PROCHAIN NIV. :
avatar
avatar
The maker of everything ⊱ Pnj
— MISSIVES : 184
— PRESTIGE : 530

Posté Jeu 2 Mar - 15:54



⊱ le cercle des mages
le cercle des mages


Comme le veut un axiome universel, il n'est rien qui incite plus à méfaire que de se voir interdire de faire quelque chose. Hélas, la Chantrie de l'Ere des Divines semblait avoir quelques problèmes à saisir ce concept : sans pour autant bannir la magie - bien au contraire, car elle en avait besoin pour entretenir la flamme éternelle qui brûle dans chaque chantrie - elle relégua les mages au rang d'allumeurs de bougies et de lampes, voire au besoin nettoyeurs de chevrons et de gouttières.

J'invite dès à présent mes lecteurs à considérer l'attitude des mages investis d'un tel rôle. A la non-surprise générale, donc, les mages de Val Royeaux soufflèrent les flammes sacrées de la cathédrale et se barricadèrent dans le jubé ; générale, sauf pour Divine Ambroisie II qui, outrée, voulut ordonner une Marche exaltée sur sa propre cathédrale. Même les plus dévots de ses templiers l'en découragèrent. 21 jours durant, les feux restèrent éteints tandis que les négociations suivaient leur cours, à en croire la légende, à grands cris de part et d'autre du jubé.
Les mages consentirent de bon cœur à s'exiler dans une lointaine forteresse hors de la capitale, où ils vivraient sous la vigilance des templiers ainsi que d'un conseil de leurs propres doyens. En marge de la société normale, en marge de la Chantrie, les mages formeraient leur propre société fermée, le Cercle, séparés pour la première fois de l'Histoire humaine.


— Extrait de Des feux, des Cercles et des templiers : Histoire de la magie
dans la Chantrie de soeur Pétrine, érudite chantriste.





En 1:20 Divine , la Chantrie et les Chercheurs de Vérité ont signé l' Accord de Nevarran , et ont créé le Cercle des Mages. Avec l'imminente guerre Mage-Templiers , l'Ordre des Mages a voté pour se séparer de la Chantrie quelque part entre 9:38-9:40 du Dragon, et ainsi dissout le cercle. Le Cercle des Mages est l'organisation dominante pour la formation des mages au sein des nations de Thedas. Il est régi et contrôlé par la Chantrie.
Le Cercle est autorisé à prendre les enfants (généralement âgés de 6 à 12 ans) dans leurs familles dès qu'ils montrent des signes de capacité magique, y compris ceux issus de la noblesse ou de famille royale, tous étant traités de la même façon. Les enfants sont alors entraînés par le cercle jusqu'à ce qu'ils atteignent l'âge adulte, au moment où ils doivent subir la Confrontation ou devenir Apaisés.
Les Cercles, appelés Tour du Cercle, ont tendance à être situés dans des zones reculées et difficiles à atteindre, mais les Formari ont des avant-postes dans les grandes villes à des fins commerciales.

Le Cercle maintient une politique de neutralité, puisque la Chantrie pourrait prendre des mesures contre eux s'ils prenaient l'habitude de s'impliquer dans les conflits, la seule exception étant peut-être lors d'un Enclin. Néanmoins, il n'est pas rare de voir au moins un mage ou deux au service de chaque camp pendant un conflit et le Cercle ignorant ceux-ci, soit à titre gracieux ou comme un moyen de ne pas créer trop de haine contre le Cercle de chaque côté.
L'Ordre des Mages, un conseil des Premiers enchanteurs de tous les cercles de Thedas (hors Tevinter), se réunit régulièrement dans la ville de Cumberland en Nevarra pour discuter de la politique des cercles et élire un nouveau Grand Enchanteur.

LA HIÉRARCHIE DU CERCLE ⊱  Chaque cercle suit une hiérarchie en six niveaux comprenant tous les résidents, bien que les apaisés semblent se tenir un peu en dehors.

Le grand enchanteur, représentant direct du Cercle à la Chantrie et conseiller du Divin. Il est élu par le Collège des Mages à Cumberland. En 9:39-09:40 Dragon, la position est détenue par Fiona, ancien Garde des ombres.
Le premier enchanteur, leader d'un cercle. Ils se rassemblent régulièrement dans la ville de Cumberland pour le Collège des Mages. Il est nommé par le Chevalier-Commandant parmi les enchanteurs dirigeants du Cercle, généralement avec l'approbation des mages du Cercle.
Les enchanteurs supérieurs, un petit conseil des mages les plus expérimentés présents dans chaque cercle.
Les enchanteurs, ces mages qui participent à l'enseignement.
Les mages, tous les résidents qui ont passé le rituel de confrontation.
Les apprentis, les étudiants stagiaires avant le rituel de passage.

A l'époque de l'Empire Tevinter, le grade d'Inquisiteur existait au-dessus de celui de Premier enchanteur comme autorité suprême dans chaque cercle. Après que le mage Darinius ait clamé le titre d'Archon, les magistères sont devenus la seule noblesse dans Tevinter. Tous les cercles extérieurs de Tevinter ont aboli ce rang.
Dans Dragon Age: Asunder, Wynne est dénommé "Archimage", ce qui semble être un titre honorifique en dehors de la hiérarchie régulière, mais exprime néanmoins son autorité voisine de celle d'un Premier enchanteur dans les domaines du Cercle.



Il n'est pas simple de protéger le tout-venant des mages et les mages d'eux-mêmes. Chaque tour du Cercle doit être dotée d'un semblant d'autonomie, car le Créateur nous a donné à tous la responsabilité de nos actes : nous vautrer dans le péché, ou atteindre grâce et gloire par la seule force de notre volonté.
Vous, qui aurez pour tâche de protéger le Cercle, devez en comprendre les rouages. Chaque tour a le Premier enchanteur pour coeur. C'est à lui de déterminer la marche que suivra son Cercle, de choisir quels apprentis peuvent être mis à l'épreuve pour devenir mages de plein droit ; vous serez amené à coopérer étroitement avec lui.

Les enchanteurs de rang sont les assistants du Premier enchanteur, conseil restreint des mages les plus respectés et expérimentés de la tour. C'est ce groupe qui choisit le successeur du Premier enchanteur. Puis viennent les enchanteurs, précepteurs et mentors de la tour ; vous devez établir un dialogue avec eux pour connaître la conjoncture du Cercle, car les enchanteurs savent toujours ce qui se passe parmi les enfants.
Tous ceux qui ont surmonté leur Confrontation mais n'ont pas pris d'apprenti sont mages. C'est en ce groupe, en cette jeunesse oisive et inexpérimentée, que surviennent généralement les agitations. Enfin, les apprentis non éprouvés représentent la majeure partie de la tour, mais l'incomplétude de leur formation leur est plus nuisible à eux qu'à autrui.


— Chevalier-capitaine Serain, dans une lettre
adressée à son successeur.






Les mages du Cercle sont également divisés en plusieurs confréries, soit l'équivalent de partis politiques, qui détiennent divers points de vue sur la façon dont les mages doivent agir et leur place dans la société.


La fraternité est un autre aspect de la vie au Cercle. Lorsqu'un mage devient enchanteur, il peut s'allier à une fraternité, une clique de mages non limitée au Cercle dont il dépend, ayant pour but de porter leurs intérêts communs jusqu'au Collège des mages à Combrelande. Les plus grandes fraternités sont aujourd'hui :

— Les Loyalistes, qui préconisent loyauté et obéissance envers la Chantrie ;
— Les Equitables, défenseurs de la modération auquel tout mage devrait selon eux se conformer ;
— Les Libertaires à l'influence croissante, qui revendiquent officiellement plus de pouvoir pour les Cercles, officieusement une séparation complète vis-à-vis de la Chantrie, opinion bien entendu dangereuse ;
— Les Isolationnistes, petit groupe convaincu que les mages doivent se retirer dans un territoire éloigné pour éviter les conflits avec la populace ;
— Les Lucrosiens, hérauts des intérêts économiques du Cercle, qui font passer en priorité l'accumulation de richesses et l'influence politique.

Jusqu'à aujourd'hui, une alliance entre Loyalistes et Equitables a empêché les Libertaires de gagner trop d'ascendant, mais certains signes indiquent que les Equitables envisagent de s'allier aux Libertaires. Si c'est le cas, bien des mages prédisent une guerre intestine parmi les Cercles.


— Extrait de l'Histoire du Cercle des mages
du Premier enchanteur Asymbel.



Les Formaris sont composés de mages qui se concentrent sur l'utilisation de leurs talents magiques pour créer divers éléments, notamment des enchantements. Ils ne sont pas une organisation politique mais s'apparente davantage à une guilde de marchands. Les apaisés appartiennent à ce groupe et entreprennent la grande majorité des enchantements et négociations au nom du Cercle.



LES MAGES AU CERCLE ⊱ La confrontation est un rite secret de passage que le Cercle administre, sans avertissement, à des apprentis mages adultes. L'apprenti est exposé à un démon dans l'Immatériel, dans des conditions contrôlées afin de prouver qu'ils est assez fort et résistant pour combattre une tentative de possession. Cela lui permet de devenir un membre à part entière du Cercle. Dans le cas d'un échec, le mage est tué par les Templiers pour éviter qu'il ne devienne une abomination. Ce rituel nécessite une importante quantité de lyrium, aussi seuls les apprentis les plus prometteurs sont jugés dignes de le tenter.
Après un certain temps, si le mage ne s'est pas montré à la hauteur de cette promesse ou pas suffisamment responsable, il peut être tué, emprisonné ou apaisé. Depuis que la théorie de la confrontation prouve qu'un mage est assez capable pour résister à la possession, une loi de la Chantrie interdit de les apaiser après leur passage.  


Rien ne terrifie les apprentis du Cercle plus que la Confrontation. L'on ne sait guère en quoi consiste ce rite de passage, une incertitude déjà inquiétante ; mais il est établi que si les apprentis qui réussissent cette épreuve deviennent membres à part entière du Cercle des mages, les autres disparaissent à jamais sans que l'on connaisse leur sort. Peut-être sont-ils tués sur le coup. Au Cercle du Riveïn, j'entendis une rumeur d'un ridicule consommé selon laquelle les apprentis infructueux étaient transformés en pourceaux, engraissés et servis à dîner aux enchanteurs de rang. Rien n'indiquait pourtant que le Cercle du Riveïn mangeât du porc à l'excès.


— Extrait de A la poursuite du savoir : pérégrinations d'un
érudit chantriste de frère Génitivi.



Les mages qui sont trop faibles de volonté pour résister à la possession démoniaque ou paraissent être dangereux sont obligés (ou volontairement bénévoles) de passer par le rite de l'Apaisement, ce qui implique l'utilisation d'une marque de lyrium pour couper la connexion du mage avec l'Immatériel : ils ne peuvent plus rêver. Comme effet secondaire, leur centre émotionnel est totalement supprimé.
Dans l'esprit de l'apaisé ne réside aucune passion. Ils se gardent eux-mêmes, et, si on leur demandait directement, ils diraient volontiers qu'avoir la possibilité de vivre une existence paisible et utile est de loin préférable par rapport à ce que leur autre alternative aurait été. Ils conservent leur mémoire mais sont incapables d'avoir une opinion, ils deviennent des automates. Ils conservent pourtant leur libre arbitre et ne veulent pas mourir. Et ils sont plus sensibles à la suggestion qu'auparavant. Ils ne s'opposent pas, sauf si un ordre est illogique. Ils sont doués pour trouver des solutions et méthodiques, sans doute du fait qu'ils ne s'ennuient jamais dans leur travail.

C'est le Chevalier-commandant qui juge si un mage doit être apaisé, mais le rite ne peut être décidé que par le Premier Enchanteur. Cet acte est vu comme un acte de miséricorde, d'autant que certains d'entre eux n'avaient jamais voulu être mages. Les apaisés s'occupent souvent de commerce, de registres, d'archives, d'enchantement... Ils mettent souvent les gens mal à l'aise par leur attitude totalement inexpressive et leur voix monocorde.  

Contrairement à la croyance populaire, les apaisés ne sont pas à l'abri de devenir des abominations. Ils sont invisibles aux esprits et aux démons de l'Immatériel, considérés comme indésirables pour la possession car un démon par ce biais souhaite faire l'expérience de la vie. Or, pour eux, un apaisé ne vaut pas mieux qu'un objet inanimé, et pour qu'un démon ou un esprit touche l'esprit d'un apaisé, il doit être attiré sur le Voile et convoqué dans le royaume des mortels.
Il est apparu qu'un mage lié à un esprit de l'Immatériel peut temporairement rétablir l'ancien état d'un apaisé, cet inversement doit être vécu encore plus atrocement que le rite d'apaisement. Justinia V, qui est devenu la Divine en 9:34 dragon, a demandé une enquête sur la nature de la chose qui n'est pas complètement comprise. Elle a voulu savoir si le processus de rupture magique pourrait se faire sans les autres effets secondaires, et si elle pourrait être inversée. Un moyen a alors été découvert pour inverser les effets du Rite de l'apaisement, avec pour effet secondaire que le mage devient très émotionnel. Selon cette recherche, si un esprit ou démon devaient passer à travers le voile et toucher l'esprit d'un apaisé, il serait guéri.


Les apprentis ont beau ne pas connaître la nature de la Confrontation, ils sont tous conscients de ses conséquences : devenir mage de plein droit ou disparaître à jamais. Ceux qui craignent d'entreprendre ce rite de passage et ceux que l'on estime trop faibles ou trop instables subissent à la place le Rite de l'apaisement.
A l'instar de la Confrontation, la procédure effective est tenue secrète, mais les résultats sont là encore connus de tous : le rite coupe le lien avec l'Immatériel. L'Apaisé ne rêve pas, il n'est donc plus susceptible d'attirer des démons par-delà le Voile, danger principal chez les mages faibles ou mal préparés. Mais c'est là le moindre des effets de l'apaisement, car l'absence de rêve met également fin à toute faculté magique ainsi qu'à toute émotion.

Ironiquement, les Apaisés ressemblent à des somnambules, jamais ni totalement réveillés ni totalement assoupis. Néanmoins, ils font toujours partie du Cercle ; c'en est même, d'après certains, le maillon le plus important. Ils disposent de facultés de concentration stupéfiantes dans la mesure où il est tout bonnement impossible de distraire un Apaisé, ce qui les prédispose à devenir artisans à ce point chevronnés qu'ils peuvent en remontrer même aux nains. Les Formori, mages du Cercle dévoués à l'enchantement d'objets, se composent exclusivement d'Apaisés et génèrent tous les revenus de nos tours.


— Tiré de De l'apaisement et du rôle de l'Immatériel
en la culture humaine du Premier enchanteur Asymbel.



LE DROIT D’OBLITÉRATION ⊱ Le droit d'oblitération est le droit de purger un Cercle des Mages qui est jugé irrécupérable par le commandant des Templiers et ainsi tuer tous les mages à l'intérieur.


En l'an 83 de l'Ere des gloires, l'un des mages du Cercle névarran fut surpris qui pratiquait les arcanes interdits ; aussi les templiers l'exécutèrent-ils sans tarder, faisant souffler un vent de colère sur le Cercle. Certains mages portèrent plusieurs attaques magiques contre les templiers pour venger leur confrère, sans que le chevalier-capitaine fût capable d'identifier les responsables.
Trois mois plus tard, les mages invoquèrent un démon qu'ils libérèrent sur leurs geôliers. Hélas, ne contrôle pas un démon qui veut. Après avoir tué la première vague de templiers qui tentait de le restreindre, le démon s'empara de l'un de ses invocateurs. L'abomination qui en naquit massacra templiers et mages sans distinction avant de fuir dans la campagne.

La Grande prêtresse envoya une légion de templiers aux trousses du fugitif, qui fit 70 victimes avant d'être occis un an plus tard. Afin que plus jamais la catastrophe du Névarra ne se reproduisît, Divine Galatée accorda à toutes les Grandes prêtresses de la Chantrie le pouvoir d'annihiler un Cercle s'il devenait impossible de le sauver. Ce Droit d'oblitération a été mis en pratique à 17 reprises durant les 7 derniers siècles.



— Extrait de Des feux, des Cercles et des templiers : Histoire de la magie
dans la Chantrie de soeur Pétrine, érudite chantriste.



NOTE ⊱

— Orzammar peut avoir un Cercle des Mages, en fonction des choix du joueur au       cours de DAO, qui existe en dehors de la supervision de la Chantrie. Il serait           connu comme le seul cercle libre dans Thedas.
— Il existe également le collectif des mages que l'on rencontre dans le jeu et qui opère en dehors des restrictions de la Chantrie et des templiers.





Pour toutes questions, n'hésitez pas à MPotter le Staff.




Un très grand merci au site Dragon Age Univers
pour ces informations utiles.


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum