PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Lun 6 Mar - 17:43


Tomber sur l'inquisiteur

"Cric...Crac... Plouf! Ou plutôt PAM "

Skyhold… Un grand bâtiment magnifique en pierre, anciennement splendide qui tombait désormais en ruines. Les années avaient laissé leurs traces sur ces murs aussi bien intérieur qu'extérieur. Néanmoins, elle revivait désormais, habités par les membres de l'inquisition allant du marchand d'armes aux conseillers en passant par le palefrenier, les cuisiniers et surtout : l'inquisiteur. Celui à qui on devait tout ceci. Celui qui, dans la peine et la tristesse de la perte de Darse, avait remonté le moral et avait amené tout le monde ici pour recommencer tout à zéro ou presque. Bien sûr, c'était aussi grâce à Solas qu'on avait de nouveau un toit sur la tête, vu qu'il connaissait l'endroit. Comment ? Personne ne savait, mais bon.

Shiral, membre de cette inquisition, venait de passer le pont levis, rentrant d'une de ses longues missions. Plus elles étaient longues, plus il appréciait, n'aimant pas être entouré de trop de personnes. Il aimait bien la compagnie, mais pas trop…et pas tout le temps… en fait rarement. Malgré le fait qu'il faisait des efforts, il se sentait un peu…de côté. C'était peut-être lui et son imagination, mais c'était ce qu'il ressentait. Puis, il préférait être à l'extérieur entouré d'animaux, qu'ici, entouré d'Hommes, dont Solas, Dorian et l'inquisiteur qui le troublait de la plus étrange des façons. En quoi ? Il ne saurait le dire. Pas encore du moins, mais il cherchait.

Entrant dans le bâtiment principal après avoir monté les escaliers, l’elfe brun passa la porte, avançant dans la salle principale délabrée, aux pierres jonchant le sol de partout, avec des échafaudages en bois de part et d’autre de la salle et des immenses statues à droite et à gauche du hall. L’homme s’arrêta un instant pour contempler les réparations en cours avant de prendre la première porte à gauche, montant les escaliers afin de rejoindre sa chambre. Lors de son passage, il entendit le bois craqué sous ses pas. N’y prêtant pas attention, il entra dans sa petite chambre triste et morne, sans décoration avec un simple lit et une petite armoire presque vide. Il regarda par sa fenêtre avant de se changer rapidement.

Prenant un pantalon noir lui collant au corps, il mit un haut tout aussi sombre aux manches longues, lui arrivant aux niveaux des hanches et à col roulé. Le tout lui collait au corps mettant en valeur son corps fin et svelte. Cela lui laissait néanmoins une grande liberté de mouvement. Il remit ses chaussures et sa cape après avoir remis son masque sur son visage, ne laissant que ses yeux de dégager. Après avoir remis sa cape, il laissa sa capuche sur ses épaules, laissant ses cheveux d’un noir magnifique à l’air libre. Enfin, pour couronner le tout, il remit son gant en métal en lyrium sur son bras droit et son autre long gant en tissu sur le bras gauche, ceci afin de cacher ses tatouages.

Finalement, après avoir rajusté sa tenue, il ressorti de sa chambre afin de reprendre sa route pour aller faire son rapport aux conseillers et leur annoncé les nouvelles qu'il avait eu durant son voyage. Cependant, le bois craqua de nouveau et au lieu de traverser rapidement, Shiral s'arrêta pour voir d'où venait le bruit. Tournant la tête à droite et à gauche, il la baissa finalement pour voir que c'était le bois du plancher qui craquait et qui s‘effondra sous lui.  Il tenta de prendre ses dagues, se souvenant qu'il les avait laissés dans sa chambre, continuant ainsi sa chute sans savoir où il allait tomber, ni sur qui il allait tomber…
PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
Lord of revassan ⊱ Mien'harel
— PSEUDOs : Pendräagon
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— PRÉSENCE : Présent.
— MISSIVES : 269
— DC&TC : Reyner Cousland (+) Seth.
— PRESTIGE : 207
— CRÉDITS : phobs (+) moi

