— Event N.1 : La Chute

— 9:31 DU DRAGON (Dragon Age Origins)
Depuis la nuit des temps, les Gardes des Ombres ont protégé Thédas du mal. Gardiens de la paix et des habitants de ce monde, ils ont toujours combattu d'un aplomb et d'une croyance infaillibles. Néanmoins, le cinquième Enclin signa l'arrêt de mort de la quasi totalité de ces guerriers à la force de fer. La trahison de Loghain coûta entre autre la vie du Roi Cailan et plongea la Garde dans un état quasi soporifique.Reyner Cousland fut l'homme qui redressa la situation. Armé de ses compagnons et de la rancœur qui l'accablait, le jeune homme avait vécu la tragédie d'Ostagar. Sa famille fut assassinée, son château brûlé, son amant décapité : Loghain venait de faire une regrettable erreur. Il s'était créé l'ennemi dont personne n'aurait jamais souhaité avoir un jour.L'Enclin fut anéanti. L'Archidémon mourut et Loghain trépassa de la main de Reyner. Ferelden fut libéré du joug du faux Roi. Tout était à construire désormais : nommé Commandant de la Garde, il devint le dirigeant des Gardes des Ombres de Férelden et une très forte influence parmi le groupe. Deux, quatre, puis seize grands campements furent construits et une vague de recrutement fut lancée. En dix ans, les rangs des gardes gonflèrent comme jamais. Symbole de courage et de persévérance, le jeune Commandant ne se doutait toutefois pas que les choses allaient dégénérer à nouveau... Et aussi violemment.

— 9:42 DU DRAGON (actuellement)
Corypheus rallia les templiers à sa cause. L'Inquisition en fit les frais et, prévenant ainsi Thédas et la majorité des grands groupes des alentours, aucun accepta de croire cette funeste nouvelle : C'est dans un espoir vain que Ragnar Warvrick, l'Inquisiteur, décida de lancer une demande d'alliance entre la Garde des Ombres et l'Inquisition. Les dirigeants de la Garde refusèrent sans prendre le temps de reconsidérer cette offre précieuse : pour eux, le vrai problème était l'influence et le pouvoir que continuait d'accroître l'Inquisition et ce, sans aucun cadre de bonne conduite et sans aucune limite.Néanmoins, une attaque se prépare et les Gardes ne se doutent pas une seule seconde que leur forteresse, Fort Bastiel, en Amaranthine, est sur le point de se faire assiéger par Corypheus qui après un échec cuisant chez l'Inquisition, décida d'attaquer un des autres groupes les plus puissants de Thédas en ayant appris que Reyner était sur les sentiers à la recherche d'informations capable de stopper l'appel : en soit, un pouvoir illimité pour les Gardes. Sur son chemin, le Commandant acquis des informations capitales et qui pourraient changer le destin de l'alliance entre Inquisition et Gardes.Le souhait de Corypheus est à présent de réduire au silence Fort Bastiel et son leader avec, coûte que coûte. Une bataille sanglante se prépare, et ce sera peut-être la chute de la Garde de Ferelden... Définitivement.

Combattez aux cotés de la Garde des Ombre afin de leur laisser la chance de s'en sortir vivant !
Sauvez ceux qui jadis vous ont offert gracieusement le privilège rester à l'abri du cinquième Enclin !
Lire plus

〖LES SOIRÉES TWITCH〗



prochaine session le 06.07.17 à 14h00
en savoir plus

Petites annonces

13/08/2017 — Des nouveautées ont été postées sur le forum ! Pour vous renseigner, c'est par ici !
09/08/2017 — Le groupe MAGES est désormais CLOS pour cause de surpopulation !
09/08/2017 — Le Fondateur est revenu de son absence indéterminée !
09/08/2017 — Irisviel est désormais administratrice du forum. Bienvenue dans la team, miss !

Le Discord du forum

©linus pour Epicode
⊱ En bref





Partagez|

Nara Lavellan ♦ Que le vent me mène à toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

hello, my name is...
avatar
THE APPRENTICE ⊱ GREY WARDEN | PNJ

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— PSEUDOs : PNJ.
— MISSIVES : 211
— CRÉDITS : Pendräagon.
— PRESTIGE : 173

— NATIONALITÉ : Je suis une elfe Dalatienne. Mon lieu de naissance est inconnu en soi. Je dirais sans doute à l’arrière d’un chariot. Ou sagement au chaud. Aucune idée. Tout ce je sais s'est que ma naissance est arrivée un jour de pluie.
— LIEU D'HABITATION : Là où mes missions me mènent. Ça peut être une maison, un campement à la belle étoile ou une grotte. Qu’importe au fond. Tant que je suis où il faut au bon moment. En fait, je suis surtout mon Protecteur.
— ÂGE : 29 ans mais j'en parais moins.
— RANG SOCIAL : J'en possède un moi ? Basse société en tant qu'elfe Dalatienne et modèle de respect dans la Garde.
— PROFESSION : Mage. Aposta. Erreur. Danger. Oreilles pointues. Comme vous voulez.
— FACTION : Grey Warden en tant que Mage spécialiste de l'outre-tombe.
— ARMES : Mon bâton, comme tout mage qui se respecte ! Ce dernier se rapproche grandement du bâton du néant. Puis ma magie est surtout offensive. De plus, je pratique la Nécromancie.
— O.SEXUELLE : Je ne me suis jamais vraiment poser la question. Il faut connaître l’amour pour savoir.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire comme le vent. Sans attache et sans cœur à prendre. Je ne me suis jamais vraiment intéressée à ça. Trop prise par ma vie d’elfe puis de garde. Puis c’est trop prise de tête.

MessageSujet: Nara Lavellan ♦ Que le vent me mène à toi Lun 6 Mar - 22:15



Nara Lavellan
I am not afraid to walk this world alone.

NOM & PRÉNOM(S) ⊱ Nara Lavellan. SURNOM ⊱ On me nomme souvent par mon nom de famille chez les Wardens mais cela n’est pas une insulte. Sinon, Critha pour "Moissonner" à cause de ma spécialisation. Il est plus affectif que péjoratif cela va s’en dire ! Puis il y a Fern, "mort" lorsque je ne suis plus contrôlable. Dans ce genre de moment, mieux vaut éviter de se trouver dans les environs. AGE ⊱ 29 ans, mais comme ma mère, j’en parais bien un peu moins. NATIONALITÉ & LIEU DE NAISSANCE ⊱ Je suis une elfe Dalatienne. Mon lieu de naissance est inconnu en soi. Je dirais sans doute à l’arrière d’un chariot. Ou sagement au chaud. Aucune idée. Tout ce je sais s'est que ma naissance est arrivée un jour de pluie. PROFESSION ⊱ Garde-recrue depuis peu et prise sous l’aile de notre héro. Mais je suis aussi une chercheuse d’ennuis. Mais ça, c’est depuis mon enfance on va dire. Ma race n’aide pas. Même si je suis bientôt dans les rangs des Gardes si je survie. LIEU DE RÉSIDENCE ⊱ Là où mes missions me mènent. Ça peut être une maison, un campement à la belle étoile ou une grotte. Qu’importe au fond. Tant que je suis où il faut au bon moment. En fait, je suis surtout mon Protecteur. SITUATION AMOUREUSE ⊱ Célibataire comme le vent. Sans attache et sans cœur à prendre. Je ne me suis jamais vraiment intéressée à ça. Trop prise par ma vie d’elfe puis de garde. Puis c’est trop prise de tête. ORIENTATION SEXUELLE ⊱ Je ne me suis jamais vraiment poser la question. Il faut connaître l’amour pour savoir. FACTION & RANG ⊱ Grey Warden en tant que Mage. ARMES ET/OU MAGIE ⊱ Mon bâton, comme tout mage qui se respecte ! Ce dernier se rapproche grandement du bâton du néant. Puis ma magie est surtout offensive. De plus, je pratique la Nécromancie. LANGUE PARLÉE ⊱ Je ne possède aucun accent. Etant une née Dalatienne, je parle donc la langue de mes ancêtres et aussi celle universelle. Néanmoins, je m'intéresse aussi aux dialectes des Qunaris et les autres. Par simple curiosité personnelle et aussi à cause mon ancienne vie...

Tout sur ton personnage !
on veut tout savoir de lui.

Cynique ⊱ Débrouillarde ⊱ Tête brulée ⊱ Intelligente ⊱ Travailleuse ⊱ Loyale ⊱ Silencieuse ⊱ Indépendante


Mon plus gros défaut doit sans doute être mon silence perpétuel. Mais on s’y fait d’après certains. La dernière fois que j’ai eu une longue discussion ce fut avec mon ami d’enfance. Insouciance et liberté rimés donc avec enfance. Depuis, j’évite les longues phrases et si je dois le faire, c’est avec cynisme quand je le peux et surtout avec franchise. Combien de problème me sont arrivés suite à cela… J’ai arrêté de compter ! Mais à chaque fois, je me débrouille seule pour en sortir. Question d’habitude on va dire. Mais on ne peut pas me retirer mon envie d’apprendre. Malgré mon mutisme, je reste quand même ouverte au monde et aux cultures. Si bien que cette haine pour les Humains que pratique mon peuple me laisse indifférente. Et ça depuis toujours. Les seules choses que je ne tolère pas sont les extrêmes. Qu’ils soient qunaris, elfiques, humains ou nains.

Bien que je ne porte pas mes coutumes en étendard ou en culte, je reste proche de ces dernières. Il s’avère que même loin de mes racines, il se peut qu’on me trouve sur un chemin jugé de ronces et de corps. Pas que je les aurais tué. Mais je reste convaincue que la tolérance doit se faire certaines fois dans la violence des actes. On me cherche. On me trouve.

Depuis toujours, j’ai appris à tout faire par moi-même. Même si mon clan est très soudé, je ne supporte pas qu’on m’aide. Que ce soit dans une tâche ou dans ma propre vie. Après tout, je suis maîtresse de mon destin. Il se peut qu’on se heurte à un mur si on tente de me venir en aide. La peur de l’échec bien que présent au fond de moi, je n’en reste pas moins la même. C’est en faisant qu’on apprend d’après les dires. Mais en rentrant chez les Gardes des Ombres, j’espère pouvoir rectifier mon caractère sur bien des points. Celui-là en particulier. Après tout, je ne me suis jamais intéressée au fait de m’ouvrir aux autres. Malgré mon envie d’aider… Je n’arrive pas à me comprendre moi-même certaines fois. Car au plus grand malheur de mes proches, j’ai toujours aimé me mettre en avant et donc en danger. Combien de fois est-ce que j’ai pu frôler la mort ou une blessure grave simplement parce que je voulais « voir » ou « connaître ». Je ne compte plus pour avouer. Il arrive que cette envie soit le fruit d’un quelconque sauvetage. Car être indépendante, tête brulée et débrouillarde ne veut pas dire qu’on est égoïste, individualiste ou totalement solitaire. Je ne peux nier que la présence d’autrui me réchauffe le cœur. Que les entendre parler ou rire me fait du bien malgré mon silence.

Malgré mes défauts, je reste tout de même quelqu’un de loyal lorsque la cause est juste. Personne ne peut le nier ou m’en faire défaut. Pas même ce groupe de mercenaires. Lorsque j’étais avec eux, mes capacités de mage les avaient bien aidés. Mais comme toute chose, on se lasse vite en comprenant que l’utilité des actes n’existait pas. Comme une coquille vide, j’ai continué pendant quelques temps avant de finalement m’arrêter et partir sans me retourner. Ils n’ont pas aimés, cela va de soi ! Pourtant, je me suis bien débrouillée pour finalement, et sans le vouloir, tomber dans les pattes des Gardes.

Ces derniers ne m’ont pas vu comme une Dalatienne tout droit sortie de sa forêt mais comme une femme. Un être à part entière. Je croyais que cette ouverture d’esprit était un mythe avant de tomber sur la vérité. Mais étant méfiante, je n’ai pas vraiment voulu les croire avant de voir arriver ct homme. Sur le coup, je ne l’avais pas reconnu. Les livres aiment bien grossir la réalité. Mais lorsqu’il se présenta à moi… J’ai plié comme une brindille. J’ai voulu savoir si tout était vrai. Plus curieuse à ce moment-là était impossible.

Puis, dès que je ne suis pas la tête dans un combat, il s’avère que je reste dans des bibliothèques ou des livres. J’aime cultiver cette soif sans nom de connaissance. L’Immatériel, les démons, les Dieux et autres… Tout y passe. Après tout, comment devenir une bonne Garde si je suis incapable de connaître quelque chose au monde qui m’entoure ? J’ai donc un profond respect pour tous ceux qui écrivent l’histoire et un profond mépris pour les autres qui détruisent. Mieux vaut éviter de ce trouver, une fois de plus, sur mon chemin si je vois le moindre livres ou lieux d’antan se faire dénaturer ou détruire.




Lorsque j’étais enfant, j’avais d’abord commencé à manier l’arc. Je me débrouillais assez bien d'après mon père. Mon monde s’écroula après le départ de mon meilleur ami que je voyais comme mon frère. Après tout, j’étais amoureuse de lui. Un amour de jeunesse qui n’a jamais pris. Mais pour autant, j'ai toujours gardé un profond respect et une admiration pour lui sans faille. Même si j'ai très envie de lui mettre la main dessus... Mon tout premier combat je l’ai gagné après avoir rendu mon adversaire incompétent avec sa femme. J'en suis assez fière il faut avouer. Mais il m'avait insulté. Déjà en me traitant comme une femme lambda puis en tant que renégat, danger publique et puis d'elfe. Je passe les détails et les mots employés. Etrangement, je n’ai découvert mes pouvoirs qu’assez tard dans ma petite enfance. Je ne suis pas une fervente admiratrice des Dieux de mon peuple. Bien que mes vallaslin représente Ghilan'nain. La Mère des hahl. Je ne me sépare jamais de mon pendentif. Le dernier souvenir de ma vie de Dalatienne. Il se peut que je passe des nuits blanches pour simplement m’entraîner et perfectionner mes sorts et mon corps à corps. On ne sait jamais. Du coup, le lendemain, je peux m'endormir rapidement ou ne pas écouter. Voir même me blesser facilement. J’ai fait partie d’un groupe de mercenaire avant de les abandonner et me retourner vers la Garde.  Il se trouve que je porte une longue cicatrice dans le dos suite à une chute pour échapper à ces fameux mercenaires. Ils n'ont pas vraiment aimés ma fuite en emportant l'or pour survivre.


Ton toi derrière l'écran !
on veut tout savoir de toi.


NOM & PSEUDO ⊱  Euh... Noisette ou Mad' o/ Mais j’aime bien quand on m’en trouve d’autres !
ÂGE ⊱  L'âge où j'ai toutes mes dents :3
TES PASSIONS ⊱  J’adore lire et écrire ! Sinon, je ne dis pas non à un cocktail avec voodka… Genre Sex on the beach…
SÉRIES, FILMS, JEUX VIDÉO ⊱  Voyons, je ne suis pas trop séries. La seule que je regarde est Sleepy Hollow. Ensuite pour les films, je suis plus films d’animation. Bah oui, l’enfance passe mal. En ce qui concerne les jeux vidéo ? Oulà ! Assassin’s Creed, Dragon Age, Skyrim et d’autres que je n’ai pas en tête.
PRÉSENCE ⊱ 7/10 environ tout sera en fonction en fait.
TON AVIS SUR LE FORUM ⊱  OMG !!! Voilà voilà...
COMMENT AS-TU CONNU DA:I ⊱  J'étais là depuis le début. Bon pas le tout début je crois pas mais là lors du AC puis du DA :3
TON DERNIER MOT, NIARK ⊱  Brbrbrblblblbl !







Dernière édition par Nara Lavellan le Mar 7 Mar - 14:32, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
avatar
THE APPRENTICE ⊱ GREY WARDEN | PNJ

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— PSEUDOs : PNJ.
— MISSIVES : 211
— CRÉDITS : Pendräagon.
— PRESTIGE : 173

— NATIONALITÉ : Je suis une elfe Dalatienne. Mon lieu de naissance est inconnu en soi. Je dirais sans doute à l’arrière d’un chariot. Ou sagement au chaud. Aucune idée. Tout ce je sais s'est que ma naissance est arrivée un jour de pluie.
— LIEU D'HABITATION : Là où mes missions me mènent. Ça peut être une maison, un campement à la belle étoile ou une grotte. Qu’importe au fond. Tant que je suis où il faut au bon moment. En fait, je suis surtout mon Protecteur.
— ÂGE : 29 ans mais j'en parais moins.
— RANG SOCIAL : J'en possède un moi ? Basse société en tant qu'elfe Dalatienne et modèle de respect dans la Garde.
— PROFESSION : Mage. Aposta. Erreur. Danger. Oreilles pointues. Comme vous voulez.
— FACTION : Grey Warden en tant que Mage spécialiste de l'outre-tombe.
— ARMES : Mon bâton, comme tout mage qui se respecte ! Ce dernier se rapproche grandement du bâton du néant. Puis ma magie est surtout offensive. De plus, je pratique la Nécromancie.
— O.SEXUELLE : Je ne me suis jamais vraiment poser la question. Il faut connaître l’amour pour savoir.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire comme le vent. Sans attache et sans cœur à prendre. Je ne me suis jamais vraiment intéressée à ça. Trop prise par ma vie d’elfe puis de garde. Puis c’est trop prise de tête.

MessageSujet: Re: Nara Lavellan ♦ Que le vent me mène à toi Lun 6 Mar - 22:16



this is my story
I'm the hero of this story, I don't need to be saved.


Son corps confortablement installé sur la chaise, elle replaçait délicatement une mèche de cheveux tombant sur son visage. La caresse de ses doigts sur sa peau la fit légèrement sourire. Mais par-dessus tout, ce qui l’enchanté était sans nulle doute ce moment-là. Celui où elle prit le temps de se poser pour se plonger dans ses souvenirs. Bons comme mauvais. Tristes comme joyeux. Doucement, elle s’affaissa sur le bureau, la tête reposée sur ses bras et se mit à fixer le vide.

----

Je suis née un jour de pluie. Mon père se nomme Harel et ma mère Sulahn. Chacun d’eux ont eu une vision bien différente de mon éducation bien avant mon arrivée. L’un voulait un nom bien Dalatien : Era. Pour honorer les ancêtres et perpétuer les noms elfiques. Mais ma mère, plus ouverte, avait décidé de changer la coutume et de laisser aller l’innovation. Etant donné que mon père aimait énormément sa femme, il se plia à son bon vouloir bien rapidement. Malgré la signification de son nom… Mais tout le monde savait dans le clan qu’il ne fallait pas contredire une femme enceinte. Surtout pas cette elfe qui maniait le couteau de chasse aussi bien qu’une aiguille à coudre. Ce qui chantait n’était sa voix mais ses lames… Ce fut ce fameux jour où je poussais mon premier cri qu’on me nomma Nara. Pour avouer, il ne voulait et ne veut toujours rien dire. Mais je me moque bien des traductions ou des significations. Pour mes parents il signifiait à la fois : espoir et danger. Cela me suffit amplement.

J’ai donc vu le jour sur les routes dans le clan Lavellan. Comme mon peuple est nomade, je ne me suis jamais demandé dans quel territoire exactement j’appartenais. Cela importait peu à l’époque. Mais j’ai en mémoire le jour où je me suis demandais ça et lorsque j’ai demandé à mon père, il s’était mis à réfléchir avant de pointer du doigt le ciel et une direction. Selon lui, je vis le jour quelque part dans les Marches Libres. Mais à la question « Est-ce que je suis donc une habitante de ces terres ? » Mon père fut catégorique avec un non. Puis il rajouta que j’étais de partout. Cela ne m’avança en rien. Je n’étais pas du genre à aimer voyager pour la simple et bonne raison que je me demandais à quoi ressembler le monde des Humains. Notre Archiviste s’en rendit très vite compte et pour m’éviter un choix bien plus dur que la mort elle-même, il me demande très jeune de coucher sur papier mes peurs et envies.

----

En repensant à ce fameux jour. La femme se redressa comme un piquet. La reliure de cuir qui entourait ses feuilles était certes un peu abîmer mais tenait toujours l’ensemble des choses. Elle reprit place sur la chaise et déposa son bien sur le bureau en prenant bien soin de l’ouvrir. D’une écrire d’enfant, les choses évoluées jusqu’à une typographie parfaite, légèrement penchée sur la droite. Avec un sourire, ses yeux parcoururent les lignes en silence. La lectrice se remémora l’existence de Shiral avec un plaisir non dissimulé. La première entrée de son journal qui en faisait référence parlé de la relation entre elle et lui. Des amis proches mais aussi un lien de sang. Sa mère était la sœur de Sulahn. Mais suite à la mort de cette derrière, la famille avait gardé un œil sur le père et son fils. La femme se souvenait d’un garçon curieux qui n’arrêtait pas de poser des questions sur la vie et le monde en général. Déjà assez silencieuse mais toujours souriante, elle ne répondait que rarement à tout cela. Souvent la jeunesse n’avait pas toutes les réponses qu’il attendait alors. Puis une autre entrée lui fit perdre son sourire. Le fameux jour elle découvrit son départ…

----

Je n’en reviens pas ! Mon meilleur ami est parti sans même venir me voir pour me faire ses adieux. Sans même… Je me demande si j’ai compté pour lui. Son père me réconforte en me disant le contraire. Mais je ne peux pas mentir : je veux le suivre… Mon père me l’interdit et pourtant, je suis partie. Sur ces traces pendant deux jours entiers. Son avance eut pourtant raison de moi et je dus revenir au clan plus solitaire et silencieuse qu’avant mon départ. Je ne veux plus faire grand-chose. Le cœur n’y est plus. Même me perfectionner dans mes dons de mage ne m’intéresse plus. Alors j’erre sans fin dans le campement. Bien souvent, on me demande d’aider à la chasse ou à la cueillette. Mais je reste sourde préférant passer le plus clair de mon temps assise près des halh.

----

La page suivante lui fit arquer un sourcil. Il faisait référence à ses premières années, le moment où elle n’avait pas encore découvert ses dons de magie. Ses débuts à l’arc étaient un calvaire pour n’importe qui autour. Elle faisait mention d’un accident maladroit. Une flèche avait une fois rasé de prêt un membre du clan. La lectrice se mit à sourire de nouveau. Puis elle changea de page pour tomber sur ce fameux jour où elle dû porter ses vallaslin. Le choix se porta sur Ghilan'nain : la Mère des hahl. Sa lecture reprit de plus belle et elle arriva rapidement à son départ du clan comme Shiral avant elle. La seule différence entre les deux, c’était qu’à l’époque, elle ne savait pas où aller ni quoi faire.

----

« Sois prudente ma petite fille… »
« Ne t’inquiète pas. Tu sais que même sans pouvoir, je sais très bien manier l’arc. »
« Si tu as un problème, tu sais comment nous retrouver. Suis ton cœur. »
« Oui père. Je vous aime tant… »
« Nous aussi. »


Ces mots. Ils étaient gravés à jamais dans sa mémoire. Il ne se passait pas un jour sans qu’elle ne pense à son clan et ses parents. À chacun de ses pas, ses souvenirs s’entrechoquaient avec son désir de liberté. Son regard s’attarda sur l’entrée suivante. Elle venait d’avoir 23 ans ce jour-là. Comme pour lui donner un cadeau, elle fit la rencontre, au détour d’un verre ou six, d’une bande de mercenaires. De fil en aiguille, la jeune femme de l’époque, trop éméchée pour réfléchir à quelque chose de sérieux et surtout à son acte se rallia à eux. Le résultat qui suivit ne fut pas vraiment désagréable pour elle à l’époque. Le genre de vie facile en volant ou en cassant des têtes…

Aujourd’hui, je suis rentrée avec un misérable mal de dos. Rester debout dans le froid juste pour un convoi est trop bête. Mais les ordres restent les ordres.

----

Puis la feuille qui suivit la fit grimacer de douleur. Elle se souvenait très bien de leur changement radical de cibles. De personnes riches, ils en venaient à attaquer les voyageurs et les faibles.

----

Je ne peux pas ! Depuis mon enfance j’ai vécu dans le respect de la vie. Comment peut-on arriver à tuer aussi facilement ? Si je reste, je suis sûre de mourir aussi. À chaque fois qu’ils arrivent à mettre la main sur des convois, je dois faire le dernier boulot : détruire et tuer. Mais je ne peux pas. Alors je les emmène loin de la route et fais semblant. Pour le moment, ça fonction. Mais un jour ou l’autre, ils vont se douter de quelque chose et je terminerai avec les nouveaux cadavres. Il faut que je parte…

La fuite, elle s’en souvient. La plus catastrophique de tous les temps. Sa cicatrice dans son dos pouvait en témoigner. Cette dernière la lançait à chaque fois que sa mémoire revenait sur cette nuit. Après une longue attente pour les voir tous endormis, elle se faufila en s’habillant dans la chambre de son chef. Par chance, le coffre était resté ouvert. Délicatement, elle avait soulevé ce dernier pour y glisser sa main et récupérer la bourse bien remplit d’or. Toujours en douceur, elle l’avait refermé et se glissa dans le couloir. Ricanant de sa réussite, elle reporta son attention devant elle pour tomber nez à nez avec un autre mage du groupe. Ce dernier décuva en deux secondes en remarquant ce qu’elle tenait. La femme gardait en mémoire le coup de pied dans l’entre jambe et surtout le poing dans sa figure alors qu’il se mit à beugler. Un remue-ménage s’activa et elle sauta sans s’en rendre au rez-de-chaussée de la demeure. Elle eut de la chance sur un point : la maison n’était pas à eux et était sur un seul étage, donc, la poursuite était compliquée. Néanmoins, pour fuir et être loin de porté, elle dût sacrifier ses vêtements en escaladant une haie. Ce fut à ce moment-là qu’elle gagna sa cicatrice.

J’aurais dû trouver un autre moyen de m’en tirer. En plus de les avoir sur les talons, il s’avère que la haie que j’ai escaladée était pleine de branches. Dans ma chute, mon dos a heurté ces dernières et je me retrouve avec une plaie dégoulinante de sang. Je me suis séparée de mon armure de mage pour ne revêtir que du strict nécessaire. Autant dire : pas grand-chose. Je ne porte plus que les bottes, le pantalon et la chemise légère mais remplit de sang et d’éclats de bois. Il n’y a même pas une heure je me suis baignée dans l’eau clair. Mise à part une envie de hurler, je me rends compte que rien n’y fait, le saignement ne veut pas s’arrêter. Sans doute que je vais mourir d’infection… Mais pour le moment, je dois avouer que je préfère me reposer. Quitte à me faire prendre, j’ai plus envie de pouvoir leur envoyer des coups plutôt que d’agoniser devant eux. Je vais donc essayer de dormir un peu…

Ce qu’elle essaya vraiment de faire. Mais les choses ne se passèrent absolument pas comme elle l’avait voulu. Réveillée en sursaut par des bruits de branches piétinaient, elle se redressa en grimaçant de douleur. Sans attendre, elle agrippa son bâton et s’aida avec pour se redresser. Sans vraiment faire attention au danger qui allait arriver, elle fonça tête baissée dedans en brandissant son arme prête à jeter un sort pour carboniser les plus téméraires. Elle y laissa même sa fièvre grandissante. Mais sa surprise fut immédiate. Au lieu de tomber sur une horde de mercenaires en rut, elle fit face à des hommes et une femme vêtues de bleu roi et arborant une armure avec deux créatures dos à dos et une coupe au centre. La femme resta interdite mais devant elle, ils se préparaient déjà à la contre-attaque. Le remarquant, elle leva les mains pour signifier son changement de stratégie. Elle baissa son arme et comprit en entendant un nom : Cousland. Le prénom passa à la trappe mais elle se trouvait devant des Gardes des Ombres. Reprenant rapidement le fil des choses, la mage mercenaire se rendit bien vite compte de son état et surtout de son accoutrement. Après tout, ses habits n’avaient pas vraiment séchés et… Son mal de crâne tomba d’un coup et elle manqua de s’étaler la tête la première. Tout ce qu’elle pût faire sur le moment ce fut de virer de l’œil.

----

Elle marqua une pose dans sa lecture. Son passé la faisait à la fois rire et pleurer sur bien des points. Mais cette rencontre allait se solder par bien des choses. La lectrice reprit donc le fil de ses lignes.

----

À son réveil, la nuit était déjà bien avancée et un bruit de crépitement se faisait entendre juste à côté. Tournant la tête, elle était tombée sur le même groupe que tout à l’heure. Mais cette fois, la plupart dormaient paisiblement. Tous sauf un. Le fameux Cousland. Ni une ni deux, elle se redressa laissant échapper une plainte. Mais elle avait continué jusqu’à arriver près de lui. « Merci. » Se fut la seule chose qu’elle avait dite avant de se retourner. Puis le tour de garde changea elle tomba le lendemain sur un des Gardes à son réveil qui lui demanda un peu plus sur elle. La femme résuma. Sept ans passés dans un groupe de mercenaire avant de les voler et de prendre la fuite. Résultat : blessure, rencontre avec eux et nouveau départ. Ces propos furent rapides et laconique. Alors qu’elle allait se préparer à se séparer d’eux, la seule femme du groupe s’approcha pour lui donner son avis. D’après elle, il ne fallait pas reprendre la route seule sous peine de dangers inutiles.

Etrangement, elle avait écouté. Restant avec les Gardes, elle resta silencieuse le plus clair de son temps. Les laissant s’occuper d’elle et de sa blessure pendant quelques jours. Ce fut le commencement d’une relation entre Reyner et elle.

Il est gentil. Quoi que très… Enfin il n’est pas le héro pour rien si je peux dire ça comme ça. Le genre à ne pas compter dans le rang des victimes si cela peut aider. Il n’est pas mage. Dans son groupe il n’y en a qu’un. Nous parlons tous les deux de nos vies. Lui dans un cercle et moi sur les routes. Mais je ne peux passer à côté des regards que me fait Reyner. Il me lorgne ou je rêve ? Je ne sais pas si je dois lui demander si quelque chose cloche. Après tout, il est Garde et moi simple mercenaire. Il peut bien me tuer rapidement et efficacement.

Mais arriva finalement ce moment. Celui où il prit les devants. Elle s’en souvient parfaitement en y repensant, sa blessure au dos était presque rétablie. Reyner était venu lors d’une baignade rapide. Il se fichait pas mal de son allure sur le coup. Mais les deux furent gênés en constatant la situation. Quand elle se rhabilla, il laissa tomber la raison de son intérêt pour elle et lui demanda une chose : d’entrer dans la Garde.

----

Elle referma rapidement son journal en entendant quelqu’un venir. Prenant une mine sérieuse, elle se pencha plutôt sur un autre livre présent sur la table et fit mine de le lire. Elle n’aimait pas qu’on la surprenne en train de s’occuper de son passé. Mais les pas se firent plus près pour finalement…

« Lavellan, dépêche-toi, Reyner a besoin de nous. »

Elle se contente de regarder le Garde-recrue et de hocher la tête. L’heure est maintenant venue. Bientôt elle sera une Garde à part entière. Une femme dont la souillure allait courir dans ses veines. La devise « Dans la Guerre, Victoire. Dans la Paix, Vigilance. Dans la Mort, Sacrifice. » Allait prendre tout son sens.

« J’arrive ! »

Du haut de ses 29 ans, elle allait enfin connaître une vie dont les retombées allaient être importantes. Plus de retour en arrière. Elle allait être une Garde et combattre les Engeances jusqu’à la mort. Elle n’avait pas peur…







Dernière édition par Nara Lavellan le Mar 7 Mar - 22:41, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
avatar
the hell on thedas ⊱ PNJ

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— MISSIVES : 187
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRESTIGE : 290


MessageSujet: Re: Nara Lavellan ♦ Que le vent me mène à toi Lun 6 Mar - 22:39

Ma belle Nara ! Bienvenue de nouveau parmi nous !

Tu sais où nous trouver si tu as des questions ! J'espère que tu vas t'en sortir avec toutes ces nouvelles choses à rédiger !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
avatar
THE APPRENTICE ⊱ GREY WARDEN | PNJ

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— PSEUDOs : PNJ.
— MISSIVES : 211
— CRÉDITS : Pendräagon.
— PRESTIGE : 173

— NATIONALITÉ : Je suis une elfe Dalatienne. Mon lieu de naissance est inconnu en soi. Je dirais sans doute à l’arrière d’un chariot. Ou sagement au chaud. Aucune idée. Tout ce je sais s'est que ma naissance est arrivée un jour de pluie.
— LIEU D'HABITATION : Là où mes missions me mènent. Ça peut être une maison, un campement à la belle étoile ou une grotte. Qu’importe au fond. Tant que je suis où il faut au bon moment. En fait, je suis surtout mon Protecteur.
— ÂGE : 29 ans mais j'en parais moins.
— RANG SOCIAL : J'en possède un moi ? Basse société en tant qu'elfe Dalatienne et modèle de respect dans la Garde.
— PROFESSION : Mage. Aposta. Erreur. Danger. Oreilles pointues. Comme vous voulez.
— FACTION : Grey Warden en tant que Mage spécialiste de l'outre-tombe.
— ARMES : Mon bâton, comme tout mage qui se respecte ! Ce dernier se rapproche grandement du bâton du néant. Puis ma magie est surtout offensive. De plus, je pratique la Nécromancie.
— O.SEXUELLE : Je ne me suis jamais vraiment poser la question. Il faut connaître l’amour pour savoir.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire comme le vent. Sans attache et sans cœur à prendre. Je ne me suis jamais vraiment intéressée à ça. Trop prise par ma vie d’elfe puis de garde. Puis c’est trop prise de tête.

MessageSujet: Re: Nara Lavellan ♦ Que le vent me mène à toi Mar 7 Mar - 2:33

Merci mon beau Zevran !

Mais oui rassure toi très cher. Au pire, je sais dans quelle chambre tu te trouves... 8D

_________________


   
« In War, Victory. In Peace, Vigilance. In Death, Sacrifice. »
La liberté. Rengaine pompeuse de notre civilisation. Il n'y a que ceux qui en sont privés qui savent ce que cela signifie. Car il faut pouvoir être fort pour nier ce qu'on possède déjà.
   

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
avatar

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— MISSIVES : 185
— PRÉSENCE : 4-5 jours sur 7
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DC&TC : Anders
— CRÉDITS : Madnessdemon+ pendra'
— PRESTIGE : 217

— NATIONALITÉ : Notre homme ici présent est un elfe de la nationalité Dalatienne, bien qu'il soit née dans un lieu inconnu
— LIEU D'HABITATION : Shiral a une petite chambre à Skyhold, lieu où il réside en aidant l'inquisition. Sinon il dort souvent dans les arbres. Allez savoir pourquoi.
— ÂGE : Le jeune elfe ici présent qui ne l'est pas vraiment est âgé de 37 ans exactement, bien qu'il va bientôt avoir 38
— RANG SOCIAL : Le Dalatien est un voleur -usant cependant très peu de ses outils- utilisant deux dagues
— PROFESSION : Shiral est un chercheur de base en créatures et surtout en l'immatériel bien qu'il ne soit pas un mage. Travaillant pour l'inquisition, il est aussi devenu informateur.
— FACTION : Comme dit au dessus, l'elfe fait parti de l'Inquisition. Il ne sait pas s'il restera tous le temps, mais pour le moment, s'intéressant particulièrement à l'inquisiteur, il reste et l'aide.
— ARMES : Il se sert principalement de deux dagues caché dans leurs fourreaux respectifs placé au bas de son dos. Il utilise aussi des poisons qu'il crée et qu'il manipule à la perfection
— O.SEXUELLE : L'elfe ici présent est homosexuel de part sa peur de la gente féminine. De ce fait il sera plus proche des hommes que des femmes.
— AMOUREUSEMENT : N'ayant personne en vu pour le moment, Shiral est célibataire. Il n'est attiré par personne pour le moment, donc tentez votre chance ~

MessageSujet: Re: Nara Lavellan ♦ Que le vent me mène à toi Mar 7 Mar - 12:33

Re bienvenue ma chère :)

Bon courage pour ta fiche et si tu as le moindre doute ou la moindre question sur ce dont on a parlé, n'hésite pas ~ :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
avatar
THE APPRENTICE ⊱ GREY WARDEN | PNJ

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— PSEUDOs : PNJ.
— MISSIVES : 211
— CRÉDITS : Pendräagon.
— PRESTIGE : 173

— NATIONALITÉ : Je suis une elfe Dalatienne. Mon lieu de naissance est inconnu en soi. Je dirais sans doute à l’arrière d’un chariot. Ou sagement au chaud. Aucune idée. Tout ce je sais s'est que ma naissance est arrivée un jour de pluie.
— LIEU D'HABITATION : Là où mes missions me mènent. Ça peut être une maison, un campement à la belle étoile ou une grotte. Qu’importe au fond. Tant que je suis où il faut au bon moment. En fait, je suis surtout mon Protecteur.
— ÂGE : 29 ans mais j'en parais moins.
— RANG SOCIAL : J'en possède un moi ? Basse société en tant qu'elfe Dalatienne et modèle de respect dans la Garde.
— PROFESSION : Mage. Aposta. Erreur. Danger. Oreilles pointues. Comme vous voulez.
— FACTION : Grey Warden en tant que Mage spécialiste de l'outre-tombe.
— ARMES : Mon bâton, comme tout mage qui se respecte ! Ce dernier se rapproche grandement du bâton du néant. Puis ma magie est surtout offensive. De plus, je pratique la Nécromancie.
— O.SEXUELLE : Je ne me suis jamais vraiment poser la question. Il faut connaître l’amour pour savoir.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire comme le vent. Sans attache et sans cœur à prendre. Je ne me suis jamais vraiment intéressée à ça. Trop prise par ma vie d’elfe puis de garde. Puis c’est trop prise de tête.

MessageSujet: Re: Nara Lavellan ♦ Que le vent me mène à toi Mar 7 Mar - 21:24

Merci Shi' :3

J'ai réussi à ne pas faire parler nos personnages. Mais du coup, j'espère que ça va te plaire la relation et le lien entre nous ! .0.

_________________


   
« In War, Victory. In Peace, Vigilance. In Death, Sacrifice. »
La liberté. Rengaine pompeuse de notre civilisation. Il n'y a que ceux qui en sont privés qui savent ce que cela signifie. Car il faut pouvoir être fort pour nier ce qu'on possède déjà.
   

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
avatar

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— MISSIVES : 185
— PRÉSENCE : 4-5 jours sur 7
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DC&TC : Anders
— CRÉDITS : Madnessdemon+ pendra'
— PRESTIGE : 217

— NATIONALITÉ : Notre homme ici présent est un elfe de la nationalité Dalatienne, bien qu'il soit née dans un lieu inconnu
— LIEU D'HABITATION : Shiral a une petite chambre à Skyhold, lieu où il réside en aidant l'inquisition. Sinon il dort souvent dans les arbres. Allez savoir pourquoi.
— ÂGE : Le jeune elfe ici présent qui ne l'est pas vraiment est âgé de 37 ans exactement, bien qu'il va bientôt avoir 38
— RANG SOCIAL : Le Dalatien est un voleur -usant cependant très peu de ses outils- utilisant deux dagues
— PROFESSION : Shiral est un chercheur de base en créatures et surtout en l'immatériel bien qu'il ne soit pas un mage. Travaillant pour l'inquisition, il est aussi devenu informateur.
— FACTION : Comme dit au dessus, l'elfe fait parti de l'Inquisition. Il ne sait pas s'il restera tous le temps, mais pour le moment, s'intéressant particulièrement à l'inquisiteur, il reste et l'aide.
— ARMES : Il se sert principalement de deux dagues caché dans leurs fourreaux respectifs placé au bas de son dos. Il utilise aussi des poisons qu'il crée et qu'il manipule à la perfection
— O.SEXUELLE : L'elfe ici présent est homosexuel de part sa peur de la gente féminine. De ce fait il sera plus proche des hommes que des femmes.
— AMOUREUSEMENT : N'ayant personne en vu pour le moment, Shiral est célibataire. Il n'est attiré par personne pour le moment, donc tentez votre chance ~

MessageSujet: Re: Nara Lavellan ♦ Que le vent me mène à toi Mar 7 Mar - 21:29

Ça me convient parfaitement ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
Invité
Invité

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY

MessageSujet: Re: Nara Lavellan ♦ Que le vent me mène à toi Mar 7 Mar - 21:46

*lateee* Bienvenue sur le fofo c:
Revenir en haut Aller en bas

hello, my name is...
avatar
THE APPRENTICE ⊱ GREY WARDEN | PNJ

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— PSEUDOs : PNJ.
— MISSIVES : 211
— CRÉDITS : Pendräagon.
— PRESTIGE : 173

— NATIONALITÉ : Je suis une elfe Dalatienne. Mon lieu de naissance est inconnu en soi. Je dirais sans doute à l’arrière d’un chariot. Ou sagement au chaud. Aucune idée. Tout ce je sais s'est que ma naissance est arrivée un jour de pluie.
— LIEU D'HABITATION : Là où mes missions me mènent. Ça peut être une maison, un campement à la belle étoile ou une grotte. Qu’importe au fond. Tant que je suis où il faut au bon moment. En fait, je suis surtout mon Protecteur.
— ÂGE : 29 ans mais j'en parais moins.
— RANG SOCIAL : J'en possède un moi ? Basse société en tant qu'elfe Dalatienne et modèle de respect dans la Garde.
— PROFESSION : Mage. Aposta. Erreur. Danger. Oreilles pointues. Comme vous voulez.
— FACTION : Grey Warden en tant que Mage spécialiste de l'outre-tombe.
— ARMES : Mon bâton, comme tout mage qui se respecte ! Ce dernier se rapproche grandement du bâton du néant. Puis ma magie est surtout offensive. De plus, je pratique la Nécromancie.
— O.SEXUELLE : Je ne me suis jamais vraiment poser la question. Il faut connaître l’amour pour savoir.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire comme le vent. Sans attache et sans cœur à prendre. Je ne me suis jamais vraiment intéressée à ça. Trop prise par ma vie d’elfe puis de garde. Puis c’est trop prise de tête.

MessageSujet: Re: Nara Lavellan ♦ Que le vent me mène à toi Mar 7 Mar - 21:52

Mercii Garrett ! :3

_________________


   
« In War, Victory. In Peace, Vigilance. In Death, Sacrifice. »
La liberté. Rengaine pompeuse de notre civilisation. Il n'y a que ceux qui en sont privés qui savent ce que cela signifie. Car il faut pouvoir être fort pour nier ce qu'on possède déjà.
   

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
avatar
the hell on thedas ⊱ PNJ

MY IDENTITY CARD ⊱ BABY
— MISSIVES : 187
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRESTIGE : 290


MessageSujet: Re: Nara Lavellan ♦ Que le vent me mène à toi Mar 7 Mar - 21:53




⊱ Bravo, tu es validée Nara !
bravo, bravo et encore bravo !

⊱ AVIS SUR LA FICHE  — Alors ! Franchement, j'aime beaucoup ton histoire et ce que tu as fait de Nara au final ; elle me semble encore plus riche et travaillée que ce que tu comptais faire d'elle avant. J'adore aussi comment tu as interprété Reyner, je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir un rictus en imaginant la scène du bain et le stoïcisme de ce dernier ! Mise à part quelques fautes notamment de conjugaison de verbe, tout est ok pour nous !  J'ai donc le plaisir de t'annoncer que tu es validée, Nara ! Si tu as une question quelconque, ou quelque chose à faire savoir, n'hésites pas à contacter le staff par tout les moyens qui existent : chat box, MP, section questions... Sur ce, je te dis avec amour : Bon jeu et encore la bienvenue parmi nous ! #ZEVRAN.

⊱ Cool, j'suis validé !
... Mais je fais quoi maintenant moi ?

Maintenant petite recrue, je t'invite à te créer une relationship ici ; c'est obligatoire et conseillé pour te dépatouiller des relations de ton personnage ! Il y a aussi la possibilité de se créer un journal intime ici, pratique si tu veux t'occuper en attendant une réponse de ton coéquipier de RP. Par là, tu pourras lister tes RPs en tout genre, encore une fois pour voir clair dans tous tes faits et gestes ! Quant à cette section, il t'est possible de passer des petites annonces comiques ou autre sur le forum, qui défileront en dessous de la bannière. Ah tien, tant qu'on y pense, ça te dit, un rang ? Va y donc, c'est mieux que de ne rien avoir sous son pseudo ; ça rajoute un petit coté esthétique très fancy.

Plus sérieusement à présent ; va de suite signer le règlement, s'il te plait, c'est obligatoire ! Quand l'envie de RP te prendra, tu pourras alors te diriger par là pour faire une petite demande pour ceux qui pourraient être intéressés ! Enfin ; n'oublie pas d'aller au bottin à avatar pour dire quel est le nom de ton personnage et de quel jeu il vient s'il est inventé, merci ! Cela évitera les doublons, et c'est obligatoire.

Ho tant que j'y pense ! Si tu as une quelconque question sur l'univers de Dragon Age et que tu as besoin d'informations pour tes RP ou juste pour en apprendre plus, il y a le Guide de Thédas à ta disposition. Chose vitale, renseigne toi à propos de l'intrigue en cours et de la chronologie en RP. Vois-tu, comme nous simulons plusieurs époques, ces dernières ont un point de départ bien précis, et tu ne peux pas passer d'un an à un autre sauf en RP flashback ! N'oublie pas non plus de voter sur les top-sites ! Voilà tout pour la partie administrative ultra barbante ! Tu es digne d'un véritable membre de l'Inquisition !

Maintenant, ce sera bien plus drôle qu'avant, car je te convie à faire la teuf dans la taverne la plus proche ! Tu peux jouer un max pour faire vivre le forum ; ça ne prend que quelques secondes par jours/postes, et en plus, ça te fait grimper le nombres de messages pour d'éventuels doubles comptes ! Tout comme tu ne dois surtout pas hésiter à flooder, que ce soit pour dire ce que t'as bouffé à midi ou autre encore, on s'en fiche : on aime le racontage de life et le bla bla trop wtf sur ce forum !

Sur ce, Nara... Je te souhaite une bonne aventure parmi nous. Te joindras-tu avec les plus héroiques afin de sauver Thédas, ou au contraire, plongeras-tu le monde dans le chaos ?

Bienvenue sur Dragon Age Inquisition : Infinity !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nara Lavellan ♦ Que le vent me mène à toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Malhou, se réchauffe auprès vent Lvl.146 MAJ [20/11/10]
» Les passagers du vent.
» [RP] La où mène l'ennui..
» Le chevalier du vent
» [RESOLUE] Faire du vent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊱ DRAGON AGE ✶ INFINITY :: Welcome to Skyhold :: fellows of the inquisition ; :: fiches validées-