:
 

_________________


   
« In War, Victory. In Peace, Vigilance. In Death, Sacrifice. »
La liberté. Rengaine pompeuse de notre civilisation. Il n'y a que ceux qui en sont privés qui savent ce que cela signifie. Car il faut pouvoir être fort pour nier ce qu'on possède déjà.
   

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Une question de principe [ft. Nara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Question sur cities xl 2011
» Question 3DO
» Question sur diverses choses dans wow (Lore)
» Topic d'aide et de question GS.
» question sur le recrutement et les phase de teste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊱ DRAGON AGE ✶ INFINITY :: Hors RPG - flood time :: cemetery of warriors ; :: Rps abandonnés-