— ICONE (100x100) : — NATIONALITÉ : Dalatien et descendant direct de Shartan.
— ÂGE : Glorfindel possède dix neuf ans.
— PROFESSION : Leader du mouvement Mien'Harel, chef de la cité Revassan.
— FACTION : Mienh'Harel, évidemment : les elfes rebelles.
— ARMES : Deux sabres dalatiens.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire.
— O.SEXUELLE : Bisexuel.
Posté Sam 3 Juin - 22:28
《 — Inquisiteur ! Inquisiteur ?! Inquisiteuuuur !
Fait chier.  》

Ragnar était assis contre un cadrant de fenêtre, l'une de ses deux jambes dans le vide. Il ne pu retenir son grognement exaspéré tout en croquant dans la pomme qu'il tenait dans sa main après avoir entendu cette voix fluette et pressée qui l'appelait, bien plus bas, dans la cour. Quand est-ce qu'il allait pouvoir enfin avoir quelques minutes à lui, dans ce fichu château qui tombait en ruines ? Il ne pouvait pas faire un seul petit pas sans qu'on vienne l'interpeller. Inquisiteur par ci, Inquisiteur par là, et que j'te demande si c'est le vert ta couleur préféré pour les draps du lit, et que j'te dit de mettre la tenue formelle de l'Inquisition... Déjà, la couleur de ses draps, il s'en tamponnait sauvagement le coquillard tant qu'il n'avait pas froid la nuit ; quant à la tenue de l'Inquisition, il s'en passerait bien car il n'avait pas envie de devenir un panneau publicitaire sur patte. Il ne pensait pas que les gens de son entourage étaient aussi superficiels. Cela lui arracha un roulement d'yeux.
Il n'était plus habitué à être en groupe, constamment, comme à l'époque où il vivait dans le cercle. On le collait sans cesse, et c'était pire qu'empoisonnant pour lui. Autant il savait faire preuve de bonté, de calme et de compréhension que là, actuellement, il avait envie d'envoyer valdinguer tout le monde. Il se serait presque cru dans une ruche, les gens de l'Inquisition représentant bien les abeilles qui courraient partout pour les festivités de telle personne et pour les commandes de pierres de tel artisan, et on ne sait quelles autres choses farfelues à organiser... Il ne leur reprochait pas de faire leur travail, non. Il aurait juste aimé pouvoir passer quelques instants tranquillement avec lui même et le silence, son éternel amour.

Il entendait alors la mégère qui l’appelait plus tôt commencer à râler sur lui. Haussant un sourcil de manière nonchalante, il se mit à l'imiter en restant muet, ne bougeant que ses lèvres, ses yeux levés vers le ciel. Il fini par balancer le trognon de sa pomme au loin, s'étirant tout en poussant un grognement ; retournant dans le couloir sur lequel ouvrait la fenêtre, il se mit à marcher calmement pour rejoindre cette pauvre dame qui se faisait des cheveux blancs avant l'âge. Il n'avait pas le choix, c'était comme ça, et il se pliait à ses obligations.

Il entendit alors le plafond craquer. Se stoppant un instant, ses yeux orangés en forme de pupille de chat se plissèrent ; il leva lentement son visage vers le haut : Ragnar constata que le bois qui le surplombait craqua de plus belle et, les yeux écarquillés, se retrouva face contre le sol, écrasé par le poids de quelqu'un.

《 — Bon sang ! Qu'est ce qu- C'est quoi ce fort qui ne tien pas sur ses deux guibolles ?  》

Se redressant après avoir dissipé d'une main la poussière autour de lui, il grimaça et regarda ce qui s'apparentait à l'une des personnes qui travaillait pour l'Inquisition. Même si c'était à présent son organisation, il ne connaissait pas la tête de toutes les âmes dans ce fort : de ce qu'il voyait, c'était sans doute un voleur, ou bien un espion. Peut-être travaillait-il pour Lélianna ?
Dans tous les cas, Ragnar se leva et s'approcha de lui puis d'un petit coup de pied calculé, il tapa contre la cuisse de l'elfe encore allongé et surement encore étourdit pas une telle chute.

《 — Tout va bien ?  》

Il se pencha afin de regarder de plus près l'état du brun. Bon, visiblement, il n'avait pas de grosses blessures : quelques égratignures. Cela, il le devait à Ragnar qui avait été là pour réceptionner sa chute. Et encore, les deux hommes avaient eu beaucoup de chance de ne pas avoir traversé le sol qui était sous les pieds de l'Inquisiteur. Avec ce fort, on ne peut pas savoir sur quoi tomber... Ou qui vous tombe dessus.




All my life,
I have been fighting for this.
They try to keep me down but I just get higherII've been up, I've been down. Seen the world from the ground. But I hear the drumming, now my veins are pumping. Scraped my knees, bruised my heart, It's where you end, not where you start. I see them running, cause they see me coming. All my life, I have been waiting, I have been waiting for this.
PROCHAIN NIV. :
Invité
Invité
Posté Dim 16 Juil - 22:44


Tomber sur l'inquisiteur

"Cric...Crac... Plouf! Ou plutôt PAM "

La chute avait été courte, mais la rencontre avec le sol avait été puissante. Enfin, au début il rencontra une personne et au vu de la dureté du corps, c'était un homme. Ou une femme avec une grande armure…. Mais dans ce cas, très dur l'armure… Enfin bref. Après sa chute, Shiral roula sur quelque mètre, finissant sur le dos. Bon dieu que cela faisait mal, cependant il n'avait pas l'air d'avoir de grandes blessures. Tout d'abord sonné, le brun fut ramené sur terre par un coup de pied dans la cuisse. Ce coup lui fit ouvrir doucement les yeux, puis cligner, avant de les rouvrir définitivement. Il grogna de douleur en se relevant, tombant nez à nez avec l'Inquisiteur.

Il cligna des yeux sous la surprise, avant de faire un bond en arrière, leurs visages étant à quelques centimètres l'un de l'autre et même si Shiral avait son masque, il appréciait peu la proximité de leurs deux corps. Il rajusta ses cheveux et enleva la poussière et les débris de bois sur ses vêtements, avant de regarder de nouveau l'homme en face de lui.

« Pardonnez-moi Inquisiteur, vous n'êtes pas blessé ? »

Après un bref regard sur le corps de son collègue et supérieur afin de s'assurer qu'il n'avait rien, Shiral le regarda dans les yeux, se rappelant qu'il devait lui parler. Il ferait son rapport à Cullen après, mais il devait prévenir l'inquisiteur sur ce qu'il avait trouvé dans les Tombes d'Emeraude. Se rapprochant du mage, il se racla la gorge, avant de prendre la parole, de manière sérieuse.

« Je voulais vous voir justement, si vous êtes disponible. C'est à propos de ma dernière mission. Je dois faire mon rapport au Commandant Cullen, mais je voulais vous voir d'abord vu que c'est assez important… »


L'elfe sortit des lettres d'une poche de sa cape, avant de les tendre vers Ragnar. Puis, il en profita pour regarder un peu plus l'Inquisiteur. Ce dernier était beau. Très beau. TROP beau peut-être. Ses yeux lui donnaient un air d'on ne sait quoi à la fois effrayant et excitant. Il devait en avoir des conquêtes à ses pieds, ainsi que des prétendant. Si bien que pendant un moment, Shiral s'imagina dans des draps avec lui au-dessus, sentant ses caresses et ses baisers.

Il secoua doucement la tête, reportant son attention sur ce que lisait ou ne lisait pas Ragnar. Il était content d'avoir son masque afin que ce dernier ne voit pas ses joues rougir de par la gêne et la chaleur qui venait de le prendre. Bon dieu qu'est-ce qui lui prenait ? Fantasmer sur le Big Boss ? Il se frappa mentalement avant de se racler la gorge, essayant de penser à d'autres choses. Néanmoins, rien y faisait. Son collègue l'hypnotisait. Il se passa une main sur le visage en regardant ailleurs.

«Bref, comme vous avez pu le voir, les engeances se font de plus en plus nombreuses sur les Tombes d'Emeraude et les Templiers y grouillent comme des fourmis. Ils préparent quelque chose à l'Emprise du Lion de ce que j'ai appris. »

Il hésita un moment avant de lever de nouveau son regard vers le blanc, se mordant les lèvres en l'étudiant. Une nuit. C'est tout ce qu'il aurait voulu. Cependant, il se frappa encore mentalement. Il avait vraiment besoin de s'éloigner et d'aller se jeter dans un bac d'eau. Glacé l'eau. Très glacé. Car là tout son être était aux abois et il était content que cela ne se voit pas, sa cape cachant son corps et sa bosse qui s'était formé par ses escapades mentales. Qu'Andrasté ai pitié…. Ou n'importe quel dieu !
PROCHAIN NIV. :
Contenu sponsorisé
Posté
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum