PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
The maker of everything ⊱ Pnj
— MISSIVES : 184
— PRESTIGE : 530

Posté Jeu 2 Mar - 15:54


⊱ la garde des ombres
ceux qui combattent les enclins avec détermination


Voilà déjà 90 ans que le premier Enclin faisait rage. Le monde était en proie au chaos d'un dieu perverti, dans le silence obstiné des autres dieux Tévintides. Les rares écrits datant de cette époque que nous avons retrouvé sont emplis de désespoir, car tous, des plus grands archontes aux plus humbles esclaves, étaient persuadés que la fin du monde était arrivée.

La forteresse de Weisshaupt, parmi la désolation des Anderfels, fut le théâtre d'une réunion, celle de soldats tévintides, de vétérans qui n'avaient connu de tout leur vivant que guerre et tourment. Il quittèrent Weisshaupt après avoir renoncé à leur serment envers l'Empire. Ce n'étaient plus des soldats : c'étaient des Gardes des ombres. C'est ainsi que les Gardes des Ombres se lancèrent dans une campagne agressive contre l'Enclin, à attaquer où l'on ne faisait jusque là que se défendre, à reconquérir des terres que l'on croyait perdues. L'Enclin était loin d'être terminé, mais leurs victoires firent grand bruit ; bientôt, tout Thédas se portait à leur aide. Leur nombre et leur réputation allèrent croissant. Enfin en l'an 992 de l'Empire Tévintide, ils affrontèrent l’Archidémon Dumat à la bataille des Champs silencieux. Le nord de Thédas y perdit un tiers de ses armées, mais Dumat tomba et les engeances se replièrent sous terre.

Toutefois les Gardes des ombres étaient loin d'avoir terminé leur office.

L'empire vénérait jadis sept dieux : Dumat, Zazikel, Toth, Andoral, Razikaal, Lusacan et Urthëmiel. Quatre sont devenu archidémons. Les Gardes des ombres ont veillé à travers les ères, par trop conscients que la paix est fugace et que leur guerre n'aura de cesse avant la mort du dernier dieu-dragon.


— Tiré de Férelden : folklore et Histoire de soeur Pétrine, érudite chantriste.




La Garde des ombres est un ancien ordre guerrier doté de capacités exceptionnelles et consacré à la lutte contre l'engeance dans tout Thédas. Leur siège se trouve à Weisshaupt dans les Anderfels. Les Gardes des ombres recrutent quiconque est digne de les rejoindre et ce quelle que soit sa race, son sexe, son origine sociale ou ses antécédents pénales... si la Garde juge cette personne compétente car seuls les meilleurs sont enrôlés. Si besoin est la Garde peut invoquer le Droit de Conscription, exigeant ainsi que quiconque, roi ou criminel, rejoignent leurs rangs. Ce droit est cependant utilisé avec parcimonie, surtout en Férelden, pour éviter toutes représailles politiques. Malgré leur nombre restreint la Garde a toujours fait face et a toujours su mettre en déroute un Enclin, elle est donc essentielle à la survie de ce monde.

"Unissons nous frères et soeurs.
Unissons nous dans les ombres contre lesquelles nous veillons.
Unissons nous pour remplir ensemble notre devoir éternel.
A ceux qui vont mourir, je dis ceci : votre sacrifice ne sera pas oublié.
Un jour prochain, nous vous rejoindrons dans la mort."

   

— Les mots des premiers d'entre nous, précédent l'Union.





LE RITUEL D'ADMISSION ⊱  Toutes nouvelles recrues doit passer la cérémonie de l'Union pour devenir un véritable Garde des ombres. Cependant ce rituel, entouré de mystère à juste titre et uniquement connu des Gardes des ombres, est dangereux et beaucoup périssent durant la cérémonie, ce qui explique le nombre restreint de gardes. Le rituel consiste à boire un breuvage contenant un mélange de lyrium, de sang d'engeance et une goutte de sang d'archidémon. Ceux qui parvienne à y survivre sont à jamais liés aux engeances et à l'archidémon, et à jamais entaché de ce sang corrompu qu'ils ont avalé.
Vous conservez au sortir de ce rituel un pendentif contenant un peu de ce sang, ainsi vous n'oublierez jamais ceux qui n'ont pas survécu.  Devenir Garde des ombres nécessite une dose de corruption d'engeance suffisamment puissante pour avoir un effet immédiat, contrairement  à la lenteur habituelle d'une telle corruption qui transforme en goule.

Grâce à ce rituel, les Gardes des ombres peuvent détecter la présence des engeances et sont immunisés contre leur souillure. Mais s'ils peuvent sentir les engeances la réciproque est également vraie, et il peut arriver qu'ils se fassent traqués par les engeances. Par ailleurs ils connaissent désormais des nuits agitées de rêves (cauchemars) sur l'Enclin et l'archidémon qui peuvent se révéler prophétiques, et leur durée de vie est raccourcie. Ils peuvent également éprouver une faim vorace, et leur capacités sont accrues par rapport à la normale.
Mais un jour arrive l'Appel. Contrairement à ce qui est dit, les Gardes ne sont pas totalement immunisés contre la corruption, ils y sont simplement plus résistants mais à terme cela finit par les rattraper.  L'appel commence par des cauchemars ou des voix dans la tête : l'ancien dieu qui appelle, ce même appel que les engeances entendent avant le début d'un nouvel Enclin.  La tradition veut que le Garde des ombres descende alors dans les tréfonds pour y tuer autant d'engeance que possible avant de trépasser submergé par leur horde.


Le chef suprême de notre ordre est le Haut commandeur, mais il ne faut guère escompter son appui, si loin des Anderfels. Même ceux qui sont prêts de Weisshaupt doivent apprendre à souffir seuls. Les rumeurs sont fondées ; le Haut commandeur est accaparé par les intrigues politiques des Anderfels, au point d'avoir rarement l'occasion de se pencher sur les affaires de ce monde. J'aime à croire qu'il s'agit là d'une question de survie, et non de préférence personnelle.

Sachez que votre mission est vitale. Vous portez les espoirs de notre ordre. Si nos plus haut gardes portent un titre nobiliaire en dehors des Anderfels, cela peut grandement jouer en notre faveur lors du prochain Enclin, que nous savons tous inéluctable.


— Rapport confidentiel adressé au commandeur garde.





Vous l'aurez compris, l'ordre des Gardes des ombres est supervisé par le Haut Commandeur de Weisshaupt. La hiérarchie semble suivre un système de branches nationales, chacune commandée par un officier local appelé Garde-Commandeur. Les autres membres semblent être hiérarchisés quand à eux selon l'ancienneté. En 9:30 du Dragon, la force de la Garde est estimé à plus de mille dans les Anderfels, plusieurs centaines à Orlaïs et près de deux douzaine en Férelden.

Premier Garde : Situé de manière permanente à la forteresse Weisshaupt, le Premier Garde est principalement une figure politique depuis l'extinction du griffon, et la plupart des commandements militaires tombent aux mains des commandants.
Haut-Garde : Commandant en second du Premier Garde et ancien commandant aérien pendant l'utilisation des griffons par les Gardes. Récemment, le Haut-Garde est devenu le visage public de l'ordre, agissant en tant qu'ambassadeur du Premier Roi et dirigeant le recrutement local.
Chamberlain de la Garde : L'archiviste principal à Weisshaupt, et à qui les gardes-commandeurs envoient des rapports annuels. Le Chamberlain surclasse techniquement les Garde-Commandeurs.
Garde-Commandeur : Aussi connu sous le nom de Commandant de la Garde. Ils sont les chefs de la Garde dans un pays donné. La diminution des communications entre Weisshaupt et les pays laisse la plupart des Gardes-Commandeurs diriger leurs branches respectives comme bon leur semble. Ils peuvent être convoqués à Weisshaupt par le Premier Garde à tout moment.
Commandant de terrain : Un grade temporaire utilisé uniquement à l'époque des enclins. Un commandant de terrain a le même rang et les mêmes responsabilités que le Garde-Commandeur dans un secteur donné.
Commandant en Second : Le Commandant en Second agit en tant que commandant sur le terrain et intervient lorsque le Gare-Commandeur est absent.
Garde Senior : Le titre officiel donné aux anciens gardiens qui méritent un privilège spécial. Quand un gendarme du gris commande, ils prennent habituellement un directeur principal pour agir en tant que leur commandant en second. Les gardes supérieurs peuvent commander un petit groupe de gardes ou entreprendre des missions spéciales.
Archiviste : L'archiviste d'une région des gardes.
Garde de l'ombre : Généralement appelés Gardes, ce sont les membres de base de l'Ordre qui ont survécu au rituel.
Acolytes : Le rang donné aux gardes qui sont mages.
Recrue : Une personne sélectionnée pour rejoindre la Garde mais qui n'a pas encore entrepris le rituel. Ils se voient attribuer un rang officiel juste pour s'être engagés envers les Gardes, qu'ils aient ou non survécu à l'enrôlement. Les noms des recrues mortes durant le rituel sont conservés dans les archives de Weisshaupt en l'honneur de leur sacrifice.



PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
The maker of everything ⊱ Pnj
— MISSIVES : 184
— PRESTIGE : 530

Posté Mar 28 Nov - 18:30
Chronologie de la Garde
Pour ne pas manquer les événements importants qui sont arrivés.
Afin de rassembler les informations sur les Enclins et les événements capitaux de l'ordre, la chronologie  de la Garde des Ombres a été rassemblée ci-dessous.

PREMIER ENCLIN (+) FONDATION DE l'ORDRE ⊱ Le Premier Enclin eu lieu en -395 Ancien (395 ans avant le calendrier de la Chantrie), ou 800 TE (800 ans après la fondation de l'Empire tévintide), la peste était lâchée sur le monde. Les tréfonds , les tunnels souterrains construits par les nains, ont été envahis de créatures monstrueuses - les engeances. Ces créatures semblaient illimitées en nombre, et répandaient une souillure qui infectait les autres créatures vivantes, les transformant à leur tour en monstres, et empoisonnaient l'environnement autour d'eux. Le culte du Créateur a prétendu que c'était le résultat des mages tevintides qui étaient entré dans l'Immatériel via un rituel pour tenter d'usurper la Cité d'Or, ils l'avaient corrompus et le Créateur les punissa pour leur affront en leur infligenant à leur tour la souillure. Les nains et autres non-humains réfutent cette théorie.
Néanmoins, cette invasion des engeances - nommé Enclin par la suite - détruisit la plupart des royaumes souterrains des nains et se propagea à la surface du monde. Thédas était entré dans un âge sombre de chaos.
Les engeances ont été trouvées par un très puissant dragon, qui fut entaché par la corruption des engeances et amené à les diriger; considéré comme l'un des anciens dieux adoré des Tévinter, cette créature a été nommé Archidémon.

En -305 ancien (890 TE), après près d'un siècle d'une guerre acharnée contre les hordes d'engeances, un groupe de vieux guerriers se sont réunis à la forteresse de Weisshaupt dans les Anderfels, la partie occidentale de l'Empire Tevintide. Ils avaient en quelque sorte découvert le processus de l'Union, et ils l'employèrent pour fonder une fraternité qui transcende tous les autres liens, comme un prix, afin de se consacrer à la lutte contre les engeances. Ils se nommèrent eux-mêmes les Gardes des ombres, et accepteraient n'importe qui, peu importe sa race ou son origine, sans distinction, si seulement il est jugé apte à rejoindre l'ordre.
Les Gardes des ombres firent leur apparition sur le champ de bataille durant l'attaque de Nordbotten, arrivant sur leurs griffons, plongeant sur les engeances, en décimant chacun des groupes de dix ou vingt à la fois. Aussi incroyable que ce fut, ils parvinrent à repousser les engeances et gagnèrent la bataille. Ils se sont révéles être une lueur d'espoir dans cette période sombre et acquirent rapidement une grande renommée. Ils ont rallié de nombreux membres de tout horizon à leur ordre, ont construit des forteresses et crées des troupes d'élite assénant des frappes rapides et dévastatrices partout où les engeances apparaissaient.

Au cours des 100 années qui suivirent, l'humanité réussit lentement à rester ferme et à repousser l'Enclin. Enfin en -203 Ancien (992 TE), les Gardes des ombres ont rassemblé une armée d'alliés composée de soldats de l'Empire tévintide, des tribus de Ciraine (les terres qui deviendront Orlais), et de Riveïn pour faire face à la horde principale d'engeance et à l'archidémon désormais identifié comme Dumat. La bataille a été menée dans les Champs silencieux, dans ce qui est aujourd'hui le sud de Tévinter ou encore le nord de Nevarra, la légion d'engeances fut vaincue et l'archidémon tué par les Gardes des ombres. Sa mort brisa la volonté des engeances qui s'en retournèrent sous terre.
Il a fallu plusieurs années pour éradiquer le reste des engeances restées à la surface, mais le mal était fait et la Garde avait taillé sa légende. Après la bataille des Champs silencieux, elle était devenue très célèbre et la plupart des nations offrirent des promesses formelles de soutien pour les invasions à venir. La Garde obtint également le Droit de Conscription pour garantir un nombre suffisant de recrues.

DEUXIEME ENCLIN (+) LA CHANTRIE ⊱ En 1:5 Divine, approximativement 200 ans après la mort de Dumat, l'archidémon Zazikel arriva à la tête d'une nouvelle armée d'engeances, engeandrant le Deuxième Enclin. La ville entière de Nordbotten - l'endroit même où les Gardes des ombres avaient fait leur apparition sur le champ de bataille - a été détruite avant qu'un moyen de défense puisse être organisé. L'Empire Tevintide s'est retiré des Anderfels, l'abandonnant dans une tentative de protéger le centre Tevinter. La zone des Anderfels a connu beaucoup de troubles, et même le quartier général de la Garde à Weisshaupt a été assiégé par les engeances.

Heureusement, les armées de l'Empire Orlesien, récemment fondé, sous le commandement de l'Empereur Kordillus Drakon I, ont démontré de la motivation et les capacités de tenir tête à l'Enclin. Après plusieurs victoires contre les engeances, l'armée de Drakon a levé le siège de Weisshaupt en 1:33 Divine et a procédé à sauver le reste des Anderfels avec les Commandeur Gardes. Les Anderfels ont rejoint l'Empire Orlesian, et les commandeurs gardes ont été suffisamment impressionné par les actions de Drakon pour se convertir à la Chantrie d'Andrasté. Dans les décennies suivantes, l'Enclin a été de nouveau lentement repoussé et les Gardes des ombres ont pris le commandement de la guerre. L'archidémon Zazikel  a finalement été confronté et tué par la Garde en 1:95 Divine à Starkhaven dans les Marches Libres.

TROISIÈME ENCLIN ⊱ Le troisième Enclin a commencé avec l'éveil de Toth en 3:10 Tours, environ 200 ans après le précédent Enclin. Les attaques initiales des engeances sont survenues dans le centre de Thédas à Tevinter et Orlais, mais même si les hordes ont été plus importantes que celles rencontrées auparavant, un moyen de défense rapidement organisé et dirigé par les commandeurs gardes a réussi à les retenir. Les attaques des engeances ont commencé à se concentrer sur les régions les moins défendu les Marches libres, alors que Tevinter et Orlais essayé de rester neutres, mais la pression des gardes des ombres les a amenés dans la guerre. La horde d'engeances a été écrasé à Hunter Fell dans les Marches libres à 3:25 Towers, et Toth a été tué par les gardes des ombres. Le troisième Enclin est resté un événement relativement court par rapport aux Enclins précédents.

QUATRIÈME ENCLIN ⊱ Andoral se réveilla en 5:23 des exaltés, encore une fois 200 ans après les précédents évènements. La plupart des dommages ont été éprouvé à l'est du territoire traditionnel de la Garde, dans les Marches libres, à Antiva et Riveïn, mais les Anderfels ont également étaient attaqués, et Hossberg, non loin de Weisshaupt, a été assiégé. Cette fois, Tevinter et Orlais ont été légèrement attaqués et ont refusé d'envoyer de l'aide. Le héros du quatrième Enclin était un elfe garde des ombres du nom de Gaharel. Il fut le premier à conduire la libération de Hossberg en 5:20 des Exaltés, puis à réussir à rassembler une armée des Marches libres pour soutenir la Garde. Il a unifié Thédas face à l'Enclin. L'armée de Garahel a marché vers le nord face à la horde principale en 5:24 Exaltés à Ayesleigh, où Garahel tomba en pourfendant lui même Andoral. Les armées de Garahel tuèrent tellement d'engeances que beaucoup crurent qu'elles ne reviendraient jamais. Et en effet il s'écoula plus de temps qu'à l'accoutumée avant l'apparition d'un nouvel Enclin.

L'ÂGE DU DRAGON ⊱ Après le quatrième Enclin, l'inflence des Gardes des ombres a considérablement diminuée. Il s'est écoulé 400 ans avant le Cinquième Enclin, et beaucoup ont pensé que cela n'arriverai plus. Bien que demeurant une menace éternelle pour les nains, les engeances ont rarement été vu à la surface pendant ce laps de temp, et les Gardes des ombres ont lentement été rejeté comme étant un ordre révolu du passé, de temps sombres qu'il fallait oublié.

Dans les environs de 7:10 des Tempêtes, il y eut un incident gênant en Férelden avec le commandeur garde local -Sophia Dryden, auparavant ancien rival pour la couronne. Elle a été impliqué dans un coup d'état plannifié. Le résultat fut des combats entre les gardes des ombres et l'armée royale, la perte du commandeur Sophia et de son siège au Pic du soldat et le roi Arland a banni l'ordre de Férelden.
L'ordre fut rétabli en Férelden par le roi Marric en 9:10 du Dragon et ils purent alors recommencer une lente reconstruction, mais en 9:30 du dragon, leur présence était encore mal connue et nécessitait encore davantage de lumière.

LE CINQUIÈME ENCLIN ⊱  En 9:30 le cinquième Enclin a finalement débuté, avec l'expérience de l'Architecte qui tentait de libérer les engeances de l'appel des anciens dieux en se servant du sang des Gardes des ombres sur Urthemiel (en quelque sorte un rituel inverse de celui de l'Union).
Malheureusement la tentative a lourdement échoué et a donné lieu à la place à l'éveil d'un nouvel archidémon. Les engeances ont envahi les terres sauvages de Korcari dans le sud de Férelden, où elles ont été accueillies par l'armée du roi Cailan et tout les Gardes des ombres de Férelden. Après quelques victoires mineures contre les engeances, l'armée royale a été dévastée par une grande bataille à Ostagar lorsque Loghain s'est retiré de manière inattendue, laissant le roi Cailan et la Garde à leur funeste destin. Tous sont morts, sauf deux gardes des ombres, les deux dernières recrues de l'ordre.

Loghain s'est auto proclamé régent de Férelden, et a accusé les Gardes des ombres de Férelden de traîtrise et a fermé les frontières à ceux d'Orlais qui devaient venir en renfort, estimant que ces renforts étaient une ruse d'Orlais pour reconquérir Férelden. (ne pas oublier que Loghain a jadis repousser l'Empire Orlésien de Férelden avec Marric, cf article sur Férelden) Après avoir entendu ce qui s'est passé à Ostagar, les Gardes des ombres ont décidé d'envoyer l'un des leurs, Riordan, natif de Férelden, pour lutter à la fois contre Loghain et contre l'Enclin.

Malgré les difficultés, les Gardes des ombres et Reyner Cousland ont réussi à lever une armée face à l'Enclin en utilisant les anciens traités, et avec l'aide de Riordan, ont décimé l'archidémon au cours de la bataille de Dénérim. Ce cinquième Enclin a duré plus d'un an, ce qui est peu comparé aux autres. En reconnaissance de leurs efforts, les Gardes des ombres ont obtenu le fief d'Amaranthine où ils s'évertuent maintenant à reconstruire leur ordre. Mais malgré la défaite de l'Archidémon, les engeances ne sont pas retournées sous terre, et une nouvelle espèce a même émergée, les disciples, capables de parler. Deux entités, l'Architecte et la Mère ont été découvertes. Reyner Cousland, devenu alors Garde-Comandeur de Férelden, terrassa ces deux entités, cela changeant considérablement le monde et le sort des engeances.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum